Partagez | 
 

 Lùa } [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Lùa } [Validée]   Sam 29 Sep - 15:09



Présentez-vous

Prénom & Nom: Lùa Ferljör
Sexe: Féminin
Âge: 27 ans
Race: Thériantrophe

Groupe: Clan du Nord
Rang: Tribu d'Esmerin
Métier: Courtisane


Description physique




« Que voulez-vous que je vous dise sur moi ? Je n'ai rien d'extraordinaire. Je ne suis pas princesse d'un pays mystérieux, je ne manie pas les armes avec une incroyable dextérité, je ne suis pas une travestie, je n'ai pas tué mes parents quand j'étais jeune, ils ne m'ont jamais maltraitée, je ne suis pas ni Maître de Guerre ni Chef des Gardiens, encore moins influente et riche, je n'aime pas la betterave, ..."

Effectivement, il y a beaucoup de choses que Lùa n'est pas... Et pourtant, comme tous les êtres vivants, elle possède des petites choses qui la distingue de la masse imposante qu'est le peuple. Qui permettent de la différencier, de l'identifier.

Si on vous parlait de Lùa, on pourrait vous dire plusieurs choses. La première serait peut-être à propos de sa silhouette fine... Mince sans être maigre ou squelettique pour autant. Elle possède le temps et l'argent nécessaire pour se nourrir et ne va pas s'en priver. Elle apprécie la bonne nourriture, bien que son assiette ne soit pas vraiment remplie des mets les plus raffinés de Lathorie... Quelques kilos viennent parfois s'accrocher sur ses hanches, mais ils partent bien vite. Lùa fait attention à elle. Car après tout, son corps est son outil de travail...

Dans un autre genre on pourrait vous dire que cette fille a une gueule d’ange. Au fond, c’est vrai. Un ange un peu triangulaire, un peu pointu, des yeux à mi-chemin entre le bleu et le gris, vacillant entre deux bordées de cils trop longs. Un regard surpris. Rieur. Rêveur. Des émotions en rafale, qui s'accrochent à ces cils, papillonnent au creux de ses prunelles avant de s'envoler on ne sait où. C’était une gueule séduisante, une gueule un peu plastique, un peu chimique, un peu lisse. Trop lisse. C’était un visage qui finissait par mettre mal à l’aise. Parce qu’il était trop inaccessible, parce que ça se savait, parce que ça se voyait. Malice derrière les yeux bleus, gamine trop vite grandie, superficialité, une aura dérangeante dans ce monde manipulateur. Ça attirait et puis ça gênait. On finissait par se lasser.

Si on vous parlait de Lùa , on pourrait vous dire plusieurs choses. On pourrait vous parler de sa démarche souple, du fait qu’elle s'écarte silencieusement lorsque les autres arrivent, de ce sourire qui s’étale en variations polies sur un visage docile. On pourrait aussi vous parler de cette hésitation constante. Des indications qu'elle attend avant de bouger le petit doigt. De cette incapacité qu'elle a de voir autre chose que le profit qu'elle peut faire dans toutes les circonstances qui se présentent à elle. Des imperfections par paquet, auxquelles s'ajoutent quelques grains de beauté dans le dos et une fossette orpheline qui creuse le coin droit de ses lèvres.

Si on vous parlait de Lùa , on pourrait vous dire plusieurs choses. On évoquerait peut-être cet air un peu candide, ces fines mains osseuses et ces vêtements trop légers qu'elle revêt même lorsqu'il pleut ou que le temps se rafraîchit. On parlerait peut-être de son air rêveur lorsque le soleil se couche, de ce tic qui lui fait froncer les sourcils lorsqu’elle réfléchit, de cette moue ennuyée qui apparaît sur son visage lorsqu'elle ne comprend pas quelque chose d'important, de sa cheville droite qui craque à chaque fois qu'elle tourne, de la finesse de ses hanches, de la cambrure de son dos, de son visage caché derrière un rideau de cheveux, de sa nuque fine ou de sa peau pâle. On vous dirait peut-être que sa langue est douce, que ses lèvres sont gercées, que son sourire est beau, le matin, au réveil, et ses cheveux roux, emmêlés... Peut-être.

Si on vous parlait de Lùa , on pourrait vous dire plusieurs choses. Ça ne se recouperait pas toujours, ce ne serait pas toujours vrai. Si on vous parlait de Lùa , on pourrait vous dire plusieurs choses. Tout dépendrait de qui vous en parle.




Description psychologique




Il paraît que l'homme du bout de la rue a des problèmes financiers. Une rumeur qui courrait hier soir dans les rues... Car il suffit de tendre l'oreille pour entendre toute sorte de choses. De tendre l'oreille et parfois d'offrir un sourire et un peu d'attentions. Car tout parle a qui sait écouter. S'il y a bien un trait de caractère qui qualifie notre jeune femme, c'est bien la curiosité. Savoir. Non pas pour aider (l'homme ne recevra jamais aucune aide de sa part...) mais pour se tenir au courant de ce qui se passe autours d'elle. Etre renseignée, en toute circonstance. Savoir à quoi s'en tenir. Savoir ce qui est intéressant, ce qui l'est moins et qui ne l'est pas du tout. Et en tirer profit. Monnayer tous ces "on dit que" aux principaux intéressés.

Oh, bien sûr, l'information capitale n'arrive pas souvent... Mais il faut rester en chasse. Et pour cela, vivre en partie aux crochets des autres lui convient tout à fait. Adopter un masque pour plaire à chacun, différent selon les situations. Adaptabilité.

Lùa n'est pourtant pas totalement insensible. Il lui arrive parfois de ressentir de la compassion envers ceux qui font les frais de ses délations... Mais l'égoïsme qui repose en elle le lui fait bien vite oublier. Il faut bien vivre... Que chacun fasse ce qu'il sait le mieux faire, et les moutons seront bien gardés.

Audacieuse, elle sait mettre en place des stratagèmes pour s'attirer les bonnes grâces des autres. Charmeuse, sociale, amicale... Il n'en reste pas moins que dans sa tête, elle pourra pester contre vous sans que rien ne transparaisse. Elle a depuis longtemps abandonné toute notion de fierté, et essaye de ne rien regretter de sa vie. Cependant, elle doit avouer que sur ce dernier point, ce n'est pas vraiment une réussite... Elle peut parfois se surestimer, ce qui l'entraîne dans des situations assez improbables ou difficiles.




Histoire




« Il y aura toujours des gens pour faire leurs courses au milieu des bombes, valser tandis que le Titanic s'enfonce, faire l'amour pendant que le Vésuve entre en éruption. »

On dit que toute vie commence par une naissance. Que chacun être vivant naît un beau jour, et que dans son corps se trouve une part de cette énergie maudite, de cette magie honnie.

Lùa a vu le jour à Lathor. Un beau matin qui a fini par sombrer dans l'oubli. Elle est venue au monde, voilà tout. Et elle a grandit, dans ces ruelles sombres de la capitale. Ces rues étroites, que les charretiers évitent de peur de rester coincé ou d’abîmer leurs essieux. Sombres artères où s'entassent le bas peuple, éclairées lorsque les soleils passent au dessus, par des rayons qui peinent à raviver l'endroit triste et ses peintures froides et craquelées.
Quelques individus étranges et peu fréquentables, mais aussi des voisins aimables. Vivre dans le même endroit renforce les liens...

Lùa, c'était une gamine timide. Sans cesse fourrée dans les jupes de sa mère, à se cacher derrière dès qu'on lui adressait la parole avec des grands yeux inquiets. Elle la suivait partout, sa petite main accrochée au tissu fade du jupon. Elle aimait bien aller dehors. Jusqu'au marché surtout, où toute cette activité et ce monde lui donnaient le tournis. Elle s'était arrêté un jour, pour observer un jongleur de rue. Ses doigts s'étaient desserrés, le tissu lui avait échappé alors que son attention était toute focalisé sur l'artiste et sur les objets qui voltigeaient dans les airs, encore et toujours plus haut, plus vite...

Et puis, elle s'en était rendue compte. Son pouls s'était accéléré soudainement et ses yeux affolés avait cherché dans tous les sens un visage connu dans cette foule si encombrante. Si bruyante. Si opaque... Ce jour là, ce fut une voisine qui la récupéra, lorsque l'enfant lui rentra dedans en courant, complètement paniquée. L'incident ne se répéta plus. Lùa savait apprendre de ses erreurs...

Sa première transformation fut une chose éprouvante pour elle... oh, on l'avait pourtant prévenue de ce qu'il en était. Qu'elle avait une part animale en elle, héritage d'une magie maudite. Alors elle avait fait comme tout le monde, elle avait essayé d'accepter ce qu'elle était. Et elle avait bien cru avoir réussit lorsqu'elle se transforma pour la première fois en sanglier. Etre un quadrupède qui aime à se rouler dans la boue n'a en soit rien de vraiment réjouissant. Mais au moins, elle avait la certitude d'être comme tout le monde. Tous réunis sous le joug de ce qui leur apparaissait à tous comme une espèce de malédiction lancée par un sorcier quelconque. Le hic résida dans le processus inverse. Lùa eut quelques difficultés à retrouver sa forme humaine. La première difficulté entrainant un certain stress, puis une peur incontrôlée qui n'arrangea pas les choses par la suite. Elle finit par réussir néanmoins à inverser le processus pendant la nuit, laissant la gamine apeurée. Le fil du temps avait reprit son cours, comme s'il ne s'était rien passé, et les soleils avaient continués leurs courses, indifférents aux états d'âme d'une thériantrophe insignifiante. Se faire à l'idée qu'elle ne faisait qu'un avec un sanglier l'avait dérangée au début. Et comme avec toute chose, on finit par s'y faire. Une part animale, une part humaine. Qui ne formait qu'un. Lùa. Cependant, l'appréhension persiste toujours. Cette peur de ne pas réussir à retrouver sa forme humaine la poursuit, et Lùa préfère oublier ce problème en n'effectuant ses transformations que le plus rarement possible. De toute manière, un sanglier n'a rien de particulièrement attirant pour l'aider dans sa vie de tous les jours... Alors elle s'en accommode facilement.

L'âge aidant, elle devint moins timide, plus sociable. Une façade agréable, souriante, qu'elle montrait à tout un chacun. Mais le monde n'est pas aussi lisse, aussi beau qu'elle l'aurait souhaité. Il existe un équilibre en toute chose. Et le monde est à son image. Harmonieux. Stable. Proportionné. Tout est compensé. Le jour et la nuit. L'amour et la haine. La vie et la mort...

Le visage ridé, la respiration faible, sa mère s'éteignait. Touchée par une maladie héritée d'un hiver particulièrement vigoureux, elle n'avait pas réussit à récupérer, et s'affaiblissait de jours en jours. On la recouvrait de couvertures. Lui apportait des breuvages chauds et des tisanes au miel pour faire passer sa toux. Mais cela ne suffit pas, et un matin, elle garda les paupières closes.

Lùa ne se souvient pas bien de ce jour là. Seuls des souvenirs brouillés de larmes sont restés dans sa mémoire. Les seuls mots de son père furent que son âme continuait à veiller sur eux, et qu'il ne fallait pas s'enfermer dans la tristesse. Il n'avait jamais été très doué pour la comprendre. Pour lui parler. Un peu bourru, pas très doué avec les mots et les sentiments. Il était resté fort durant cette épreuve, avait gardé un visage fermé. S'était abruti de travail, alors que Lùa aurait voulu avoir quelqu'un à ses côtés pour pleurer sa perte.
Mais le temps passe, insensible aux sentiments de ceux qui peuplent ce monde. Il passe, et il finit par tout effacer...

Et une douce routine s'était installée. Elle avait prit en main la petite maison dans lequel ils vivait. Elle avait endossé une partie des responsabilités de sa mère. S'était liée d'amitié avec un garçon plus âgé qu'elle qui vivait dans une rue parallèle. Ne pas marcher seule dans ce dédale de ruelle pas toujours bien fréquentées était plus rassurant. Remercier avec un sourire. Rester polie envers tout un chacun.
Et passer du temps avec d'autres personnes lui faisait du bien. S'éloigner un peu de l'atelier de son père, d'où montait des odeurs pas toujours agréables. Le tanneur faisait du bon travail. Pas du travail d'exception. Mais des peaux qui convenaient au commun des mortels. Quoiqu'il en soit, que l'atelier soit luxueux ou non, la façon de procéder et les odeurs restent les mêmes...

Les moments qu'elle passait à traîner au bras d'un tel se firent plus nombreux. Ses sourires aussi, faux la plupart du temps. Charmer, et récolter tout et n'importe quoi. Ce n'était peut être pas honorable, mais c'était ce qu'elle faisait de mieux. Alors elle avait décidé de continuer... Après tout, si elle arrive à en vivre, c'est le principal, n'est-ce pas?




Hrp

Code: Validé par Wolfgang
Comment as-tu trouvé le forum? Par un top site, ne me demandez pas lequel. °°
As-tu des commentaires: Nope ^^
Veux-tu un parrain/marraine?Euh... Accessoirement. Mais ça sera surtout pour la forme si quelqu'un veut absolument se coltiner ma petite personne je pense Wink





Dernière édition par Lùa Ferljör le Dim 30 Sep - 6:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   Sam 29 Sep - 17:41

Bienvenue sur Les Lunes de Merak!

Juste te mentionné que ton pseudo doit avoir prénom & nom Smile Il suffira de l'ajouter! Bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   Sam 29 Sep - 17:48

Pour le Parrain si tu veux, je suis là et disponible. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   Sam 29 Sep - 17:56

Nan, j't'aime pas toi @_@

Je rigole, bien sûr que je t'adopte Wink

J'vais modifier ça de suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   Sam 29 Sep - 19:03

Bon... Fiche sympathique et d'autant plus que tu es un membre du Clan Nord *_* alors je ne peux qu'apprécier ! Sinon, hormis ce qui a été dit en Cb concernant le trop peu d'information sur ton animal totem, il n'y a rien à redire avec ta fiche qui est quasi-complète. Une fois les informations apportées tu seras validée ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   Dim 30 Sep - 6:21

Plop, fiche modifiée Wink

Pour éviter à ce beau monde de se re-farcir tout le texte, je poste là ce qui a été rajouté (voyez comme je suis prévenante, très chers xD)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   Dim 30 Sep - 9:22

Bien, c'est bon pour moi... C'est ce qui manquait pour un Thériantrophe, il était donc logique que tu le rajoutes. Arrenadd n'avait rien à ajouter hormis ce détail en Cb, tu peux donc te considérer comme Validée et te diriger là : Carnet de Voyage qui devra être mis régulièrement à jour, sur ce bon Rp à toi ! Et amuse toi bien sur Merak.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lùa } [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lùa } [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Refusés, morts, ou disparus-