Partagez | 
 

 Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Sam 12 Mai - 19:49

~Un globe.... un globe superbe, à la couleur laiteuse, un peu transparent mais si légèrement que l'on aurait pu le comparer à une brume enfermée entre ses parois de verre fragiles et délicates. Sauf que cette brume là était liquide, elle tourbillonnait légèrement avec un joli reflet, tel une mer houleuse. Et d'ailleurs il y avait une île, au centre de ce joli globe magique, une île de la couleur de l'indigo. Ce bleu étrange, profond, tirant légèrement sur le violet, savant mélange de nostalgie et de malice, de douceur et de fièvre tandis que la lune apparaissait au travers des brumes de la maladie et de la passion. Indigo... ce poison envoûtant et mortel au goût doux amer, teintant subtilement les lèvres de ce bleu élégant et sinistre dans un dernier présent avant qu'expire le dernier souffle de vie dans le corps encore chaud. Ciel d'été à l'air embaumé et entêtant faisant tourner la tête et entraînant l'âme dans le songe éphémère d'une nuit d'été lointaine et magique.
Oh oui, ce bleu si spécial, si unique, ce bleu macabrement glorieux qui l'enivrait et le charmait, l'agaçait et le ravissait tel une jeune pucelle lors de son premier bal. Au centre de cette partition parfait une unique fausse note, une unique discordance, un cercle d'un noir absolut, d'un noir profond et opaque où la lumière se perdait, tel l'oeil monstrueux d'un siphon dans les eaux australes et glacées, avalant la mer avec la voracité d'un monstre de légende, un point d'une noirceur infinie, symbole de la chute ultime de l'âme dans les tréfonds impénétrables d'un monde aqueux encore inexploré, les eaux légendaires du bout du monde. Du bout d'un monde. Tandis que s'étendait là au dehors tout un univers encore vierge de toutes traces, un univers qui n'attendait que d'être exploré et dompté, imprégné et assagit. Une monture de premier choix n'attendant que la main d'un maître à sa hauteur pour se muer, d'étalon splendide en destrier redoutable, galopant à travers sang et feu sans jamais montrer la moindre peur, la moindre terreur. Il appelait, hélant d'un silence fracassant celui qui lui était destiné, perdu de l'autre coté de ce miroir à la forme étrange, à la glace enfumée et à l'aura si insolite.
Il appelait, le grondement de ses sabots résonant sur les parois du globe couleur de lait qui reposait tel un joyaux arraché au cœur des flammes dans sa main tremblante, ourlée d'un écarlate étranger et attrayant, rehaussant la beauté de cet unique trophée qu'il chérissait déjà plus que sa chair et son sang. Ce trophée qui signifiait tant, à la valeur si dérisoire comparée à la promesse qu'il renfermait. Nulle diseuse de bonne aventure, nulle sorcière ou prophétesse en ces lieux, uniquement ce simple artefact, attirant l’œil, titillant l'imagination en une spirale sans fin de possibilités ambitieuses, cruelles, démentes... et pourtant si belles, comme l'austère royauté d'un monarque gisant sur son lit de pierre, attendant d'être scellé dans l'éternité d'une gloire passée. Que pouvait il bien révéler, ce trésor de verre vivant à la chaleur diffuse tel un vague souvenir s'effilochant dans les brumes à la pointe d'un métier à tisser. Que pouvait il chuchoter ce témoin intemporel des passions humaines depuis longtemps révolues qui murmuraient toujours depuis les ombres tel de pâles fantômes oubliés errant sans but dans l'infinité de l'ai-delà, ce royaume éphémère et intangible que nulle corps mortels ne sauraient atteindre et que nulle âme ne saurait appeler de ses vœux. Quels étaient les secrets renfermés dans la gaine de velours si fragile et pourtant si forte, dans l'éclat d'une gemme précieuse et rare, battement des ailes d'un papillon au cœur d'un typhon redoutable, entité d'air et de foudre à la vie si courte mais si dévastatrice, souffle divin sur les terres d'en bas, rappel de l'éternel.
Pouvait il seulement aspirer à découvrir ce qui se dissimulait dans les tréfonds de cet éclat mystérieux et sublime qu'il craignait de voir s'échapper à tout instant, emporté tel un souvenir par la main inexorable du temps qui passe, vaste fleuve sans autre but que d'achever toutes choses, puisque toute chose est un grain de poussière infime dans le grand sablier d'un destin aussi malveillant qu'affectueux, aussi destructeur que doux, main de fer dans un gant de velours à la couleur aussi changeante que ses humeurs, aussi insondable que les ténèbres de l'océan primordial. Ces eaux légendaires qui hantaient ses rêves les plus audacieux, les plus fous.... ~


La terre de la lande sous lui était sombre, la lumière du soleil déclinant ne permettait plus de la distinguer aussi bien qu'à un zénith sauvage et brûlant et le chaud liquide carmin qui l'imbibait doucement, le nourrissant d'une vie à présent éteinte et qui retournait à la mère aimante qui l'avait nourrit et protégé de son vivant. A quelques pas était étendu le corps désormais vide et silencieux, d'une pâleur mortelle, lunaire, la peau n'avait pas encore prit la teinte caractéristique des cadavres, comme un voile encore vierge de toute utilisation. L'homme avait été jeune, pas plus d'une trentaine d'années, et fort, un homme de labeur et de sérieux, travaillant pour sa famille et son pays dans la loyauté et l'honnêteté la plus absolue, la naïveté la plus ingénue... celle qui lui avait tant coûtée. A présent tout ses soucis, toutes ses peines ne représentaient plus qu'un bagage qu'il présenterait devant le tribunal de l'au-delà lorsqu'on le jugerait pour sa conduite. Il serait alors envoyé vers l'île des justes où tout n'était que miel et asphodèles, été et rires. Et son meurtrier irait croupir dans les marais brumeux et sale réservés aux âmes dépravées ayant quitté le chemin de la plénitude terrestre pour celui si dangereux de la perversion.
Cependant cet instant béni qui verrait triompher les justes n'était pas encore arrivé, la lourde balance d'or pesant l'âme de chacun était encore figée dans cet équilibre honnit qui permettait au monde de glisser lentement mais sûrement vers la destruction la plus totale alors même que le destin relançait ses dès pipés pour choisir quel terrible obstacle les êtres peuplant le monde devraient affronter pour obtenir quelques brèves années de paix. Non... en cet instant le meurtrier était vainqueur, se gorgeant à la source sombre du liquide vital tel un monstre sortit de l’imagination de quelque enfant terrorisé par la nuit. L'agneau était mort et le loup profitait d'un faste longtemps attendu et désiré, appelé de tout son être et qui enfin lui était offert... et qu'il dédaignait après s'en être gorgé jusqu'à plus soif, observant à présent le globe entre ses mains jointes, prière impie à des êtres dont les noms feraient sans doute trembler terre et ciel d'une terreur absolue. Agenouillé à même la terre, ne se souciant pas moins du monde de la saleté qui collait à ses braies ou du sang maculant sa chemise, ses mains, ses traits... tel une statue grotesque et obscène dans sa violence muette il contemplait toujours le globe, ses grands yeux de miroirs ouverts si grands qu'ils ressemblaient à deux puits de mercure fous, bouillants et glacés à la fois. Surpris. Perplexes. Interrogateurs. Attendant une réponse de la part de cet éclat de vie achevée, de cette petite chose qu'il manipulait en tremblant, avec la délicatesse qu'il userait pour un oiseau tombé du nid.


Un sourire faible d'enfant émerveillé s'étira sur ses lèvres sombres tandis qu'un petit halètement rapide et silencieux lui échappait... combien de temps avait il retenu sa respiration ? Quelques temps peut-être, pas assez pour en mourir mais bien assez pour sentir la pression intérieur monter doucement jusqu'au point de non retour, tel un étau infligé de plein grès à son corps souffrant, échappatoire dans une douleur moindre, une douleur volontaire. Il se baissa, avide mais précautionneux et lapa d'une langue délicate la surface laiteuse pour goûter, pour s’imprégner de cette vie futile et passagère qu'il avait soufflé aussi facilement qu'une bougie. Le goût âcre et métallique de la fine pellicule de sang qui le recouvrait éveilla ses sens au monde dans un tourbillon démentiel et infini qui le fit rejeté la tête en arrière avec un gémissement de pur plaisir tandis qu'il refermait ses mains sur le globe laiteux sans pour autant l'écraser. Son corps courbé fut secoué d'un long frisson tandis que ses narines s'ouvraient en grand sous l'odeur nouvelle qui s'approchait de lui. Dans la brume tourbillonnante de son esprit saturé se forma la pensée puis le mouvement de s’aplatir au sol telle une panthère guettant sa proie, les yeux injectés de sang fixé sur la haute colline qui avait dissimulée son œuvre comme une amante la semence outrageusement volée à un époux insatisfait. Lentement oh... si lentement, un long mouvement délié après l'autre il avança, ne prenant pas gare à la poussière ou au sang tandis qu'il rejoignait un bouquet d'herbes hautes d'où il regarda le nouvel arrivant avec la curiosité propre à une innocence passée. Qu'était ce donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Lun 21 Mai - 13:07

Rashaak dérivait. Il marchait sans vraiment s'en rendre compte. La tête embrumée, le corps engourdit, il avait l'air mal en point. Cela faisait deux jours qu'il marchait sans s'arrêter. D'ordinaire, il aurait fait une partie de son voyage à la course et peut-être même à cheval, ce qui signifiait qu'il serait déjà attablé avec les autres Guerriers de la Lande à cette heure-ci. Mais sa rencontre avec Elenna l'avait véritablement chamboulé. Il se sentait vide, fatigué. Bien sûr, une partie de cette état était le résultat d'un début de manque, mais la thériantrophe avait réussi à faire vibrer une corde sensible de son âme. Pourquoi se sentait-il aussi embrumé ? Pourquoi ressentait-il des émotions contradictoires ? Des sensations étranges dans l'estomac ? Rashaak avait beaucoup plus l'habitude de frapper avant de se poser des questions et, cette fois-ci, il commençait à regretter de ne pas avoir fait de même lorsqu'il avait vu Elenna.

Marchant d'un pas lent, Rashaak gardait les yeux au sol. Il avait l'impression d'être hors de son corps, comme s'il subissait plus les mouvements de son corps qu'il les contrôlait. Mais cela ne l'importunait peu. La Tour n'aimait pas trop réfléchir et les actes intellectuels le mettaient très facilement en colère. S'il fallait en plus qu'il fasse une rétrospective sur ses émotions... C'était donc évident que le cerveau du guerrier avait décidé de prendre une pause. Il avait transformé Rashaak en mort-vivant sans aucune conscience de ce qui se passait, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur de lui, le temps du voyage. Une fois de retour à la Citadelle il pourrait prendre une dose de poudre et élaborer un plan concernant Elenna. Désirait-il la revoir ? Pour lui faire regretter ce qu'il ressentait ou pour des explications ? Le guerrier n'en avait pas la moindre idée...

C'est alors que le regard de l'homme rencontra une tâche écarlate. Avec les teintes verdâtres de l'herbe de la Lande, cet éclat vint rapidement accrocher l'oeil de la Tour. Son cerveau, reconnaissant automatiquement la substance comme étant du sang, sauta sur l'occasion : la vue de ce sang ravivait le souvenir du serment qu'avait prêté Rashaak en se joignant aux Guerriers de la Lande et cela allait avoir l'avantage de lui faire penser à autre chose.

Reprenant donc lentement conscience de son environnement, la Tour leva les yeux. Cela ne lui prit pas trop de temps pour voir le cadavre ainsi que l'homme non loin de là. Ce dernier semblait l'avoir déjà repéré depuis quelques temps et il semblait l'attendre. Rashaak bifurqua dans sa direction, décrochant son arc de son dos et encochant une flèche. Il n'avait pas envi de prendre de chance...

Quelques pas suffirent pour distinguer la masse informe que devenait le cadavre ainsi que le visage de l'autre. Il semblait complètement disjoncté, hors de ce monde. Ses vêtements étaient plein de sang, tout comme ses mains. Rashaak le qualifia donc tout de suite de dangereux. Il allait devoir rester sur ses gardes et pour ce faire, il s'arrêta à environ quatre mètres de l'homme. Il le détailla du regard, attendant qu'il fasse le premier geste.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Jeu 31 Mai - 14:59

Grondement de tonnerre furieux sur le sol meuble de la lande, tonnerre dans son crâne mit au supplice. Il se redressa, assit à croupeton dans l'herbe haute. Il sourit tandis que la forme floue prenait des contours d'homme. Il eu un sourire de loup en l’appréhendant et soupira, ses sens de folie lui susurrèrent l'acier vieux et frappé, le cuir et les tissus. Une odeur âcre et rance de sueur. Il inspira fortement, se crispant dans sa position courbée pendant un très bref instant, les muscles tendus comme une panthère prête à bondir. L'arc que l'homme tenait entre ses mains n’impressionnait pas le moins du monde, il l'amusait plutôt. En fait tout l'amusait en cet instant, c'était bien simple. Il aurait pu se rire d'absolument tout sur la surface de la terre sans en être dérangé. Il laissa planer un moment, le temps de parvenir à faire fonctionner ses muscles, puis se relevant le pirate émit un son bas et ténu bien que long, comme un vague grondement en fermant ses yeux injectés de sang pour les protéger du soleil.

Il vacilla en s'avançant, posant un pied après l'autre en une petite gigue amusée, s'approchant de l'homme en armure les mains levées, tenant toujours son œil dans la droite. Il les observa avec une attention teintée d'amusement et les titilla avant de faire deux petits pas vers l'arrière avec un gloussement, il leva l'oeil qu'il tenait toujours et le mit devant le sien avec un sourire de gamin tout fier ayant trouvé un trésor fabuleux. Il lui lança ensuite entre les mains sans geste brusques et le vit éclater contre le métal du gantelet avec un bruit ténu. Le liquide se rependit, gouttant lentement, attiré vers le sol. Ses yeux s'agrandirent encore au delà du possible avant de se resserrer dangereusement, il grogna et tira de sous sa cape une fine pipe en corne qu'il alluma, tirant de grandes bouffées à l'odeur lourde et entêtante qui trahissait leur contenance exacte pour qui s'y connaissait un peu. La brume l'envahit de nouveau et il se détendit complètement en retournant tourner autour de l'homme en face de lui, le poussant légèrement du bout des doigts par ci par là avant de lâcher un rond de fumé sur son visage.

A : Rangez ça... rangez donc ça, personne n'en a l'usage ici. Personne, du tout, non, du tout. Il est déjà mort, il ne bougera plus du tut du tout. Même le troue comme une passoire, ça ne servirait à rien ! Ça n'a vraiment aucun goût quand il ne couine pas et ne bouge pas, autant percer un animal. Bah quelle différence à vrai dire... ils beuglent tous comme des porcs au final, qui qu'ils soient. Même toi je pari...

Il sauta sur le coté et émit un petit rire grêle avant de se prendre les pieds dans une motte de terre et de s'abattre lourdement par terre, retenu seulement par les mains. Il soupira, tira une nouvelle bouffée en s'asseyant en papillon et tira une autre pipe qu'il lança à son comparse du moment, accompagné d'un sachet de poudre blanche. Tirant une longue bouffée il lui fit signe de s'asseoir sans autre forme de procès et se mit à se curer les dents avec un bout de vertèbre qu'il avait gracieusement emprunté au mort.

A :  Alors alors alors... tu est qui toi exactement ma petite boite de métal. Oh mais c'est qu'il est graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaand le loupiot, un homme animal ? Nan vraiment pas, hein ? Il y en a trop sur mon chemin en ce moment, des bestioles, ne soit pas une bestiole hein ? T'est bien gentil mon petit. Mais oui, très gentil. Brave bête. Hu hu hu... mais non ne te fâche pas je plaisante. Quoi que j'aurais pu ne pas plaisanter du tout remarque, mais je plaisante oui oui. Évidement que j'ai un sens de l'humour, que diantre, on dirait que tout le monde pense le contraire. C'est tellement bête. C'est drôle de les voir se tortiller sur un pal en se vidant les veines hein. Bien sûre que c'est drôle, moi je trouve ça très très drôle, mais oui mais oui ! Oh et si j'étais à leur place, mais je ne le serais jaaaaaaaaaaaaaamais à leur place pas vrai mon petit ? Bah oui, ça serait bête, je sens quasiment rien ! A part la chaleur, oui ça la chaleur c'est la pire chose qu'on ai inventé dans ce fichu monde. On dirait qu'où qu'on aille on ne trouve que de la chaleur, de la chaleur et oh ! Encore de la chaleur ! J'ai horreur de ça, c'est pire qu'une peste noire. Surtout...  Il s'arrêta et décocha un sourire plein de crocs à son vis à vis, le regard brillant

A : que tu empeste affreusement le sang 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Jeu 7 Juin - 13:30

Jamais Rashaaak ne se serait douté que le premier geste de l'autre homme soit aussi rapide. Il semblait que, dès l'instant où il avait perçu sa silhouette, il s'était levé pour gambader dans sa direction. Cette façon beaucoup trop expressive de s'approcher rendit le guerrier nerveux qui recula de quelques pas en bandant son arc, près à tirer à tout signe suspect et agressif. Mais l'autre ne fit rien de la sorte. Il se contentait de tourner autour de lui, brandissant dans sa joie excessive une masse informe dans sa main droite. Lorsqu'il pu faire un focus dessus, Rashaak s'aperçut que c'était un oeil humain. Cette constatation le crispa. Mais qui était cet homme ? Et pourquoi tenait-il cet oeil à la main ?

Soudainement, l'autre lui envoya l'organe sur son gantelet. Bien évidemment, il explosa, faisait juter du liquide un peu partout. Rashaak serra les dents. Sa journée avait déjà assez mal commencé, s'il fallait qu'un pauvre type vienne le tourmenter, il n'allait pas tarder à exploser. Heureusement, il sembla se calmer en quelques minutes de sautillement. Il alla même jusqu'à lui dire de ranger son arc et de s’asseoir avec lui. Et maintenant, il fumait la pipe!

La Tour eut un petit tic au coin de la bouche, signe de son énervement. Il n'avait que faire de ses enfantillages et il n'allait pas tarder à manquer de sang froid si l'autre continuait. Pourtant, il réussi à rester de marbre lorsque le drôle de type lui envoya une pie et un petit sachet. Les deux objets rebondirent sur son armure et Rashaak se risqua un simple coup d'oeil. C'est surtout la petit poudre blanche qui l'intéressa alors. Cette poudre... elle ressemblait beaucoup à celle qu'il inhallait avant ses combats pour améliorer ses performances! Cela se pouvait-il que cet homme soit un alchimiste capable de lui procurer de la poudre ?

En manque depuis déjà quelques temps, Rashaak ne prit pas la peine d'essayer de réfléchir : il rangea son arc et se laissa tomber à genoux. Avec des mains fébriles, il se saisit du sachet, prit un peu de poudre sur ses doigts et prit une grande inspiration. Ensuite, il recommença trois fois. Cela ne prit que peu de temps avant qu'il ne sente son esprit se détendre. Son corps se mit à flotter, il se sentait léger. Rashaak reconnaissait cette sensation d'extase qui lui faisait voir le monde d'une autre façon. Il avait par contre les idées assez clair pour se rendre compte que ce n'était pas la même sorte de poudre qu'il avait l'habitude d'utiliser. Il porta donc son regard vers l'autre. Le guerrier voyait les lèvres de l'homme bouger, mais il n'arrivait pas à entendre. Après un effort de concentration, il pu saisir les derniers mots de son interlocuteur :


-...chaleur et oh ! Encore de la chaleur ! J'ai horreur de ça, c'est pire qu'une peste noire. Surtout... que tu empeste affreusement le sang!

-HA! Hahahahaha! s'exclaffa Rashaak sans vraiment pouvoir se contrôler. Le sang dis-tu ? Le sang est la mer dans laquelle je me baigne, bâtard! Le sang est le chemin de l'herbe qui guide mes pas! Je suis un fier guerrier de la Lande et mon épée guide ma pensée pour pourfendre mes ennemis! Tout cela de la même façon qu'un coq se pose sur une vache pour admirer les coquelicots. Aucune fleur n'est plus rouge qu'une telle fleur. Et Margerite adore les coquelicots. Rien à voir avec Larissa, cette cavalière qui n'a aucun scrupule à manger son pain avec beaucoup trop de beurre! C'est donc normal que les deux lunes soient aussi grosse, vilain!


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Lun 11 Juin - 14:40

Un bref instant il regarda l'énorme individu en face de lui, les yeux si ronds et si agrandis qu'ils ressemblaient à des disques de lancé. Puis il éclata d'un rire grinçant et haut perché, comme des griffes crissants sur un panneau de pierre et faillit s’effondrer à terre en se tenant le ventre. Qu'est ce qu'il trouvait de si drôle à la tirade de l'autre ? Lui seul aurait peut-être pu répondre à cette question si il avait été en état de comprendre de quoi on lui parlait. Malheureusement ce n'était pas le cas et il faudrait se contenter, pour les curieux, de l'explication simpliste, à savoir, il était drogué et donc pas tout à fait capable de réfléchir comme le reste du monde.... en oubliant que même au naturel il était autant capable de se comporter comme un être humain classique qu'une poule d'utiliser une hache à double lames. Il le pointa du doigt, vacilla en gloussant comme un dindon courroucé puis tomba en avant et le rejoignit à quatre pattes et se posta devant lui avec une expression de gamin ahuri et curieux.

« Y a que deux lunes ? Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh c'est pas bien ça ! Il en faut trois ! Ou ou alors même oh QUATRE ! Ah mais oui, quatre lunes c'est très féminin non?Enfin ça risque de pendouiller un peu aussi mais c'est pas grave!Ou alors il suffit de tout couper et puis basta, au moins là elles sont tranquilles. C'est comme la crinière des chevaux de temps en temps faut raccourcir, puis ça repousse alors c'est pas grave ! »

Il s'arrêta et fronça les sourcils comme si il venait de se souvenir de quelque chose de grave, il pencha la tête sur le coté.

« T'est un guerrier d'la lande toi ? Un de ces empêcheur de tourner en rond qui voit pas l'évidence quand on la leur met sous le nez ? Eh oh ! Tu sais que tes petits copains m'empêche de repartiiiiiir ? Je suis coincé ici sans rien à faire, à me décomposer au soleil et à crever de chaud pendant que vous fait la gueguerre avec des abrutis venus d'on ne sais où ! J'peux même pas massacre le troufion du coin sans qu'on me tombe sur le dos à dire que j'ai pas le droit ! Et vous voulez que je fasse quoi ! Que j'aille tricoter une jupe pour la mégère du coin ? »

Il lui fit sa plus belle expression de chien battu

«  Mais dit, tu sais ce que c'est le point commun entre une aiguille et une morue toi ? Tu le saiiiiiiiiiiiiiis ? Moi je cherche toujours ! »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Mer 27 Juin - 15:13

Rashaak riait toujours. Son esprit était maintenant complètement envahit par les effets de la substance qu'il venait d'inhaler. L'ivresse qu'elle produisait rendait son corps léger et, en même temps, tout excité. Il avait l'impression de tout ressentir à la puissance mille! Le vent sur son visage lui faisait un bien énorme, le gazon sous ses doigts semblait fait dans la plus pure des dentelles, les couleurs semblaient plus vives. Et il riait. Il riait et riait encore. Tantôt dans un ricanement contenu, tantôt dans une grande hilarité. Non, le guerrier n'était plus maître de lui-même ni conscient du passage du temps. Il venait de plonger dans un autre univers avec pour seul compagnon cet homme étrange aux drôles de théories.

« Y a que deux lunes ? Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh c'est pas bien ça ! Il en faut trois ! Ou ou alors même oh QUATRE ! Ah mais oui, quatre lunes c'est très féminin non?Enfin ça risque de pendouiller un peu aussi mais c'est pas grave!Ou alors il suffit de tout couper et puis basta, au moins là elles sont tranquilles. C'est comme la crinière des chevaux de temps en temps faut raccourcir, puis ça repousse alors c'est pas grave ! »

La Tour approuva d'un signe de tête très violent et saccadé. Il avait compris la moitié des paroles de son compagnon, mais les mots prononcés semblaient faire du sens. De toute façon, le guerrier avait conscience qu'il n'était pas l'homme le plus intelligent au monde, voilà pourquoi il préférait approuver. Soudainement, il vit son nouvel ami froncer les sourcils.

« T'est un guerrier d'la lande toi ? Un de ces empêcheur de tourner en rond qui voit pas l'évidence quand on la leur met sous le nez ? Eh oh ! Tu sais que tes petits copains m'empêche de repartiiiiiir ? Je suis coincé ici sans rien à faire, à me décomposer au soleil et à crever de chaud pendant que vous fait la gueguerre avec des abrutis venus d'on ne sais où ! J'peux même pas massacre le troufion du coin sans qu'on me tombe sur le dos à dire que j'ai pas le droit ! Et vous voulez que je fasse quoi ! Que j'aille tricoter une jupe pour la mégère du coin ? »

Ensuite, il lui fit des yeux de chien battu. Aussitôt, Rashaak sentit son coeur fondre. Cette expression l'atteignait directement dans des sentiments qu'il n'osait jamais montrer. De plus, avec les effets de la drogue, il avait l'impression que le visage du pirate s'était soudainement illuminé, comme pour accentuer ses grands yeux gris triste.

«  Mais dit, tu sais ce que c'est le point commun entre une aiguille et une morue toi ? Tu le saiiiiiiiiiiiiiis ? Moi je cherche toujours ! »

Rashaak secoua la tête. Le monde autour de lui tournait et s'envolait dans un tourbillon de couleurs vives. Tout semblait plus magnifique encore.

-Non. Non. Non. Non. Non. Non. Je ne sais pas. Mais peut-être que le petit faon le saurait lui! Eh dis-moi si tu sais!, dit le guerrier à un petit faon que lui seul pouvait voir. Oh! Il pense que les papillons sont de vilains amis! Bâtard de sang-mêlé! RIEN! RIEN NE POURRA M'EMPÊCHER DE SOULEVER CETTE ROCHE!

Alors, dans un mouvement qu'il eut l'impression d'être plein de violence malgré sa lenteur extrême, Rashaak souleva une roche et la laissa retomber.

-BOOOOOOM! fit-il quand la roche tomba au sol. La catapulte a initié l'attaque! Hahahahaha!

Un autre fou rire envahit le guerrier. Lui-même ne comprenait plus trop se qui se passait autour de lui. Des poissons volaient, un hibou tentait de lui faire la morale et son compagnon avait maintenant deux têtes. À laquelle devait-il s'adresser ?

-Tu sais, vilain, continua-t-il en s'accotant sur l'un de ses coudes. J'suis le plus fort. Le plus fort et le plus rapide. Donc, ta morue et ton aiguille n'ont aucune chance contre moi. C'est clair comme de l'eau de roche. Voyons, bâtard, ils pourraient se battre tous les deux avec moi et je les écraserais. Sans aucune pitié. C'est peut-être ça la ressemblance que tu cherches! En tout cas, Vilain, tu me fais beaucoup de bien. J'étais épuisé, mais É-PUI-SÉ! Les femmes... tu connais les femmes ? Moi, je les connais trop et j'les connais pas assez. Mais je sais qu'elles peuvent être belle! QUELLE MALÉDICTION!!!


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Ven 29 Juin - 17:07

Quelqu'un serait advenu sur cette scène surréaliste aurait sans doute pensé qu'il s'agissait là de deux fous dangereux à faire enfermer de toutes urgences. Oui bon à vrais dire ils étaient bien des fous furieux dangereux à faire enfermer de toutes urgences... et personne n'aurait osé ne serait-ce qu'émettre l'idée devant eux. De toutes façons personnes n'aurait sans doute émit le moindre son pour éviter d'être envoyé ad patres d'une manière totalement sordide. Pendant ce temps Arren regardait son compagnon de délire avec de grands yeux, essayant de comprendre ce qu'il lui racontait là. La pierre lui fit l'effet d'un tremblement de terre dans le crâne, il sursauta, se tint le crâne avant de se mettre à rire complètement incapable de contenir le son grêle avant de laisser échapper un 'ooooooh' à la mention de la gente féminine. Il tapota le bras de l'armoire à glace en secouant la tête de manière tragique et soupira.

« Ah les femmes... les femmes et les dindes c'est du pareil au même mon gars ! Ça glousse, ça cours partout en se frottant les plumes, ça ponds comme pas possible et oh... ! T'a d'ja vu une femme faire l'autruche ? C'est ri-di-cule ! Autant voir une hache marcher toute seule ou un poisson faire du rodéo sur un pêcheur ! Les femmes c'est toujours casse tronche, c'est beau mais qu'est ce que c'est casse tronche ! Au moins avec les hommes tu sais à quoi t'attendre ! »

Il secoua la tête puis poussa un glapissement en voyant dériver une fougère énorme passer devant lui avec une couronne sur le crâne et dansant la sarabande. Il se releva d'un bond et partit en courant pour essayer de la rattraper avec la ferme intention de la transformer en rouleau ou en départ d'incendie. Histoire de rire un peu. Puis d'un seul coup la tête touffue de la plante disparu comme par enchantement et il s'écrasa le nez contre un arbre, tombant en arrière avec une flopée de jurons, se tenant l'appendice nasale comme si celui-ci menaçait de tomber pour protester contre le traitement qu'on venait de lui infliger. Il se releva finalement et regarda les alentours sans rien reconnaître, se mit à paniquer comme jamais il ne l'aurait fait dans son état normal et partit de nouveau en courant.

« Je suis perdu ! Je suis perduuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ! Au secoure ! À l'aide ! À l'assassin ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Ven 13 Juil - 20:00

Rashaak hocha la tête au fur et à mesure des paroles de son délirant ami. Sans vraiment comprendre tout le sens des paroles du pirate, il avait l'impression que ces paroles étaient pleines de sagesse et qu'il était finalement compris dans son désespoir par rapport aux femmes. De plus, ce tapotement qu'il ressentait sur son bras vibrait en lui tel un tambour. Un tambour régulier et hypnotique. Les yeux dans la vague, il se laissait absorber par ces vibrations, ne fixant qu'une touffe d'herbes roses sur le sol. Ces longues herbes semblaient danser au rythme des tapotements. Elles semblaient même inviter le guerrier à se joindre à elles! Alors, avec un sourire béat, Rashaak se laissa tomber vers l'avant. Il s'écrasa, face contre terre, en plein milieu des herbes roses. Sans ressentir aucune douleur, la Tour partie plutôt dans un grand rire niais.

L'homme releva la tête, cherchant des yeux son ami pour l'inviter à se joindre à la fête que les herbes roses préparaient. C'est alors qu'il le vit, complètement hors de lui, courant d'une drôle de façon. Tout d'abord mécontent de voir son ami partir ainsi sans prévenir, Rashaak s'imagina le rattraper et lui foutre une bonne baffe pour lui apprendre les bonnes manières. Mais d'un seul coup, il vit son compagnon frapper un arbre de plein fouet. Cela provoqua l'hilarité général chez Rashaak qui n'arrivait pas à se contenir. Soudainement, l'autre se releva et, totalement paniqué, il se mit à courir de façon aléatoire. La Tour ne pouvait s'empêcher de rire face à se spectacle sans queue ni tête et cela dura de bonnes minutes. Puis, il décida, sous une forte impulsion, de partir à la poursuite de l'autre drogué.


-VILAIN! REVIENS VILAIN! BÂTARD! REVIENS! chantonna-t-il en courant.

Malgré tout, sa démarche était désynchronisé, désarticulé et le terrain pourtant plat de la Lande semblait être extrêmement accidenté. Pour Rashaak, le paysage tournait et ondulait. Pourtant, rien ne lui faisait peur, au contraire, il trouvait ça très drôle. Tant bien que mal, il rattrapa Arrenadd, lui saisit le collet et le retourna, le forçant à lui faire face.


-Bâtard! J'suis là! Cours pas comme une poule pas de tête, les chevreuils vont être jaloux! Mais tu sais quoi ? Ben non, c'est sûr que tu sais pas parce que j'ai encore rien dit. Bref... *longue pause où Rashaak semble figé dans les airs* Bref... On devrait retrouver l'assassin. C'est pas gentil des assassins. On va le trouver et le découper en morceau, l'assassin. Il va regretter d'être venu ici, l'assassin!


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Mar 24 Juil - 12:59

Il le regarda avec des yeux ronds comme des soucoupes , figé, le temps que le flot de parole passe au travers de l'épais brouillard de son esprit pour arrivé jusqu'aux petits neurones de son esprit un peu trop embrumé. Une fois que la traduction fut faite il fit un ' oh ' bien rond et net. Un assassin ? Mais quel assassin par Nilfheim ! S'était lui qui avait tué l'humain. D'ailleurs en y repensant il ne savait même plus pourquoi il avait fait ça... sûrement pour s'amuser, vu qu'il n'avait pas faim. Tournant vaguement la tête sur le coté il tenta de zoomer sur l'oreille du guerrier où se chamaillait un pélican en blanc et un pigeon en rouge, faible image de sa conscience tentant soit de lui faire dire la vérité soit d'aider le guerrier de la lande à ' découper l'assassin' peu important de qui il s'agissait tant que ça faisait un peu plus de fun. Avec un grand sourire de gamin il s'accrocha à l'armoire à glace en sautillant de joie.

«  Ouiiiiiiiii ! Allons trouver le méchant assassin ! Il est forcément pas loin le méchant assassin ! On va lui donner la chasse ! Pis les toucans ils vont nous aider ! Jsuis certain qu'ils savent où il est le méchant ! Aller viens viens !  »

Et là dessus il se décrocha de la poigne et le traîna avec lui au travers de la plaine à la recherche d'un pauvre diable pour jouer l'assassin. C'est donc ainsi qu'un observateur extérieur aurait pu voir deux silhouettes oscillant dangereusement d'avant en arrière, voir tombant parfois dans une envolée de grand rire rauque de la part du pirate tandis qu'il tentait de chasser le ' méchant ' imaginaire. Ce fut donc un arbre qu'il commença par accusé, il essaya bien de le frapper mais n'arriva à rien et prit une nouvelle pincée de poudre pour se remettre de cette rencontre infructueuse. Le surplus lui redonna de l'énergie et il se remit à interroger tout ce qui passait, de l'autruche à la grenouille en passant par le lézard. Au bout d'un long moment, épuisé, il regarda Rashaak d'un air penaud et dépité et s’effondra dans ses bras en pleurant à chaude larmes.

«  Bouhouhou ! Il est méchant l'assassin ! Il veut pas se montrer ! Comment on va faire hein ?! On va quand même pas devoir tout retourné à la pelle !  Hein ? Hein ? Hein ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Jeu 26 Juil - 11:51

«  Ouiiiiiiiii ! Allons trouver le méchant assassin ! Il est forcément pas loin le méchant assassin ! On va lui donner la chasse ! Pis les toucans ils vont nous aider ! Jsuis certain qu'ils savent où il est le méchant ! Aller viens viens !  »

Face à l'enthousiasme de son compagnon, Rashaak sentit une nouvelle énergie l'envahir. Il se sentait ragaillardit par l'entrain qu'il dégageait et une grand motivation le submergeait. Les deux drogués s'élancèrent dans la plaine à la recherche de cet assassin si méchant. La volonté de combattre tambourinait aux oreilles du guerrier et tous ses sens étaient en alerte. Même s'il avait quelques visions causées par la drogue, il analysait chacune de ces hallucinations comme de réels suspects près à pourfendre d'innocentes personnes. Leurs démarches n'avaient rien de logique, ni de précis, mais leur progression se faisait assez rapidement. Ils tombèrent même sur un arbre qu'ils croyaient être l'assassin en question. Le pauvre bougre reçu une volée de coup et subit un interrogatoire serré de la part de la Tour. Malheureusement, il resta muet. Les deux compagnons, malgré la frustration, reprirent un peu de poudre pour se remette dedans avant de retourner à l'assaut d'êtres et de créatures imaginaires. Suite à un long périple, Arrenadd tomba soudainement dans les bras du guerrier en pleurnichant :

«  Bouhouhou ! Il est méchant l'assassin ! Il veut pas se montrer ! Comment on va faire hein ?! On va quand même pas devoir tout retourné à la pelle !  Hein ? Hein ? Hein ?  »

Rashaak tappota le dos de son camarade de façon à le consoler. Les larmes du pirate semblaient créer une rivière autour d'eux et, pas très bon nageur, le guerrier avait peur de se noyer. Regardant autour de lui, il eut soudainement une excellente idée! Du moins, c'est ce que son esprit embrumé par les vapeurs illicites lui dictait!

-Ne t'en fait pas, Vilain, pas besoin de tout retourner à la pelle. On va forcer l'assassin à sortir de sa cachette...

L'homme repoussa un instant son ami, saisit une branche, prit son silex et son amorce puis mit le feu à la branche.

-Feu feu joli feu!! MONTRE-NOUS L'ASSASSINEUH!

Armé de sa torche improvisé, Rashaak se mit à mettre le feu à la lande, n'épargnant aucun arbre, aucun buisson, aucune herbe folle. Riant de bon coeur, il gambadait, voltigeait, dansait en appliquant de façon méthodique ses flammes un peu partout. Tout à coup, Rashaak s'arrêta et pointa du doigt une masse noire galopant vers eux à Arrenadd.

-Regarde Bâtard! Tu vois ça ?! TU VOIS ÇA ?!!! C'EST L'ASSASSIN! J'EN SUIS SÛR!!!


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Lun 30 Juil - 19:24

L'idée du guerrier lui sembla si lumineuse que dans son enthousiasme il attrapa une branche, l’enflamma et rependit l'élément igné un peu partout autour d'eux avant d'exécuter une danse de saint guy, tout content d'être enfin capable d'attraper le méchant assassin qui rôdait quelque part aux alentours. Regardant les flammes, comme hypnotisé, il arborait un sourire béat et complètement stupide, la bouche ouverte comme un grand O. Il bondit littéralement dans les airs en entendant Rashaak hurler et chercha frénétiquement des yeux ce qu'il lui montrait. Une fois que la... les ? Silhouettes noires entrèrent dans son champ de vision trouble il poussa un cris de guerre déterminé et s’élança sus à l'assassin avec la ferme intention de lui faire la peau, moulinant de son épée comme un pélican qui aurait oublié comment voler. Le cavalier le plus proche sembla les avoir remarquer, en revanche il ne devait pas s'attendre à ce que le pirate embrumé lui fonce dessus et le fasse tomber de cheval avant de se jeter sur lui avec un ' crève charogne !' haut perché et qui ne démentait pas la drogue qui circulait dans son système. Mais du point de vue d'Arren tout était complètement différent. Il avait finit par véritablement croire à cette histoire d'assassin et il voyait de potentiel coupable un peu partout, prêts à lui sauter dessus pour le manger. C'était stressant à force ! Il avait bien l'intention de l'attraper et de lui faire comprendre qu'il ne fallait pas assassiner les gens n'importe comment ! Tout était rose et jaune, même la chose pleine de tentacules qui se trouvait sous lui. Minute... la chose pleine de tentacules sous lui ? Avec un mouvement de recule dégoutté il s'étrangla et assomma la chose pour que les appendices moues et gélatineux cessent de gigoter. C'était vraiment.... répugnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Jeu 2 Aoû - 1:01

Littéralement hypnotisé par la masse mouvante, Rashaak ne réagit pas tout de suite. Il lui fallu également quelques secondes pour comprendre que cette masse noire était en fait trois cavaliers galopant dans leur direction. Comme dans un rêve, le guerrier entendit le cri de guerre que poussa son compagnon d'infortune et le regarda s'élancer vers leurs nouveaux ennemis. Figé dans sa position initiale, il n'eut aucune réaction lorsque le pirate jeta le premier cavalier en bas de sa monture. En fait, un filet de bave coulait le long de son menton et la branche continuait de flamber. Même que les flammes atteignirent sa manche. Malheureusement, les effets de la drogue l'empêchait de ressentir la douleur. Ce fut le petit faon qui vint lui dire qu'il était en feu. Surpris par les paroles de l'animal, Rashaak sursauta, jeta un coup d'oeil à sa manche en feu avant d'éclater de rire. Comment n'avait-il pas vu cela avant ? Sans s'arrêter de rire, la Tour se lança au sol, roula pour éteindre les flammes et se redressa d'une manière incertaine. Ensuite, sous les conseils du faon qui avait maintenant deux têtes, Rashaak dégaina à son tour et gambada jusqu'à son ami.

Le cavalier qu'Arrenadd avait agressé gisait au sol, visiblement inconscient. Rashaak ne pouvait dire s'il était mort, mais il voyait que les deux amis du pauvre bougre encerclait le pirate, hilare par la drogue. L'un d'eux criait au pirate de lâcher leur ami dans une langue sèche et grave. L'autre était descendu de son cheval et, d'une main armée d'une longue dague, menaçait Arrenadd tout en retenant sa monture par la bride. Pour sa part, Rashaak gambadait joyeusement. Son cerveau n'arrivait pas à saisir les mots des deux cavaliers. Il ignorait donc se qu'ils disaient, trop émerveillé par les couleurs chatoyantes qui dansaient partout autour d'eux. Malgré tout, la vue de la longue dague fit ressortir le côté guerrier de sa personnalité. Il se sentit accélérer, ses jambes reprenaient peu à peu le contrôle. Il arriva donc rapidement et leva son arme. D'un geste fluide, il trancha la main du cavalier. Ce dernier poussa un horrible cri et lâcha son cheval pour saisir son moignon avec un regard horrifié. Terrifié, le cheval s'élança vers l'avant, percutant l'autre cavalier. Cela le déséquilibra et il eut du mal à se réajuster sur sa selle. Pendant ce temps, ravivé par l'odeur du sang, Rashaak sentit ses sens s'accroître et son cerveau s'éclaircir légèrement. Ses aptitudes guerrières lui criaient d'achever cet ennemi le plus rapidement possible. Ils lui dictaient qu'il était dans un grave combat, en danger de mort. Alors, sans attendre, il trancha la tête du cavalier.

Rashaak se retourna alors et fixa le dernier cavalier dans les yeux. Ce dernier pu y voir toute la folie qu'avait fait ressortir la drogue qu'avait ingéré le guerrier. Effrayé par la scène qu'il avait devant les yeux, il donna un coup de talon dans les côtes de son cheval et essaya de s'enfuir. Encore une fois, cela prit du temps à la Tour pour réagir, mais dès que le signal se rendit jusqu'à son cerveau, il se jeta au sol pour prendre une énorme roche et la projeta dans la direction du cavalier. Par un quelconque miracle, la roche fit un arc parfait et frappa l'arrière de la tête du cavalier. Assommé, ce dernier glissa en bas de sa selle et s'écrasa au sol sans que son cheval n'arrête sa course. Satisfait, Rashaak se retourna et, toujours à genoux, contempla le visage du dernier homme.


-On fait quoi de lui, Bâtard ? demanda-t-il.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Mar 7 Aoû - 16:37

Il y avait de ces instant où vous ne voulez pas vous éveiller de votre rêve... ou de votre délire, au choix. Des instants où la réalité s'écrasait sur vous avec la force destructrice d'une tempête ou d'un éboulis. Le moment, par exemple, où la réalité revenait à l'esprit d'un drogué en plein catastrophe. C'est ainsi qu'Arren reprit pied, rammené à la raison par l'odeur accablante du sang qui, avec la chaleur, se transformait en parfum suffoquant. Il eut ainsi l'occasion de voir la scène de carnage qui se déroulait devant ses yeux sans vraiment comprendre de quoi il retournait. Ouvrant des yeux ronds il tenta de reprendre pied, étouffant à demi dans l'horrible chaleur, essayant de saisir ce qui lui tombait sur la tête d'un seul coup. La langue pateuse, la tête qui tournait, les muscles en cotons et une amnésie totale des dernières vingt-quatre heures.... à tout les coups c'était à cause de Daemon et de ses stupides substances soit disant sensées l'aider à supporter la température. Tu parle ! Il était dans de beaux draps lui maintenant ! Et d'ailleurs qui s'était l'énorme machin en boite qui avait abbatus les caval.... euh.. minutes... c'était quoi ce qui gigottait faiblement sous lui ? Regardant d'un air ahuri il pût constater qu'il s'était servit d'un des trois cavaliers comme de siège et qu'il l'avait probablement assomé. Enfin... il était encore en vie, c'était déjà ça. Personne ne pouvait être certain de combient de temps il survivrait encore mais c'était un début. Se relevant il observa d'un air sucpicieux le guerrière avant de parcourire la scène de crime des yeux.

« Et ben... j'en sais rien moi... on a qu'a le manger. Et puis t'es qui toi d'abord ? »

Son ton incrédule était bien peu de choses pour illustrer ce qu'il ressentait. Son ventre poussa une plainte, il avait faim, il avait soif, il se sentait nauséeux et faible... fébrile, son cœur battait à tout rompre. Il se sentait, peu ou prou, comme un rongeur en état de stress avancé. Incapable de se concentrer il passa une main dans ses longues mèches folles pour repousser sa crinière, espérant gagner un peu de fraicheur. Peine perdue, la seule chose qu'il obtint fut une cascade de lamentations de la part de ses muscles endoloris. Grimaçant il se frotta le visage et contempla une nouvelle fois le carnage des yeux avant de pousser un soupire à fendre l'âme. Et voilà... encore des morts et qu'il ne pourrait certainement pas croquer, pas tous et pas par cette chaleur, en fait il avait faim... tout en n'ayant pas faim du tout. Paradoxal. Quoi que, dans ce cas là tout lui sembla sorti d'une autre dimension. Finalement, après un moment où il tenta de faire abstraction du monde extérieur, ce fut l'odeur de brulé qui l'alerta. Regardant en contrebas de la colline il distingua les flammes qui s'étendaient de plus en plus, bondissant sur l'herbe rase et sèche comme dotées d'une vie propre. Non.... ça n'était tout de même pas... Sursautant il attrapa les rennes des deux montures les plus proches et regarda le guerrier en armure. Lui, dans l'état où il était, il aurait du mal à monter. Mais bon, si il l'abandonnait là et qu'il cuisait comme une cocotte les guerriers de la Lande ne voudraient plus jamais le laisser partir. Et ça s'était totalement hors de question. Il avait assez de soucis avec ces fanatiques sans chercher à aggraver son cas. Monde de fou ! Il n'en pouvait vraiment plus, il voulait rentrer au nord.

« Eh oh ! L'armoire à glace ! Ouai toi ! Monte sur ce putain de canasson tout de suite ! Faut poursuivre le type là bas!  » Pointant son doigt dans la direction inverse à l'incendi en train de se propager il espéra à demi que, dans son délire, la suggestion d'un fuyar soit suffisante pour faire bouger l'énorme machin qu'il avait apparement corrompu à grand coup de drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Mer 15 Aoû - 0:52

Les couleurs dansaient devant les yeux de Rashaak alors qu'une horde d'oiseaux d'un rose explosif voltigeait un peu partout en criant comme des mères éplorées. Le guerrier tenta de les jaser à grands coups d'épée dans les airs, mais rien n'arrivait à les chasser. Soudainement, les oiseaux disparurent dans une myriade de pétales de fleurs qui tombèrent lentement vers le sol, estomaquant le guerrier d'un seul coup. Figé sur place, il contempla ses hallucinations d'un oeil vide, complètement subjugué par elles. Il n'avait presque plus aucun contact avec la réalité, trop gelé pour s'en rendre compte de quoi que se soit. Il avait même oublié jusqu'à la présence du pirate à ses côtés ! Mais ce dernier ne tarda pas à trouver un moyen pour attirer son attention :

«Eh oh ! L'armoire à glace ! Ouai toi ! Monte sur ce putain de canasson tout de suite ! Faut poursuivre le type là bas!»

Ramené à la réalité par cette voix sortie de nulle part, Rashaak se tourna vers lui. La première pensée qu'il eut fut de lui donner un violent coup de poing pour l'avoir dérangé ainsi. Ensuite, il se dit à quel point son compagnon avait une sale tête. Finalement, le doigt tendu du pirate sembla exercer une attraction assez forte sur Rashaak pour que celui-ci daigne regarder dans la direction qu'on lui pointait. Alors, là, dans la brume de son inconscience, les mots d'Arrenadd firent leur chemin et il cru distinguer une forme opaque s'enfuir au loin.

-REVIENS ICI ESPÈCE DE SALE MORUE IGNOBLE! TU N'AS AUCUN CRAN! RIEN QUE DE LA VERMINE À LA PLACE DE LA CERVELLE! Rugit la Tour en poussant un cri de guerre avant de s'élancer à la suite du "fuyard".

Courant à toutes jambes, le guerrier louvoyait dangereusement, étourdi par les vapeurs de drogue qui continuaient de circuler dans son système. Malgré la fatigue et la douleur de ses muscles, il continuait de courir comme un perdu. Seule l'appel du sang et le désir de rattraper un fuyard le motivaient.

HJ: Arren, dans ton parchemin d'identité, tu as écrit "Tout les autres" dans ennemis! C'est "Tous les autres" !! xD


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Ven 19 Oct - 15:55

Si il s'attendait à quelque chose, ce n'était certainement pas à voir l'espèce de gros truc en armure se mettre à courir dans la direction qu'il avait indiqué en beuglant comme un taureau. Alors ça ! Mais au finale, qu'il monte sur le cheval ou non, ça revenait au même, il s'éloignait de l'incendie, ce qui signifierait un cadavre en moins à son actif si jamais les guerriers de la Lande les attrapaient. En revanche il ne savait pas du tout comment il allait expliquer qu'il avait drogué l'un des leurs et qu'il l'avait entraîné dans cette course folle. Il se demandait encore davantage comment il ferait pour rejeter totalement la faute sur l'armoire à glace, pour l'incendie. Mais au final, il ne fallait pas mettre la charrue avant les bœufs, le temps des explications ne viendrait que très tard, si il venait tout court. En attendant il talonna sa monture et prit, au galop, la direction de l'homme courant à en perdre haleine, le dépassa et bifurqua pour piquer vers le seul bout de cote accessible dans les parages et où il trouverait son navire, l'attendant sagement. Monde de fous furieux ! Il en avait assez, des sudistes et de tout le reste ! Il voulait partir et partir vite si possible ! Et tant pis pour le guerrier, tant qu'il courrait dans le bon sens le reste ne l’intéressait absolument pas ! Il fut bientôt hors de vue de la forme courant toujours et, cheveux au vent, descendit de cheval sur la plage en faisant de grands signes à ses matelots à terre , le regardant apparaître subitement avec de grands yeux ahuris. Malgré la situation il dû réprimer un sourire narquois. Sans doute les marins avaient ils pensés se la couler douce pendant qu'il vagabondait au loin. Dommage pour eux, il avait, comme d'habitude, attiré l'étrangeté comme un aimant. Mais peu importait là encore. Ils embarquèrent rapidement puis mirent les voiles sans tarder, exhortés par leur capitaine qui ne tenait, semblait-il, pas du tout à rester dans les parages.

Ce ne fut qu'une fois au loin qu'ils s'aperçurent de la fumée qui montait de la lande....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   Dim 21 Oct - 16:12

Le coeur battant, la vision embrouillée et le souffle rauque, Rashaak continuait de courir, beuglant une insulte ou deux au fuyard imaginaire qu'il poursuivait. La Tour avait l'habitude de se donner lors d'activités physiques extrêmes et de ne jamais lâcher avant la fin. Et c'était dans ce même état d'esprit qu'il se trouvait à ce moment. Sauf exception fait qu'il était complètement drogué d'une drogue qu'il n'avait encore jamais essayé. C'était tout ce qui manquait pour dérégler complètement son système et la logique brutale qu'il avait l'habitude de suivre. Par contre, l'effort physique fait en sorte que le sang circule plus rapidement dans le corps, ainsi que la drogue. Ce qui voulait dire qu'il allait bientôt voir les effets de cette poudre se dissiper. Le guerrier n'allait sans aucun doute pas apprécier...

Soudainement, contre toute attente, Rashaak se prit le pied dans un escarpement de la colline qu'il était en train de descendre. Son poids, projeté vers l'avant à cause de ce foutu trou, lui fit perdre l'équilibre et il termina le reste de la petite colline sur le dos, sur le ventre, sur le dos, sur le ventre, sur le dos et sur le ventre. Le décor se mit à tourner autour du guerrier qui ne voyait plus rien. Les différentes odeurs de terre, de gazon, de fumé et de sang agressaient ses narines. Il ne voyait que des taches et des points lumineux devant ses yeux. La seule qu'il réussi à faire fut de grogner royalement. Et encore là, un haut le coeur le saisit. La Tour toussa plusieurs fois, cracha et chercha à se relever. Malheureusement, un énorme mal de crâne le cloua au sol. Même s'il avait maintenant les yeux fermés, le Guerrier de la Lande se sentait tomber en vrille. Puis, ce fut le noir total.

Rashaak ne su jamais combien de temps il était resté sans connaissance. Ce qu'il sait, c'est qu'à son réveille, son corps ne répondait plus à rien. Il avait des spasmes dans le bras et une énorme envi de relâcher ses tripes. Heureusement, il réussi à se remettre debout. En colère et désorienté, il chercha à se rappeler les derniers évènements. Mais seul un mal de tête violent lui répondit. Il avait peine à se souvenir de se qui venait de se passer. Il savait qu'il avait ressenti une monté d'adrénaline intense, une rage sans pareille, mais rien de précis. Seul un nom semblait vouloir s'échapper de ses lèvres.

-Bâtard, murmura-t-il lorsqu'il réussi à percer légèrement le voile de son subconscient.

La Tour secoua la tête avant de choisir une direction et de repartir lentement. Au loin, il voyait un petit groupe d'homme contempler avec horreur ce qui semblait ressembler aux restes d'un incendie. Un drôle de sentiment envahit Rashaak qui choisi de prendre la direction opposée. Il ne savait pas pourquoi, mais il savait que c'était mieux pour lui. Sa proche destination se devait d'être la Citadelle. Il avait besoin de se reposer, de réfléchir et de s'entraîner. Peut-être que la mémoire lui reviendrait et qu'il pourrait mettre un nom à cet imbécile qui lui a fait subir on-ne-sait-trop-quoi. Du moins, s'il le retrouvait, Rashaak se promit de lui faire passer un très mauvais quart d'heure.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Improbable [Pv Rash] [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: Illithil :: La Lande :: Lande-