Partagez | 
 

 Dahen Ev’ellian [TERMINEE][Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souverain de Naskapi
avatar
Messages : 10

MessageSujet: Dahen Ev’ellian [TERMINEE][Validée]   Ven 27 Avr - 14:01

Prénom & Nom: Dahen Ev’ellian
Sexe:Dahen Ev’ellian
Âge:37 ans
Race: Humain

Groupe: Principautés Humaines
Rang: Souverain de Naskapi
Métier: Guérisseur


Description physique:




Dahen, du haut de ses 37 ans est un homme assez grand et svelte. 1m85 pour environ 80 kilos, sa musculature trahie toutes les années d'entrainement et de combats endurés. Pourtant les faits qu ont marqué sa vie font de lui un homme d’apparence plus vieille. Bien que ces cheveux soient rasés on peut facilement y voir des touches de blanc et de gris. Les souffrances qu'il a du subir et la torpeur dans laquelle il a été plongé durent des années l'ont profondément touché. Bel homme, dans la force de l'âge, ses yeux clairs et les traits de son visage suffisent à capter l'attention. Il porte un tatouage qui longe tout son avant bras droit, à l'encre noire. Il représente le symbole du temple dans lequel il a été pris en charge quand il était à l'article de la mort. Ayant noué des liens père/fils avec son sauveur c'est une manière pour lui de lui rendre hommage au quotidien. Dans sa jeunesse, le soir du drame, un Ours d'une taille imposante aux allures mystiques lui porta un lourd coup de griffe sur sa jambe gauche. Il ne se rappelle plus de rien car le plafond s'est écroulé sur lui peu après le laissant dans le coma. A ce jour sa cicatrice lui permet de ne pas oublier. D'ailleurs il la contemple de longues minutes tous les jours. Dahen se distingue de tous les autres guerriers par son armure blanche. Sur le devant de celle-ci on peut voir le symbole de son royaume. Chaque pièce est très bien décorée, l’extrémité de l'armure étant ornée d'une couleur rouge pourpre. Des sortes de petites ailes prolonge le casque de chaque côté. Il ne quitte jamais son épée, située dans son fourreau suspendu à une ceinture. Un pendentif est légèrement visible autour de son cou. Pendentif que son épouse lui avait offert.Ce dernier brille dans l'obscurité, probablement à cause de la pierre incrustée au centre du bijou. Pour terminer, Dahen porte un bouclier tout aussi blanc que son armure, à ce jour tout le monde ignore sa provenance et de quel artisan il provient. Toute question à ce sujet et éludé admirablement par le souverain.



Description psychologique:


Dahen malgré toutes les souffrances du passé est demeuré un homme bon. Pour lui qu'on soit noble, souverain ou simple paysan, la justice doit être appliquée équitablement. Son origine modeste en est pour une grande partie responsable. Il est très près du peuple et ne manque pas de s'enquérir auprès de lui pour prendre en compte leurs revendications. C'est un personnage sur qui on peut compter en toutes circonstances. Il sera toujours là, en première ligne pour défendre ses terres. Passionné de combat il organise de temps à autre durant l'année des tournois auxquels il participe. Les récompenses sont nombreuses notamment par le biais de promotions au sein de son armée. Cependant il sait se montrer ferme dans ses décisions et les négociations avec lui sont compliquées. Il est prêt à passer des jours entier à parlementer afin de trouver un terrain d'entente et jamais ne pliera à la menace. Toute tentative d'intimidation ou de soumissions d'un autre royaume ne fera qu'attiser sa colère. Par ailleurs, ayant été à de nombreuses reprises la cible d'assassinat, il reste méfiant et ne s'entoure que d'hommes de confiance. Les nouveaux sont épiés, espionnés pendant de longs mois avant de se voir donner une totale liberté dans leurs actions. Cela peut tourner parfois à l'obsession. Il a pourtant garder une âme enjouée et se plait à se détendre de multiples façons, en passant beaucoup de temps avec ses enfants, qui occupent une grande partie de son emploi du temps. Il est aussi moqueur et s'amuse de situations mettant à mal une personne. C'est donc un homme aux multiples facettes, tantôt froid et autoritaire lorsqu'il s'agit de la gestion de son royaume ou pire encore la nuit lorsqu'il se retrouve seule dans sa chambre. Il peut devenir agressif, encore plus méfiant, guettant sans cesse la porte et la fenêtre. La peur le ronge encore. Mais son plus grand secret vient de son aptitude à lire dans le passé ou le futur au contact d'objets spéciaux, qui ont une histoire. Lui pense au plus profond que l'âme de son épouse est entré dans son collier que c'est lui qui lui confère cette capacité. Bien que ce don reste flou il 'en demeure pas moins une arme à exploitée.



Histoire:


Deux silhouettes sont assises dans des fauteuils, de part et d’autre d’un âtre bien entretenu et crépitant, rayonnant d’une vive lumière orangée dans la pièce…

"Qui est Dahen Ev’ellian ? Mais un Souverain de Naskapi, cher ami, tu le sais bien ! Ah..mais tu veux dire qui il est réellement ? Et bien, tu devrais le lui deman… Oh oui, c’est vrai, j’oubliais qu’il est parti depuis quelques semaines, tu as raison… J’étais à nouveau habitué à sa présence, excuses-moi. Et bien, alors, laisses-moi te conter son histoire, cela fera passer cette froide nuit bien plus rapidement…"


Prenant la fiole d'alcool posée sur la table séparant les deux convives, il bu goulument avant de poursuivre...

"J’ai connu Dahen Ev’ellian à son arrivée au Temple de Pinasse, il y a maintenant bien 17 ans. J’étais novice, quand ce timide jeune homme de 20 ans est arrivé sur un brancard, porté par deux paysans...il était plein de sang et couvert de plaies. Ses cheveux étaient blancs… Oui, blancs, déjà. Bien qu'à ce jour cela ne voit plus autant. On pourrait penser que cela venait de son grand âge mais non, il n’est pas si vieux, tu sais ! Mais laisses-moi poursuivre, tu comprendras. On nous apprit alors sa terrible histoire."


L'autre invité, confortablement installé jouait avec son verre vin, faisait effectuer des mouvements circulaires au doux breuvage.

"Dahen était né dans un petit village de la région. Fils de paysans, il a dû avoir une jeunesse heureuse, entre les prés, ses camarades, les travaux des champs et les fêtes dans les tavernes… Je pense que c’est le besoin de revivre au grand air qui l’a poussé à voyager, ensuite"

Le conteur devint tout à coup pensif, soupirant avant de reprendre son histoire...

"Je crois que tout se passa plutôt bien pour lui, jusqu’à ce qu’un redoutable assassin arrive dans la région pour essayer de retrouver je ne sais quel secret interdit. Il se mit à questionner tout les villageois avant de les éliminer après avoir récolté les informations qu’il désirait. Un assassin est toujours affamé, et il lui faut se nourrir. Sa folie meurtrière dériva sur le bétail. Nul ne savait ce qu'il cherchait. Le petit village où habitait Dahen fut bien entendu ciblé. La surprise fut totale, et le carnage vraiment effrayant… Dahen et son épouse vivaient dans une petite bicoque un peu à l’écart du village. Après cette terrible tuerie, les autorités locales d'alors ont commencé à compter les morts. La maison de Dahen ne fut pas épargnée. Il fut le seul survivant de ce carnage. Personne ne sut jamais ce qu’il s’était passé mais, dans les décombres, on découvrit Dahen, complètement recroquevillé sur lui-même, plein de sang, une plaie béante sur la jambe gauche, ses flancs lacérés de griffures, ses côtes pour la plupart brisées. Ses yeux marrons clairs étaient grands ouverts et fixaient le vide, et son abondante tignasse brune...oui j'ai bien dis abondante mon ami était devenue complètement blanche. Trois jours étaient passés depuis le carnage quand on le découvrit ainsi. Il aurait du mourir cent fois, mais il s’est accroché et a tenu bon."

Une larme vint perler sur le coin de l'oeil de l'homme, avant de glisser lentement sur son menton. Du revers de la main il s'essuya et toussota.

"On le mit précautionneusement sur un brancard et on l’apporta au village voisin pour le faire soigner. IL fallait qu’il se repose et on le cloîtra dans une pièce sombre. A peine plongé dans l’obscurité, Dahen fut pris de panique et rua, se cabra, manquant de se tuer avec toutes ses côtes cassées. Comprenant que l’obscurité l’avait marqué à jamais, la décision fut prise de l’amener au Temple des soleils. C’est là que je l’ai rencontré, et que l’on m’a chargé de le soigner. Ses blessures se refermèrent grâce à la miséricorde des dieux, et ses os guérirent."


L'homme qui narrait jusqu'à présent l'histoire se leva et entama une marche lente et lourde autour de la pièce. Il s'arrêta près de l'âtre contemplant un tableau, une fresque représentant le souverain. Il était assis sur son trône, chacune des ses armes appuyées de part et d'autre des accoudoirs.

"Pendant quatre ans, il ne prononça aucune parole et resta prostré sur son lit, inerte, comme mort. Il ne supportait effectivement pas l’obscurité, et une lumière devait l’éclairer à chaque instant, sinon, il se débattait, comme atteint par une transe incontrôlable. Le mystère qui l’entourait était grand, et la compassion pour son calvaire également. Je priais chaque jour pour que mon patient guérisse…un patient qui allait devenir comme un fils."



Le vieil homme retourna s'asseoir tandis que son ami ne le quittait pas des yeux, absorbé par l'histoire.

"Puis je fus exaucé un matin de printemps, au moment même où le soleil éclairait son visage. Il dit simplement “Bonjour” et me sourit, alors que je voulais le faire boire. Mon cœur fut empli de joie et d’allégresse. Il lui fallu deux jours pour m'adresser plus d'un mot et me remercier. Dahen Ev’ellian prétendait ne pas se souvenir de la terrible nuit où ils furent attaqué, et la nouvelle du décès de sa femme l’affecta terriblement. Je craignais qu’il ne retombe dans son mutisme, mais il tint bon. Pour ma part, je pense qu’il se souvenait parfaitement de cette nuit, mais ne voulait pas être questionné dessus, ne désirant nullement raviver de si pénibles souvenirs."


C'était la première fois depuis bien des années que le vieillard racontait à nouveau cette histoire. Il était gagné par la nostalgie et remerciait chaque jour passé le destin de l'avoir mis sur la route de son souverain.

"Au bout de quelques années d’études, il décida de rejoindre, peut-être par goût du voyage, peut-être par envie de vengeance, la branche la plus martiale Naskapi : les Eclaireurs. Il apprit à chasser, combattre avec tous types d'armes et démontrait des qualités de meneur et physique hors norme. A 27 ans, il était le plus implacable et le plus motivé des Eclaireurs. Il mettait un point d’honneur à ce que tout ce qui aurait dû être mort dans la zone de chasse le soit effectivement à son retour au Temple. Il faisait d’ailleurs peur à la plupart des Eclaireurs. Sa frénésie au combat le mettait lui et ses compagnons en grand danger : pourtant bon archer, il n’hésitait pas à aller au contact. Ce comportement était, à mon avis, une suite logique du traumatisme qu’il vécut dans sa jeunesse. Chose compréhensible, je crois. Mais d’autres ne le comprirent pas ainsi. Il grimpa tout naturellement les échelons jusqu'à devenir le bras droit du souverain de l'époque. Ce dernier n'ayant jamais parvenu à avoir de descendance, il reporta son affection sur Dahen Ev’ellian ...tu comprendras plus tard."


"Au fil des années sa réputation avait bien grandi. Pendant deux je n’eus presque plus de nouvelles. Il avait rejoint un groupe d'aventurier et accomplissait des missions pour le souverain. Quelle ne fut pas ma surprise quand il reparut au Temple un beau matin, à l’aube. Il avait le regard plus fier que jamais et semblait en paix. Il me signifia son intention de rester un peu ici. Il donna quelques cours pratiques aux Eclaireurs, grâce à sa longue expérience de la chasse et de combat. Il avait alors 32 ans. Des rumeurs parvenaient régulièrement faisant échos de son entêtement à chasser et tuer chaque ours qu'il croisait. Puis il finit par partir un soir, sans me laisser de mot. Et on en entendit plus parler de Dahen Ev’ellian avant trois semaines, où il revint, visiblement très affecté, blessé. Malheureusement pendant son absence, le souverain avait péri d'une maladie qui l'avait foudroyée en quelques jours. N'aya,t as d'héritiers, ses dernières volontés s'étaient portées sur sa succession au trône. Très logiquement Dahen Ev’ellian fut nommé souverain de Naskapi. Bien qu'éprouvé et affecté Il travailla dur pour être à la hauteur de son nouveau statut, mais, toujours, le souvenir de cette nuit revenait le hanter. C’est après cette nomination que j’ai noté le changement le plus profond en lui : tout le jour, il était ouvert, souriant, et affable, mais dès la nuit tombée, il devenait méfiant, froid, parfois agressif. "



"Il ya deux jours Dahen Ev’ellian me fit brutalement savoir qu’il était temps qu’il reparte.Il est dommage que tu ne sois arrivé qu’il y a deux semaines, tu as raté un homme très sympathique, jovial et vraiment agréable. De jour, il va de soi. Le soir et la nuit, il vaut mieux le laisser maugréer seul, ou il pourra, je le redoute, se montrer agressif. Je suis convaincu que les démons qui le rongent datent de son adolescence. Mais je ne peux pas le vérifier, puisqu’il est parti…"


Les deux vieillards finirent par se lever et se rendre vers la sortie de la maisonnée. L'invité enfila son manteau puis son châle et regarda à travers la fenêtre. Le temps ne l'avait pas gâté.

Et quand doit il rentrer cher ami?


Pardon ? Quand rentrera-t-il ? Oh, je ne le sais pas, mais je n’ai que peu d’espoir qu’il revienne un jour. Ah, tu en as, toi ? Pour tout te dire, j’espère aussi qu’il reviendra… Et… Pardon ? Comment le reconnaîtras-tu ? Voilà une bonne question !

"Et bien, Dahen Ev’ellian a les cheveux blancs, toujours coupés très courts. Ses yeux marron clair tranchent de beaucoup sur son visage, sévèrement buriné par le soleil. Il a une cicatrice visible et énorme sur le côté gauche de sa jambe, un vestige de l’attaque de son village. Il porte en général une armure claire, souvent blanche. Il en change, parfois. Il possède un arc long harnaché à son cheval bardé de cuir et de métal. Une cape rouge sang flotte dans son dos… Ah, et le symbole de Naskapi est tatoué dans la paume de sa main droite… Si avec tout ça, tu le laisses passer sans m’en avertir, tu auras de mes nouvelles, cher ami !"


Les deux silhouettes se sourient amicalement et, perdues dans leurs pensées, l'invité d'un soir traversa le seuil avant de s'engouffrer dans les ténèbres de la nuit. Il esquissa un sourire, il pourrait bientôt terminer son travail. Cette fois le jeune homme ne lui échapperait pas.

A ce jour Dahen parcourt les terres humaines en quête de ses vieux démons. Il souhaite plus que tout les enfermer à jamais. Il ne se passe pas un jour sans qu'il ne pense à sa femm, morte cette nuit là. Par bonheur et il remerciait le ciel tous les jours. Ses enfants, deux filles, Ilona et Léonis, ainsi que son seul fils et héritier de la couronne, Palantir, étaient chez les parents de sa femme. Depuis il faisait surveiller sans cesse ces derniers même dans leurs sorties dans les grands jardins.




SECTION HRP

Code:Validé par Kalyäh
Comment as-tu trouvé le forum?: longue histoire
As-tu des commentaires?: je suis beau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Dahen Ev’ellian [TERMINEE][Validée]   Sam 28 Avr - 11:46

Excellente fiche, je ne suis pas surprise. J'ai adoré l'histoire racontée ainsi, on ne s'ennui pas en la lisant! Je te propose, éventuellement, de faire des fiches de prédéfinis pour tes enfants! Je te valide, bon rp!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
 

Dahen Ev’ellian [TERMINEE][Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Fiches Validées-