Partagez | 
 

 La traque d'un renégat (Partie1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: La traque d'un renégat (Partie1)   Dim 6 Mai - 12:37

Syhl avait eu vent d’une rumeur plus que dérangeante. Un Seigneur avait, selon de trop nombreux dires, déserté les montagnes et abandonné ses charges. Le renégat était donc en liberté, on racontait que ce Knox Dee’laguer avait trouvé refuge en Kandor dans le royaume d’Ekalesias. C’était astucieusement choisi. Assez éloigné de Cartale sans être trop enclavé pour pouvoir prendre la fuite. C’était une contrée moyenne, ni trop riche, ni trop pauvre, ni trop armée, ni trop faible. La neutralité de son territoire lui assurait la tranquillité, il n’y avait guère d’histoire là bas. Mais ce Seigneur était stupide aussi, car à trop créer de problèmes dans une terre qui n’en a guère, on se fait bien vite remarqué. Syhl ne pouvait tolérer cela. Il devait agir et prendre les mesures qui s’imposaient. Il devait traquer ce traître, le trouver et rendre justice... D’une manière ou d’une autre.

C’est pourquoi il avait convoqué Lys Indi’Nacra, sa Sentinelle en Chef dans son bureau, pièce clef de ses appartements dans laquelle il s’occupait de la majorité des affaires de la Dynastie. Debout les mains jointes dans son dos il l’attendait patiemment. Tournant le dos à la porte, il plongeait son regard sévère et dur dans la profondeur de vue qu’offrait la fenêtre en arc brisée, comme toutes celle de l’édifice. Il y avait dans l’ordre d’entrée, la porte, actuellement fermée, quelques pas à faire puis son bureau sur lequel reposait des livres, des rapports diverses, des cartes, du matériel d’écriture, dans un mélange subtile d’ordre et de désordre. Venait ensuite une chaise à la fois simple, mais luxueuse dans la façon dont elle avait été sculptée, et surtout confortable. Et enfin la fenêtre d’une taille modeste, éclairant en plein jour l’ensemble à la perfection. Du reste, il y avait de part et d’autre, le long des murs, des étagères servant pour la plupart de bibliothèque.

Lorsque l’on toqua, Syhl sans bouger un cil, se contenta de lui dire d’entrer de sa voix claire dans laquelle transparaissait une certaine colère, froide et non à chaud. Il n’était pas dans ses habitudes de s’emporter, il ne le faisait jamais. Non quand il était réellement en colère ses iris d’ordinaire d’une blancheur nacrée éclatante devenaient sombres et plus profonds que l’abysse. Ils prenaient une couleur onyx pure et inquiétante, les traits de son visage se durcissaient et il parlait d’une voix froide et calme bien plus dangereuses que des cris colériques auxquels il ne s’abaissait jamais. C’était exactement dans cet état qu’il se trouvait actuellement. Dans une colère sombre et froide, terrible aussi. Ce Seigneur c’était joué de lui et il le paierait, très cher. Lys le connaitrait largement assez pour reconnaître les signes de son ire. Toujours sans se retourner il lui fit part de son sentiment.

« Nous avons été trahi par un des nôtres. Cette traitrise mérite punition, et constitue par ailleurs un danger très grand pour notre peuple. Nous n’avons pas droit à l’erreur. »

Puis quelques minutes de silence s’imposèrent avant qu’enfin il ne se détourne de la fenêtre pour la regarder de ses prunelles obscures.

« Je veux que tu te renseignes sur lui, sur ses activités, son éventuelle popularité. Je veux savoir s’il est connu, si les humains ont eu vent de son existence. L’espion qui m’a informé la localisé en Kandor dans le royaume d’Ekalesias. Trouve le et élimine la menace qu’il représente. Que tous ceux qui ont connaissance de son existence soient réduit au silence, soudoie les ou tue les s’il le faut. N’hésite pas à recourir à la corruption ou la lame mais rend le anonyme aux yeux des hommes et amène le moi. Mort ou vif... Prends cet argent, tu peux tout dépenser. Et prends avec toi deux autres Sentinelles. Soyez prudents mais efficace. Je veux faire de lui un exemple.

Écris-moi régulièrement pour me tenir informé de la situation et de l’avancée de tes recherches. Si je n’ai plus ne nouvelles pendant une semaine j’enverrai plus d’hommes sur ta dernière position. »


Puis il se tut et attendit sa réponse ou les éventuelles questions que son amie pouvait lui soumettre. Cette mission était d’une importance capitale, elle ne pouvait échouer.


Dernière édition par Syhlnaäsha Nyl'Nacra le Mar 8 Mai - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinelle en chef
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Mar 8 Mai - 1:27

Ce fût un messager qui l'interrompu. Tournant la tête vers ce dernier, la jeune femme relâcha sa posture pour l'écouter. Il avait retenu la leçon de la dernière fois on dirait. Sans l'avoir voulu, le jeune nocturne s'était retrouvé avec une lame sous la gorge, pour le seul sacrilège de l'avoir interrompu.

Lorsqu'elle commençait ses entraînements, la Sentinelle était parfois tant plongé dans son travail qu'elle perdait toute notion de l'être, de la terre et de l'heure surtout.

La lame était l'extension même de son bras, sa technique aussi fluide que si elle dansait. La transe s'orchestrait d'elle-même, la plongeant dans un état second. Que ce fût le cas un instant plutôt.


Dame? Navré de vous interrompre de nouveau, mais le monarque vous demande. Il vous attendant dans son bureau.

D'une inclinaison polie tout au long de ses paroles, le messager reparti prestament sans demander son reste. Était-elle à ce point effrayante? Possible. Probable. Elle n'appréciait point ses femmes qui se peignait des heures durant devant un miroir, à contempler leur propre reflet avec adoration. Pour sa part, elle se contentait d'une longue tresse pour dompter sa tignasse opaline, deux longues mèches délimitant le contour de son visage.

Lys revêtit sa cape, rangea ses armes sans mot dire, pour quitter la pièce et s'engager vers le lieu où on l'attendait. Dans le pas silencieux qui la guidait instinctivement, la Sentinelle laissa ses pensées se perdre dans la vague.



"Pourquoi me demande-t-on? Serait-ce pour cause de l'homme qui avait renié les siens? Le vent m'a fait parvenir la délicate information. Je crois toutefois que Syhl doit en être furieux. Pour lui comme pour chacun, cette forme de traîtrise est impardonnable."



Levant la tête au ciel un bref instant en traversant la court, la Noire observa un bref instant les lunes qui éclairaient le ciel noirci.



"Je n'ai jamais compris ma fascination pour ses astres. Elles brillent, éclairent mon chemin, guident mes pas, mais m'emplisse à la fois d'une nostalgie, qui ne me ressemble pas. Suis-je la seule dans cette situation? Tout à un double tranchant. D'un côté il y a leurs beautés, l'attraction qu'elles exercent. De l'autre, il y a la lumière qu'elles projetent, éclairant chacun de mes pas, me rappelant que dans la nuit, même au moment le plus sombre, il y a une part de lumière pour veiller sur nous."



Arrivée à destination, Lys frappa trois petits coups discret à la porte. Déjà, la voix légèrement plus dur qu'à l'accoutumé du souverain vibrait mélodieusement jusqu'à ses oreilles, l'enjoignant d'entré. Ce qu'elle fit.

En s'inclinant respectueusement devant son Seigneur, la Sentinelle le saluant avec les égards dû à son rang. Comme il n'en tenait pas compte, l'encapée se redressa, écoutant sagement le monologue.


« Nous avons été trahi par un des nôtres. Cette traitrise mérite punition, et constitue par ailleurs un danger très grand pour notre peuple. Nous n’avons pas droit à l’erreur. »

Acquiesçant silencieusement, la cape écouta la suite, parce qu'il y en avait toujours une. À la vue de son humeur.. légèrement colérique? elle préféra ne rien ajouter.

« Je veux que tu te renseignes sur lui, sur ses activités, son éventuelle popularité. Je veux savoir s’il est connu, si les humains ont eu vent de son existence. L’espion qui m’a informé la localisé en Kandor dans le royaume d’Ekalesias. Trouve le et élimine la menace qu’il représente. Que tous ceux qui ont connaissance de son existence soient réduit au silence, soudoie les ou tue les s’il le faut. N’hésite pas à recourir à la corruption ou la lame mais rend le anonyme aux yeux des hommes et amène le moi. Mort ou vif... Prends cet argent, tu peux tout dépenser. Et prends avec toi deux autres Sentinelles. Soyez prudents mais efficace. Je veux faire de lui un exemple.

Écris-moi régulièrement pour me tenir informé de la situation et de l’avancée de tes recherches. Si je n’ai plus ne nouvelles pendant une semaine j’enverrai plus d’hommes sur ta dernière position. »


Lys prit la bourse par simple manie de répondre à l'ordre et la glissa dans une des poches de son éternelle compagne. Malgré les dires de son monarque, la Sentinelle se permit ce que peu oserai jamais posé, une protestation.

Mon Seigneur, si je puis me permettre, j'aimerai spécifier quelques points avec vous. Voyez-vous, je peux m'arranger pour vous le ramener, plus vivant que mort, je crois que vous aurez plaisir à vous-même le punir. Mais sachez toutefois que votre ordre d'exécuté les hommes ou femmes aillant eux des contacts avec ce renégat m'est désagréable. Non pas pour l'acte posé, mais pour votre propre protection ainsi que ceux des Nocturnes sous votre gouverne. Les humains ou autres créatures sont vengeresse, nous les premier. Ne posons pas de gestes hâtif. Cela causerait plus de problèmes que de bien.

Marquant une courte pose, la Sentinelle se permit de rajouter ce qui suivit.

Vous connaissez tout autant mon opinion sur le sujet Altesse. Mais permettez moi de nouveau de vous suggérer ce qui suit. Je puis vous apporter le traître. Je propose d'agir dans la plus grande discrétion pour le moment, sachant que l'histoire sera d'une manière ou d'une autre connue, contentons-nous de minimisé pour le moment les dégâts. Si nous ne sommes pas prudent, ce traître nous suivra à la trace, et cela, nous ne le voulons pas. Voyez-vous où je veux en venir?

Elle savait parfaitement qu'il comprendrait son angle de vision. D'un neutre par moment absolu, Lys était maîtresse de la raison même, d'où sa force, autant au parler qu'au arme. C'est ce qui la rendait aussi si coincé par moment.

Toutefois, l'encapuchonnée laissa son Monarque prendre conscience de ses paroles, qui tempérerait, elle l'espérait, son humeur néfaste pour son bien-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Ven 11 Mai - 12:33

Lys était silencieuse comme toujours, elle écoutait d’une oreille posée et attentive la diatribe de Syhl. Attachant de l’importance à chaque élément formulé, analysant avec précision la situation. Il n’en attendait pas moins d’elle, elle n’était pas sa Sentinelle en chef pour rien. Aussi ne fut-il guère surpris de l’entendre formuler une objection. Il s’y attendait, face à une prise de position aussi radicale elle ne pouvait pas rester silencieuse. Il l’écouta à son tour, son avis était sage et bien évidemment avisé. Mais il ne pouvait pas prendre de risque concernant la découverte de sa race.

« Non Lys. Je ne prendrais pas le moindre risque quant à la révélation involontaire de notre existence. Débrouille-toi d’une manière où d’une autre pour faire taire ceux qui sont en mesure de parler. C’est pourquoi leur mort reste la plus simple des solutions. Maintenant à toi de décider dans quel ordre il te semble plus approprié d’agir. Si tu capture Knox en premier, ceux qui ont des informations se cacheront et il te sera plus dur de les déloger, et inversement le même problème se pose, tu viens de le soulever toi-même.

Peut-être faudrait-il alors agir parallèlement, éliminer les potentiels informateurs et capturer le traître. A toi de décider de la manière et de l’ordre. Prend plus de Sentinelles avec toi s’il le faut, mais ne revient pas avec le traître en laissant derrière toi des témoins. Ce serait bien trop dangereux.

J’ai conscience que dans tous les cas des bruits courront les rues et certaines personnes se poseront des questions, parfois les bonnes. Mais je préfère laisser le doute et la peur planer dans l’ignorance totale, que de voir certains en capacité de confirmer ces rumeurs. »


Il attendit quelques secondes sa réaction avant de conclure.

« Maintenant va ! J’attends de tes nouvelles. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinelle en chef
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Ven 11 Mai - 19:19

La seule réaction qu'elle eut fut celle qu'elle avait le devoir de posé. Lys s'inclina devant le monarque en signe de respect et d'acquiescement. Il lui semble légèrement sous l'emprise de la colère, ce qui l'étonna beaucoup. En temps normal, le souverain était aussi calme qu'un étang miroir. Tout aussi serein il va s'en dire.

Il en sera fait selon votre volonté votre majesté.

Que dire d'autre? Elle ne pouvait contredire ses volontés, elle ferait donc ce qui est demander, tel était son rôle.

Sur ces mots, la Sentinelle quitta la pièce en silence, son esprit bourdonnait déjà de pensées et d'autres, mettant à échelle tout ce que ce voyage demanderai.

Déjà, au passage, elle accrocha des messagers ou serviteur, les enjoignant d'aller quémander les hommes dont elle aurait besoin, de préparé le matériel utile. De part l'habitude, tout se plaçait machinalement en tête. Il ne restait plus qu'à exécuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Dim 3 Juin - 16:26

Syhl regarda partir Lys sans un mot, le cœur étrangement lourd. Il venait de prendre l’une des ses plus importantes décision depuis la construction de Cart’lum. Ils n’avaient pas le droit à l’erreur, lui n’a pas le droit à l’erreur. C’était la première véritable crise qu’il traversait depuis son règne. Leur existence menaçait d’être découverte par les humains. Il ne pouvait ni tolérer ni imaginer un tel fait. Leur colère devait se montrer juste, prompt et efficace. Lys devra frapper sans pitié tout en restant discrète. Deux domaines dans lesquels elle excellait. Il espérait sincèrement que cela serait suffisant. A présent le sort du renégat n’était plus entre ses mains. Il faut attendre, se montrer patient, et préparer son peuple au pire. La fin de l’exil, mais il ne l’avait pas prévu comme cela. C’était à eux de sortir au grand jour, et non aux humains de venir à eux. Si cela devait arriver ils perdraient leur meilleur atout, le mystère des légendes, accompagné d’une peur infondée. Quoique... S’il les humains devaient apprendre à les connaître, ils auraient toutes les raisons d’avoir peur.

...

Au détour d’un couloir un page arrête Lys, sa livrée est étrange, elle ne ressemble pas à celle des serviteurs habituels. Les couleurs sont bien plus sombres et l’ensemble est étonnement plus discret, dégageant un obscur charme empli d’inquiétude. Sans doute un des ingénieurs secrets qu’emploie Syhl pour créer des outils appropriés à leur vengeance.

« Dame Lys, dit il avec respect en s’inclinant. Syhl m’a demandé de vous donner ceci pour votre mission, poursuivit-il en lui tendant un pot semblant contenir un crème jaune-orangée. Appliquez là sur vos cheveux pour qu’il prenne la blondeur mielleuse des chevelures elfiques, cela vous permettra de voyager à visage découvert sans attirer l’attention. Et n’ayez crainte, cela ne part pas à l’eau, il faut appliquer un mélange d’huile et d’alcool pour ôter la teinture. Syhl préfère que vous vous fassiez passez pour un elfe, quitte à déclencher un conflit, plutôt que votre identité ne soit dévoilée. Il y en a suffisamment pour vous et les autres Sentinelles qui vous accompagneront, ajout-t-il encore en s’inclinant à nouveau avant de disparaître. »

Il ne restait plus que Lys avec le pot entre les mains dans le couloir. Dans quelle folie Syhl allait-il les mener ? Jusqu’où était-il prêt à aller ? Qu’oserait-il sacrifier pour la cause des Nocturnes ? Elle ? Sans doute...


Dernière édition par Syhlnaäsha Nyl'Nacra le Mar 3 Juil - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinelle en chef
avatar
Messages : 26

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Ven 8 Juin - 20:45

Ce fut d'une simple inclinaison de la tête que l'encapée salua et remercia le serviteur. Si Sylh lui donnait ce pot par un intermédiaire aussi discret, c'est qu'elle devait en faire tout autant.

Enfouissant la crème dans un des replis de sa cape, la sentinelle reprit sa route vers le centre du Cartlum, pour assembler au plus rapidement ses troupes, sachant déjà qui serait requis. Ce qui l'inquiétait profondément, c'est où elle allait, et dans quoi elle s'embarquait surtout. Elle avait toute confiance en son roi. Mais aucun d'eux est protéger contre les erreurs. Malgré le léger doute qui la titillait, elle le suivrait aveuglément, ou qu'il irait.

Ses pas la guida rapidement et silencieusement vers les salles où elle trouverait ses hommes. Il lui tardait de partir. De quitter ses terres qu'elle avait appris à affectionner. Mais une certaine rage qu'elle gardait sous clef bouillonnait en elle. Enfin, elle avait une chance de faire ce pour quoi elle s'était tant entraînée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinelle
avatar
Ennemis : Sa témérité
Messages : 40

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Lun 16 Juil - 11:34



Quelqu’un se déplaçait en silence entre les rayonnages à vive allure, sillonnant méthodiquement chaque allée de la bibliothèque. L’ouille immédiatement en alerte, tant cela était insolite, Samy abandonna son volume sur un pupitre. Personne ne se comportait ainsi en ce lieu d’étude où tout respirait le calme et la concentration studieuse. Elle leva les yeux, sourcils froncés.

Se guidant à l’oreille, pour connaitre la position de l’intrus dans le dédale des livres, la nocturne n’eut aucun mal à se cacher du sprinteur et se glissa furtivement, à pas feutré derrière un pilier qui soutenait l’immense voute caverneuse . De là , elle pourrait le dévisager sans être vu, et aviser de l’attitude à adopter face à lui. Un tel comportement était interdit à la bibliothèque d’Assil’havène , et l’impudent perturbateur risquait un blâme sérieux si son père, responsable de la bibliothèque venait à arriver ou pire, si le monarque venait à chercher icelle, la quiétude et la sérénité requise pour la lecture. Enfin l’indélicat coureur déboula en trébuchant sur le tapis d’un rayonnage, à la vue de Samyëeh, invisible derrière sa cache. Immédiatement elle le reconnu, et un sourire, mi sournois, mi amusé s’étira sur ses lèvres.

Un messager de la citadelle ! songea Sam il vient pour moi, c’est évident

Alors qu’il s’engouffrait dans un nouveau rayonnage, lui tournant le dos, la nocturne, verifia d’un regard que personne n’était dans son champs de vision, puis , ne voyant quiconque, elle escalada l’ étagère la plus proche, telle une araignées sur sa toile, se coulant sans bruit, puis sauta gracilement d’un rayon à l’autre jusqu’à se retrouver au dessus du messager. Là, elle s’accroupi et attendit qu’il l’ai dépassée, et sauta derrière lui, emprisonnant son cou au passage dans l’étau de ses bras . Un seul mouvement de clef, et l’homme se trouvait la nuque brisée.
Il eut un hoquet de surprise qui resta étranglé sous sa glotte, mais ne tenta pas de se défaire de la prise.

" Livre moi ton secret , messager ! " susurra Sam d’un ton péremptoire, à son oreille ! lâchant du mou, pour qu’il puisse répondre.

« Je vous l’aurait donné de toute façon , Vénérable ! nul besoin de me prendre par surprise ! » se lamenta t il d’une voix étranglée.

" Hu ! C’eut été moins amusant, mon chers ! et ne sais tu pas qu’un serviteur de la citadelle doit être vigilant et ne se faire piéger par quiconque ? Tu as de la chance de ne pas être dans les filets de Lys ! Je serais plus clémente qu’elle ne le serait avec toi, pour cette fois, mais souvient toi de ce que l’on t’a appris et soit plus prudent à l’avenir ! "

L’homme lui livra sa missive et détala sans demander son reste, alors que Sam étouffait son hilarité, qui se mua en une toue contenue.
Elle était mandé par la sentinelle en chef, justement avec son équipement de sortie ! Tels étaient les ordres de Lys…

Yop ! Elle se précipita sans plus perdre de temps vers la caserne.
Elle retrouva soigneusement ranger dans son casier, tout son harnachement. Avec dextérité, elle vérifia l’ensemble, puis satisfaite, elle ajouta dans son sac, deux fioles contenant des pointes baignant dans un liquide verdâtre, et ajouta quatre fins petits tubes de roseau vernis , avant de se rendre au point de Rendez vous.
L’Indi Nacra était là, elle attendait, et la courbure de ses épaules, révélaient une légère tension. La Na’Shaën la salua d’un signe de tête déférant.

" Je suis prête ! "

Comme à son habitude, Sam ne posa pas de questions, alors qu’elle s’en posait intérieurement des dizaines, mais connaissant sa supérieur, elle ne saurait rien avant que Lys en aurait décidé autrement.



Ma fiche Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Ven 20 Juil - 9:15

Un silence de mort pesait dans les couloirs de la bâtisse, il ni avait pas âme qui vivent entre ces murs. Simple impression ou triste réalité ? Les rumeurs allaient bon train, mais alors qu'aucun bruit ne filtraient, on pouvait entendre des cliquetis, son produit par deux métaux s'entrechoquant à intervalles réguliers brisant ainsi l'ambiance de mort qui régnait.

Au bout d'un couloir, nous pouvions voir un être avancer avec une légèreté incroyable, quelques étincelles émanaient du milieu de la silhouette, sons et lumière ne faisaient qu'un. Néodilius bougeait avec une assurance hors norme, aiguisant les lames de ses dagues en les frottants l'une contre l'autre... La sentinelle avait été informée par divers bruits de couloirs, d'une mission pour récupérer un renégat... Il n'avait guère d'autres informations, mais la motivation était là, le fait de partir pour une mission d'importance capital nourrissait une joie insoupçonné dans le coeur de Néodilius... Le maitre d'arme assista aux chamailleries de la jeune Sam vis a vis d'un des serviteurs, plus qu'une chamaillerie, il s'agissait là d'une leçon pour le messager... C'est alors que le nocturne se stoppa net et regarda Samy allé à son casier. Le T'hakan avait décidé de rester derrière et d'attendre le départ de la Na'Shäen pour au final arriver au même moment qu'elle. Néodilius sur le chemin , mit la capuche de sa guenille sur sa tête et rangea ses dagues.. Les deux sentinelles arrivèrent à quelques secondes prêt au niveau de Lys, Néodilius continua en direction de la chef et laissa échapper quelques paroles en saluant ses deux collègues
.

"Bonjour à toutes les deux, je serais des vôtres pour la petite chasse... Dans son extrême bonté notre vénérable Opalin ma mit sur la mission pour me sortir un peu de la citadelle!!"

Néodilius ôta alors sa capuche et alla au prêt de Samy attendant les directives de Lys.
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu
avatar
Messages : 53

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Mar 28 Aoû - 0:53

Je vais répondre à la place de Lys pour cette fois-ci et continuerai jusqu'à ce qu'elle revienne. Par contre, soyez clément, je commence à m'habituer au personnage Razz

Immobile, Lys échafaudait ses plans en attendant les autres Sentinelles. Mentalement, elle comptait la distance qui les séparait d’Ekalesias et ce qu’ils pouvaient croiser en route. Comme le désirait leur grand roi, Lys allait privilégier la discrétion lors de leur mission, mais il allait probablement falloir faire un ou deux arrêt dans un village de fermier pour récupérer et se sustenter. S’ils devaient interagir avec de la population, la teinture qu’on lui avait remise allait être fort utile. À cette pensée, la Sentinelle en chef poussa légèrement sa réflexion. S’il se passait quelque chose d’inappropriée, on allait pointer du doigt les elfes. Inévitablement. Surtout que, étant donné que leur peuplé avait « disparu » de la mémoire des hommes, seule cette race exotique ne pouvait être que visée. Et alors ? Lys devait-elle s’en mordre les doigts ? Selon elle, lorsque leur vengeance serait proche d’arrivée, ses répercussions toucheront toutes les races, tous les peuples de Merak. Les elfes n’allaient donc pas être épargnés. Alors, s’ils pouvaient créer un léger conflit comme amuse-gueule, pourquoi pas ?

Malgré ses intenses réflexions, Lys vit arriver les deux Sentinelles. La première était Samyëeh Nas’Shaën, jeune mais terriblement efficace. Elle semblait également bien contente de partir en mission et sa chef savait qu’elle ne flancherait pas sous la pression. La deuxième Sentinelle à se joindre à eux se trouva à être Néodilius T’hakan, un guerrier ayant un style de combat des plus meurtriers. C’était donc deux assassins de choix que Lys avait sous la main.

Sans dire un mot, elle les détailla discrètement de sous sa capuche, approuvant silencieusement leur attitude. Déjà les quelques mots sur la mission leur venaient aux oreilles qu’ils étaient parés à partir. C’était une attitude de battant, de patriote. Syhlnaäsha allait être ravi de leur succès à la fin de leur voyage.

« Bien le bonjour à vous deux » dit finalement Lys en se tournant légèrement vers eux. « Comme vous vous en doutez, la mission dans laquelle nous nous lançons sera rude et devra être méthodique. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. Suivez-moi. »

Tournant les talons, Lys s’élança dans le dédalle de couloir d’un pas rapide. En chemin, elle attrapait des pages et des serviteurs pour leur quémander des rations de voyage et différents outils divers pour leur mission. Les serviteurs ne se laissaient pas dire deux fois ce qu’ils devaient faire et s’affairaient à trouver tout ce dont les Sentinelles avaient de besoin dans les plus brefs délais.
En quelques minutes, le trio atteignit les portes de Cart’lum. Des chevaux attendaient leurs monteurs pacifiquement. Avant de monter en selle, Lys se tourna une dernière fois vers ses deux recrues :

« C’est maintenant ou jamais. Si vous désirez vaguer à d’autres occupations, c’est votre choix. Moi, je vais à la recherche de se traître et je ne ferai aucun sentiment. Notre Seigneur le désir mort ou vif, mais il y a beaucoup plus de chance qu’on ne ramène qu’un cadavre. Notre mission sera certainement guidée par nos lames vengeresses, mais le sang ne devra pas trop couler, sinon, nous attirerons trop l’attention. Ce sera rapide et fait dans les règles. En selle, les enfants. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinelle
avatar
Ennemis : Sa témérité
Messages : 40

MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   Mar 4 Sep - 11:55


Sam signifia par un geste de la main à l'écuyer, qu'elle se chargeait elle même de ses affaires, pour les sangler à la selle de sa monture avec le plus grand soin, vérifiant chaque boucle. Les chevaux étaient des bêtes magnifiques, cependant Sam regrettait qu'il n'aient l'agilité et la force des Nashkläs. Ces animaux fantastiques étaient l'un des mystères vivant de Cartale, et nul autre endroit n'était leur berceau. Il faisaient ainsi parti des secrets à protéger, car cette espece ne manquerait pas de suscité l'intéret des étrangers et leur convoitise s'ils venaient à suspecter leur existence. Le risque alors serait de voir violer leur terres par quelques fouineurs indélicats et avides .
La sentinelle garderait sur elle Wellhard , son épée à double tranchant, arrimée dans son dos. Un corsage en cuir souple et léger ceindait sa taille. Il était agrémenté de quelques comparitements habilement aménagés dans la doublure. Chacun contenait des pointes de couleurs afin d'en reconnaitre leur " vertu ", protégés par un étuis rigide minuscule. Des tubes de roseaux très fins complètaient l'équipement. Les sarbacannes seraient d'une utilité indéniable dans une mission aussi délicate et sous le couvert de la discrètion. C'était pour cela que Samyëeh avait fixé son choix sur cet accessoire, sachant les avantages qu'elle pourait tirer de l'emplois des divers poisons que revêtaient chaque pointe. Les unes mortelles, les autres paralysantes, ou encore comative, plongent les victimes dans un endormissement profond. Chaque produit était bien connu de la vénérable qui savait reproduire chaque composante tout comme leur antidote aussi.
Il se mirent en route empruntant les pistes qui bordaient les murailles rocheuses, se résolvant à un voyage plus long à cheval que s'il avaient pu chevaucher les Nashkläs. Ceux-ci auraient escaladés les roches permettant un tracé direct vers la frontière, leur faisant faire l'économie du louvoiement d'une équipé à cheval entre les à-pic rocheux. Les nocturnes auraient gagnés quelques heures aussi en cheminant jusque dans la nuit grace aux faisceaux irridescent des Nashkläs, mais là ce n'était pas possible.De plus les lunes , ce soir là allaient être voilées par le ciel chargé d'orage, alors le groupe se résolva à camper dès la tombé de la nuit. Sam mit à profit leur veillée pour sonder leur chef, et voir comment elle voulait appréhender la mission , à partir du moment où le traitre serait repéré.

Nous allons devoir nous fondre dans une cité surpeuplée pour approcher Knox Dee'Laguer . Nul doute qu'il réside dans une maison bourgeoise parmis celles des notables de la ville vu ses gouts de luxe. Un endroit gardé et surveillé par la garde Royale, à mon avis car Ekalésias grouille de vermine et toute cette noblesse doit faire veiller à leur sécurité. Cela ne facilitera pas notre mission. Si nous donnons l'alerte il nous sera difficile de fuire, il est plus que conseiller d'agir finement et de ne pas nous faire repérer.

Samyëeh-na-shäen détacha son corsage et le lança pour le lui montrer, dans les bras de Lys, qui l'attrapa au vol avec agilité.

J'ai pris ceci avec moi, cette méthode pourrait s'avérer efficace en discrétion pour rendre innoffensif notre délateur et son entourage!

La vénérable laissa le soin Lys de découvrir sa botte secrète. Il y avait suffisamment de pointes et de poisons divers dans son attirail pour mettre hors d'état de nuire une cinquantaine de personnes. Elle regarda tour à tour Néo et Lys et questionna :

Quel est notre plan d'action ?

Ma fiche Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La traque d'un renégat (Partie1)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La traque d'un renégat (Partie1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Préval Acte II; par Jean Erich René !
» Une bourgeoisie déracinée ! Par Jean Erich René
» René Civil devant le tribunal criminel
» René Civil est libéré
» Haïti : René Préval, un président "têtu" au "caractère de caméléon"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: Cartale :: Monde souterrain :: Cart'lum-