Partagez | 
 

 A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Lun 30 Avr - 4:52

Suite de ce rp



Le lendemain Matin très tôt, alors que les premiers rayons des soleils pointaient le bout de leur nez, tout l'équipage était à bord. Les plus expérimentés connaissaient déja leur poste et savaient ce qu'ils avaient à faire. Daëron arriva, accompagné de "gourde vide", baluchon sur les épaules. Toujours vêtus tels des pirates ils continuaient de jouer leur rôle. La discussion de la veille trottait toujours ans l'esprit du thériantrophe. Pourquoi ce flashback à ce moment ? Qu'est ce que cela pouvait bien signifier ? Il avait retourné la question toute la nuit, ne trouvant pas le sommeil. Mais en vain ,aucune réponse ne lui fut apportée. Alors qu'ils montaient sur le pont, il aperçut le capitaine sur le pont supérieur, criant ses consignes à son second, au maître d'équipage ainsi qu'au pilote. Puis sans plus tarder il rentra dans ce qui devait être sa cabine. Daëron et "Gourde vide" montèrent les marches qui menaient au pont arrière. Posant leurs affaire sur le sol ils commencèrent à épier chacun des pirates. Première étape ? Analyse des habitudes de chacun, repérer leur tâches et aussi leur mode de vie. Rien ne devait être laissé au hasard. Il fut surpris de ne pas apercevoir la jeune pirate avec qui il avait conversé la veille. Peut être n'avait elle pas réussi à se faire une place au sein de l'équipage. Qu'importe pensa t il. Si la révolte devait être sonnée à bord lorsqu'il serait temps d'assassiner ce capitaine, il valait mieux pour elle qu'elle ne soit pas présente. Pour son bien. Le chef du clan semblait être le plus jeune à bord. Si bien qu'un pirate, assez gros et barbu se présenta à lui et parla d'une voix roque et empestant l'alcool.

"Allons toi!! Petit!!! "Dit il...

Moi ? ..Daëron le regarda d'un air étonné. Mais il lui fallait jouer le jeu.

Oui toi!! Empoté, suis moi, tu as l'air d'être un puceau des mers, je vais t'apprendre le métier...

Me retenant de l'envoyer par dessus bord, car l'envie ne me manquait pas je décidais de le suivre. Faisant un signe à mon acolyte pour qu'il continue la mission en attente de mon retour.

Bien, affermis toi bien sur le marchepieds, là, pour te préparer à haler la voile au vent. Et surtout ne regarde pas dessous toi.

Ce qu'on appelle marchepied de vergue est tout bonnement un cordage de moyenne grosseur, attaché au bout et au milieu de la vergue, et qui se balance dans l'espace vide. Daëron avait été prévoyant et avait longuement étudié le vocabulaire marin afin de ne pas éveiller trop de soupçons sur lui. Il s'exécuta alors, sans un mot. En se voyant ainsi suspendu à près de quatre vingt pieds au dessus de la mer, qui commençait à s'agiter alors qu'on quittait à peine le port, il fut pris de vertiges. Ce métier était définitivement pas pour lui. La mer n'était pas son élément. Il faudrait en finir au plus vite et descendre à la prochaine escale. L'assassin se cramponnait comme il le pouvait et suivit les conseils du matelots, ne regardant pas en bas.

Allons jeune mousse, souque la garcette...ca te distraira!! le matelot se mit à rire, au grand damne de Daëron.

La chose faite, le thériantrophe descendit et fut soulager de toucher à nouveau le sol. "Gourde vide" qui l'avait épié du coin de l’œil le regarda d'un ai moqueur tandis qu'il termina sa fiole, la vidant des dernières gouttes de rhum. Daëron et "gourde vide" restaient silencieux mais la vie à bord d'un navire pirate était tout sauf comparable à une mer d'huile. Tout le monde allait de sa discussion, de son avis sur la condition pirate ou encore établissant des plans sur leur future destination ou les butins qu'ils convoitaient. Une nouvelle discussion interpella alors les deux hommes qui firent mine de s'approcher. Il était toujours bon de sonder les âmes, de comprendre la personnalité des autres. Ainsi on pouvait plus facilement les manipuler et les mettre dans sa poche.

.." Je ne renie pas nos lois pirates Gustave, elle sont justes, mais elles ne peuvent s'appliquer qu'à nous mêmes et à nos frères pirates. Les autres ne méritent que notre haine et notre rage. Ordures avouées ou pantins sans âme, ces ridicules fils de putes subiront notre courroux. Ils sont gavés de dogmes jusqu'à la gueule, je les ferai vomir leur tripes. Comme vous j'ai vécu dans cette société putride et immorale, elle m'a empêché de respirer, de penser, de ressentir. Est ce ça la vie ? Jamais elle ne pourra déverser assez de sang pour combler le vide qu'elle a créée das mon coeur. Aujourd'hui mon frère, je déclare la guerre à l'humanité. Je n'aurai pas plus de pitié pour eux qu'ils n'en n'ont eu pour moi. Seuls devront restés en vie quelques uns, à qui nous donnerons de fausses informations sur nos routes futures. Je veux qu'ils souffrent, qu'ils décrivent à tous nos ennemis comme nous prenons soins d'eux avant de les exécuter. Mort à cette société qui a bafoué toutes les libertés au nom du pouvoir et de la décadence sociale. Celui qui ne sera pas des nôtres, je l'étriperai de mes mains."

Son compagnon se mit à rire et souleva sa bouteille d'alcool qu'il tinta contre celle de son ami. Puis ils s'en allèrent, pénétrant dans les cabines. Quelques instant plus tard, Daëron et "gourde vide" firent de même. Le bateau voguait déjà au large. Ils était temps de ranger leurs affaires. Les cabines étaient une salle commune à tous et pour dormir ils devraient se contenté de hamacs. Au vu du nombre il n'y en avait pas assez pour tout l'équipage. Après tout quoi de plus normale puisqu'il y avait toujours une équipe sur le pont pendant que l'autre dormait. Ainsi un roulement s'effectuer toute la journée. Il y avait un hamac pour deux. Daëron scruta la pièce, mais toujours pas trace de la jeune pirate.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Ven 4 Mai - 9:07

La nuit fut assez courte et peu réparatrice. Je ne réussi pas à fermer l’œil, ou si je l’ai fais, ce fut que quelques brefs instants avant que des cris des marins ivres m’extirpent de mon sommeil léger. Des que les premières lueurs du jour entrèrent par les carreaux abimés de ma chambre, je me levai avec une humeur assez joyeuse, prête à prendre le large, prête à découvrir l’horizon. En peu de temps, je me retrouvai sur le quai avec un simple sac-à-dos comme bagage, sans oublier mes armes, notamment mon arc dont je ne me sépare jamais. Je pouvais humer l’odeur de la mer, cette odeur salée qui me donnait envie d’aventures. Le vent soufflait vers le large, ce qui me laissait présumer que le départ se ferait sans problème.

Je vis le capitaine Rek qui accueillait ses nouveaux pirates et qui orchestrait le départ avec tant de facilité. Son air dur et froid naturellement affiché au visage, il ordonnait aux uns de charger les caisses de rhum et aux autres de bien s’assurer que tout serait à bord à temps. Quelques regards se posèrent sur moi, des regards de pirates qui ne voulaient pas de femme à bord, surement. Je leur souris faussement, me promettant de leur faire payer s’ils osaient quoi que ce soit contre moi. Leur Capitaine me fit un signe de tête, ce qui atténua ces regards et murmures qui fusaient, je montai à bord de l’« Adonia » sans le moindre regret, sans plus me préoccuper de ces brutes sans cervelle. Ils pourraient maugréer autant qu’ils le voudraient, je ne quitterais pas ce navire. J’avais l’avantage sur eux et l’appui du Capitaine qui connaissait le nom de mon père… et qui lui éprouvait un certain respect. Je ne saurais dire d’où il tenait ses histoires, je ne lui avais pas demandé, mais j’espérais qu’il pourrait me mener à lui. À bord, il était le seul à savoir qui j’étais réellement et c’est tout ce qui m’importait. Je grimpai sans tarder au grand mât afin de rejoindre la hune, où j’occuperai le poste de vigie, un poste qui me permettait d’avoir une vue imprenable sur la mer, mais aussi de pouvoir agir à distance si jamais notre navire se faisait attaquer. Déjà toute petite, sur le navire de mon père, je m'amusais à rejoindre le pirate qui occupait ce poste... j'adorais être à cette hauteur et être la première à annoncer la terre ou encore à voir l'ennemi arriver.

J’étais en assez bonne position pour voir tout ce qui se passait sur le pont, elle vit donc l’homme qu’elle avait rencontré la veille. Peu de temps après que le Capitaine ait rejoint sa cabine, je remarquai que le pirate semblait un peu désemparer et ne fut pas la seule à le remarquer. Un des hommes de main de Rek s’adressa à lui, je pouvais entendre sa grosse voit d’ici là, mais je ne comprenais pas ce qu’il lui disait. Amusée de voir ses exploits, je me mis à rire là-haut en me rappelant la veille. Je fini par retourner son attention sur les mers…

Le navire quitta le port sans plus tarder… le temps m’avais semblé si long depuis l’aube. Après un certain moment, je sentais les mouvements des vagues là-haut, la proue fonçait courageusement vers l’inconnu, atteignant sa vitesse de croisière. Je ne savais ni où on allait et ce qu’on ferait, tout ce que je voulais c’est que l’« Adonia » m’emmène au-delà de ces eaux calmes, qu’il m’emmène dans ces mers dangereuses. C’est vers le sud que Rek avait choisit de mettre le cap… qu’avait en tête notre Capitaine?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Sam 5 Mai - 19:39

Daëron et "gourde vide" finissaient de ranger leur paquetage. Il glissa sous le hamac son sac de voyage puis se dirigea vers la sortie. Son visage fut agressé par la brise qui se fracassait contre le navire, mélangée à cette odeur nauséabonde caractéristiques des pirates. La vie à bord n'était pas un modèle d'hygiène et les pirates passaient plusieurs semaines parfois sans faire de toilette. Le thériantrophe passa très vite à autre chose. Il observa les voiles qui claquaient, provoquant quelques sifflements entre les mâts. Sur le pont l'activité battait son plein, tout le monde était à pied d’œuvre. Il aperçut le capitaine qui se tenait fièrement sur le pont supérieur de son navire. Bâtiment pour lequel il sacrifierait son dernier souffle. Lui et son acolyte se rendirent jusqu'au capitaine Rek. Ils arrivèrent dans son dos et soudain une idée traversa l'esprit de Daëron. Il aurait été si facile à cet instant de lui ôter la vie. de lui prendre son âme. Mais le moment n'était pas propice. L’assassin avait déjà fixé son mode opératoire. Comme à son habitude ses missions étaient calculées du premier au dernier acte. Jusqu'à présent il n'avait jamais failli. Il tapota sur l'épaule du Capitaine. Personne n'osait agir ainsi avec un supérieur, encore moins avec un capitaine pirate. Mais Daëron 'en avait cure. Rek se retourna et jeta un regard noir et lourd de sens au thériantrophe.

"Ne t'avise pas à faire cela avec moi."

Daëron ne releva pas la remarque comme pour lui signifier qu'il s'en fichait de son avis. D'une façon dissimulée il lui lança un premier avertissement. Il se contenta de lui répondre d'un ton ferme.

"oui...comme on dit, la mort ne respecte aucun calendrier...n'est ce pas capitaine Rek ?"

Surpris il ne su quoi rétorquer, ne sachant pas s'il devait prendre cela comme une menace ou juste une marque d'ironie de Daëron. Il recula d'un pas et réajusta son chapeau et sifflota. Un perroquet vint se poser sur son épaule. Le capitaine le caressa un moment. Les deux hommes se fixaient, puis pour mettre fin à cette mascarade, le thériantrophe repris la parole.

"Au fait, il y une femme à bord...savez vous où je peux la trouver ?"

La navire tanguait alors que la mer s'agitait petit à petit, signe qu'ils atteignaient le large. Les vagues venaient frappaient la coque de toutes parts et des relents d'eau aspergeaient le pont et les pirates. Recevant une éclaboussure en plein visage qui vint lui bruler les yeux, l'assassin s'essuya rapidement. Si il y avait bien une chose qu'il détestait par dessus tout c'était bien la mer et l'effet de l'eau salée sur sa peau. C'est la raison pour laquelle il faisait en sorte de rester le plus souvent dans les cabines, ou à des postes à l'abri comme coq. Mais cette fois ci il en était autrement, il était aux avants postes. Si tempête il y avait nul doute qu'il serait servi. Après un temps de réflexion, le capitaine lui répondit sur un ton sarcastique.

"Elle là haut...elle est chargée d'observer l'horizon et de nous prévenir en cas de danger qu'ils soient climatiques ou autres. Mais vous savez....c'est une femme certes..mais elle a un tempérament assez dur, ne vous y frottez pas de trop près si vous voyez ce que je veux dire."

Daëron s'en fichait, elle ne l'intéressait pas mais était sa seule connaissance à bord. Il lui fallait en apprendre davantage sur les coutumes à bord d'un navire pirates mais peut être aussi connaissait elle le capitaine Rek. Dans ce cas il pourrait lui soutirer quelques informations. Daëron salua le capitaine et regarda "gourde vide". Ce dernier avait compris ce qu'il avait à faire. Il pris une direction opposée à celle de son chef et se rendit auprès du pilote. Les deux hommes se mirent à discuter et habilement "gourde vide" récoltait des informations qui pourraient être cruciales pour leur mission. Quant à Daëon, il prit son courage à deux mains et sans regarder en bas, se mit à grimper le long du mât pour rejoindre La jeune femme. Tout en haut il n'y avait qu'une petite plateforme de 2m carrés.

"Pardon, puis je vous tenir compagnie ?...."

Sans attendre sa réponse il finit de grimper et se hissa sur la plateforme et avança pour se mettre à ses côtés. Elle avait sans sa main une longue vue et semblait occupée à scruter l'océan. Elle paraissait plus paisible que la veille, comme si les voyages en mer avait un effet apaisant sur son esprit. Elle serait peut être plus à même de se dévoiler. Il fallait que Daëron s'infiltre dans la brèche si s'en était une. Après tout il ne la connaissait pas. Avec tout le clam qui le caractérisait il entama la conversation.

Avez vous déjà participé à une révolte sur un navire ?...Moi oui...une fois et je dois dire que ce fut une belle flambée sur ce rafiot. Je vais vous raconter si vous le permettez."

Une fois encore et avant qu'elle ne puisse dire quoique se soit il poursuivit.

"Pour vous situer, j'étais sur un navire, l'équipage et moi même nous rendions sur l'île de Mérida. Le capitaine était un véritable dictateur et avait nombre d'ennemis. Mais sa méchanceté n'avait d'égale que son charisme. Aussi il était craint autant que la mort en personne par son équipage. Alors que nous étions en pleine mer mais non loin des côtes, une tempête nous pris dans ses bras dantesques. On avait beau courir grand largue en ayant réduit cette foutue toile bien on en menait pas large. Les seuls à l’abri étaient les pirates situés dans les cabines ou encore dans la salle des compas. Pour crier ses ordres alors que l'orage faisait rage, le maître d'équipage s'égosillait à en perdre la voix pour couvrir le bruit du vent et du tonnerre. Soudain la vigie se mit à hurler alors qu'il se tenait tant bien que mal sur son perchoir, tout comme vous à cet instant.


capitaiiiiiinneeee, trois voiles, non cinq voiles à onze heure!! "s’époumona le pirate."

Daëron y mettait les formes et le ton, signe que cette mission avait était l'une des plus palpitantes qu'il lui eut été de faire. La racontez ainsi lui rappela le plaisir pris à mettre le bordel au sein de l'équipage.


"Enfin, pour vous résumer la suite...le navire en question était un autre navire pirate bien plus imposant que celui sur lequel j'étais Puis la nuit tourna au drame. Ce qui devait arriver arriva les deux navires s'affrontèrent. Malheureusement pour notre équipage c'était sans compter sur des traitres présent en son sein. Deux pirates avaient été grassement payés pour accomplir une mission, kidnapper l'enfant du capitaine et si possible tuer ce dernier. Tout ce sang qui a coulé des heures durant. C'était d'une violence inouïe mais je vous garantie que pour tout pirate qui se respecte on ne vit que pour de telle bataille. Car l'idée de remporter cette affrontement exaltait tout le monde. Le vainqueur prendrai aussi bien possession du navire de l'autre, mais son équipage lui appartiendrait aussi ainsi que les butins. Autant vous dire que chacun y mettait tout son cœur. Quel plaisir j'ai pris à saboter notre navire. Je dois avouer que je m'étais presque lié d'amitié avec quelques pirates mais la mission était la mission. Pendant qu'un de mes compagnons de route sabotait les mâts et perçait la coque, je me suis chargé de l'enfant. Oh je vous rassure je ne l'ai pas tué. Je l'ai juste emmené à mon commanditaire. La suite fut assez tragique pour le navire. Pour ne pas éveiller les soupçons je suis retourné à bord. Malheureusement le bateau s'échoua sur une île, se fracassant contre une falaise. Mais il n'a pas coulé. Disparaitre en pleine nuit fut chose facile, impossible de nous retrouver dans une telle jungle. Le plus dur fut de quitter l'île mais je passerai les détails."



On pouvait sentir de la nostalgie chez Daëron. Puis il souffla presque avec regret ces quelques paroles.

"...ahhh l’ « Espoir »...oui c'est ça l’ « Espoir ». Ça fait longtemps que je n'ai pas prononcé ce nom. Tiens je me demande ce qu'est devenu ce cher capitaine Haley...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Lun 7 Mai - 16:50

Les flots frappaient contre la coque du navire, le faisant balancer d’un côté et de l’autre. Là-haut, je n’avais pas trop de difficulté à rester en place puisque j’étais habituée d’occuper ce poste. Dans les hauteurs, j’étais agile, que ce soit ici ou ailleurs. Alors que je remplissais paisiblement mon quart de travail à épier cette ligne d’horizon que j’espérais voir rester droite, je vis l’homme rencontré la veille qui grimpait pour rejoindre la hune où j’étais installée.

« Pardon, puis-je vous tenir compagnie? » Dit-il en terminer son ascension. Même si j’avais refusé, il serait probablement grimpé tout de même. Je lui souris sans trop porter attention à lui, portant de nouveau mon attention sur cette mer docile.

« Avez vous déjà participé à une révolte sur un navire ?...Moi oui...une fois et je dois dire que ce fut une belle flambée sur ce rafiot. Je vais vous raconter si vous le permettez. »

Ma tête se tourna lentement vers lui, curieuse de ce qu’il avait à raconté. J’avais un sentiment étrange qui m’envahissait à cet instant, comme si j’avais la nette impression de l’avoir déjà vu quelque part. Bien sur, l’image de cette nuit qui changea ma vint revint me hanter au même instant, me faisant froncer les sourcils. Je décidai d’écouter son récit dans le silence…. Et ces paroles me transpercèrent comme la lame d’une épée en plein cœur. À mesure que son histoire avançait, je sentais la haine monter en moi à un point tel que je me concentrais vraiment pour me contrôler, me contrôler jusqu’à temps qu’il ait terminé.

J’avais devant moi l’homme qui m’avait kidnappé, l’homme qui avait tourné l’équipage de mon père contre lui, le faisant par la suite échouer sur une île déserte. Toutes les pièces du casse-tête se mettaient en place et je comprenais mieux ce qui était arrivé à mon père, à son navire… je comprenais ce qui était arrivé à ma vie. Je venais de mettre la main sur l’histoire que je cherchais à connaître depuis des années et je venais de trouver celui qui m’avait détruit. Il se tenait à moins d’un mètre de moi. Quand il prononça le nom du navire de mon père, un nom que j’avais prononcé la veille sans, visiblement, éveiller de soupçons de sa part, mon visage se déforma littéralement en une expression de colère. Est-ce qu’il se foutait d’elle? Lui avait-il raconté cette histoire sachant pertinemment qui elle était?

Dans un élan de frustration, je lui sautai à la gorge et l’impact le déstabilisa, tellement qu’il tomba en bas de la hune et s’accrocha à un cordage qu’il avait eu sous la main. Il ne s’attendait sans doute pas à une telle réaction de ma part, surtout s’il ne connaissait pas mon identité. Mon premier réflexe par la suite fut de mettre la main sur mon arc-à-flèche et de pointer mon arme sur lui de façon assez agressive. Je n’avais qu’un simple mouvement à faire pour lui enlever la vie, mais je crois que je préférais le faire souffrir longuement… Le tuer sans qu’il ne puisse faire face à ses actes serait inutile et surement mieux pour lui. Des pirates avaient arrêtés leurs taches et s’étaient mis à crier en voyant l’autre pendu après la corde.

« C’est un traître! » Hurla-t-elle à leur intention.

Un homme qui participait à une mutinerie comme il l’avait fait ne pouvait être un pirate de parole, ça je le savais. Je n’avais pas l’intention de le laisser manigancer une autre fois, s’il y avait la mince chance que cette histoire se reproduise, je devais le dénoncer et surtout... surtout lui faire payer sa traîtrise. Cet homme ne pourrait plus jamais me barrer la route comme il l’avait fait jadis. Les hommes de la mer s’emportèrent et l’attention du capitaine Rek fut captée, il s’approcha du mât tout près de l’endroit où il était suspendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Lun 14 Mai - 5:37



La réaction de la jeune pirate fut des plus surprenantes. Pourquoi un tel acharnement envers après ce qu'il venait de lui révéler. Il ne s'agissait après tout que d'une simple histoire d'aventure pirate. Si elle se voulait assurément très violente dans son contenue, elle n'en restait pas moins le reflet de ce qui devait se passer à bord des navires. Une mutinerie sur un bateau pour prendre le pouvoir était une chose assez courante pourtant. Il est vrai aussi que l'on pouvait qualifier cet acte de traitrise et qu'il méritait sans doute punition. Et aux dires des lois pirates en vigueur les sanctions étaient parmi les pires de Mérak. De celles qu'on ose même pas s'imaginer tellement notre sang en serait glacé. Mais un question resta en suspend au regard de la scène qui se déroulait devant ses yeux. Pourquoi avoir réagi ainsi alors que cela ne la concernait ni elle,ni ce rafiot ? Il n'eut pas le temps de lui demander.

Tout se passa en un fraction de seconde. Alors que Daëron n'avait eu en aucun cas l'intention de s'en prendre à elle, cette dernière se rua sur lui, la proximité entre les deux êtres facilitant grandement son offensive et pris de court le thériantrophe. Loin d'avoir pu anticiper cette soudaine réaction, l'assassin du Clan du Sud se retrouva la seconde d'après suspendu dans les cordages de la grande voile. Son agilité lui avait permis de se saisir au vol d'une cordée et stopper ainsi sa chute. Une brulure s'empara soudainement de lui dans la paume de sa main alors qu'il serrait très fort la corde pour ne pas glisser davantage.. Puis avec sa jambe droite qu'il enroula tout autour il finit d'assurer sa prise. Un "traitre!!!" vint fendre l'air et résonna clairement dans les cieux. L'intrépide jeune femme attrapa son arc aussi sec puis tira une flèche de son carquois avant de la bander, faisant craquer sa corde alors que le cadre de l'arme se plier sous la pression. Daëron fut pris pour cible et ce fut l'émeute en un instant et tous ce regroupèrent, cessant leur activité du moment, autour du mât sur lequel était jonché le thériantrophe. Puis rapidement ce fut autour du capitaine Rek d'être alerté. Il sortit de sa cabine et se dirigea d'un pas hâtif vers la scène. Il leva la tête et lança un regard noir vers celui qui était un inconnu avant de le rencontrer pour le faire monter sur son navire. Nul doute qu'il avait compris le message d'alerte. Ce n'était pas le plan fixé initialement par les deux assassins. Mais l'improvisation était un art subtil qu'ils maitrisaient parfaitement. Le Navire tanguait au rythme des vagues qu'il venait pourfendre. De large trainée d'eau éclaboussait les pirates à son bord alors que les rumeurs allaient bon train. La jeune femme prenait toujours Daëron pour cible,sans le quitter du regard. Plus bas c'était l'attroupement. L'assassin repéra finalement "gourde vide" qui semblait ne pas encore avoir attiré l'attention sur lui.

"Gourde vide" était resté sur le pont à s'affairer comme tous les autres au nettoyage du vaisseau. Cela lui permettait de garder un oeil sur les allées et venues du capitaine, sur ses habitude mais aussi de glaner quelques informations précieuses. Mais tout s'était déroulé rapidement, trop peut être. La mission était encore au point mort. Du moins jusqu'alors. Car ce qui allait suivre allait allait condamner le capitaine et son navire. Ensuite les deux hommes n'auraient plus qu'à fouiller la cabine du capitaine Rek pour trouver les informations nécessaires a rapporter à Kalyah. Alors que toute l'attention était porté sur Daëron et La pirate, "Gourde vide" se positionna à l'écart de tous puis laissant tomber ses affaires, commença à se transformer. Sa peau se craquela et muta, ses os semblaient de briser et petit à petit il pris la forme de son totem. Une araignée apparut à la place de l'homme. Elle se faufila sur le pont pis entre les jambes des pirates, n'attirant aucunement l'attention des hommes. Soudain le capitaine pris la praole.

"Qu'on trouve son complice, ils étaient deux, trouvez le moi sur le champ!!! Ils seront pendus après avoir été jugés!!"


Une large majorité de pirates se mirent en quête de mettre la main sur "gourde vide". Pendant ce temps le capitaine Rek appela un de ses fidèle bras droit. L'araignée quant à elle venait de se hisser le long du pantalon de l'homme et rentra dans la poche de ce dernier, puis ne bougea plus. La phase une du plan d'improvisation était en place. Le bras droit du capitaine s'avança.

"Fais moi descendre cet homme d'une façon ou d'une autre!!"

Obéissant aux ordres donnés, il se saisit à son tour de l'arc qu'il possédait. Il n'était pas question de tirer dans le cordage et risquer de mettre à mal le navire. Non il viserait les mains du thériantrophe. Il banda son arme, se concentra de longues secondes et ajusta la précision du tir. Puis il lâcha soudainement le flèche qui siffla et vint se plante sur le dos de la main de l'assassin. La douleur l'obligea alors de lâcher prise et son corps bascula en arrière. Sa jambe ne pu retenir sa chute que l’instant d'une seconde avant de se défaire et Daëron tomba lourdement sur le pont. Il parvint à amortir le choc en tentant d'effectuer une roulade à moitié réussi mais il échoua tant la hauteur était importante. Il avait du mal à bouger, tout son corps lui faisait mal . Il pourrait tout de même se relever mais décida de jouer le jeu et de se laisser prendre. Le moment n'était pas opportun pour agir à son tour. Des pirates se saisirent de lui avec violence, lui mettant au passage quelques coups bien placés. Puis ils l'emmenèrent dans une sorte de cachot en fond de cale. Là, on l’attacha. Deux pirates se postèrent à l’extérieur de la pièce pour le surveiller. Daëron avait décidé d'attendre la nuit. Elle devrait être longue et pleine de souffrance pour les occupant de "l'Adonia".


Dernière édition par Daëron Thaliôn le Sam 19 Mai - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Mar 15 Mai - 20:16

La rage bouillonnait dans chaque parcelle de mon corps, je ne pouvais imaginer qu’il se trouvait devant moi, l’homme à qui j’en voudrais pour le restant de mes jours d’avoir détruit le navire de mon père, son équipage… et lui par la même occasion. Quel change aurais-je pu avoir de retomber sur lui, bien des années plus tard? Était-ce le destin qui voulait que je puisse rattraper tout ce temps perdu? La voix du capitaine raisonna haut et fort, ses paroles eurent un effet puissant chez les pirates qui se mirent à la tâche afin de trouver le complice, mais je ne l’écoutais pas, j’avais les yeux rivés sur lui.

Une flèche fendit l’air à toute vitesse et se planta dans sa main qui retenait la corde, quelques secondes plus tard il se retrouva sur le sol. Des pirates l’empoignèrent sans plus tarder, le faisant prisonnier à fond de cale, un endroit où les traîtres étaient jetés en attendant leur procès. Le Capitaine Rek n’avait pas l’habitude de faire des prisonniers, or ces cellules étaient très peu utilisées.

Je rangeai mon arme sur mon épaule et descendit rapidement sur le pont avec la ferme intention d’obtenir d’autres réponses. J’attrapai mon Capitaine par le bras alors qu’il allait retourner à sa cabine, surement pour réfléchir à ce qu’il réservait pour le traître.

« Capitaine… » Dit-je en posant mes prunelles d’un bleu océan sur lui. Dans mon regard, il pu très bien discerner cette haine.

Sans que je ne puisse dire quoi que ce soit d’autre, il acquiesça en posant la main sur mon épaule. Il avait comprit qui il était sans même que je ne puisse ouvrir la bouche… Rek me connaissait un peu, il savait que je me serais emportée pour rien au monde, si ce n’est pour cette raison. Il sait que mon naturel calme me venait de mon père, et qu’il m’en fallait beaucoup pour prendre une situation aussi au sérieux que celle-ci. Cet homme, ce meurtrier… avait touché la seule corde sensible qui pouvait me faire réagir, et le Capitaine le savait très bien.

« Je peux aller le voir…? J’ai quelques mots à lui dire. » Le Capitaine me donna son approbation, sachant que j’avais besoin de lui parler, besoin de savoir. « Faites attention, Capitaine… Ils ont surement un plan déjà tracé. »

Mon visage de glace ne laissait plus rien transparaître et je disparu vers la cale, où je trouvais deux pirates qui veillaient sur l’ennemi. Ils me laissèrent passer sans poser de question et je me retrouvai face à lui.

« Soit vous êtes stupide, soit votre plan était tout prévu, vous vouliez vous faire enfermer ici. » Commençai-je en jetant un regard noir sur l’homme. « Je vous ai dis juste hier que j’étais à la recherche de l’Espoir, le navire de mon père… À ce moment, ce nom ne semblait rien vous évoquer, c’est étrange non? » Je serrai les dents, essayant de me contrôler. « Et aujourd’hui…. aujourd’hui vous osez venir me raconter cette histoire… » Je m’approchai de la grille. « Cette histoire qui semblait enfouie dans votre mémoire, mais qui est aussi fraîche dans la mienne comme si tout ça avait eu lieu hier. » Je marquai une pause, le jaugeant pour voir sa réaction. « C’était moi. C’est ma vie que vous avez détruit ce jour là. » Je fis un pas en arrière. « Mais la vie me permettra désormais d’obtenir ma vengeance et celle de mon père… oh oui, le Capitaine Haley aura sa vengeance, croyez moi sur parole. »

Je le regardai une dernière fois… je n’arrivais pas à croire que j’avais discuté autant de temps avec un homme que je voudrais tuer le lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Sam 19 Mai - 13:36

Tout était en place. Oui tout, dans les moindres détails. Voilà à quoi penser Daëron à cet instant. Certes le plan n'avait pas été suivi à la lettre et avait même largement dévié mais les deux thériantrophes savaient y faire et leur expérience leur offrait les connaissances nécessaires pour rebondir. Ils se connaissaient l'un l'autre et de simples regards leur permettaient de déduire ce qu'il fallait faire. Maintenant que 'Gourde vide" avait pénétré dans le lieu le plus secret du navire, à savoir la cabine du capitaine, c'était au tour de Daëron de jouer. Lui, avait décidé de se constituer prisonnier. Il espérer rencontrer ainsi en direct le capitaine Rek et l'amener par d'habiles subterfuges à lui faire dévoiler quelques morceaux de ses plans...avant de lui ôter la vie. Quant à "Gourde vide", il serait en charge de fouiller la cabine et mettre la main sur les document relatifs à leur mission. Kalyah, le chef du Clan du Sud avait été très claire à ce sujet et le ton employé pour cette occasion était sans équivoque. L'échec était proscrit. Elle attendait des réponses et ce, rapidement. Daëron et son acolyte les lui livreraient sur un plateau.

Le thériantrophe avait été jeté dans une sorte de garde manger. Il s'agissait d'un local improvisé, grillagé, dans lequel étaient empilés des tonneaux et des cartons. L'endroit était humide et empestait la moisissure. Des fentes dans la structure de la coque laissaient couler des gouttes d'eau de mer et venaient ajouter un touche de macabre aux fonds de cale. L'assassin s'accroupit au sol et ferma les yeux. Sur le pont, l'agitation régnait toujours. Il n'était là que depuis quelques brèves minutes quand une porte finit par s'ouvrir. La faible lueur laissait transparaître quelques formes à peine distinctes. Des courbes d'apparence féminines. Le visage était plongé en partie dans l'obscurité. Daëron avait alors ouvert les yeux, déduisant ainsi rapidement l'identité de la personne. La pirate rencontrée la veille, la même avec qui il avait discuté, si on pouvait appeler cela comme ça et la même qui avait donné l'alerte et l'avait jeté du haut du petit promontoire. Elle s'approcha de la grille l'air dédaigneux et usa d'un ton sec. Chose qu'il pouvait comprendre au vue des dernières révélations. Il referma ses yeux et resta en position, serein, comme à l'accoutumée. Il pouvait anticipé la nature de la conversation qui allait venir. Il était évident qu'elle ne venait pas s'enquérir de sa santé. Elle voudrait surement des réponses et se serait à elle de bien manœuvrer. La était un test permanent...aujourd'hui serait son plus grand.

Ravi de vous revoir de si tôt. Vous aurais-je manqué ?

Daëron jouait avec elle. Son ton se voulait calme, posé, limite apaisant pour son interlocutrice. Très vite il passa à la suite, gardant chacun de phrases de la jeune pirate en mémoire.

Les mêmes traits que votre papa..j'ai mis le temps pour trouver ce qui hier lors de notre rencontre me dérangeait. Puis cette nuit ma mémoire a refait surface. Je vous ai ouvert un brèche tout à l'heure, dans laquelle vous n'avez pas su vous engouffrer. Maintenant il est trop tard pour vous. Mais je ne vous tuerai pas. Le seul conseil que je peux vous donner et que je vous encourage à suivre est de quitter ce navire...ou bien de vous tenir à l'écart de tout ça. Je vous l'assure, ici beaucoup de choses vous d"passent.

Sur ses dernières paroles, il ouvrit à nouveau ses yeux, qui prirent soudain une apparence étrange, presque mystique. Puis ils revinrent à la normale la seconde suivante. Tout cela sonnait comme un ultime avertissement.

Le temps voulu....oui le temps viendra où vous reverrez votre père.

Il la regardait, impassible....anticipant sa réaction il lui lâcha ces quelques mots.

Oh.. ne vous en faites pas...il est encore en vie aux dernières nouvelles. Alors écoutez mon conseil pour ne pas ruiner vos espoirs de le revoir un jour. Ne serait il pas fort dommage que vos vies se croisent ainsi. Je susi jsute ici dans un but bien précis, rien à voir avec vous. Laissez moi faire et ensuite vous n'entendrez plus jamais parler de moi.


L'assassin reprit ensuite, tout en ne quittant pas cette femme des yeux.

De toute façon je ne vais pas tarder à sortir, inutile donc de m'en empêcher. Tout ira très vite..et votre entêtement n'a d'égal que votre beauté au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Mer 23 Mai - 20:01

Des souvenirs d’une nuit sinistre se battaient dans ma mémoire, je revoyais le ciel qui semblait vouloir me tomber dessus, je revoyais l’enfer lorsque j’avais les yeux fermés, je ressentais de nouveau cette peur qui m’avait envahit lorsqu’on m’avait extirpé de mon sommeil. Ma respiration était rapide pendant que mon regard foudroyait l’homme… celui dont j’ignorais le nom, mais de qui j’en savais suffisamment pour le détester le reste de mes jours. Son ironie me frappa de plein fouet, sa façon de jouer avec moi comme une simple poupée. Il me répondit sur un ton calme, mais ses mots pesaient sur moi comme s’il tentait de m’écraser, de m’enfoncer encore plus dans ma fureur. Il tentait de retourner mes paroles contre moi.

Une brèche disait-il? N’avait-il pas, de toute façon, l’intention de faire de moi la même chose qu’à tous ces autres pirates? Comment est-ce qu’il espérait que je le prendrais? Il me demandait de rester à l’écart de quelque chose qui devrait détruire un navire entier, mais également une population… une famille. Il continua en affirma que j’allais revoir mon père, et j’en avais la ferme intention. Son regard ne me quittait pas, il était impassible et tout cela semblait faire partie de sa routine. Cruelle et froid… comme la plupart des assassins de son genre.

« Vous croyez… que tout me dépasse. Ne me sous-estimez pas, c’est souvent ce qui creuse la tombe aux gens dans votre genre. » Dis-je en serrant les dents.

Ses menaces n’étaient toutefois pas à prendre à la légère et je n’avais aucunement envie de me retrouver au milieu d’un conflit auquel je n’avais pas participé. Personne à bord de ce rafiot ne me connaissait, hormis quelques hommes qui connaissaient mon nom et le Capitaine. Cet équipage n’en avait rien à faire de moi, comme je n’en avais rien à faire d’eux. L’Adonia n’était pour moi qu’un transport qui me permettrait de me rendre à Ekalesias où je pourrais questionner quelques personnes.

J’avais un choix à faire, c’était évident que l’homme qui se trouvait devant moi avait déjà un plan et quoi que je fasse, je ne pourrais l’empêcher. Est-ce que j’allais sacrifier ma vie pour obtenir vengeance? Allais-je laisser fuir un homme qui m’avait détruit? La vengeance m’apaiserait-elle? Tant de questions brûlaient mon esprit, pendant que je le contemplais avec le même air impassible.

« Aux dernières nouvelles? » Dit-je d’un ton plus calme qu’au par avant. « Que savez-vous sur mon père? » Commençais-je. « Vous voulez que je reste à l’écart? Vous voulez que je fasse comme si vous n’étiez pas celui qui a détruit ma vie? Il est évident que vous jouez un jeu, mais je ne peux prendre le risque d’y perdre. Cependant, si vous acceptez de m’en dire un peu plus sur mon père et que vous me donnez le nom de la personne qui vous a donné ce foutu contrat il y a seize ans, je vous ouvre la porte de cette cellule et je ne me mêle pas de ce qui se passera sur ce navire. Vous accomplirez donc vos sombres desseins et je continuerai ma route. Vous me devez bien cela, n'est-ce pas? » Mon ton était juste, mes mots très clairs.

Cette offre était quelque peu désavantageuse pour moi puisqu’il serait libre, mais après ces années passées enfermées, j’étais devenue une femme plus réfléchie. Certes, il avait raison, j’étais entêtée, mais ça je devais le tenir de ma mère. Je tenais beaucoup plus à retrouver mon père qu’à le venger, et ça j’en étais certaine. Qui plus est, si j’avais le nom de la personne qui lui avait lancé le contrat, mes espoirs n’étaient pas perdus et peut-être qu’un jour je pourrais dormir la tête en paix. Il avait bien posé les gestes, mais en avait-il eu le choix? Moi aussi je tuais, sans même trop se préoccuper de quelle famille allait être détruire et je comprendrais toute personne qui en voudrait à ma vie pour cette raison. Mais mon père était en vie alors qu’il devait le tuer. Coïncidence? Destin? Quelle chance avais-je de retomber sur cet homme? Est-ce que les dieux me mettaient à l’épreuve?

Ma fougue laissa place à mon caractère calme, je voyais désormais la situation d’un autre œil afin qu’elle soit à mon avantage. Être cruelle avec cet homme, voir le tuer même, ne m’avancerait pas. Je savais qu’il y avait au moins un de ses coéquipiers à bord qui ne tarderait de se faire justice lui-même si j’osais poser ce geste. Et comme j’ignorais de qui il s’agissait, je devais patienter.

Je contemplai le prisonnier en essayant de décrypter ses pensées. Il ne perdrait rien à accepter ma proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Dim 3 Juin - 11:48

L'ennui gagna peu à peu Daëron qui donna toujours l'impression,pourtant, d'écouter, tout en gardant un certain recul. Les véritables raisons de cet assaut cette nuit là échappaient à la jeune femme. Quant à Daëron il n'avait jamais su si les hypothèse de son commanditaire s'étaient vérifiées. Peut être était ce mieux ainsi. Il se souvint pourtant mot pour mot ce qui se disait sur cette Léha Haley, jadis qu'une petite fille.

*flashbask*



Léha Haley était à bout de souffle. Derrière elle, les pas de ses poursuivants résonnaient sur les murs des cryptes. La nuit sans lune était plus sombre encore, que d’habitude, car les nuages, annonciateurs d’un orage prochain, empêchaient la lumière des étoiles d’éclairer ce lieu. Elle tentait de s'échapper, quand elle arriva aux portes du cimetière, deux heures après le coucher du soleil. Elle avait attendu durant presque une heure, avant de trouver une brèche et entrer dans cet endroit sinistre. C’était là qu’elle avait aperçu le corps de l’homme. Elle avait cru qu’il patientait ou qu’il s’était assoupi, appuyé contre le mur. Puis, en s’approchant, elle avait marché dans un liquide visqueux. Elle n’y avait pas prêté attention. Comme il n’avait pas esquivé le moindre geste, elle avait tendu la main vers lui. C’était là qu’elle s’était rendue compte qu’il était mort. Son corps était tiède, presque froid. A terre, elle avait aperçu un ouvrage à l’épaisse couverture de cuir. Par réflexe, elle avait ramassé le livre. En regardant de plus près, elle avait pu voir une étoile à 5 branches, entouré d’un cercle : signe de légion. C’était alors que des torches étaient apparues à l’entrée du cimetière. Les robes pourpres des visiteurs nocturnes ne permettaient aucun doute…Prise en flagrant délit, un livre hérétique à la main, agenouillée devant un cadavre et les mains couvertes de sang : il fallait la brûler… Mais pourquoi devait-elle subir cela ? Elle avait à peine plus de quelques printemps et, malgré son âge,était déjà mature. La poursuite dura plusieurs minutes, avant qu’elle ne soit finalement faite prisonnière par les inquisiteurs. Il lui tombèrent littéralement dessus, l’empêchant de bouger, puis lui mirent rapidement un bandeau sur les yeux et lui lièrent les mains, afin qu’elle ne puisse se servir de la sorcellerie…Les jours suivant furent une véritable torture. Le matin, le soleil apparaissait par les barreaux de sa cellule et avec eux, les insectes des marais. La chaleur était intense et les morsures des petits animaux l’avaient couverte de plaques rouges. On ne lui apportait de la nourriture qu’une fois par jour et l’eau était croupie. A plusieurs reprises, on l’avait conduite dans une petite salle où on l’avait attaché sur un chevalet. Un homme lui avait posé des questions auxquelles elle ne comprenait rien. Il parlait de légion et de rituels d’invocation de démons. Il lui avait ensuite demandé pourquoi elle faisait partie d’une secte. Presque une semaine après son arrestation, elle fut conduite dans une autre prison. D’autres vêtements lui furent donnés. C’était une robe simple de couleur noire et on lui mit à nouveau, un bandeau sur les yeux. Lorsqu’on le lui retira, elle s’était assise sur une chaise, au milieu d’une grande salle. Devant elle, il y avait un inquisiteur et plusieurs religieux. Sur les côtés et derrière, des bancs soutenaient un grand rassemblement de badauds. L’inquisiteur était un homme vigoureux et en pleine force de l’âge. A quelques pas de lui, trois hommes d’armes attendaient, impassibles. Il prit alors la parole, d’une voix forte et grave :

« La Sainte inquisition est réunie ici pour chasser l’hérésie et les croyances sur lesquelles l’Eglise a jetée l’anathème. Virginia Lucani, vous êtes accusée de sorcellerie noire, qui comme vous le savez, est un pêché puni de la peine de mort. Si vous avouez et que vous vous repentez à n’importe quel moment de ce procès, il vous sera permit d’être accueilli dans le sein bienveillant de notre sainte mère l’église. »

Les deux jours durant lesquels dura le procès, ne furent qu’exposition des fautes commises par la femme, que crimes et pêchés honteux décrits à la foule, qui, à trois reprises, du être calmée, pour qu’elle ne lynche pas d’elle-même la sorcière ici présente. Le simulacre ne prit fin que lorsque l’inquisiteur annonça la sentence retenue contre elle. Il ne leva même pas pour annoncer qu’elle était coupable de toutes les accusations retenues contre elle. La sentence serait la mort par le feu, sur le bûcher qui serait élevé le lendemain en place centrale. L’annonce du jugement fut accueillie, dans la salle, par un murmure d’acquiescement. Un serviteur apporta à la table, une lettre fermée d’un cachet de cire. Il congédia l’homme, avant d’ouvrir le pli. A la lecture des nouvelles, un sourire satisfait s’afficha sur son visage. Il se leva. Le cuir de ses vêtements noirs crissa, alors qu’il posait un regard incandescent sur son invité. Il porta une main à son bouc taillé en pointe et le lissa, d’un air altier :

« Messire Dentressangle, Conformément à vos instruction, nous avons tendu un piège à la dénommée Léha Haley et son crétin de père, capitaine pirate de son état. Le procès qui s’en est suivi, s’il a pris plus de temps que prévu, eu bien pour résultat ce que vous aviez escompté. Cette gamine ne sera demain plus qu'un mauvais souvenir.»


Plus tard Daëron avait appris que la petite fille s'était enfuie...ignorant à ce jour comment..


*Retour dans les fonds de cale de l'Adonia*


"Mais le véritable enjeu petite Léha, ce n'était pas votre père..disons que par la force des choses il nous fallait le tuer pour éviter de compliquer la tâche. Mais sincèrement, de vous à moi, comment vous êtes vous enfuie? Je serais ravi de savoir comment vous avez pu vous défaire des mains des inquisiteurs?"

Une chose interpela le thériantrophe. La jeune pirate semblait pourtant ne se rappeler de rien. Ou alors feignait elle de tout avoir oublié pour lui tendre un piège et le manipuler Il n'avait pourtant aucune raison de lui accorder le privilège qu'elle lui soumis à l'instant. D'ici quelques heures il sortirait d'ici de toute façon.

"Si vous avez terminé, je pense que vous devriez gagner vos quartiers et ne plus en sortir. Suivez mon conseil c'est là mon dernier avertissement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Ven 8 Juin - 16:10

Je constatai un certain moment d’absence de sa part, mais qui ne dura qu’un bref instant avant de reporter son attention sur moi. Ses paroles, bien que claires, me paraissaient désormais très loin, comme si j’entendais ce qu’il disait sans écouter vraiment. Il avait évité de répondre à ma proposition aussi habillement que tout le reste. Quand j’entendis le mot inquisiteur, je relevai mes yeux vers lui, l’observant dans sa cellule qui suintait la mort.

Mon regard aux reflets de l’océan s’enfonça dans le sien, et pour toute expression, je fronçai les sourcils. Pour être honnête, je n’avais aucune idée de quoi il parlait, mais ce mot sonnait à mon esprit comme quelque chose bien enfoui dans ma mémoire que je ne souhaitais pas refaire surface. Surement un souvenir de plus qui s’était évaporé à cause de ces années enfermée en cage, où je n’avais que ces visions d’horreur pour me tenir compagnie.

« Pourrissez dans votre cellule. » Dis-je en tournant les talons sans jeter un seul regard en arrière.

Dans mon expression, on pouvait ressentir cette haine qui refaisait surface. Le seul moyen que j’avais de sortir de cette histoire, c’était de forcer le capitaine à retourner à terre afin de pouvoir m’esquiver et poursuivre mes recherches de mon côté. Je trouverais bien un moyen de me venger de cet homme un jour où l’autre, je devais être patiente. Je décidai donc d’aller confronter Rek. Je n’eu pas de mal à le trouver, il était sur le pont principal et scrutait l’horizon, un air inquiet au visage. L’équipage sentait que quelque chose se passait sur le navire sans véritablement pouvoir dire quoi. Quant à moi, je savais que je ne pouvais empêcher le drame qui allait survenir… J’ignorais pourquoi, mais je savais que cet homme cachait quelque chose, cette intuition devait me provenir de quelques années plus tôt, lors de la mutinerie.

Arrivant devant mon capitaine, ce dernier ce retourna vers moi, un air grave affiché au visage. Ses traits vieillissants qui normalement apportaient la confiance me paraissaient soudain si différents et inquiétants. Son œil mauvais me scrutait comme s’il attendait que je lui explique ma présence à ses côtés.

« Il faut retourner à terre… tout de suite. » Dis-je sur un ton ferme et autoritaire, une caractéristique que j’avais reçue de mon paternel.

Un rire amusé s’échappa de ses lèvres en me disant que ce n’était pas possible, que l’itinéraire était déjà tracé. Il avait même posé sa main droite sur mon épaule pour m’inciter à rejoindre ma cabine en me disant de ne pas m’inquiéter, mais je résistais.

« Vous ne comprenez pas! » Dis-je telle une enfant qui n’arrivait pas à obtenir ce qu’elle voulait. « Cet homme enfermé dans sa cellule en bas est dangereux et le temps est compter avant qu’il ne s’enfui. Je l’ai déjà vu agir et croyez moi, vous n’avez aucun chance. S’il a déjà fait une mutinerie sur le navire de mon père… »

Rek m’arrêta en parlant d’une voix plus forte, comme s’il était énervé.

« On est PAS sur le navire de ton père Léha, mets toi ça dans la tête! Les temps ont changés et ce petit pirate sans intérêt n’a rien d’inquiétant. »

J’ignore s’il avait dit cela pour tenter de me rassurer ou s’il y croyait vraiment, mais il n’y avait rien à faire pour le convaincre. Je lui lancer un regard noir en lui disant :

« Dans ce cas, vous penserez à moi lorsque votre navire sera emporté par l’océan. »

Je quittai le pont principal, frustrée, et je décidai de remonter à mon poste sur la hune. De là, je pourrais voir tout ce qui se passait sur le navire, et au moindre mouvement, à la moindre chose qui me parait anormale, je pourrais quitter l’embarcation dans le besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Lun 18 Juin - 6:56


La discussion avait pris fin avec l'abandon de la jeune pirate. Elle avait fini par s'avouer que si les choses devaient finir telles que Daeron les avaient décrites alors il n'y avait plus à insister. Elle compris aussi que cela ne servait à rien de le faire changer d'avis. Il n'était pas là aujourd'hui en était faible d'esprit mais grâce à sa force de caractère et sa capacité à mener des négociations très dures et à ne jamais fléchir sous la menace. Le jour où cela devrait lui arrivait, il sait ce qu'il aurait à faire. Mais...arrivera - t - il ? Léha sortit des fonds de cale assez furieuse mais toute aussi désemparée. Les heures défilaient...puis La cage dans laquelle le Thériantrophe était enfermé depuis le début se trouva vide...

Seul les vêtement de l'assassin jonchaient sur le sol, roulés en boule. Daëron rampait le long de la coque, remontant vers le haut pour gagner le pont. S'engouffrant dans un trou de la coque il se faufilait maintenant entre les poutres, s'enroulant de temps à autre autour des équerres en bois. La langue fourchue dehors, le serpent sifflait perpétuellement puis il reprit sa route. Il découvrait les lieux et c'est donc à l'instinct qu'il gagnait la surface du navire du Capitaine Rek. Il pouvait sentir l'air maritime au loin ce qui lui donnait d'autres indications quant à la direction à prendre. Enfin il arriva sur le pont. La nuit allait bientôt tomber et les soleils couchant laissaient les lunes prendre possession des cieux. Daeron leva la tête vers le haut du grand mât. Léha était toujours en poste. Le pont inférieur et supérieur du bateau était plutôt désert, seuls les marins aux postes clés étaient là, plus quelques pirates encore. L'assassin continua de progresser, longeant les structure du bateau, se faisant ainsi discret. Il finit par atteindre le pont supérieur. Le capitaine se tenait droit face à la mer, sa longue vue portée à son œil et scrutait l'océan. Daeron progressait vers lui, la fin était proche. Aussi souple qu'une tige et agile, il grimpa tout en légèreté le long de la jambe de Rek. Daeron atteint le ds du capitaine qui sentit une petite gêne et remua avant de réaliser ce qu'il se passait. Il prit peur et commença à se débattre comme un forcené....

"A l'aide, un serpent,, alerte, venez m'aider!!!"

A peine eut il le temps de termienr sa phrase que Daeron s'enroula autour de ses bras puis de son cou et l'étreinte se fit sentir de plus en plus forte. La respiration du capitaine se coupa peu à peu mais le thériantrophe lui laissa un filet d'air suffisant pour continuer à vire...encore un peu. Des pirates accoururent vers le pont supérieur et devant la scène sortaient leur armes, parfois apeurés et désemparés devant cette situation alors que d'autres tentaient une approche par derrière. Mais à chaque pas d'un pirate Daeron serra davantage le cou et les bras, empêchant tout mouvement de Rek


*Pendant ce temps dans la cabine du capitaine Rek*

"Gourde vide" reprit sa forme humanoide. Pour palier à sa nudité il ouvrit l'armoire du capitaine et enfila quelques vêtement ramassés à la volés. Certes cet accoutrement n'était pas de très bon goût mais il n'avait pas le choix. Il commençait à fouiller la chambre à la recherche d'indice. Il finit par mettre la main sur des cartes, un carnet de bord ainsi qu'une lettre dans le tiroir du pupitre. D'autres feuilles empilées et en vrac reposaient aussi sur le bureau, mais sans importance. "Gourde vide" parcourut rapidement la lettre puis le carnet de bord et tenta de trouver un lien avec les cartes et une explication. La lettre provenait de Kandor, d'un certain Marek Ortonson. Le cachet en bas de page était le signature d'une guilde de commerçants du sud du Kandor. Ce Marek listait aussi les routes maritimes empruntées par les marchands du clan du sud. Il expliquait aussi avoir joint une carte avec des croix. Le lien était fait. Un riche commerçant du Kandor avait semble t il payé le capitaine Rek pour mettre à mal le commerce du Clan du sud et ce par tous les moyens. Concernant le carnet de bord, il n'indiquait rien d'autre que le bilan de chaque opérations menées depuis des semaines. 3 navires du clan du sud en tout avaient été coulé. Il fallait mettre fin à tout ça. "Gourde vide" récupéra le tout qu'il fourra dans un sac trouvé sous le lit du capitaine puis sortit discrètement de la cabine. Le silence régnait sur le bateau. Il comprit que Daeron était passé à l'action. L'assassin n'eut aucun mal à localisation les pirates et se rendit en toute discrétion vers le pont supérieur pour les prendre à revers. Il se faufila comme une ombre entre les pirates qui ne prêtaient leur attention qu'au capitaine pris en otage. "Gourde vide" approcha du pilote du navire et se saisit de lui par le cou, lui faisant une clé pour l'immobiliser. La stupeur gagna encore le navire, la pagaille régnait et l'attention fut maintenant portée sur l'autre assassin qui se rapprochait de Daeron.

"C'est bon Daeron j'ai tout ce dont nous avons besoin, envoyons maintenant ce navire et ses occupant aux fonds des océans..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Lun 25 Juin - 13:12

Je me détachais tranquillement de tout ce qui pouvait bien me relier à ce navire. Je n’avais aucun intérêt ici, si ce n’est de rejoindre un port quelconque. Mon but en montant à bord de ce rafiot était de quitter Garganta en premier lieu, et de suivre n’importe quel indice qui me permettrait de retrouver mon père. Pourtant, je savais que mes espoirs s’envolaient, en même temps que tout le reste… et cela, juste par la présence d’un traître à bord. Je savais que je ne pourrais rien y faire, que ce qui devait arriver, arriverait. À quoi bon risquer ma vie pour des gens envers qui je ne portais aucun intérêt? Personne n’avait un jour risqué sa vie pour moi.

Alors que je scrutais l’horizon, je me rendis compte que les pirates s’animaient à bord, et que le Capitaine Rek était prit en otage… par un serpent. Tous avaient saisis leur épée, mais aucun ne s’était dévoué pour le sauver, la peur se lisaient dans certains de leur regards. Un long soupire s’échappa de mes lèvres en regardant la scène du haut de mon poste. Quels lâches faisaient-ils tous? J’arrivais à peine à me remémorer l’ambiance sur l’ « Espoir », mais ce dont je me souvenais au moins, c’était que les hommes étaient soudés entre eux. Ici, apparemment, c’était chacun pour soi.

Quelques instants plus tard, le timonier de l’Adonia fut à son tour prit en joug et les pirates à bord étaient désormais désemparés… Certains de ces hommes, ces ivrognes, ne pouvaient pas agir sans être dirigés, voilà pourquoi ils avaient besoin d’un Capitaine. Sans un maître à suivre, ils n’étaient personne. Sans intérêt, sans but… voilà ce qui résumait bien la situation de ces hommes à l’âme souillée. Je pouvais humer l’odeur de la mort qui était bien plus prêt qu’elle ne paraissait, je pouvais sentir cette haine qui brûlait dans chaque corps, mais aussi cette excitation qu’ils ressentaient tous lorsqu’un tel évènement survenait. Un simple geste qui changeait la donne, qui changeait les plans… L’improvisation ne faisait pas parti de leur quotidien, semblerait-il, même pour eux, des pirates.

Les paroles de l’autre homme demeurèrent quelques instants dans son esprit. Ce que je me demandais, c’est comment ils feraient pour quitter le navire désormais? Si leur intention était de faire couler le bateau, il fallait qu’il existe une échappatoire, sinon ils se retrouveraient également dans les abysses. Amusée, je m’adossai contre le mât, en observant le spectacle. J’étais là, au-dessus de tous, assistant à la défaite d’un homme, au plaisir d’un autre. Si je devais mourir aujourd’hui, j’avais la meilleure place pour y assister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Sam 30 Juin - 20:45




La barque, voilà quelle était le moyen pour Daeron et « gourde vide » de se sortir de cette situation Tout était calculé et la petite embarcation était déjà prête à les accueillir. Certes il faudrait gagner à la côte à la force des bras et pendant de longues heures mais ils n’avaient pas le choix. Ensuite, ils feraient route inverse pour retourner dans leurs terres et rapporter ainsi les informations tant attendues par leur chef. Les thériantrophes s’amusaient intérieurement de voir que ces minables pirates espéraient s’en sortir, misant sur leur nombre. Ils étaient pourtant loin d’imaginer ce qui les attendait. Dans quelques minutes ils connaitraient l’enfer.


Pourtant Daeron, derrière ses yeux de serpent ne cessait de fixer la jeune pirate qui se tenait en haut du mât, sans bouger. Elle aussi les observer. Il comprit qu’elle ne ferait rien pour les empêcher de mener à bien leur mission. Il ne saisit pas très bien le pourquoi de cette attitude soudaine alors que quelques minutes plus tôt elle l’avait menacé. D’accoutumée il n’aurait eu aucune pitié envers elle mais là, il ne savait expliquer pourquoi, mais il ne la laisserait pas ici, périr avec ces âmes corrompues. Oui car pour l’assassin, cette jeune femme méritait une mort digne. Aussi il décida que son heure n’était pas encore venue. Daeron fit un signe de la tête à « gourde vide ». Non pas que ce dernier comprenait le langage des serpents mais les deux hommes avaient tout prévu dans les moindres détails et comme leur plan se déroulait comme il se fallait, l’acolyte de Daëron compris ce qu’il lui restait à faire. En effet, le thériantrophe savait où se trouvait le paternel de la jeune Léha. Il avait gardé dans ses affaires une boussole dont il ne s’était jamais servi. L’assassin, avait ouvert l’emplacement dissimulé derrière la boussole et y avait caché un morceau de tissu sur lequel étaient écrit à la plume des coordonnées géographiques. « Gourde vide » assomma le timonier d’un coup de coude puis sortit de sa poche la boussole qu’il enroula et attacha sur le manche d’un couteau de lancer. Sans élan et de manière très précise il lança la lame en direction de Léha. Le couteau siffla dans le vent puis sa lame vint se planter dans le garde-corps de la plate-forme d’observation.

Ceci fait le carnage commença. Daeron brisa la nuque du capitaine dont le craquement se répandit sur tout l’équipage, leur glaçant le sang. « Gourde vide » sortit son arme et commença à partir à l’assaut des pirates qui à leur tour se jetaient sur les deux thériantrophes de la plus désordonnée des manières qu’il soit. Tel un serpent vif et puissant, Daëron assena des attaques fatales et mortelles à ses victimes, les mordant tantôt à la gorge, au visage ou bien au ventre. Il s’enroulait autour d’autres pour les étouffer et les faire souffrir. Chacun allait payer sa dette envers son clan. Son compagnon d’arme n’était pas en reste et c’est un bain de sang sans précédent qui propagea sur le pont, mélangeant cris de douleur, râles de dernier souffle et tentatives de supplications des moins courageux. Mais les deux assassins faisaient preuve d’un sang-froid dans leurs actes à faire pâlir n’importe quelle âme. Le carnage ne durant que 5mn. Puis les deux thériantrophes se rendirent jusqu’à la barque. 3Gourde vide » commença à la détacher, alors que Daeron, toujours sous sa forme totémique, lança un dernier regard à Léha, l’invitant à les rejoindre dans la barque ou à quitter le navire par ses propres moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Mer 4 Juil - 18:15

Détachant mon regard de la scène, je me laissai guider par les flots, préférant la vue de ces derniers plutôt que celle du capitaine dans la position qu’il était, celle des matelots affolés. Quelques instants plus tard, quelque chose attira mon attention. Je ne compris pas immédiatement ce dont il s’agissait, mais un couteau venait de se planter dans le mât tout près de mon bras. Quelque chose était suspendue à ce dernier que je pris aussitôt entre mes doigts fins. Il s’agissait d’une boussole, rien de plus simple. Je fronçai les sourcils en jetant un regard sur les hommes en bas. Je remarquai un homme qui regardait en ma direction et constata que le timonier était échoué sur le sol. J’en conclu qu’il s’agissait du coéquipier du prisonnier, ce qui ne me surprit guère.

Alors que mes doigts caressaient le bout de tissus en dessous de la boussole, je la retournai et je pu y lire des coordonnées géographiques. J’ignorais à quoi cela me servirait, mais je ne resterais pas assise là sans le savoir. Tout c’était passé si rapidement et je me rendis compte qu’une barque était prête à être lancée à l’eau et il y avait un homme et un serpent à bord. Le serpent avait le regard posé sur moi…je ne sais pas pourquoi, mais ce regard m’était familier. Je descendis rapidement de la hune et rejoint le pont du navire.

Je me dirigeai vers la barque prête à prendre la mer sans regarder en arrière, sans accorder un seul regard aux pirates à bord. Je sentais déjà la tension s’installer et je refusais d’en prendre part. Je ne faisais pas partie d’eux… Arrivant à la barque, je jetai un regard à l’homme, puis au serpent. On me fit signe de monter, ce que je fis sans poser une question. Une fois que cette dernière ait rejoint les flots, je lancé un dernier regard vers le navire… qui ne deviendrait qu’un souvenir lointain, qu’une épopée à oublier.

« Que veulent dire ces coordonnées ? » Demandai-je finalement en caressant le bout de tissus de mes doigts froids. « Et pourquoi m'avoir accueillit sur cette barque... »

Je me sentais calme à ma grande surprise, mais aussi empli de curiosité. Cette sensation de haine qui brûlait en moi s’était estompée… et je ne saurais expliquer pourquoi. Par contre, un bon nombre de questions persistaient dans mon esprit, et je me surpris à perdre mes prunelles bleutés dans l'horizon. La masse bleue qui s'étendait devant moi semblait infini...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Dim 22 Juil - 6:38



Curieuse, oui, elle l’était mais quoi de plus normal après tous ces évènements. Beaucoup de choses devaient venir se bousculer dans son esprit mais Daëron en fut presque surpris qu’elle vienne dans la barque. Moins craintive ? Non Moins haineuse ? Impossible. Elle voulait simplement savoir et ne voulait pas le voir partir sans avoir compris ce qu’étaient ces coordonnées. Peut-être même voudrait-elle des informations sur d’autres choses. « Gourde vide » s’occupa des manœuvres pour faire descendre la barque qui une fois sur la mer très agitée à l’instant, tanguait fortement. Le navire lui, partait à la dérive sans aucun pilote à sa tête maintenant. Avec de la chance il ferait le bonheur d’un autre équipage. Au pire, il s’échouerait contre des récifs avant de couler dans le fond des océans.

« Accrochez-vous, si vous ne voulez pas passer par-dessus bord. Nous allons gagner la côte et vous y déposer. Une fois sur terre, nos chemins se sépareront. Quant à la raison qui m’amène à vous accepter dans cette barque, elle ne regarde que moi. »

Il n’avait pas besoin de rendre des comptes, encore moins à une pirate et qui plus est, était son ennemie il y avait moins de 10mn mais aussi depuis plusieurs années également. Son geste n’avait pas d’explication autre qu’elle avait gagné le droit de rester en vie. Pourquoi ? Tout simplement que l’assassin, même le pire des ordures pour peu qu’il se démène pour survivre et ce par tous moyens méritait une seconde chance. Léha n’avait pas échappé à cette règle, celle des combattants en arts martiaux qui dit que tout adversaire se respecte. « Gourde vide » et Daëron commençaient à pagayer vers la côte mais les remous les ralentissaient considérablement. Le reflux des vagues les éclaboussaient, Daëron détestait ça et on pouvait lire de l’agacement dans son visage peu à peu couvert d‘eau et de parcelle de sel.

« Ces coordonnées…cherchez au fond de votre cœur. La réponse vous la détenez, j’en suis sûr »

Elle ne tarderait pas à comprendre. C’était une évidence. Plus Daëron la regardait plus il lui trouvait une ressemblance frappante avec son père. Bon pas pour ses courbes, ni ses cheveux mais son visage. En plus jeune cependant. Il la fixait et lui trouvait même une certaine beauté s’il occultait tout ce qui les séparait.

« Puis, un « merci » aurait suffi en contrepartie du fait qu’on ne vous ai pas laissé crever sur cette épave »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Lun 23 Juil - 23:16

Aucune réponse acceptable ne sortit de la bouche de l’assassin, du traître, si ce n’est que des remarques dont je n’accordais que peu d’importance. Je glissai tout de même ma main sur le bord de la barque afin d’être plus stable, mais les vagues ne me faisaient pas peur. J’avais l’habitude de ce genre de chose, surtout après avoir été trimballée ici et là comme une simple esclave. Visiblement, Daëron quant à lui n’appréciait pas du tout la proximité de l’eau, son visage le trahissait. Je me demandais même pourquoi il avait accepté une telle mission s’il détestait autant la vie de pirate? Cette mission aurait peut-être due être confiée à quelqu’un qui aimait la mer… Quoi qu’il en soit, il avait toutefois très bien réussis, si on omettait ce détail.

Et puis, que voulait-il dire par chercher au fond de mon cœur? Je ne mis pas trop de temps avant de comprendre qu’il devait s’agir de mon père. Sinon, je ne voyais pas l’intérêt de me donner cette boussole, car il était mon seul et unique but dans ce monde, mon unique famille. Je souris à la suite de ses dernières paroles, un sourire qui curieusement était bien plus franc que je n’aurais voulu le laisser paraître. Drôle de situation… un homme qui, selon moi, aurait mérité de mourir me venait en aide, et je savais très bien que ce n’était pas parce qu’il avait des remords.

« Merci » Dis-je simplement.

De ma main libre, je regardai de nouveau les coordonnées derrière la boussole. Je m’impatientais de découvrir vers où elles me mèneraient. Mon esprit était torturé à la fois par la haine que je réussissais à contrôler, il fallait qu’elle soit à mon avantage, puis par la hâte que j’éprouvais.

Après un certain moment, j’aperçu la côte à l’horizon et je savais que je repartirais vers un chemin différent que ces deux hommes. Je leur jetai un regard silencieux. Mon visage était paisible et n’exprimait plus rien à présent, comme si j’avais accepté mon sort. Le temps avant que la barque ne gagne la côte me paru une éternité, mais lorsque je mis le pied à terre, je fus soulagée.

« Je sais que ça vous coûte de me laisser en vie, mais j'en suis reconnaissante. »

Je ne mentais pas, je l'étais vraiment... même si j'aurais voulu que tout se passe autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Mer 15 Aoû - 14:32


On arrivait enfin sur la côte et la barque s'enfonça dans l'étendue sablonneuse. L'assassin descendit et attrapa la corde pour attacher l'embarcation à la pointe d'un rocher. Leur chemin n'allait pas tarder à se séparer et ils ne se reverraient probablement plus. Il n'éprouva rien de particulier à cet instant si ce n'était une certaine nostalgie qu'il ne parvenait pas à identifier. Leurs mondes étaient totalement différents et Daëron fut gagné par une sensation étrange à l'idée de la voir disparaître. Est-ce le fait qu'une fois de plus sa mission avait failli ? Mais avait il une fois de plus échouer la même mission à plusieurs années d'intervalles ?Est-ce le fait de laisser filer comme ça une cible qui pouvait s’avérer dangereuse pour lui à l'avenir. Il savait que la jeune pirate ne manquerait pas de prévenir son père une fois retrouvée et que ce dernier exigerait vengeance d'une façon ou d'une autre. Il prenait là un risque. Cette sensation était elle la simple traduction de l'excitation devant un danger potentiel, un danger dans lequel il s'apprêtait à se jeter lui même ? Il finit tout de même par rassembler ses affaires et tendre le restant à "gourde vide".

"Ne me remerciez pas. Vous devriez être morte depuis déjà bien des années. Vous avez semble t il survécu sans que je ne comprenne comment. C'est que le destin en a décidé ainsi. Votre vie vous l'avez mérité, en espérant que l'on ai plus à se recroiser. Vous et moi savons ce qu'il en est. Vous finirez par retrouver votre cher père et nul doute qu'il partira à ma recherche pour tenter de me tuer."


Il la regarda, le visage inexpressif et froid, ses yeux passèrent le temps de quelques secondes à une couleur jaunâtre et teintés de noir, tel ceux de certains reptiles. Il ignorait la route à suivre pour rentrer et ne savait pas du tout ils étaient. il sortit une autre boussole pour trouver le nord et commença à faire quelques pas dans l'herbe. Un sentier s'enfonçait dans la forêt dense et humide ou régnait un climat tropical. Des cris d'oiseaux s'élevaient dans les cieux alors que ses pas craquelant les feuilles mortes faisaient fuir des nuées de volatiles.

"Léha, avez vous une idée d'où nous sommes ?"

Il était étonné qu'à aucun moment elle n'ait essayé de l'attaquer et de le tuer. Pourtant les occasions n’avaient pas manqué en cette journée pour le moins mouvementée mais si commune à Daëron. Il finit par revenir sur ses pas pour rejoindre ses compagnons et s'approcha de Léha. Il lui dit alors sourire en coin..

"...Quand vous verrez le capitaine Haley, ne lui dites pas que je vous ai filé entre les doigts et que vous avez eu l'opportunité de me tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   Mer 22 Aoû - 19:06

J’étais heureuse de finalement rejoinder la cote, ce qui me permettrait à nouveau d’être libre. Je ne me sentais pas des plus à l’aise à bord de cette petite barque instable surtout accompagnée de deux assassins qui venaient de semer le chaos à bord d’un navire. Navire qui devait sans doute avoir rejoint les tréfonds de la mer à l’heure qu’il est. Une fois que la barque ait rejoint la terre ferme, je descendis sans la moindre hésitation. Je suis une femme des mers, aussi dangereuses et changeantes qu’elles soient, mais quelque chose d’autre comblait mon esprit pour le moment. Je reconnu le paysage semi glacé où l’on venait d’accoster. Nous n’avions pas parcouru un grand chemin depuis Garganta. J’en jugeais donc qu’on devait être à la pointe sur de Lathorie.

Les dernières paroles de Daëron résonnèrent dans mon esprit. Selon lui, il me faisait une faveur de me laisser en vie, mais aurait-il eu le courage de tenter de me tuer une autre fois? S’il avait échoué la première fois, cela n’était-il pas un signe du destin. Parlant de destin… ce dernier était des plus cruels envers moi, m’obliger à partager une si petite barque avec un homme que j’aurais voulu voir périr, mais sachant que c’était mon seul échappatoire, j’avais du m’y faire.

Mon regard bleu comme les océans balaya l’horizon, cherchant instinctivement le chemin à suivre. Je voulais quitter ces terres gelées pour me rendre à Ekalesias, il n’y avait pas de doute. Après avoir trouvé le chemin à prendre à l’aide de ma nouvelle boussole, Daëron revint vers moi.

« Nous sommes à Lathorie, sur le territoire du clan du nord. »

Un petit rictus vint à ses lèvres alors qu’elle entama sa route vers le sud. Les paroles du thériantrophe résonnèrent encore et je me retournai vers lui.

« J’ai toute une vie devant moi pour obtenir vengeance… maintenant que vous m’avez aidé à la retrouver. »

J’avais prononcé ces mots comme un aurevoir, et je disparu avant qu’il ne puisse répliquer. Ainsi commençait ma nouvelle vie.


[Terminé =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A bord de " l'Adonia"...[rp Léha Haley][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: Mers & OcéansTitre :: Navigation-