Partagez | 
 

 Samyëeh Na'Shäen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sentinelle
avatar
Ennemis : Sa témérité
Messages : 40

MessageSujet: Samyëeh Na'Shäen   Mar 12 Juin - 12:41

Samyëeh Na’Shäen

Prénom & Nom : Samyëeh Na’Shäen
Sexe : Féminin
Âge : 103 ans
Race : Nocturne

Groupe : Dynastie de l’Ombre
Rang : Vénérable / Sentinelle
Fonction : Garde rapproché des Opalins / Conservateur



{Avatar from : *WingedGenesis5}



Description physique

On ne saurait jamais s’avancer à définir avec certitude, si la courbe gracile de ses sourcils, immuablement froncés sur des yeux en amandes, pailletés d’émeraude autour de l’iris, reflète méfiance ou gravité. La frontière entre les deux semblant infime. Ce qui est sûr, c’est que vous êtes sondé, ce qui l’est moins, c’est ce que vous arriverez à cacher lorsque son regard se fige dans le votre ! Ténébreux, profond, trop, pour qu’il laisse indifférent. Il fait oublier le reste, ce regard, effaçant par sa beauté dérangeante un nez étiré et plat, presque disgracieux, si l’on se focalise sur lui, mais gommé, parce que souligné d’une bouche mince, figée dans un sourire pincé, mystérieux et déstabilisant mais oh combien sensuelle.

Son visage fin, d’une pâleur délicate, longiligne, typique de sa race, est encadré d’une crinière étonnement cendré, abondamment striée de Fils blancs, réminiscence de son enfance. Sa tignasse épaisse, à peine domptée dans l’enchevêtrement de quelques tresses fines et tentaculaires, cascadant lascivement jusqu’à la chute de ses reins.

Svelte et menue, elle parait une enfant, légèrement plus petite que la moyenne de ses pairs, un mètre cinquante à peine, pour un poids plume. Tout en muscles cependant, qu’elle combine adroitement avec son aura troublant, faisant apparaitre cette force tranquille qui vous rassure et vous endors, et lui donnera l’avantage lorsqu’elle aura décidé de foncer sur vous, sans signe avant coureur si vous représentez une menace... Prédateur, redoutable de séduction...





Description Psychologique


Par sa soif insatiable de culture, de petite fille hyperactive, gaie et enjouée, à la sensibilité débordante, elle avait mué en femme secrète, pondéré et très réservée sur sa vie privée, se complaisant parfois dans la solitude. Rationnelle, volontaire, elle spéculait à présent de façon, éhonté et sans état d’âme, usant de manipulation douce ou plus explicite, pour contenir ses adversaires ou les éloigner d’elle et arriver aux fins qu’elle s’était fixé ou qu’on lui avait dicté. Son intelligence innée, cultivée et accrue, grâce aux multiples ouvrages de la bibliothèque et d’échanges avec les sages aux veillées, l’avait rendue magnanime et d’une efficacité discrète, et lui permettait de détourner les contraintes exigés par sa naissance à son avantage avec une facilité désarmante pour la servir. Elle mourrait, pour ou à cause de cette passion qui distillait une soif toujours plus grande de s’abreuver dans les sciences, les technologies, la recherche de l’absolu. Cette dépendance lui serait fatale, c’était une certitude profondément ancré en elle, mais ce qu’elle ne savait pas , était comment elle finirait par succomber. Alors, intransigeante avec elle même et déterminée, son esprit perpétuellement en ébullition, elle s’était façonné son mental. Elle mourrait peut-être indirectement victime de son érudition dont elle usait avec subtilité pour abattre toute entrave sur sa route, oui ! mais le plus tard possible.

Forte de cette analyse, aux milieux des siens, elle jetait à présent un regard curieux sur tout, partageant tout, et ingurgitant à satiété ce que les autres, la nature et la vie avaient à lui offrir de plaisant, profitant de l’instant présent comme s’il était le dernier. Elle s’abandonnait sans retenue et dans une joie communicative, à la jouissance que lui procurait le sentiment de liberté, lorsqu’elle faisait orgie des paysages époustouflants et magiques, préservés de toute intrusion dévastatrice, dans les espaces les plus reculées de leur monde. Là elle se livrait impudiquement aux éléments, que seul ses yeux émerveillés et sa sensibilité à fleur de peau, lui révélaient avec une candeur emprunte de pureté.





Histoire


La bibliothèque d’Assil'havèn :



« Tu ne devrais pas être ici mon enfant »

« Père ! »

Il s’installa lourdement à coté d’elle, sur le banc qu’elle occupait. Sa main caressa la chevelure blanche de la petiote en écartant une mèche surprenante et inhabituelle qui virait au gris argenté, avant d’observer, songeur et avec inquiétude, l’ouvrage ouvert sur le pupitre devant eux.

Le temps avait fait son œuvre et les pages ouvertes semblaient mourantes, exposant avec pudeur, les maux qui les rongeaient.

Des taches de moisissure avaient été écartées et nettoyées à mesure que les siècles gagnaient, mais malgré tout, la gangrène contaminait plusieurs volets du volume, jusqu’à sa couverture dont le cuir s’écaillait en craquelures affligeantes. Plusieurs vélins étaient ainsi collés ensemble, par le champignon ou les excréments de quelques insectes, qui les rongeaient et les condamnaient à se perdre. La morsure du temps ou d’un rongeur qui avait échappé à l’éradication, atrophiait méchamment le pourtour des pages, qui dans leurs jeunes années avaient été d’une qualité exceptionnelle, la meilleure qui soit assurément. La précieuse relique datait d’ "Avant " , avant la venu de la clarté des soleils dans leur caverne et , déjà à ce moment là il devait avoir un âge vénérable. Il appartenait à l’un des rares ouvrages datant de la prime dynastie des Back’ashanme, un trésor d’une valeur inestimable …Un ouvrage Interdit au commun des Nocturnes car si ancien et fragilisé, qu’il partirait en lambeau si on le manipulait encore.

Sam rompit le silence, osant un murmure, afin de ne troubler la sérénité qui régnait aux archives de la bibliothèque d’Assil’havèn. Cet endroit était exclusivement réservé aux élites et à son père, le gérant, car il contenait les originaux de quelques volumes, copiés et proposés à la bibliothèque.

« Ça fait longtemps que je viens .. »

Elle savait qu’il savait. Au tout début, elle lui avait subtilisé la clef, sachant que le patriarche s’absenterait quelques heures occupé avec les Monarques, qui resteraient donc éloignés des archives pour un temps. Elle ne risquait donc pas de châtiment, quoique, elle misait que la sanction des Opalins, si la fillette était découverte, ne serait pas trop sévère pour une enfant de 10 ans .

Plus tard c’est la facilité avec laquelle elle trouvait parfois la clef, suggérant presque que ce fut le bon moment et qu’elle ne risquait rien qui lui avait fait comprendre que son père l’avait démasqué, et qu’elle bénéficiait d’un allié occulte, tant que les choses n’étaient pas dites.

Au fil des années qui avaient suivit, avec l’aide silencieuse et discrète de son père, sa vie tourna entre la quiétude des livres, et d’un laboratoire où Sam développa une technique plus élaboré et payante que ses aïeuls, de restauration des ouvrages anciens, empruntant une alchimie qu’elle avait patiemment développé, mue par une envie farouche et dévorante de préserver de tels trésors dont la valeur était purement sentimentale ou celle plus respectueuse que l’on accordait à des chefs d’œuvres . Avec ses heures de solitude et de concentration à la maitrise de son art, Samyëeh trouva l’équilibre en se démenant avec rage aux techniques de combat enseignés par les maitres d’armes, auxquels devaient se conformer tous Nocturnes. Son besoin d’évacuer les tensions dues à la minutie de son travail, lui donnait des ailes et décuplait sa force, en faisant d’elle un adversaire redoutable et vif d’esprit. Raisonnablement, elle savait qu’elle n’avait pas le choix, tôt ou tard, sa survie dépendrait peut-être de sa capacité à se battre, car sa hargne à vouloir ainsi progresser était entretenu par l’espoir secret de servir en haute ligne les Opalins, auxquels elle vouait admiration et respect.





HRP

Code : Validé par Arren.
Comment as-tu trouvé le forum ? : Par l’intermédiaire d'un ami.
As-tu des commentaires ? : Superbe déco qui ne laisse pas envie de rester dans les coulisses


Dernière édition par Samyëeh Na'Shäen le Mar 12 Juin - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Samyëeh Na'Shäen   Mar 12 Juin - 17:56

Bienvenue sur Les Lunes de Merak!

Ta fiche est excellente. Un très joli style d'écriture^^

La seule chose qui m'empêche de te valider dans le moment, est celle-ci: "avant la venu du soleil dans leur caverne"

Dans notre monde, il y a deux soleils^^ il faut donc l'intégrer dans nos textes. Après cette correction, tu seras validée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Sentinelle
avatar
Ennemis : Sa témérité
Messages : 40

MessageSujet: Re: Samyëeh Na'Shäen   Mar 12 Juin - 19:15

Bonsoir,et merci Kalyäh, Enchantée


En fait , pour créé ma fiche j'ai lu plusieurs rp, et les fiches perso de Syhl et Kehl et quelques autres , pour glaner des infos, et je me suis basée sur ce rp sur lequel je me suis appuyée afin de ne pas fauter sur des faits historiques déjà mis en situation et qui selon moi , font loi, et ne pas créé des incohérences :

A l'ombre des réminiscences

Citation Syhl :

"[…]C’est ici que furent élevés les deux futurs rois, ici que débute notre histoire ; avec la venu du soleil dans les cavernes sous la surface.[…]"

Citation Kehl :

"[…]Ça l'intriguait beaucoup et comme tout ce qui l'intriguait il voulait absolument le voir par lui même. Il se rappelait d'ailleurs que c'était aujourd’hui que le forage de la falaise s'achevait pour obtenir du soleil... obtenir quoi ? Ses bienfaits ? Sa chaleur ? Qu'est ce qu'était vraiment le soleil en fin de compte ? Une grosse boule très haute qui donnait de la douceur et de la vie ?[…]"

En fait dans mon texte je fais référence à cet évènement qui par le percement de la falaise, a permis l’arriver de la clarté du soleil , de pénétrer dans la caverne donc l’arrivé du soleil en fait de la clarté … la même image a été employée dans le rp de référence … Les soleils n'ont pas été introduit dans la caverne ...

J'attends vos nouvelles réactions avant de changer, car cela ne me parait pas une erreur dans mon texte ... scratch

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: Re: Samyëeh Na'Shäen   Mar 12 Juin - 19:20

Si c'est bien une erreur. Et nous avons commis la même, question d'habitude :-/ Si tu regardes la suite du Rp, elle n'y est plus. Mais merci d'avoir relevé la faute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinelle
avatar
Ennemis : Sa témérité
Messages : 40

MessageSujet: Re: Samyëeh Na'Shäen   Mar 12 Juin - 19:36

Bon, méa culpa, je corrige Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Samyëeh Na'Shäen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Samyëeh Na'Shäen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Fiches Validées-