Partagez | 
 

 Jeönyr Methus [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noble d'Ekalesias
avatar
Ennemis : Aucun pour le moment
Messages : 115

MessageSujet: Jeönyr Methus [Validée]   Mer 20 Juin - 22:58

Prénom et nom : Jeönyr Methus

Sexe : Masculin

Age : 18 années

Race : Humain

Groupe : Principautés humaines (Ekalesias)

Rang : Noble d’Ekalesias (J’ai le droit?)

Métier : Guérisseur

Intérêts : La médecine, la poésie et le tir au pistolet

Description physique :

Mais qui est cet homme qui s’attarde devant un homme pour écouter la douce poésie dont il fait l’étalage? Il s’agit de Jeönyr, cet homme de 18 ans aux courts cheveux noirs plus ou moins peignés et entretenus, qui néanmoins couvrent ses oreilles, se distingue des autres par la couleur jaune de ses iris qui semblent scintiller lorsqu’ils se retrouvent dans le noir, son teint blême et les traits fins de son visage. Ces dernières caractéristiques amène parfois des gens à croire qu’il est une sorte d’être magique, mais cela serait se méprendre. Si l’on observait la manière dont cet énergumène est vêtu, on se doute bien qu’il provient d’une famille aisée. Une chemise en tissu blanc raffiné chevauchée par un élégant chemisier sans manche en cuir, doublé de rouge velours à l’intérieur, et de longs brassards du même cuir qui lui protège les avant-bras, de la main, jusqu’au coude. À la taille, est accrochée un ceinturon en cuir souple, orné du même rouge velours que son chemisier, auquel est accrochée une petite besace où il range quelques remèdes et autres babioles médicales, son argent et pratiquement en tout temps, bien cachées, quelques balles pour le pistolet qu’il dissimule, à l’arrière, sous son ceinturon. Celui-ci est fort simplet, mais fait très bien l’affaire par contre, le port de celui-ci étant mal vu, Jeönyr trouvait plus préférable de le dissimuler. Pour le bas du corps, ce jeune homme opte souvent pour le port de larges pantalons noirs ayants eux-mêmes quelques poches, ces pantalons lui procurent une certaine liberté dans ses mouvements et pour finir l’habillement de cet aisé, quoi que plutôt raisonnable personnage, une paire de bottillons en cuir également, qui lui vont à merveille. Bien évidement, ils ont étés faits pour lui.

Description psychologique :

Jeönyr est un garçon peu bavard et réservé, ne répondant la plupart du temps que part des onomatopées ou de courtes phrases, on pourrait mal le qualifier de social. S’il ne parle pas beaucoup, il observe, passant son temps à tenter de déceler ce que le visage ou le comportement des autres peut trahir. Malgré son côté asocial, ce jeune homme ne souhaite pas faire de mal à qui que ce soit, enfin la plupart du temps, en fait, il passe la plupart de son temps à aider les autres. À l’aide de ses connaissances en médecine, il concocte diverses potions et médicaments pour venir en aide aux autres, il lui arrive néanmoins de fournir à certaines personnes des redoutables poisons, mais il ne s’en sert jamais lui-même. De toute façon, si jamais il avait besoin d’utiliser la force, il maitrise le tir au pistolet et cela lui suffit. Passionné de littérature et quelque peu poète, il rêvasse souvent, même en plein jour, ce qui lui attire parfois quelques ennuis qu’il parvient souvent à régler sans trop d’histoire, en utilisant un peu de négociation. Ce guérisseur en herbe, qui manque encore un peu de connaissance dans ce domaine, mais il connait bien les bases et semble posséder un talent inné pour ce domaine qui semble si occulte à certains, est quelqu’un de studieux, consciencieux et persévérant. Qualités qu’il a surtout développé en apprenant son métier, elles lui servent néanmoins dans la vie de tous les jours et les rares gens qui parviennent à avoir une conversation avec lui apprécient grandement ces dites qualités et lorsque ceux-ci en font la remarque, le jeune homme se contente de retourner humblement le compliment et tente de changer de sujet.

Histoire :

Cette histoire débute par une journée ensoleillée d’été (les saisons, c’est les mêmes?). Alors que les deux soleils se dissimulaient dans un spectacle nostalgique à la vue des hommes et des femmes de la ville de Mordun. Quelque part au fond d’une maison, une femme dans la vingtaine procédait à l’accouchement de son premier enfant. Installée dans une chambre de sa modeste demeure, Azshaël Methus, accompagnée de son époux, Filvod, vivait de durs moments. Le jeune couple réalisait que ce n’était peut-être pas la meilleure idée que de congédier leur sage-femme. Si seulement elle était là, cet accouchement ne serait pas aussi pénible. Mais, au bout de moments qui semblèrent interminables aux nouveaux parents, naquit, lorsque les soleils ne furent plus aucunement visible et que seules les trois lunes éclairaient la voute céleste, Jeönyr…

Le nouveau né eut une enfance des plus aisées, on répondait aux moindres désirs qu’un enfant de son âge pouvait bien avoir. Dès son plus jeune âge, il apprit à lire, à écrire et à compter. Il se développa rapidement une passion pour la poésie et malgré le fait qu’il ne connaisse bien peu de mot, il se lança lui-même dans l’écriture de poèmes tout à fait ridicules. Mais cela ne le découragea pas et son intérêt pour ces merveilleux textes ne cessa de croitre. Jeönyr continua ainsi son enfance jusqu’à l’âge de dix ans, au lendemain de son anniversaire, son père tomba grandement malade. L’enfant passa maints jours au chevet de son père en compagnie de sa mère. Puis un jour, un médecin se présenta devant le malade. L’homme portait un grand costume sombre et trimballait avec lui une mallette au contenu étrange, fioles, pinces, scalpels, l’inventaire classique d’un homme comme lui. Fort heureusement, le docteur parvint à soigner Filvod et celui-ci, une fois remis sur pieds, put reprendre ses activités. Quelques jours plus tard, Jeönyr se présenta devant ses parents et leur annonça fièrement qu’il voulait devenir guérisseur. Souhaitant d’abord et avant tout aider les gens, il était plein d’ambition. Ses parents, voyant l’éclat de détermination dans les yeux de leur fils ne purent que se plier à son choix.

C’est ainsi, que l’enfant quitta la demeure familiale pour aller étudier à plein temps avec un maitre dans l’art de la guérison, celui là même qui avait rétabli son père. Bien évidemment, il allait souvent voir ses parents, qui aurait l’idée de séparer un enfant de ses parents à un tel âge? Cet enfant apprit rapidement les bases du métier et put rapidement commencer à guérir ses propres patients. Puis, à l’âge de 15 ans, il fut convoqué par son père, celui-ci avait eu comme idée de montrer la mer à son fils. Ainsi donc, il l’avait fait engager comme médecin sur un de ses bateaux. Par contre, son expérience maritime ne fut pas de tout repos. Même s’il était le fils du propriétaire, les hommes le traitent d’égal et il devait participer aux corvées.

Les évènements qui suivent furent marquants pour le jeune adolescent, ce fut son premier aperçu de la bataille. Celle-ci se produisit par un magnifique jour bien ensoleillé, les astres flamboyant scintillaient sur l’eau azur de la mer. Le vaisseau sur lequel voguait Jeönyr transportait une importante cargaison d’or et la nouvelle s’était probablement rependue car un navire pirate avait pris en chasse le premier. Les hommes planquèrent l’adolescent dans la cale et celui-ci dut y rester pendant tout l’affrontement. Celui-ci se régla assez rapidement et il put remonter sur le pont, les membres de l’équipage du bateau de son père étant victorieux. Il y avait des traces évidentes du combat, du sang souillait le bois du navire et quelques morts et blessés gisaient au sol. Soudain, dans un éclat argenté, un objet attira l’attention du jeune guérisseur, celui-ci se pencha donc rapidement, agrippa le pistolet et le glissa dans son sac, empochant par le fait même un petite bourse qui contenait des munitions. Puis, il accouru vers les blessés et les mourants, tentant de les soigner au meilleur de ses compétences. Il travailla avec acharnement et parvint à sauver tous ceux qui n’étaient pas mortellement blessés, bien évidement, il ne travaillait pas seul, jamais l’équipage aurait accepté d’être aux seuls soins d’un adolescent. Lorsque sa tâche fut terminée, il remonta sur le pont, s’accouda à la rampe et pour finir se laissa tomber sur le sol. Incapable de contrôler le tremblement de ses mains et ses jambes lui faisant défaut, il trouva que ceci était la position la plus appropriée. Il resta ainsi assis jusqu’à ce que le capitaine du bateau vienne lui rendre visite.

- Tu as fait du beau travail.
- C’est grâce au docteur, je l’ai simplement assisté.
- Pourtant, je t’ai vu recoudre le bras d’un homme qui est passé proche de le perdre.
- Le docteur n’aurait pas eu le temps.
- Peu importe, ton aide a été appréciée.

Sur ce, le capitaine allait quitter mais Jeönyr reprit la parole.

- J’aurais pu faire mieux.
- Tu as fait de ton mieux, je peux te l’assurer.
- Si j’avais participé à la bataille, j’aurais pu empêcher que certains hommes ne soient blessés.
- Et comment aurait tu participé, en leur demandant poliment d’arrêter? Sans vouloir t’insulter, ta place n’est pas dans les bataille, mais à l’infirmerie.
- J’aurais pus aider avec ceci.

En finissant cette phrase, il dégaina le pistolet qu’il avait trouvé et la réaction du capitaine fut immédiate.

- Lâche moi ce pistolet immédiatement, c’est une arme de pirate, de bon à rien, de voleur et de...de brigand!
- Mais pourtant, j’ai déjà vu dans votre cabine que vous en aviez un…
- Ce…Ce n’est pas pareil, je suis le capitaine!
- Montrez-moi à m’en servir et personne d'autre ne saura que vous étiez pirate.
- Que… Tu raconte n’importe quoi! Cette discussion est terminée.
- Qu’avez-vous à perdre? De toute façon, mon père sait déjà que vous avez été pirate, il n’engage pas quelqu’un sans savoir tout de lui. Et si il vous à engagé, c’est qu’il sait qu’au fond, vous être un bon pirate. Enfin ex-pirate.

Le capitaine poussa un long soupir avant de se résigner, il lui montra comment se servir de cette arme meurtrière. Le médecin apprit incroyablement vite à tirer et déjà ses tirs étaient d’une excellente précision. Ainsi, le capitaine lui donnait des cours au maniement du pistolet et étant donné le bruit causé par le tir de celui-ci, tout l’équipage était au courant. Néanmoins, le capitaine et Jeönyr arrivèrent à inventer une histoire pour justifier cet entrainement. L’histoire de cet apprenti médecin tireur au pistolet continue donc ainsi sur le navire de son père jusqu’à ses 18 ans. Après tout ce temps passé à apprendre son métier sur le tat, son père le libéra du navire et il put être maitre de ses actions. Toujours en quête de nouvelles connaissances et d’expériences, souhaitant toujours mettre ses compétences aux services des autres, il vit sa vie et c’est bien ainsi.

Code : Validé par Arren

Comment j’ai trouvé le forum : En effectuant une petite recherche Google tandis que j’errais sans but dans les mers incertaines du web.

Commentaires : J’aime bien Very Happy Et aussi, si vous avez des commentaires à faire, j’aimerais bien les entendre. Étant plutôt novice à l’art du jeu de rôle, je ne souhaite que m’améliorer.
Merci à Arren pour les couleurs ^^




Dernière édition par Jeönyr Methus le Jeu 21 Juin - 10:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: Re: Jeönyr Methus [Validée]   Jeu 21 Juin - 6:23

Moi je veux bien te parrainer si tu veux Smile Je pourrais t'aider pour l'écriture et les balises (ce qui te permet de changer la présentation de ton texte).

Je t'explique ça ce soir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Jeönyr Methus [Validée]   Jeu 21 Juin - 17:28

Bienvenue sur Les lunes de Merak!

Je te valide sans plus tarder! Oui c'est possible d'être noble d'Ekalesias!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jeönyr Methus [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeönyr Methus [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Fiches Validées-