Partagez | 
 

 Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Mer 22 Aoû - 10:43


I - Identité

Nom : Di Ascaill
Prénom :Hanaïri
Sexe : Féminin
Age : 28 ans
Race : Thériantrophe
Totem : Jaguar
Origine : Arana
Groupe : Clan du Sud
Métier/rang social : Maître de Guerre

II - Le personnage



Physique :

-Iris : Œil droit Saphir et l’œil gauche argenté
-Peau : Dorée
-chevelure : Brune aux reflets acajou
-Taille : 1m76

Le pas feutré et léger s’élançait en de longue foulées, retombait souplement sur la terre ferme, évitant soigneusement les obstacles : tel que les étendues d’eau un peu trop profonde, les racines noueuses des arbres millénaires ; chaque détails qui pourraient la dévier de sa route vers le village et abimer sa proie étaient soigneusement omis de sa destination.
L’arrivée approchait à grand pas et pour la fin de son périple, Hanaïri décida de suivre un sentier où la mousse était recouverte par les feuilles mortes, manteau chatoyant. Ses pas firent remonter à ses narines les effluves de la forêt, mélange entêtant des fleurs équatoriales et des végétaux que l’humidité transformait.

Bien vite la silhouette parvint au village, elle laissait couler ses prunelles dépareillées sur l’assemblée, l’éclat d’eau métallique s’emparant des faits et gestes de la foule, qui dans les plus jeunes la dévisageaient.
Mais ce sera malgré les signes qu’elle traversa la foule ; laissant, seulement, échapper de temps à autres un grognement étouffé en signe de salutation.
Ce ne sera qu’arrivée dans son habitation, lorsque le pan de peau se fut rabattu sur elle, qu’ Hanaïri laissa tomber au sol sa proie, sa mâchoire aux crocs puissants délaissait l’étau qu’elle avait appliqué durant le trajet.

Ses pensées plongèrent dans les abysses de son esprit, son être se glissant dans le recueillement rituel. Ses flancs dorés et soyeux se gonflèrent en un long soupir, avant que son corps puissant et trapu ne se crispe. Ses pattes courtes commençaient doucement à s’allonger, son corps et ses os se remaniant au fur et à mesure pour passer à une station debout. Son pelage doré, perdait ses rosettes, les ocelles s’estompant en même temps que les poils se clairsemaient sur sa peau, qui en écho à sa forme animale conservait une teinte dorée.
Ses pattes se déliaient pour devenir des pieds et des mains, ses griffes se rétractaient pour devenir moins effilées. Et enfin, la transformation atteint sa tête, certaines parties de son pelage, se fonçant, s’allongèrent pour se perdre dans son dos.
Sa tête robuste s’affina et s’allongea, son front ne se faisant plus fuyant, ses arcades sourcilières se marquaient, les traits de son visage se dessinaient pour rendre visible à tout l’être humain qui sommeillait dans la bête en chasse.
Il fallut encore quelques instants à la jeune femme pour reprendre pied dans la réalité, Hanaïri s’étira et lâcha une sorte de grognement, qui avait lieu d’être loin de ses cordes vocales humanoïdes. Reste infime de sa transformation toute récente.
De son corps de jaguar, il ne lui restait rien. Rien de ce qui ne lui couvrait diligemment le corps, le masquant à la vue du quidam.
Son corps qui sous forme animal était trapu mais fortement charpenté, s’était allongé et la masse qui était générale, s’était réparti pour former le corps d’une jeune femme au zénith de sa vie, corps athlétique et opulent, qui sous la chaleur avait une fine pellicule de sueur.

A table! Sur ces mots, la jeune femme plia ses genoux et se pencha vers la terre, ses muscles roulant sous sa peau hâlée. Ses pieds bien campés sur le sol laissaient entrevoir ses fines chevilles qui glissaient tout en délicatesse jusqu’à ses jambes bien galbées qui les prolongeaient.
D’un mouvement vif, elle se saisit de sa proie et se redressa.
Marchant de long en large de son habitation, elle préparait son repas. Ses jambes continuaient par une taille fine mais marquée, se mouvaient sans gêne. Corps tout en fluidité, son dos tout en souplesse se terminait par deux épaules veloutées.
D’un soupir, elle repoussa ses longues boucles brunes, agacées par leurs effleurements, elle pestait contre la transformation qui enlevait l’attache qu’elle mettait en toute heure. « Tsss, pour trouver un mari…Mais qu’est-ce que j’en ai à faire d’un homme… » La famille n’avait pas que du bon, surtout pour la Maître de Guerre qui trouvait sa génitrice un poil oppressante.

Elle dépeça sa proie fraichement capturée, la vida et la mit en cuir, pendant que celle-ci rôtissait, la jeune femme allait commencer son repas par un bol de soupe. S’installant à table, elle commença à boire doucement.
Les traits de la jeune femme sont fins et harmonieux, mais si l’on observe plus en détail dans le doux ovale de son visage au profil royal, se dessinait une mâchoire volontaire, où l’écho de la puissance de son totem évoquait ses crocs féroces. Une bouche pulpeuse qui se prêterait volontiers aux rires, et à d’autres activités, mais qui casse la mélodie de sa voix et de son vocable raffiné.

« Foutre de Dieu ! On a mis une fumante dans la bouillante ! » Ses mots enchanteurs n’avaient d’égale que la finesse de ses crocs. Elle fit claquer sa langue, si vive, de déplaisir. Son nez fin et mutin se plissa dans une grimace de déplaisir. Hanaïri n’appréciait guère qu’on lui joue ce genre de tour. Sa main s’abattit avec force sur la table, son pas qui pouvait être si souple s’était mué vers une lourdeur implacable, la jeune femme se dirigeait vers l’entrée de sa cahute et d’un geste vif et précis, elle en ouvrit les battants.
Ses lèvres dessinées articulèrent en une moue distinguée : « Le prochain qui ose toucher à ma pitance, je le choppe par les burnes et j’en fais des guêtres! » D’un grognement plus qu’évocateur, elle referma ses appartements, sous le rire de quelques enfants qui connaissaient bien les travers de langage de la Maître de Guerre.
Son visage exprimait sa colère, son front d’ange et ses arcades sourcilières étaient pour l’heure, plissés dans la plus pure forme de déplaisir, son regard était sombre et si quelqu’un s’était trouvé dans sa cabane il serait mort sur place, tellement ses prunelles étaient dures et assassines.
Des yeux en amande où, lorsque l’humeur n’était pas à l’orage, l’on pouvait se perdre dans les reflets aux profondeurs céruléennes. Où la vie imprima sa marque et son expérience dans son regard impénétrable. Son ascendance Thériantrophe sembla lui avoir épargné les marques que le temps et les expériences infligeaient au corps, cependant, il ne lui laissa pas son esprit vierge, les souvenirs malgré l’apparente jeunesse d’Hanaïri ont imprégné son essence pour se refléter dans son regard.

Elle soupira une ultime fois et s’affala sur un banc. Son appétit coupé.

Particularités :

Hanaïri possède le corps d’une femme dans l’aurore de sa jeunesse, mais surtout, celui d’une créature faite pour la guerre, corps musclé ou de fines cicatrices le parcourent, attestant de son expérience au combat. Mais la plus marquante de toute, est symbolique.
Il y a quelques années lorsqu’elle le perdit, elle imprima sur son sein gauche le souvenir de cette perte. Elle, qui se vantait lorsqu’il était vivant, que son corps était encore vierge de toute trace des évènements, fit ce signe en sa mémoire.

Sa forme animale garde la couleur, si particulière, de ses yeux.

Équipement:

La condition Thériantrophe est l’une des choses les plus bénies que les ancêtres ont pu accorder à leur descendant selon la jeune femme. L’inconvénient que la transformation apporte, pour Hana, est la perte sensible de vêtement.
C’est pourquoi depuis son plus jeune âge, elle ne se soucie que très rarement de sa vêture, mettant le minimum de tissus sur sa peau, cachant vaguement ce qui pourrait gêner le quidam, car elle sait qu’il disparaitra bien vite le changement arrivé.

Une bande de cuir fin, orne généralement sa poitrine, l’immobilisant pour qu’elle la gêne le moins possible dans ses mouvements lorsqu’elle combat sous forme humaine.
Et en écho à la simplicité de son haut, le bas couvre peu de chose supplémentaire.
Simple paravent de tissu, une fine cordelette de cuir tressé orne les hanches la jeune femme, seul détail de coquetterie apparent, une perle accompagnée d’une plume s’ajoute à ce tressage tout en finesse, tombant négligemment sur l’extérieur d’une de ses jambes puissantes.
S’ajoute à ce léger édifice, un pan de cuir, de nouveau, passé entre ses jambes et pendant sur le devant et l’arrière.

Mais sinon, ce qui lui importe le plus sous sa forme humaine, ce sont ses armes. Ses fidèles servantes et amies qui la suivent depuis l’époque où elle a commencé à savoir marcher ; elles, elles ne lui ont jamais fait défaut. Toujours à portées, réconfortantes et rassurantes. Au fil des années, elle apprit à toutes les appréhendés.
Apprenant à percevoir leurs qualités et leurs défauts, le combat est comme une seconde nature pour elle. Comme se plonger dans son lien avec son totem.

Cependant, son âme résonne avec une arme plus qu’une autre, dans son enfance, elle appréciait les mouvements tout en rondeur qu’elle pouvait pratiquer avec une lance et un bâton, mais selon elle, il manquait de puissance et de tranchant.
Ainsi, lorsque son corps fut assez fort pour soulever des choses plus lourdes, elle s’orienta vers l’épée double. Arme dévastatrice lorsque la ronde se lançait.




Caractère :

III – Histoire



IV – Le joueur


Code : Validé par Mathys
Comment as-tu connu le forum ? Arren




Dernière édition par Hanaïri Di Ascaill le Jeu 6 Sep - 12:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Souverain de Meniev
avatar
Ennemis : Les piiiiiiraaaateees
Messages : 144

MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Ven 31 Aoû - 19:11

Je viens aux nouvelles, toujours parmi nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Sam 1 Sep - 16:47

Oui oui ^^

Kaly et Arren était prévenu que j'ai eu un moment charrette. Donc, je n'ai pas su avancer la fiche que je le souhaitais.
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Sam 1 Sep - 17:39

Nous somme au courant ^^ prend ton temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Mer 12 Sep - 17:51

Je viens voir où tu en es future maître de guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Maître du Jeu
avatar
Messages : 53

MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Mer 26 Sep - 16:06

Allo, Allo ?! Du nouveau dans l'avancement de ta fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   Mer 3 Oct - 10:13

Fiche Archivée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hanaïri Di Ascaill [ En cour 40%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
» invitation du roi au peuple et chevalier de la cour.
» cour des rois déchus
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Socle Gardes de la Cour de la Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Refusés, morts, ou disparus-