Partagez | 
 

 Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Jeu 16 Aoû - 8:06

Cela faisait maintenant une heure que le jeune chaman évitait son entrepôt. Non pas qu’il fuyait ses responsabilités, non. Zaltana y avait était chasser par un des démons qui le hanté. Il était tranquillement en train de faire le compte de ses stocks quand il avait aperçus du coin de l’œil l’horreur qui avait prit sa place dans le vieux miroir. Une de ces ombres humanoïde au regard rouge sang, brillant de rage comme des torches dans la nuit noire. Autant dire que le jeune homme n’avait pas traîné pour tout laisser tomber et sortir de la pièce. Maintenant il déambuler dans les couloires en évitant toute surface réfléchissante des yeux. Chose plutôt compliqué si l’on considère que même un œil reflète la lumière… Cette petite « fugue » ne pu duré plus longtemps.

On venait lui portait un message : le chef de la tribu voulait le voir. Le messager lui passa aussi un mot. Ogami savait exactement de quoi il en retourner sans même l’ouvrir. Il n’y a pas si longtemps de cela, son ami était revenu dans un état lamentable. Endolori, blessé, et sur sa joue une rune de possession nordique. Le chaman avait bien essayer de lui demandé ce qui lui était arrivé mais le renard ne lui rendit que des bobards très peu crédible. De plus son chef lui avait demandé de n’en parlé a personne. Chose faite. Il se souvenait encore très bien de cette douleur, il en sentait encore quelque courbature. Vue les emplacements de cette douleur il commencait à avoir quelque hypothèse sur son origine, mais rien de concret pour l’instant. Pour l’aidé à garder l’affaire secrète il lui avait fait un baume pour aidé la cicatrisation et pour camouflet la marque. Ogami se douté, vue qu’on lui avait donné un message qu’Elirël avait fini le flacon qu’il lui avait donné. Il le lu quand même juste pour être sur que c’était bien ce qu’il voulait. Et il avait bien fait. Le renard voulait un plus grand stock. Plus ? Et pourquoi faire ? Juste parce qu’il voulait moins se déplacer? C’est sur que c’était loin… Peut être pour les apparences alors. Ou encore autre chose. Dans tout les cas cela ne servait à rien de fait le piquer dans le milieu du couloir en se fessant un débat à une personne.

Maintenant il fallait retourne à cette entrepôt hanter… Ogami y glissa juste sa tête pour jeter un coup d’œil avant d’entrer. Question de vérifier que ce démon était bien parti. Apparemment oui. Il y resta le moins de temps possible. Prenant ce dont il avait besoin et fila direct vers la salle de réception du chef. Le pas pressé au début pour s’éloigner le plus possible de l’horreur, il pu se clamer et reprendre son état de calme platonique. Le chaman frappa à la grande porte en bois et attendis une invitation avant d’entrait.

- J’ai porté ce que tu m’as demandé Elirël.


Dernière édition par Ogami Zaltana le Jeu 16 Aoû - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Jeu 16 Aoû - 10:40

Ses prunelles couleur de feu se reflétaient dans le miroir en face de lui, Elirël regardait son reflet avec une attention toute particulière, affalé dans son lit. Une main posée sur sa joue et le miroir dans l'autre, il voulait voir si la cicatrice était encore visible et soupira en constatant les marques rouges témoignaient encore clairement de la profondeur de la plaie qu'on lui avait infligé. Ce n'était vraiment pas beau à voir et en plus de cela, il ne pouvait pas s'empêcher de se gratter ce qui ne permettait pas vraiment d'arranger les choses. Il reposa le miroir à côté de lui et resta un long moment allongé dans le lit, la tête enfoncée au milieu des oreillers de plume. Il ne pouvait pas s'empêcher de repenser à ce qui s'était passé et à chaque fois qu'il fermait les yeux il revoyait le visage du capitaine et son sourire carnassier. Un long frisson parcourut son échine et il se redressa vivement en frottant machinalement ses bras avant de se lever. Après un long étirement paresseux et un bâillement digne de ce nom, il se dirigea vers la salle d'eau pour rincer son visage, restant un long moment à regarder le liquide glacé. Il allait devoir appeler Ogami pour qu'il vienne voir l'état de la cicatrice mais ne pouvait pas sortir avec une tête pareille, les gens se douteraient de quelque chose. Retournant dans sa chambre, il fouilla dans un meuble de bois sombre et trouva une chemise légère qu'il enfila rapidement avant de sortir discrètement. Heureusement pour lui, la salle de réunion où il recevait les gens n'était pas bien loin et il eut juste à longer discrètement les murs avec une main posée sur la joue pour masquer la marque avant de se précipiter à l'intérieur pour se cacher.

"Je suis ridicule…"

Eli se dirigea vers son bureau où il prit une plume d'oie taillée qu'il trempa avec précaution dans l'encrier avant de saisir un petit parchemin où il nota quelques mots à l'attention de son chaman et ami. Il savait que cela ne serait pas vraiment nécessaire car celui-ci allait se douter de la raison pour laquelle il le ferait venir mais il avait besoin de préparer le voyage en Ekalesias et un simple pot ne serait pas vraiment suffisant pour sa cicatrice. Faisant appeler un messager, il lui remit le papier en le fusillant du regard quand il remarqua son air surpris et le vira presque de force en dehors de la pièce. Il ne voulait pas qu'on l'interroge à propos de cela et était suffisamment nerveux ces temps-ci. Certains s'en étaient d'ailleurs surement rendu compte car il sursautait souvent pour un rien et restait souvent enfermé dans ses quartiers dans le plus grand silence. Pourtant personne ne lui avait posé de question pour le moment et c'était très bien ainsi. Prenant appui contre le dossier de la chaise, il prit une grande inspiration. Le Renard se demandait vraiment si il pourrait remonter la pente car cela le hantait chaque nuit et l'empêchait de dormir. Il se leva et fit un peu de rangement pour s'occuper l'esprit, classant des papiers qu'il n'avait plus touché depuis des mois et débarrassant ainsi la table d'un monticule de dossiers. Une fois qu'il eut terminé, il posa ses deux mains à plat sur la surface de bois et resta sans bouger un long moment, en pleine réflexion. Quand il entendit toquer à la porte, il sursauta et se retourna précipitamment, les phalanges blanches tant ses mains étaient crispées sur le bord de la table. Il mit un instant avant de retrouver une respiration à peu près convenable et invita le chaman à entrer en cherchant à se détendre un peu. Se forçant à lâcher la table, il se remit à gratter négligemment la marque sur sa joue tout en essayant de calmer les battements de son cœur.

"Je te remercie Ogami, je compte partir en Ekalesias c'est pour cela que je t'en ai demandé autant cette fois-ci."

Il regarda le bout de ses doigts et remarqua quelques traces de sang qui provenaient de sa joue, soupirant encore il chercha de quoi s'essuyer dans les tiroirs de la table tout en suivant le fil de sa pensée. Malgré tout, on pouvait voir dans ses prunelles dorées qu'il n'était pas dans son état normal et cela durait plus que d'habitude. Toussotant légèrement pour s'éclaircir la voix, il reprit sur un ton faussement calme.

"Je suis inquiet d'ailleurs… J'ignore comment cela se passera ni comment je dois réagir face à la reine."

Ayant trouvé un mouchoir en tissu dont les bords étaient cousus en dentelle, il le posa sur sa joue pour essuyer le liquide écarlate et continua de se gratter par réflexe. Il essayait de ne pas penser à cela mais ne pouvait pas s'en empêcher et n'arrivait plus à se concentrer sur ce qu'il voulait dire. Regardant son ami, il prit appui sur la table :

"Je… Hmmm… D'après toi, qu'est-ce que je devrais dire au… à la reine? Au mais d'ailleurs, tu ne sais peut-être pas la raison qui me pousse à aller là-bas non? Je suis... Un peu distrait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Jeu 16 Aoû - 12:08

De marbre devant son ami, comme un oiseau perchait en haut d’un arbre qui regarde ceux sur le sol, Ogami observait son ami. Il n’y avait aucun doute possible, il n’était vraiment pas dans son assiette. Seul un idiot pourrai penser le contraire. Mal à l’aise et stressé, grattant machinalement la marque. C’est vrai que les entailles comme celle la peuvent gratter pendant la cicatrisation, mais les tocs comme celui-ci fessait preuve d’un mal être plus profonds. Ce n’était pas de la mutilation volontaire, juste un signe d’une âme troublée. Le chaman ne savait toujours pas comment il l’avait reçu. Et s’il avait réussit à soigner son corps, son âme était encore blessée. Et dieu sais qu’Elirël ne pouvait pas se permettre de rester dans cet état. Un chef se doit d’être fort, sans crainte ni peur. Ce chef avait clairement perdu et en était encore hanté. Si ne se ressaisissait pas malheur lui arriverai.

Alors comme ça il partait en voyage? Chez des humains de plus. Et le voila à se gratter au sang et lui demandait des conseilles. Ogami était plutôt flatté sans pour autant prendre la grosse tête. Elirël se disait distrait. C’est le moins qu’on puis dire. Personne ne l’avait mit au courant du voyage et de son but. Alors pour donner conseilles sur un sujet qu’on ne connais point… Il aller devoir se ressaisir, et vite. Mais une chose à la fois.

Ogami posa les flacons sur la table et s’approcha de son chef. Leur différence de taille le surprenait à chaque fois. Il se souvenait encore qu’il n’y avait pas si longtemps il était a taille égale. Enfin quand même quelques années. Il lui prit le poignet pour l’arrêter.

- Si tu continues tu ne pourras plus la cacher.

Le forçant à baisser sa main, il prit sur ses doigts un peu du baume qu’il avait fait. Il lui maintient le visage en le tendant par le menton et lui appliqua la douce crème couleur chaire. L’incorporant en dessinant des cercles. Toujours neutre devant lui.

- Tu es trop distrait. Fait attention. Alors dit moi, pourquoi vas-tu chez les humains ?
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Jeu 16 Aoû - 14:26

Le Renard était toujours surpris de la facilité avec laquelle Ogami cachait ses sentiments, son masque de cire neutre semblait inébranlable mais c'était sûrement ce qui faisait sa force. Il ne semblait jamais blessé par les paroles de certains pourtant Eli savait combien on avait pu se moquer de son ami quand celui-ci avait été recueilli par Esmerin, c'était ce qui avait dû l'endurcir. Lui aussi aurait apprécié pouvoir masquer ses pensées de la même façon pourtant il était tel un livre ouvert devant certaines personnes et le Harfang en faisait partie. Il aurait bien voulu ne rien avoir à lui cacher pourtant il avait trop honte de certaines choses et il préférait les garder pour lui, broyant le noir en silence. Se rappelant des bobards qu'il avait pu lui sortir pour expliquer son état pitoyable, il se dit soudain que tout cela ne pouvait qu'inquiéter son ami mais Eli n'allait jamais réussir à aborder le sujet de lui-même. Continuant de gratter sa cicatrice, il restait emmuré dans le silence le plus total. Il savait qu'il devait se reprendre car il avait des devoirs en tant que Chef pourtant c'était toujours plus facile de le dire que de le faire. Il jeta un regard à son Ogami qui s'approcha de lui après avoir posé les flacons sur la table. Obligé de lever la tête pour croiser son regard, un léger sourire se dessina tout de même sur ses lèvres car la situation était tout de même amusante à voir à cause de la grande différence de taille. Il avait fini par s'habituer à ce genre de choses car c'était plutôt fréquent autour de lui et heureusement cela ne l'empêchait pas de se faire respecter. Se laissant faire sans résister quand il attrapa son poignet, il fit une légère moue malgré tout avant de bafouiller quelques mots à peine audibles.

"Je sais, je sais… Mais j'ai dû mal à m'en empêcher."

Elirël ne bougea pas d'un cil quand il abaissa son poignet, la curiosité brillait au fond de ses prunelles d'ambre, il voulait savoir ce qu'il comptait faire. Il reposa le mouchoir tâché sur la table et quand il saisit doucement son menton pour l'empêcher de bouger, il détourna un instant le regard. Il avait l'impression d'être un gamin que l'on soignait et à qui on faisait la morale pour éviter qu'il ne fasse des bêtises tandis qu'Ogami passait avec précaution la crème sur sa joue. Lui restait toujours aussi neutre et cela impressionnait toujours autant le Renard qui se laissait soigner. Il appréciait ce genre de moment en compagnie du jeune homme qui apaisait ses pensées brouillon par sa simple présence, c'était une personne en qui il avait entièrement confiance, un ami de longue date à qui il devait la vie.

"Je serai plus attentif, excuse-moi. Hmmm… Pour les humains, ça serait pour réaliser une alliance commerciale, cela nous sera profitable même si le passé hante encore certains d'entre nous… J'essaie de regarder l'avenir mais tout cela est encore flou pour moi."

C'était le cas de le dire, Eli avait même des difficultés à se projeter au-delà de ce qui l'avait marqué et tremblait encore dès qu'il entendait une porte claquer tel un animal en panique. Jetant un regard à son ami, il vérifia que celui-ci ait terminé d'appliquer le baume pour libérer son visage et se reculer un peu avant de s'étirer longuement. Il était épuisé par le manque de sommeil mais essayait de ne rien montrer. Regardant à travers la fenêtre, il resta un moment en admiration devant la neige tombait encore à cette période mais qui ne durerait pas plus de quelques jours. Les températures augmentaient après tout. Il frôla sa joue du bout des doigts avant de prendre appui sur la table, essayant de ne plus y penser pour éviter de toucher la cicatrice. Puis, après avoir détaillé Ogami de haut en bas il se mit distraitement à jouer avec une mèche de ses cheveux argentés avant de reprendre le fil de sa pensée. C'était une mauvaise habitude qu'il avait pris à chaque fois qu'il discutait avec lui mais il s'arrêtait dès qu'il le voyait gêné.

"Je ne sais pas vraiment ce que je pourrai faire face à la reine, surtout dans mon état. Rien que d'y penser, je suis mal à l'aise à l'idée de me retrouver entouré d'humains pourtant cette alliance me tient à cœur. Je n'en ai pas beaucoup croisé dans ma vie et pour le moment…"

Il se figea un instant, crispé, avant de se reprendre en essayant de masquer la réaction à ses propres paroles.

"Hmmm… Pour le moment je n'en ai pas un excellent souvenir. En as-tu déjà croisé ? Puis… Aurais-tu des conseils à me donner ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Jeu 16 Aoû - 18:29

Le renard se laissait faire sous les mains du chaman. Il évita de le regarde dans les yeux pendant le traitement. Aurait-il honte ? Mais de quoi ? Personne n’était l à. Il le laissa se dégager une fois fini. Il espérait s’insermenté réussir faire diminuer cette satané marque. Ce ne réglerai sûrement pas le problème mais il l’atténuerai peut-être un temps soit peu.

Alors ce voyage était pour une nouer une alliance économique avec les humains. Il était sur un terrain dangereux en effet. Un terrain qui s’étendait chez les humains et les thériantrophes.

- Il y a deux types de personnes. Ceux qui regardes vers le passé et ceux qui regarde vers le futur. Ils ont tous deux leur avantage et désavantage. Tu es clairement de ceux qui regardent le futur. Et s’il est flou c’est parce que tellement de chose sont possible dans ce monde.

Le renard semblait pensif en regardant la neige. Le faisait il exprès ou quoi ? A ce comporté ainsi il ne fessait qu’inquiéter l’Harfang. Il s’approcha de lui et se mit à jouer avec une de ses mèches. Le chaman n’en fit rien. Seul les mammifères apprécie les contactes physiques sociales. Pas les volatiles. Si vous essayez de caressé une quelconque chouette sauvage elle vous entaillera de son bec aiguisé. Une domestique se laissera faire, sans apprécié puis qu’elle ne peut comprendre le geste. Etant né mammifère Ogami le comprenait et ça ne le gène pas trop sans en être exalté. Il préférait que son chef défoule son stresse via ses doigts sur ses mèches que sur sa joue. Et puis temps que ce n’était pas sa natte ça aller. C’était exaspérant pour lui lorsqu’on lui ruiné son dure labeur. Il ne montrai rien, calme, c’est le mot d’ordre.

Elirël reprit sa lancé. Lui parlant a nouveau des humains et de ses craintes. L’harfang ressentit clairement son frisson. Etait-il vraiment aussi inquiet que ça ?

- Je n’en ai jamais rencontrai. A vrai dire je n’ai pas beaucoup voyagé. Sûrement pas assez pour même en voir. Mais je sais une chose qui est valable pour tous les êtres vivants. Traites les comme tu voudrai être traiter. La courtoisie et la politesse ne coûte rien alors autant s’en servir. Etant donné que c’est une reine il vaudrai mieux ne pas trop la courtiser. Elle pourrai se sentir menacer.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Ven 17 Aoû - 7:34

"Merci…"

Eli le regardait avec la plus grande attention et finit par se dire que son ami se doutait quelque chose, après tout il le connaissait très bien et il ne pouvait rien lui cacher. Il se demandait si le chaman lui poserait des questions malgré la demande qu'il lui avait faite ce jour-là, il était en plein dilemme, voulant lui en parler mais souhaitant également se taire et tout garder pour lui. L'écoutant avec attention, il médita sur ses paroles sages. Il n'était pas tout à fait sûr que le jeune homme en face de lui ait raison car il avait depuis quelques temps tendance à s'emprisonner dans le passé, ou du moins dans un évènement en particulier. Il continuait d'observer les traits de son visage et cherchait à savoir quelles pouvaient être les pensées du thériantrophe mais son visage ne dévoilant aucune émotion, il fut incapable d'en savoir plus. Restant silencieux, il réfléchissait à ce qu'avait pu lui dire le chaman tout en se demandant dans quel type de personnes il se situait lui. Pourtant n'osa pas parler de ce sujet pour le moment car peut-être que Ogami pensait encore à son ancienne tribu qui déclenchait bien trop de rires à son goût et à cause de cela, il ne voulait pas voir une lueur de tristesse traverser le regard de son ami. Faisant machinalement de petites tresses avec ses longues mèches de cheveux argentés, il se perdit dans le fil de ses pensées en l'écoutant parler des humains. Un léger sourire ourla ses lèvres en l'entendant lui donner des conseils sur un ton presque trop calme pour être normal à son goût. Il n'avait pas tort, cela pouvait concerner tout le monde et soudain il repensa au capitaine en se demandant si cela s'appliquait aussi à lui. Recommençant nerveusement à gratter sa cicatrice, Eli finit par se convaincre que cela ne pouvait pas être possible vu le phénomène qu'il avait eu en face de lui.

"Je n'ai vu pour le moment que les voyageurs approchant de Lathor et je voulais voyager… Mais maintenant que je le peux, je m'inquiète un peu."

Un léger sourire amusé se dessina sur ses lèvres et il se remit à jouer avec ses longues mèches en regardant vaguement ce qu'il faisait, finissant par coincer son doigt dans une petite tresse qu'il lui avait fait. Se sentant légèrement ridicule sur le coup, il fit comme si de rien était tout en essayant de libérer son doigt sans faire mal à son ami en murmurant des excuses à peine audibles. Une fois ceci fait, il poussa un léger soupir de soulagement et retrouva son sourire léger mais éphémère en croisant les yeux orangés d'Ogami.

"Rassures-toi, je n'irai pas essayer de la courtiser même si l'idée est plaisante aux premiers abords tu ne penses pas? Mais hmmm… Mieux vaut ne pas trop s'amuser avec cela si je cherche à obtenir une alliance, surtout que je ne serai pas sur mes terres et c'est un bien trop grand danger."

Retrouvant cette allure pensive, il se répéta ses paroles en méditant de nouveau dessus ; "traitres les comme tu voudrais être traité"… Peut-être était-ce là l'erreur qui lui avait causé ses malheurs, à présent cela le hantait à chaque fois qu'il fermait les yeux ou qu'il se retrouvait dans l'obscurité. Il prit une grande inspiration et libéra sa mèche de cheveux avant de s'éloigner de lui pour prendre appui sur le bord de la fenêtre. Regardant la neige tomber sans rien dire, il admira le paysage mélangeant les touches de verdure et de neige, l'été à Lathor était magnifique de par ses contrastes de couleur et les gens pouvaient enfin sortir de chez eux sans être couvert outre-mesure. La vie devenait plus paisible et beaucoup moins difficile à supporter, c'était si agréable…

"Tu te poses des questions à mon sujet non?" Un soupir "Aaah… Je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi impassible, tu m'impressionneras toujours tu sais?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Ven 17 Aoû - 11:59

Elirël ne semblait pas convaincue par ses paroles. Elles semblaient même lui ruiné encore plus le morale. Déjà que ça n’allait pas fort du tout… Le thériantrophe était clairement hanté par ce qui lui était arrivé. S’il partai voir la reine dans cet état il aller droit dans le mur. Et ce mur n’était pas doué de pardon. Même bien loin de la. Il fallait qu’Ogami fasse quelque chose. Mais quoi ? Il lui avait clairement demandé de ne pas en parler. Et s’il le forcer est ce que cela le rendrai encore plus malheureux ? Le corps était définitivement plus facile à soigner que l’âme.

Ogami le laisse tressé ses cheveux. Il arrivé à sourire par instant seulement pour repartir encore plus bas. Un vrai livre ouvert. Et le voila à gratter sa joue à nouveau. Heureusement pas pour longtemps. Enfin il avait quand même réussit à s’emprisonné tout seul comme un grand dans ses cheveux. Ogami hausse un sourcil, mais rien de plus. Le renard lui fessait par de ses craintes. Lui, peur de voyager ? C’était nouveau. Depuis le temps qu’il voulait partir vers l’inconnue. Auraisse un rapport avec son nouveau comportement ? Sûrement. Il s’aperçu qu’il ne c’était posé que deux questions sur la marque : « qui » et « pourquoi ». Maintenant il rajouté : « quoi ». Il ne s’était même pas demander si c’était un thériantrophe ou un humain.

Dans tout les cas l’harfang fut un peu rassuré d’apprendre que le rouquin n’aller pas faire la cour à la reine. Chaud lapin et coureur comme il était il aurai put vraiment la mettre mal a l’aise. Mais qui sais ce genre de compagnie pourrai peut être lui un peu remonter le morale. Un homme c’est un homme. Et les filles de joie, le plus vieux métier du monde, ça ne manque pas. Autant être terre a terre.

Et le voila qui repartait dans ses sombres pensés. Lâchant définitivement des cheveux ivoire pour rejoindre la fenêtre. Le chaman resta planté l à. Quelque chose où il était très doué. Et nous y étions enfin. Enfin arrivé à ce sujet délicat. Une émotion vint enfin s’inscrire sur son visage : la peine. Très faible changement. Mais même aussi petit que soit ce changement c’était tout de même un grand par rapport à son visage neutre habituel.

-Bien sur que je m’en pose. Je m’inquiète pour toi.

Il s’approcha un peu de lui.

-Quant à mon visage il en est de mon devoir de le garder ainsi. De ne rien laissé paraître. Les apparences compte beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Ven 17 Aoû - 14:27

"J'aimerai pouvoir faire de même, je ne devrais pas dévoiler mes pensées aussi aisément pourtant…"

Un nouveau soupir s'échappa de ses lèvres qu'il pinça légèrement par gêne, Eli s'en voulait de faire de la peine à son ami et eut un nouveau moment d'hésitation, il ne voulait pas qu'il s'inquiète encore davantage en apprenant la vérité qu'il avait eu tant de mal à cacher. Ce n'était pas courant chez lui de ressentir ce genre de chose, cette gêne profonde qui le faisait se détester lui-même sans qu'il ne puisse y changer quelque chose. Plongé dans ses pensées, il ne fit un instant plus attention à sa présence. Son corps était bien présent, les bras toujours appuyé contre les rebords glacés de la fenêtre. Les gens dehors ne se doutaient de rien, ignoraient qu'il les regardait sans aucune gêne. Il aurait parfois souhaité être aussi ignorant du monde mais c'était trop tard à présent et il le regrettait amèrement. Il savait combien les regrets étaient une chose négative qui rongeait son cœur sans lui laisser le moindre repos et il ne devait pas se laisser déborder et devait se reprendre. Il fallait raconter la vérité à son ami, il savait que celui-ci ne trahirait jamais sa confiance et cela le rassurait.

Il se tourna de trois quart pour le regarder, constatant avec une légère surprise qu'il s'était quelque peu approché de lui. Cherchant comment entamer le sujet, il entrouvrit ses lèvres mais aucun son n'en sortit. Détournant ses prunelles de feu pour les reposer sur la fenêtre, il soupira en constatant qu'il n'était pas capable de trouver les mots. Plusieurs fois il se répéta ce qu'il voulait lui dire sans pouvoir se concentrer, s'imaginant toujours bafouiller au plus mauvais des moments. Il passa une main dans sa crinière rousse pour dégager quelques mèches qui lui cachaient la vue et reposa ses deux mains sur le rebord de la fenêtre en le serrant légèrement, ses phalanges devenant légèrement blanches. Il prit une grande inspiration, restant silencieux à réfléchir et tournant sept fois sa langue dans sa poche avant de commencer à parler à voix basse, comme si il avait peur qu'on ne l'entende et que son secret le dépasse. Il se rendit compte qu'il avait même tut toute cette histoire à sa seule famille restante, sa mère ne le voyait quasiment plus à cause de ses devoirs et c'était mieux ainsi car cela l'empêchait de s'inquiéter. Il n'était pas seul malgré tout et pouvait s'appuyer sur le jeune homme en face de lui lorsqu'il en avait vraiment besoin et espérait un jour pouvoir lui rendre l'appareil.

"Je ne peux plus porter ce fardeau seul mais je ne voudrais pas… Te gêner avec ça. Je te remercie d'ailleurs pour toute l'attention que tu me portes."

Il marqua une pause et frôla avec soin la cicatrice qu'il avait sur la joue, dessinant avec précision les contours avant de commencer à se gratter légèrement en grimaçant sous l'effet du picotement, si il continuait il allait rouvrir la plaie et cela allait s'empirer. Se remémorant l'évènement qui avait marqué son esprit au fer rouge il trembla légèrement et serra ses mains l'une contre l'autre pour essayer de se calmer. Il se faisait du mal tout seul à se remémorer les souvenirs désagréables de cette journée pourtant il ne pouvait s'en empêcher et il devait lui raconter pour soulager son esprit. Fermant un instant les yeux il revit avec précision le visage de Arrenadd et son sourire animal, puis les regards lubriques de tous les marins. Un frisson traversa son échine avant qu'il ne tousse pour s'éclaircir la voix, s'assurant ainsi de n'avoir aucun tremblement pouvant être perçu par le Harfang.

"Tu te souviens sûrement de l'état dans lequel j'étais quand je suis venu te trouver… C'est un humain qui m'a ramené à Lathor. J'ai réalisé une alliance hmmm… Secrète pour la plupart des habitants, j'ai rencontré des pirates et c'est le capitaine même qui m'a accueilli. Je crois d'ailleurs que je n'aurai jamais dû persévérer sur cette voie donc peut-être que j'ai… Mérité tout cela."

Il lui fit totalement face pour croiser ses prunelles et soutenir son regard malgré la légère lueur d'inquiétude qui brillait dans ses yeux d'ambre. Il ne se cachait pas, de toute manière Ogami aurait vite compris et au point où il en était, il ne pouvait plus reculer après ce qu'il lui avait dit. Il le détailla de haut en bas comme il avait l'habitude de faire le concernant, se concentrant sur chaque détail de son visage plutôt féminin qui lui plaisait tant. Il essaya de sourire mais abandonna bien vite S'approchant de nouveau de lui il se remit à jouer avec ses mèches de cheveux à sa portée en restant silencieux un long moment. Levant la tête pour pouvoir le voir, ses murmures devinrent des chuchotements que seul le Harfang pourrait entendre, tel un enfant racontant un extraordinaire secret à son ami de toujours.

"J'étais accompagné mais je l'ai sous-estimé et il a réussi à me faire plier. J'ai renvoyé la garde comme un lâche, pour rester en vie. Il m'a humilié autant… Moralement que physiquement et ce devant tout son équipage. Je n'arrête pas de revoir la scène surtout que… Enfin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Sam 18 Aoû - 6:45

L’harfang entendait clairement le renard. Ce dernier était pleinement conscient de son état et il en comprenait ce qui en découderai. Elirël est bien loin d’être sot. Un homme ne peut réglé ses problème s’il n’est pas capable de les voir. Donc au moins, ça c’était fait.

Le rouquin toujours à la fenêtre le regardait par instant. Il voulait visiblement lui dire quelque chose mais hésitait grandement. Détournant le regard, essayant de parler, se tournant à plusieurs reprises. Ce n’était vraiment pas habituel pour lui. Mais il était fin prêt à lui en parlait. L’origine de cette satané marque et de ses tourments. Le chaman se contenta d’hocher la tête au remerciement du thériantrophe.

Le voila qui se bloquer à nouveau. Le jeune homme percevait clairement toute sa terreur. Le voyant trembler et « joué » à nouveau avec la marque sous sa vue parfaite. Aussi prêt qu’il était aucun détaille ne pouvait lui échappait. Son esprit commencé à ressentir de sérieux remous. Lui qui était habituait un à calme spirituel parfait ça lui fessait bien drôle. Celui au cheveux de neige l’écouta, silencieux et attentif.

Bien sur qu’il se souvenait de l’état dans le quel il était venu à lui. Il s’en souvenait parfaitement. Même il ressentait encore la douleur qu’il lui avait retirait ce jour l à. Ce thériantrophe lui disait avoir fait une alliance avec des humains et qui plus est des pirates. Ce serait eux qui lui aurai fait cela ? Pas étonnant qu’une autre alliance humaine lui fessait peur et lui apporter tant d’inquiétude. Ça le voyait clairement dans ses yeux.

Le renard retomba en silence pour jouer a nouveau avec ses cheveux de neige. Ça devait le détendre d’avoir quelque chose à tripatouiller entre ses doigts. Quand il serai parti pour Ekalesias il n’aura plus sa chevelure à faire mumuse avec. Il aller sûrement se remettre à gratter la marque. Ogami lui ferai un talisman. Ça lui donnerai quelque chose à tâter qui resterai assez discret et personne ne pourrai le questionner dessus. C’était beaucoup plus raisonnable que de lui passer une mèche de cheveux. Très peu virile à son goût.

Elirël se remit enfin à parler, un simple chuchotement, comme s’il avait peur qu’on les entend à travers ces murs de pierre. Aux mots du thériantrophe ses yeux s’élargir légèrement : déclique. Tout collait à présent. Pas étonnant qu’il soit dans cet état. Si une tel chose s’apprenai il en serai fini de lui. Humilier devant tout ce monde… Après c’est comme ça que ça fonctionne. Ogami en avait les tripes retournées à l’idée. Pourtant ça ne se voyait toujours pas sur son visage. Cela fessait bien longtemps qu’il n’avait pas eu ce sentiment. Ou plus précisément la dernière fois que cela lui était arrivé son père battait sa chère sœur fiancée. Il fallai qu’Ogami le sorte de cette passe. Et pour cela il aller devoir faire appel à l’un des traits de caractères d’Elirël : il était mauvais perdant. L’harfang posa sa main sur l’épaule de son ami. Un peu de contact social de mammifère ne pouvait pas faire de mal.

- Elirël… Il ne faut pas que tu y penses. Il ne faut pas que tu te laisses tombé ainsi. Ce genre de prédateur ne gagne que si tu restes à terre. Tu y as survécu. Rien de pire ne pourra t’arrivé. Relève toi et il aura perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Sam 18 Aoû - 10:08

Ca y est, il avait tout dévoilé. Il n'avait pas pu clairement expliquer ce qui lui était arrivé mais ses sous-entendus et la manière dont il était revenu pour se faire soigner devaient sûrement permettre au Harfang de comprendre la raison de son mal-être. C'était devenu insupportable pour lui d'être approché par les autres et c'était presque un miracle qu'il supporte Ogami à ses côtés. Après tout, il était son ami et en quelque sorte son confident à qui il pouvait tout dévoiler sans risquer que cela ne s'ébruite. La confiance était une chose difficile à donner pour lui et les personnes à qui il pouvait confier sa vie sans hésiter se comptaient sur les doigts d'une seule main. Continuant à jouer nerveusement avec ses longues mèches de cheveux il soupira en détournant le regard. C'était une honte et même un déshonneur, pour lui et toute la Tribu. Il avait fini par comprendre pourquoi les thériantrophes du Nord haïssaient les humains, leur vaine tentative de les dompter tels de simples animaux de compagnie. Il avait eu cette désagréable impression qui l'avait fait frissonner de terreur et rien que repenser à cela il passa ses doigts fins sur sa gorge qui gardait encore quelques marques rouges à peine visibles. Un collier, une laisse et… Un animal. Il rageait encore de ce comportement de faible qu'il avait eu face à lui, se détestant lui-même pour ne pas s'être battu franchement et laissé faire comme une vulgaire poupée de chiffon qui a peur d'être cassée.

De nouveau perdu dans ses pensées plus obscures les unes que les autres, cherchant malgré tout un moyen de pouvoir restaurer son honneur et se venger de ses sévices, il sursauta nerveusement en sentant la main apaisante de son ami se poser sur son épaule. Son cœur s'étant de nouveau emballé pour un rien, il pressa un instant sa poitrine dans le plus grand silence le temps de pouvoir se calmer. Soufflant légèrement une fois les battements redevenus réguliers, il croisa le regard de Ogami qui cherchait sûrement à le faire réagir pour qu'il puisse se reprendre. L'écoutant avec la plus grande attention, il ne réussit pas à soutenir longtemps ses yeux orangés où il voyait un calme absolu et concentra ses prunelles sur la fenêtre. Ne pas y penser… C'était presque impossible pour lui, toute cette rancœur le rongeait intérieurement et l'envie de vengeance, de sang même, le prenait lorsqu'il se réveillait en sursaut dans la nuit. Il n'était pas sanguinaire, loin de là, mais ses pulsions animales le rappelaient parfois à l'ordre quand il s'égarait. Sa dernière phrase le fit légèrement sourire, il n'avait pas tort et ses paroles étaient toujours aussi sages. Ogami connaissait aussi bien ses qualités que ses défauts et c'était peut-être pour ça qu'il lui demandait toujours conseil lorsque tout semblait aller mal.

"Tu as raison je dois me relever et faire face, j'ai un rôle à tenir et des gens attendent beaucoup de moi. Mais je n'ai survécu à ça seulement car cette alliance nous était nécessaire à tous les deux. J'espère que tu ne te trompes pas et que tout se passera bien si je dois le recroiser encore."

Ses poings se serrèrent dans le vide, il allait être obligé de le recroiser et ce au moins une fois après le pillage réalisé, pour récupérer ce qu'il avait demandé. Il ne savait plus ce qu'il ressentait tant les émotions se bousculaient en lui ; la crainte, la colère, la méfiance, … Il était perdu. Cette alliance était risquée et il commençait à regretter ce qu'il avait fait, réalisant qu'il pouvait mettre son peuple en danger pour des richesses futiles. Il regrettait mais tout cela était trop tard à présent, à y réfléchir il n'avait jamais pensé aux conséquences possibles de ce pacte. Eli prit une grande inspiration et se força à desserrer les poings en expirant doucement. Paressant soudain plus calme, il s'approcha de la table qui lui servait de bureau et donna un grand coup de poing dans le bois sombre pour passer ses nerfs.

"Dire qu'il a suffi d'une seule personne pour que je perde le contrôle de moi-même… Cela me fait rager. J'ai tant travaillé durant ses années pour effacer cette peur instinctive voire même animale de ma personnalité et ce dur labeur est réduit à néant en moins d'une journée par un humain!"

Il ne devait pas penser ainsi de cette race alors que la prochaine alliance qu'il voulait réaliser était avec une principauté entière pour pouvoir faire grandir l'économie de Lathor. Fermant un instant les yeux, il repensa à son ami qui était toujours présent et se tourna vers lui, légèrement penaud pour le geste de violence qu'il venait d'avoir sous ses yeux.

"Excuse-moi, je ne devrais pas m'énerver ainsi devant toi…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Dim 19 Aoû - 18:47

Le chaman écoutait attentivement son ami. Encore et toujours à faire le piquer. Et pourtant il ne se fatiguait pas trop. Apres tout il passait tout son temps assit dans son entrepôt. Il voyait que ces mots arrivés atteindre l’esprit de son chef mais ce n’était pas encore assez. Il aller devoir revoir cette ordure. Si Ogami n’arriver pas à le faire remonter complètement le renard serai d’autant plus défait en le revoyant.

Ogami eu un léger sursaut quand le renard frappa la table de son point. Il s’en excusa après.

- Ce n’est rien.

Littéralement, ce n’était rien. Après tout ce qu’il avait vue lorsque les adultes da sa tribu voyait des démons, ce petit remous était vraiment ridicule. Quand eux s’emporter le sang coulait, et le langage impur fusé.

Elirël était revolé. Qui ne le serai pas ? Son désir de vengeance était très clair. Peut-être pas la meilleur chose s’il voulait garder cette alliance. En avait il vraiment besoin ? Etait-ce raisonnable même ? Comment pouvait il faire alliance avec ceux qui l’ont torturé et humilié ainsi ? N’était-ce pas tout simplement dangereux et insensé ? Le plus simple et le plus sur serai de remettre en question son chef. Mais ce n’était pas ça place en temps que chaman. Alors en temps qu’ami ? Il n’était pas sur de quoi faire.

Ogami va s’asseoir à la grande table, prenant sa longue natte d’ivoire sur ses genoux pour ne pas balayer le sol, le regardant toujours. Il l’invita à s’asseoir avec lui.

- Elirel, crois tu que nous naissons fort ? Crois tu que le fort est celui qu’il n’est jamais tomber ? Non. Oui la force ce construit petit à petit, comme tu l’as fait. Mais la vrai force c’est de revenir d’une défaite plus fort qu’avant. C’est ça, la vrai force.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Lun 20 Aoû - 7:07

Il essayait de se calmer et de se contrôler, son esprit vagabondait sur les terres de la vengeance, imaginant le pire pour torturer les humains qu'il considérait comme des êtres inférieurs à eux et ce, malgré la malédiction qui pesait sur leurs épaules. Ils se devaient d'être plus forts pour pouvoir rêver de se faire une vraie place dans ce monde qui essayait de les étouffer dans toute cette douleur. Amändir l'avait choisi pour son caractère, cette étincelle dans son regard qui montrait que rien n'était perdu mais cette lueur s'était éteinte. Il devait faire en sorte qu'elle brûle à nouveau. Passant une main sur son visage comme pour effacer cet air penaud de son visage, il se maudit d'avoir fait sursauter ainsi son ami alors que ce n'était pas son but en le faisant venir ici. Il fut tout de même rassuré de sa réponse et laissa échapper un léger soupir de soulagement. Ainsi ce n'était rien, mais cela n'était pas une raison pour se laisser encore une fois déborder par ses sentiments et il devait garder un contrôle sur ses gestes et pensées pour ne plus le surprendre ainsi.

Les lèvres pincées montrant qu'il réfléchissait, Eli resta plongé dans le silence un long moment avant d'être tiré de sa rêverie par Ogami qui prit place à la grande table. Ses prunelles de couleur ambrée de le quittèrent pas lorsqu'il s'installa, un léger sourire ourla ses lèvres fines lorsqu'il saisit sa natte pour la poser sur ses genoux. Sa chevelure d'argent n'était pas des plus courantes et sa longueur l'impressionnait toujours. Il se souvint d'un jour, marchant à ses côtés, où il s'était demandé comment Ogami faisait pour ne pas se marcher sur les cheveux. C'était, certes, une interrogation complètement idiote mais cela eut quand même effet de le faire sourire plus franchement avant que ne parle son ami. L'écoutant avec sérieux cette fois, il hocha la tête et après un instant d'hésitation où il se mordit la lèvre inférieure, il prit place sur le siège à côté sans le lâcher du regard en s'installant comme à son habitude de manière nonchalante.

Elirël préférait ne pas se concentrer sur les pensées qui traversaient son esprit à ce moment et qui concernaient son ami pour se concentrer sur ses paroles sages. Encore une fois le Harfang avait parfaitement raison et le Renard se sentait rassuré de l'avoir à ses côtés pour le conseiller. C'était une des personnes les plus raisonnées qu'il connaissait et cela lui changeait des nobles qui tentaient en vain de le flatter pour avoir plus d'emprise sur la ville et ainsi s'enrichir considérablement. Il avait beau apprécier les compliments qui charmaient son ego il n'était tout de même pas idiot à ce point et appréciait beaucoup Ogami et sa simplicité sur ce point, ses conseils l'aidaient toujours dans sa réflexion. Lui qui pensait avoir perdu toute la force qu'il avait acquis reprenait confiance en lui, il frôla doucement la main du Harfang avant de la reposer sur l'accoudoir en faisant comme si il n'avait jamais bougé.

"Je t'entends bien Ogami, merci pour tes conseils. Je savais que tu étais le seul à pouvoir m'aider, je me sens plus… Apaisé. Je sais que je ne dois pas baisser les bras et que cette défaite m'apportera beaucoup, je ne compte pas me laisser écraser une nouvelle fois."

Un autre sourire illumina tendrement son visage lorsqu'il se tourna vers lui avant de prendre une teinte amusée. Posant doucement son index sur sa joue non loin de ses lèvres en se penchant vers lui sans outre-mesure, il chuchota doucement sans quitter son sourire :

"Comment fais-tu pour avoir des paroles aussi sages? Tu m'impressionneras toujours... Heureusement que tu es là quand même, je n'aurais pas su me débrouiller seul."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Lun 20 Aoû - 19:13

Le renard frôla de sa patte le bras ailés de l’harfang. Ce dernier le regardait toujours et le renard sous ses yeux fessait comme si de rien n’était. Il le fessait expert c’est sur. Le jeune chaman n’en fit rien, même pas le moindre haussement de sourcil. Laissant aller et le classant dans la même catégorie que celle du fait qu’il avait l’habitude de jouer avec ses cheveux. Bon d’accord dans une sous classe de ça. Celle ou il se demande ce qu’Elirël fessait vraiment. Comprenait-il seulement leur position ?

Ogami était rassuré. C’est parole sembler avoir fait leur effet, avoir atteint son chef. Ou au moins assez pour maintenant. Peut être ils lui reviendrai s’il retombai. Il était beaucoup plus positif dans son discourt, un peu plus sur de lui. Son sourire était revenu, et ça c’était le meilleur signe. Vraiment le meilleur.

Le thériantrophe toucha son visage d’un doigt. Il continué, Ogami de même. Aucun mouvement, aucune réaction, même dans ses yeux, l’écoutant en silence, se tenant bien droit. Mais son visage fini par se détendre à son visage et à sourire doucement. Doux et chaleureux. Très peu de différence comparait à quelqu’un dans le visage s’animé normalement. Mais même le changement le plus petit soit il était un grand pour lui. Il était très flatté et touché.

- Je passe beaucoup trop de temps à méditer au temple.

Bien vrai. Il y aller tous les matins, sans faute. Très tôt pour ne rater aucune consultation et toujours à la même heure. Les gardes le savaient bien et en quelque sort c’était rassurant. Si jamais quoi que se soit lui arrivé et qu’il ne revenait pas les gardes pourrai se douter de quelque chose. Il y aller en espérant trouver la réponse à ses démons. Mais pour l’instant c’était en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Mer 22 Aoû - 7:05

Les lèvres entrouvertes montrant qu'il était en pleine réflexion sur le geste qu'il venait de faire et qu'il regrettait, Eli soupira légèrement en essayant de se montrer discret. Il était tout de même rassuré de constater que son ami et confident n'ait rien remarqué, ou en tout cas n'ait pas bougé à son geste. Cela ne l'avait sûrement pas interpelé et c'était tant mieux pour lui, en tout cas pour le moment il préférait que la situation reste la même. Il se promit même de ne plus attirer l'attention de cette manière lui, il ne fallait surtout pas que le jeune homme à ses côtés se pose plus de questions qu'à l'accoutumée car il ne pouvait définitivement pas dévoiler toutes ses pensées à Ogami. Ce n'était pas par manque de confiance, loin de là, mais juste une peur de voir le moindre changement s'opérer. Il secoua sa tête de manière imperceptible pour chasser ses idées de son esprit et se reconcentra sur lui et ses lèvres s'ourlèrent d'avantage en croisant son regard. Eli appréciait toujours lorsqu'il réussissait à faire sourire son ami dont le visage était souvent impassible. Ce tout petit et léger changement le remplissait de joie, peu de gens remarquaient cela pourtant lui ne pouvait jamais le manquer. Ainsi il passait trop de temps au Temple? Cela ne l'étonnait pas vraiment concernant le Harfang et le Renard se doutait parfois que son passé venait le hanter. C'était une chose dont on ne pouvait se débarrasser facilement mais il espérait un jour pouvoir lui apporter son aide à son tour.

"Hm… Dire que je devrais y aller plus souvent… Mais j'ai du mal à aller prier nos ancêtres, je dois avoir trop de choses à me reprocher."

A vrai dire, Elirël n'y allait jamais. Le Temple était l'un des lieux où on ne le voyait que lors des cérémonies importantes et une fois celles-ci terminées il se dépêchait de partir se réfugier dans ses quartiers. Il ne pouvait tout simplement pas prier ainsi que vénérer ses ancêtres et en particulier Amändir, avant d'avoir découvert la personne qui avait causé sa mort. Ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait se permettre et devait prouver sa loyauté envers son second père. En plus de cela, il pourrait ainsi dissiper tous les soupçons au-dessus de la tête et faire taire ses détracteurs qui le pensaient cupide au point de commettre un meurtre. Fermant les yeux un instant pour de nouveau chasser ses pensées sombres afin de se reconcentrer sur son ami, il fit lentement glisser son index jusqu'à la commissure de ses lèvres, frôlant son sourire, avant de se reprendre en reposant sa main sur l'accoudoir. Se rendant une nouvelle fois compte de ce qu'il faisait il se maudit intérieurement avant de se dire que cette expression était … complètement idiote vu ses croyances. Passé ce moment de réflexion légèrement décalé quant à la situation, il se rappela alors les paroles de Ogami lorsqu'il avait essayé de lui faire entendre raison et se pencha un peu plus vers lui en plissant les yeux, essayant de détourner le sujet pour le faire parler et lui faire oublier ses gestes quelque peu étrange.

"Dis-moi Ogami, tu me parlais de deux types personnes, ceux qui regardent le passé, et ceux qui préfèrent le futur. Tu arrives toujours à me cerner quoi que je fasse… Mais toi, à quelle catégorie appartiens-tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Mer 22 Aoû - 10:34

Vérité scientifique: zéro multiplié par n’importe quoi est toujours égale à zéro. Bon il n’y avait rien de mathématique dans leur propos. Ogami savait très bien qu’Elirël n’y aller jamais et il doutait clairement que cela aller changer de si tôt. Le renard disait se faire trop de reproche. N’était-ce pas plutôt les anciens qui lui en fessaient? Ces espèces de vautour planant autour de sa leur tête ? Ogami s’en doutait, son chef fessait sûrement référence à son prédécesseur qui était mort quand le jeune chaman n’était encore qu’un apprenti. Ogami savait le renard incapable d’un tel meurtre. Il savait à quel point Elirël aimé Amändir. Mais ce n’était pas assez pour certain. Pourtant prier au temple pourrai lui apporter un certain réconfort comme pour tant d’autre. De plus ce serai bien vue de sa part. Au moins il venait pour les cérémonies officielles seulement pour prendre la poudre d’escampette dès qu’il pouvait. Il devait vraiment s’en vouloir.

Le doigt du thériantrophe déposé sur sa joue se mit à descendre doucement mais sûrement, se dirigeant vers le coin de ses lèvres. L’harfang se força à garder son sourire encore quelque instant et à ne lui montrait aucune arrière pensée. A chaque toucher de ce genre il ne pouvait pas s’empêcher de repensai à son ancienne tribu. Et surtout ce que le chef et la chaman était l’un pour l’autre. Il se répétait sans cesse qu’il devait oublier, que ce n’était pas ainsi ici. Mais il n’y pouvait rien, c’était graver et marquer en lui. Tout comme le fait qu’il aurai put être son égale ou du moins en titre. La tribu d’Esmerin était indéniablement plus puissante que la tribu folle des montagnes. Elle aurai put les écraser avec la facilitée la plus déconcertante.

Aux paroles de son chef son fin sourire qui était devenu forcé disparut pour de bon. Laissant revenir son visage neutre et insensible de toujours. Lui ? S’il regarder le passé ou le futur ?

- J’essaye de regarder le présent.

Oui, l’instant présent. Regarder ne plus loin en avant ou qu’en arrière. C’était cela que demandait son rôle de chaman des lunes, ni plus ni moins. C’était au renard de regarder et de les mener vers le futur et au harfang de réparer le présent. Et pourtant, si ses yeux et ses geste appartenait au présent il n’y avait aucun doute que son cœur était bloqué dans le passé. Marqué par temps d’événement, de changement et d’horreur. Des visages, des mots, des douleurs, des frayeurs, des sentiments, des réalités. Et maintenant emmuré dans son silence et son clame platonique pour résisté à la douleur, il avait tout le temps qu’il voulait pour divagué dans ce passé. Et les démons du sud n’aidés absolument en rien. Il se demandait combien de temps encore il pourrai garder ce secret.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Mer 22 Aoû - 19:52

Elirël semblait avoir remarqué le changement dans le sourire de son ami, voyant les muscles de son visage se crisper légèrement comme lors d'une mimique forcée. Sa vue n'était peut-être pas exceptionnelle, certes, mais il avait fini par reconnaître ce genre de choses à force de faire de même face à ses conseillers qui l'ennuyaient souvent. En fait il leur faisait toujours le même sourire forcé qui montrait très clairement que la discussion l'ennuyait. Mais il se doutait bien que celui de Ogami avait une autre signification qui lui échappait encore pour le moment. Il aurait presque dit que le Harfang était tendu à cause de son geste, ou quelque chose de semblable, mais il préférait ne pas spéculer sur ce genre de choses car il n'était pas doué pour cela. Il appréciait de le voir sourire franchement mais beaucoup moins lorsqu'il continuait volontairement en espérant que cela ne se voit pas et il se demanda un instant à quoi est-ce que son ami pouvait penser. Au passé? Peut-être, cela pouvait être compréhensible au vu de ce qu'il avait pu vivre là-bas, connaissant de nom la réputation de son ancienne tribu sans en comprendre la vraie signification. Son visage aux traits féminins reprit son masque neutre, le chaman insensible à la douleur était revenu devant lui en entendant ses mots. Peut-être aurait-il dû s'abstenir de lui poser cette question mais Ogami l'intriguait tellement parfois qu'il ne pouvait s'en empêcher. Une légère lueur de tristesse avait parcouru son regard le temps d'une seconde lorsqu'il l'entendit répondre mais il se cacha bien vite derrière un autre sourire.

"Toujours dans ton rôle de chaman… Tu essaies de regarder le présent mais… Y arrives-tu vraiment?"

Il marqua une pause et bougea légèrement sa main avant de la reposer sur l'accoudoir. Il ne devait plus s'amuser à jouer avec ses nerfs et celui de son ami. Il était juste son ami et rien de plus donc il ne devait pas se laisser aller avec ce genre de gestes. Il ne pouvait pas se le permettre, il ne pouvait pas le blesser pourtant il continua sur sa lancée sans réfléchir. Malgré tout il baissa la tête en se rendant compte qu'il risquait de le blesser, s'en voulant déjà et cela se répercutait dans sa voix. Il avait beau essayer de se contrôler pour éviter que cela ne voit pas, il n'était pas bien sûr que Ogami n'ait pas déjà tout remarqué.

"Finalement… Tu en connais plus sur moi que moi sur toi non? Je sais que… Je sais que tu as tracé un trait sur ton passé quand tu as pris ce rôle mais je…"

Il ferma la tête et soupira avant de croiser les bras sur son torse. Restant pensif un moment sur ce qu'il devait faire ou non, il recommença à sourire en le regardant, cherchant à cacher le malaise qu'il avait après avoir entamé un sujet qui risquait de faire souffrir Ogami.

"Hmm… Ogami, oublie ça finalement, ne nous plongeons pas dans le passé aujourd'hui et profitons de ces soleils."

Pointant la fenêtre sur laquelle il s'était appuyé pour réfléchir, il la regarda avec une attention toute particulière la magnifique ville de Lathor que les nuages grisâtres recouvraient en grande partie, masquant les soleils. Gonflant les joues tel un gamin, il baissa sa main et se retourna vers Ogami avec un sourire légèrement gêné une fois ses joues dégonflées.
"Bon, ma proposition n'était pas des meilleures…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Jeu 23 Aoû - 21:25

Oui, Ogami Zaltana était un chaman des lunes dévoue. C’était ce qui lui convenait le mieux. Il n’avait pas les compétences pour être autre chose. Pas un guerrier, pas un dirigeant, pas un artisan qui a besoin de son corps. L’harfang ne l’avait jamais développé. Ou plutôt il n’y étais jamais parvenue. Chaman des lunes était le post qui lui était destiné. Les dieux ne lui avaient pas donné ce don pour rien.

Regardé le présent est bien dur. Tout peut éveillé un souvenir à n’importe quel moment. Et cette conversation ne fessait que remonter de vieux.

- Ce n’est pas chose facile.

Elirël avait sûrement raison. Ogami en savait plus sur lui que lui sur le chaman. Apres tout, le jeune homme était déjà arrivait dans la tribu pendant tous les événements majeurs de sa vie jusqu'à maintenant. Apparemment Elirël voulais parler de son passe ou du moins il insinuer que le chaman y étais encore lié. Oui, on tournait définitivement autour du pot la. Heureusement le renard fini par changer le sujet. Voulant profité du beau temps. Ogami jeta son regard perçant par la fenêtre. Le ciel était voilé de gris. Il ramena se regard orangé sur le rouquin qui fessait son air gamin. Déçus et peut être son ego légèrement titiller. L’harfang fut amusé par la mimique et sourit à nouveau doucement.

- Peut être pas.

Il fallait qu’Ogami empêche la conversation à tourner en boucle à nouveau. Il était bien temps de faire autre chose. Quelque chose qui lui avait traverser l’esprit au par avant.

- Elirël, viens avec moi. Je voudrai te donner quelque chose.

Une fois qu’il lui donna son accord Ogami le mena à son entrepôt. Marchant silencieux et la tête haute, de marbre, bien que son esprit tourner a cent a l’heure. Et si le démon qu’il avait laisser était encore la ? Et si pour une fois il n’était pas le seul à le voire ? Pourai-t-il cacher sa terreur si elle revenai ? Il prenait un grand risque. Mais il voulait vraiment finir ceci. Il fit une pause devant sa porte, neutre comme toujours avant d’ouvrir la porte d’un coup. Il ne bougea pas avant que ses yeux ai put faire le tour de la pièce. Toujours ranger impeccable, voir même un peu maniaque. Du plafond suspendaient des herbes séchées, d’autres étaient ranger dans des bocaux sur un étager avec des instruments. Il avait une table qui lui servait de plant de travaille pour diverses taches. Il y avait un lit pour accueillir d’éventuel patient. Un coffre avec ses effets personnel, un grand tas de coussin qui lui servait de lit ; bien qu’il ai ses propres cartiers, une cheminer et le grand vieux miroir que le démon avait possédé il y a peut. Il entra finalement et invita le renard à le suivre et de patienter quelque instant. Il farfouilla dans ses étagères pour récupérait quelque élément. Il prit une petite pochette de tissu bleu gris qu’il remplit d’amidon et de bois sentale réduit en poudre fine. Il ferma le tout avec un ruban rouge comme les cheveux du renard. Il hésita un instant, un bon instant. Soupirant intérieurement il tira sur l’une de ses longues mèches, arrachant 3 cheveux qu’il entortilla ensemble en les roulant entre ses doigts. Il les attacha avec le ruban avant de le passer à Elirël.

- C’est un talisman pour les voyageurs. Pour te protéger et que tu nous reviennent.

A vrai dire c’était un truc de charlatan et rien de plus. Si jamais il était à nouveau stresser il pourrai malaxer le petit sac remplit d’amidon pour se détendre au lieu de s’énerver sur sa cicatrice. C’était largement assez petit pour le cacher dans une poche. Et puis de la part du chaman des lunes, personne ne pourrai lui faire des reproches ou le remettre en question. Ces cheveux serai sa signature.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Ven 24 Aoû - 10:41

Elirël avait bien fait de changer de sujet de discussion car cela n'était pas la meilleure chose qu'il ait pu faire dans cette journée. Replongeant son attention vers la fenêtre, il regarda le mauvais temps qui recouvrait tout Lathor et se dit un instant qu'il faisait bien de rester à l'intérieur pour éviter le froid glacé qui soufflait entre les murs de la cité. Il avait beau y être habitué, ce n'était pas non plus une chose qui lui plaisait grandement et c'était dans ce genre de moment qu'il rêvait à des terres constamment ensoleillées. Sortant de ses pensées lorsque Ogami lui adressa la parole, il se tourna dans sa direction avec un léger sourire. Il était ravi de l'avoir à ses côtés car il ne savait pas ce qu'il pourrait faire sans lui… D'ailleurs peut-être ne serait-il plus de ce monde depuis un moment déjà. Il se rappela un instant la cérémonie à laquelle son ami avait dû participer pour réussir à devenir chaman. De par son statut de chef, il avait vu bon nombre d'apprentis échouer en apprenant ce qu'ils allaient devoir faire pourtant ce n'était pas le cas du Harfang. Il le revoyait encore, à genoux sur la grande place au centre de la ville et une longue bande de cuir à la main, en train de s'infliger lui-même des coups pour prouver que la douleur n'était rien pour lui tandis que les gens autour d'eux le regardaient avec le plus grand sérieux, attendant sûrement que la souffrance le fasse craquer et qu'il abandonne.

Il n'aimait pas ce genre de regards qui étaient malgré tout moqueurs, cherchant à voir le point faible d'autrui. Eli avait eu droit à la même chose en prenant la place d'Amändir pourtant lui non plus n'avait pas abandonné. Il gardait le silence en regardant son ami, se posant toujours les mêmes questions en sachant pertinemment qu'il n'aurait pas les réponses de sitôt. Le Renard se demandait si Ogami lui ferait assez confiance pour tout lui dire un jour, mais sa curiosité maladive ne devait surtout pas fragiliser leur amitié. Détaillant son visage avec attention, il fut ravi de revoir un sourire se dessiner sur ses lèvres grâce à sa mimique enfantine qu'il ne pouvait pas s'empêcher de faire lorsqu'il se sentait contrarié. Bon, il ne pouvait pas faire la pluie et le beau temps non plus alors il n'avait pas non plus à se sentir ainsi mais au moins cela avait amusé son ami et c'était le principal. Elirël haussa un sourcil curieux en l'entendant mais hocha la tête en se levant, profitant de l'instant pour s'étirer paresseusement.

"Je te suis."

Il le suivit avec lenteur, respectant le silence entre lui et son ami qui avait déjà retrouvé sa stature de marbre. Les bras croisés sur le torse, regardant autour de lui pour s'occuper il lui arrivait de rendre leur salut d'un hochement de tête aux quelques personnes présentes sur leur chemin. L'entrepôt où travaillait Ogami n'était pas bien loin de la salle où il l'avait accueilli et ils finirent par s'arrêter devant une porte que le Harfang ouvrit d'un coup en le faisant légèrement sursauter. Il fut étonné du petit moment qu'il mit à détailler son espace de travail avant de vraiment pénétrer à l'intérieur, comme s'il craignait d'y voir une personne qui n'était pas censé s'y trouver. Malgré le nouveau flot d'interrogations qui traversa l'esprit, Eli se força à garder le silence en attendant qu'il lui fasse signe pour faire un pas dans la salle et ainsi en profiter pour regarder autour de lui. Les herbes suspendues au plafond, les bocaux de toutes formes remplies d'il-ne-savait-trop-quoi et les différents instruments plus étranges les uns que les autres le rebutaient à chaque fois qu'il pénétrait dans ses lieux. C'était une des raisons pour laquelle il faisait en sorte de venir le moins souvent possible dans l'entrepôt, l'autre étant qu'il ne voulait pas faire souffrir Ogami lorsqu'il utilisait son don pour soigner ses blessures.

Il savait que c'était le rôle du chaman de faire cela pourtant il ne pouvait pas le supporter et ainsi ne venait le voir que lorsque son corps lui-même ne pouvait plus tenir. L'endroit était malgré tout extrêmement bien rangé et on voyait clairement là le côté maniaque de son ami. Il continuait de regarder autour de lui et croisa son reflet dans le miroir. Se détaillant un instant il passa une main sur la cicatrice sur sa joue avant de glisser ses mèches rousses derrière ses oreilles pour dégager sa vue. Un léger soupir s'échappa de ses lèvres tandis qu'il se tournait vers Ogami, le voyant lui faire signe de patienter un peu il décida de s'asseoir sur le lit normalement destiné aux personnes à soigner. Il commença à jouer avec les draps de lin pour s'occuper tout en regardant le Harfang qui, lui tournant le dos, préparait il-ne-savait-trop-quoi. Dans ses prunelles dorées brillait une lueur de surprise en le voyant s'arracher trois longs cheveux d'argent qu'il entortilla avant de les attacher sur une petite pochette de tissu bleu gris. Il se leva quand il s'approcha pour lui donner et le prit dans la main en le malaxant doucement, appréciant l'effluve parfumée que dégageait le santal. Un sourire tendre se dessina sur ses lèvres fines et il croisa son regard.

"Merci beaucoup pour ce présent Ogami, je le garderai précieusement."

Il sourit d'avantage, une lueur amusée brillant cette fois dans son regard de feu avant de lui tourner le dos au trois-quarts. Il était surpris de voir que Ogami avait en quelque sorte sacrifié sa longue chevelure dont il prenait grand soin pour lui faire ce petit objet qu'il tenait avec précaution entre ses mains, ne le quittant pas des yeux.

"Serais-tu inquiet à mon sujet, ayant peur que je ne revienne pas et qu'il m'arrive quelque chose en Ekalesias?" Un rire léger se fit entendre. "En tout cas, je sais que je suis protégé à présent." Il marqua une longue pause avant qu'un sourire se dessine sur ses lèvres. "On dirait presque un couple comme ça"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Mer 29 Aoû - 21:31

Son présent semblait lui plaire, le renard jouait déjà avec la petite pochette bleutée. Avec un peu de chance sa vrai fonction serai assurer. Eli lui demandait s’il était inquiet pour lui. Question purement rhétorique.

- Bien sur que je m’inquiet. Je ne sais ce qu’il y a au-delà du passage. L’inconnue m’effraye… Je ne sais rien de ce que tu verra ou comment quoi que se soit se déroulera… Je ne sais rien.

Il n’arrive pas a imaginer ce qu’il aller vivre pendant les semaines à venir. Il ne savait comment se dérouler la vie dans la société humaine au jour le jour ni à quoi cela ressemblait. C’était comme si Elirël devait aller dans le néant et revenir. Une pensée plutôt stressante qui le mettait mal à l’aise. Et le renard n’aidé en rien en les comparant à un couple. Vive les couteaux qui tournent dans la plait. S’il était dans son ancienne tribu, par leur rang ils seraient mari et femme !! Ogami aimait bien son chef mais quand même ! Et puis le renard était tellement volage. L’harfang ne voulait pas être utilisé pour un soir et puis jeter. Mais il ne pouvait rien lui refusé et ne le contre disai que si cela était dans son intéré ou du moins dans celui de la tribu. Il répondit à cette « attaque » comme à toute les autres : en l’ignorant avec un silence platonique et un visage de marbre. Une de ses meilleures armes qui ne pourra sûrement pas marcher indéfiniment.

Le chaman s’apprête à relancer la conversation lorsqu’au creuse de son oreille, comme si quelqu’une se pencher vers lui, il entendis :

"- Je vais te tuer."

Le jeune homme sursauta et regarda par-dessus son épaule avec de grands yeux terrorisés. La voix froide, difforme et grave avait fait hérissé tout ses poiles. Un démon ! Pourtant Ogami ne le voyait pas. Son souffle déjà emballé il se força à se clamer de suite. Il ne voulait pas qu’Elirël le voie dans cet état. Le jeune thériantrophe prit sur ses étagères un paquet d’encens pour prière et en alluma un qu’il disposa sur la table. Avec juste un peu de chance cela éloignerai le démon ou de moins calmerai Ogami. Ne regardant plus son chef dans les yeux de peur qu’il voie le reste de sa terreur il lui parla d’un ton le plus neutre possible mais qui semblé être moins assuré qu’à la normale :

- Qu’attends tu de moi pendant ton absence… ?
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du Nord, tribu d'Esmerin
avatar
Ennemis : Ceux qui m'empêcheront d'atteindre mon but
Messages : 122

MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   Sam 8 Sep - 7:32

Le Renard comprit enfin la raison de l'inquiétude de son ami, chose qu'il ne s'était jamais réellement posée par ailleurs. Il ignorait également tout ce qui pourrait y avoir en dehors du passage qui formait une barrière naturelle sur leurs terres mais son envie de découvertes le poussait à se jeter dans l'inconnu sans se préoccuper du reste. Il devait pourtant faire un peu plus attention et c'était grâce à Ogami qu'il revenait sur terre pour reprendre conscience des choses importantes. Lui non plus ignorait de quelle manière la rencontre allait se dérouler, ni même si la reine accepterait de le recevoir. Une longue traversée au cœur des territoires humains promettait de se montrer dangereuse mais ainsi il pourrait voir de nouveaux paysages et peut-être ainsi apprendre de nouvelles choses. Le dos toujours légèrement tourné, il continuait de regarder la petite boule de tissu bleue entre ses mains et son sourire se fit un peu plus présent encore sur ses lèvres fines alors qu'il se mettait à triturer l'objet.

"Rassure-toi dans ce cas Ogami. Je reviendrai, je te raconterai tout si tu le souhaites. Cela te permettra peut-être ainsi de réussir à imaginer ce qu'il y a par-delà la Lathorie? Ce doit être magnifique…"

Il rêvait déjà de ce qu'il pourrait voir sur ces contrées inconnues et désirait découvrir ce monde étrange plus que tout, ne cherchant plus à se cacher de la haine des humains et l'affronter par la force s'il le fallait. Mais la guerre n'était pas pour de suite évidemment, il fallait attendre pour le moment car ce qu'il voulait était une alliance très importante pour le commerce entre les deux territoires qui ne se connaissaient guère. Lorsque le Renard parla de couple, il se rendit compte de l'instant de malaise qui régna dans la pièce alors qu'Ogami réagissait toujours de la même façon. Son silence et son visage de marbre devenait une habitude qu'Eli ne releva pas, se demandant seulement qu'elles pouvaient être ses pensées. Lui qui détestait ce genre d'ignorance le concernant n'était pas gêné lorsque cela venait de son ami, d'ailleurs il se sentait capable de supporter tous les sermons les plus agaçants tant que cela était pour son bien. Le Harfang était parfois bien plus sage que lui-même et il se demandait encore comment il avait pu se retrouver à un poste hiérarchique aussi important après toutes ses erreurs. Il continuait de repenser à ce genre de choses quand il vit Ogami sursauter avant se regarder derrière son épaule. Curieux il le regarda un instant sans rien dire et fit de même, cherchant à voir si une personne s'était infiltrée dans l'entrepôt du chaman. Mais il n'y avait absolument personne. Pourtant son ami semblait avoir peur de quelque chose, c'était des sentiments auxquels il était sensible mais n'en comprenait absolument pas la raison dans ce cas présent. Un instant inquiet il voulut lui demander pourtant Ogami sembla se reprendre rapidement et installa de l'encens dont l'odeur douce enivrait Eli. Le thériantrophe chercha à croiser le regard de son ami pour comprendre ses gestes mais n'obtint rien en retour qu'une question basique dont le ton si peu assuré qu'à l'accoutumée surprenait. Il prit un instant pour réfléchir à sa demande pourtant la chose était simple.

"J'attends seulement de toi que tu remplisses ton rôle, tu es déjà assez surmené ainsi avec toute la tribu qui compte sur toi alors… Continue ainsi, le chaman est très important après tout et cela me convient parfaitement." Un sourire se dessina sur ses lèvres "Si tu le peux par contre, je te saurai grès de surveiller Wolfgan, il a tendance à s'épuiser à la tâche et ce serait une chose fâcheuse."

Il n'en demandait pas plus, il ne voulait pas que son ami finisse débordé et épuisé lorsqu'il rentrerait, son travail lui prenait déjà suffisamment de temps comme cela pour qu'il lui demande autre chose en plus. Elirël prenait plaisir à jouer avec la petite pochette bleue qu'était son cadeau, la serrant et la malaxant d'une main avant de se mettre à la lancer légèrement pour la rattraper ensuite. D'abord à une hauteur minime, à peine perceptible et avec maintes précautions, puis quelque chose de plus raisonnable mais toujours en faisant attention au présent et enfin, il le lançait à une hauteur extravagante en essayant maladroitement de le rattraper. Il se tourna lentement pour regarder Ogami et s'approcha de lui, lançant une dernière fois la pochette il se pencha pour réussir à la saisir de nouveau mais s'entrava dans un des coussins posés au sol. Perdant totalement son équilibre, il essaya de se rattraper à son ami en fermant les yeux par réflexe mais ne réussit qu'à l'entraîner dans sa chute, s'étalant royalement sur lui. Lorsqu'il rouvrit les yeux il se retrouva en face à face avec le chaman, si près de son visage qu'il arrivait à sentir son souffle chaud sur sa peau. Se rendant compte de la situation quelque peu gênante alors qu'il se trouvait au-dessus de lui dans une position plus ou moins subjective, une légère couleur rosée vint tinter ses joues un court instant. Il voulut se relever au plus vite quand il entendit la porte de l'entrepôt grincer pour laisser apparaître la tête d'un soldat qui cherchait son chef. Les voyant ainsi il toussa légèrement et referma précipitamment la porte pour faire comme si il n'avait rien vu avant que des pas rapides se fassent entendre, s'éloignant de l'endroit. Eli se releva et s'éloigna d'Ogami de quelques pas, se reprenant peu à peu pour faire disparaître cette désagréable couleur rosée de son visage. Il détestait ce genre de chose qui se voyait sur lui quand une chose le touchait réellement… Et cela n'arrivait pas souvent. Bafouillant d'abord, il finit par se ressaisir et rangea la pochette bleutée dans une poche.

"Mer… Merci. Je crois que je suis un peu maladroit, désolé ce n'était pas vraiment prévu…" Il rit légèrement pour essayer de détendre l'atmosphère. "Je pense que l'on a besoin de moi je… Je vais y aller. Merci encore Ogami."




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un secret bien gardé (flashback) [PV: Elirël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha
» kara ¤ naitre pour devenir extraordinaire, vivre avec un secret bien gardé
» [Débat] Mew et Mewtwo: des secrets pas si bien gardés ?
» Phoebe Lea Parker - « Il n'y a pas de secret mieux gardé que ceux que l'on devine. »
» Phoebe Lea Parker - « Il n'y a pas de secret mieux gardé que ceux que l'on devine. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: Lathorie :: Lathor :: La Grande Résidence-