Partagez | 
 

 L'appel de jade [PV membres de l'alliance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Lun 1 Oct - 14:13

Un long cri strident de cor sur le flot, filant dans toutes les directions comme autant de flèches sonores, appelant, invitant, ordonnant. Un long cri sinistre, haut perché, comme le hurlement d'une femme désespérée, glaçant, s'éteignant sur une note plus grave, plus sombre, contrepoint en horreur. Il résonna avec force dans l'immense caverne, au-delà, sur l'océan sans fin. En écho, peut-être, le temps était grisâtre, maussade, lourd d'orage. Une tempête se profilait très certainement, tandis que les vents fouettaient l'étendue aqueuse sombre comme une larme d'encre. L'air était sec et iodé, presque étouffant par instant et pourtant l'air ne manquait pas. C'était la tension qu'il transmettait qui le chargeait autant. Comme une énergie contenue dans un globe de verre près à exploser. Il ne lui faudrait qu'une pichenette. Tous le savait. Tout les navires qui répondait à l'appel de ce cor sortit des légendes. Le cor de jade. Ils étaient des centaines, fendant les flots sinistres comme autant de hérauts d'une guerre prochaine. De toutes tailles, de toutes époques et factures, portant armures ou nus, armés d'engins de sièges ou non... Dromonds, Frégates, Boutres, Bricks, Sloop... tous étaient représentés. Il venait là des capitaines de premiers rangs, les prédateurs, des affiliés, et, bien entendu, en tête de cortèges, les grands navires des éclats de jade. Les seigneurs des mers. Les meilleurs....
A coter des énormes bâtiments de ses collègues le Silence faisait office de ridicule jouet, pour qui ne regardait pas attentivement la ligne cruelle du navire d'un noir profond, son armure absorbant la lumière et la pointe des nombreuses balistes à son bord. Il filait au devant de tout les autres, flèche sombre sans arc, sans limites. La proue blême affichant toujours sa sinistre figure, cette sirène muette aux yeux terrifiés de perles. Seul sa présence et le pavillon de l'alliance à son mat indiquait qu'il était là. Et lorsque la sombre semi-pénombre de la gigantesque caverne l'engloutis il disparu complètement, venant s’amarrer dans un coin tranquille, loin de l'embouteillage maritime qui se dessinait avec l'arrivée d'autant de navires en même temps. Dans le coin opposé l'Iron Victory, le navire titan long de plus de cinq-cent mètres, ses deux coques flambantes et lustrées, attendait sagement son maître, montant la garde. Il ne fallait pas qu'un navire ennemi vienne déranger le rassemblement gigantesque de l'alliance au grand complet. Celui qui aurait la mauvaise idée de venir les espioner se verrait envoyé par le fond sans cérémonie. Pas de pitié.
Lorsque le Silence fut amaré à quai son capitaine en descendit lestement, sautant sur la rive de pierre lisse et rude avant de regarder les alentours. On se hâlait, on s'apostrophait, on se hurlait dessus. Rien d'étonnant. Les capitaines et marins de l'alliance avait tendance à rester si seul qu'un tel rassemblement rendait mal à l'aise. Arrenadd ricana puis les laissa à leurs soucis personnels. Il n'en avait fichtrement rien à faire, des autres. Même les éclats attendraient qu'il ai vu Daemon. Après tout si il venait c’était avant tout pour lui, il fallait bien qu'il le voit. C'est à cet effet, d'ailleurs, qu'il grimpa le long d'un boyaux pour rejoindre une petite salle isolée et dissimulée où le maître de jade, affalé sur un divan, une beauté à chaque bras. Les donzelles lui jetèrent des regards effarouchés quand il émergea mais seul un vague grognement leur répondit. Il les fit déguerpir rapidement puis se planta devant Daemon qui eut un sourire plein de sous-entendus. Ils se disputèrent un long moment, suffisamment longtemps du moins pour que les autres capitaines en ai finit de se disputer et se soient tous ou presque acheminés à leurs places respectives tandis que les grands éclats attendaient le bon vouloir du maître de jade pour débuter la séance. Celui-ci n'eut lieu qu'une bonne heure et demi plus tard, à croire que Blacktyde aimait faire attendre son monde, quel qu'il soit. Ils débouchèrent l'un après l'autre dans la luxueuse salle des capitaines, Daemon d'abord, souriant dans sa barbe et joyeux comme à son habitude, ses yeux noirs acérés brillant d'une farouche lueur de délice malsain, Arrenadd ensuite, sombre et renfermé, ses yeux gris acier tellement vissés dans le dos du maître qu'il aurait pu y creuser un trou.
Le capitaine du Silence s'affala sur le siège qui lui était réservé, bras croisés, sans quitter un seul instant du regard l'homme qui saluait ses pairs chaleureusement. Il inspira discrètement, trouvant l'odeur familière de sel et de plante qui collait à la peau de Nissea à sa droite, la sueur et le sang maculant la tunique d'Heawyn derrière lui et la forte odeur de gingembre et de pin des mers qui nourrissait la peau d'Ynïs, le plus propre, sans doute, de tous. Il eut un rictus. Aucun n'avait changé. Restait à voir comment allait se dérouler les discussions, étant donné le caractère particulièrement difficile de chacun et l'envie de l'oeil de rendre tout cela encore plus ardu. C'était la faute de Daemon, il n'arrêtait pas de le tanner avec ses propositions depuis des lunes et avec le rassemblement le vieux n'en devenait que plus assommant. Si encore il ne s'était agit que d'une histoire de draps, il aurait encore put y trouver son compte, et même un peu plus si on lui laissait le temps d'y penser. Mais là franchement. S'en était ridicule. Le grand Daemon Blacktyde le tannant comme une femme pour qu'il n'aille pas visiter les jupons de sa délicieuse sirène aux cheveux blonds dès qu'il la verrait. Eh ! Si il en avait envie qui l'en empêcherait ? Certainement pas lui ! Peut-être Nissea à la limite... et encore, c'était à voir. Mais bon, il savait aussi se montrer sérieux, il fallait s'en souvenir. Et cette rencontre là était tout ce qu'il se faisait de plus sérieux. Ils n'étaient pas là pour roucouler mais pour préparer une attaque de grande ampleur. Et c'est d'ailleurs ainsi qu'attaqua le maître, une fois tout les quatre installés et attentifs à ce qu'il disait.

« Bien. Messieurs, Madame. Je n'irais pas par quatre chemin. Piller les côtes des principautés c'est bien mais c'est loin d'être suffisant. Vous gaspiller vos capacités, je les gaspilles aussi. Il va falloir passer à la vitesse supérieur si nous voulons noyer Haley et sa bande de loqueteux une bonne fois pour toute. Soyons réalistes, ils ne nous arrivent pas à la cheville. Mais tant qu'ils ne sont pas six pieds sous terre ils restent une menace potentielle. Mais pour asseoir notre position il nous faut davantage que des simples pillages. Il nous faut un coup d'éclat. Un vrai, un grand. Et comme vous devez le savoir à présent j'ai en tête la cible parfaite. Coji »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclat de Jade - Le fouet
avatar
Messages : 72

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Lun 1 Oct - 17:58

      Sur l'océan couleur de fer.

      L'appel avait sonné. Une seule fois seulement. Rien qu'une. Il s'était glissé sur les flots, rapidement, évitant l'écume, les vagues et les tempêtes. Il avait traversé les océans, sans perdre en vitesse. Il avait trouvé les navires de l'alliance, un par un, avait dansé autour quelques courts instants puis avait disparu, aussi soudainement qu'il était apparu. L'appel ne pouvait être ignoré. Tous les navires avaient pris la même direction, comme un seul. Peu importait leur taille ou leur importance dans la hiérarchie, nul n'était inutile ou insignifiant. Le cap était identique, la destination unique; une vaste caverne, gigantesque, suffisamment gargantuesque pour abriter plusieurs centaines de bâtiments, dont l'énorme Iron Victory, qui toisait de plusieurs mètres tous les autres. Le géant surveillant sa progéniture, en quelques sortes.

      Il y en avait un qui surplombait les autres navires, et, bien qu'il soit pourtant ridiculement petit aux côtés du navire du Capitaine Blacktyde, était clairement repérable parmi tous. L'Espérance de la Capitaine Reivan avait une élégance rare pour un navire pirate. Là où la plupart privilégiaient des bâtiments rapides et vifs, comme Le Silence du séduisant Capitaine Hilern, ou à l'allure menaçante, celui de Nïssea Reivan se distinguait justement par son apparence des plus classiques. C'était un vaisseau de ligne, fait pour les longs échanges de projectiles, la haute mer et les longs courriers. Pour beaucoup de pirates, l'effet de surprise était primordial, et beaucoup considéraient la vitesse comme un atout majeur. Pour Nïssea, il n'en était rien. Pourquoi se fatiguer à courser un gibier quand celui-ci peut venir de lui même vers vous ? Un peu à l'instar du loup déguisé en mouton, la tactique du déguisement fonctionnait à merveille et surtout, ledit déguisement lui fournissait en plus une parfaite excuse pour mouiller dans les ports de commerce. En plus de quoi, l'alibi était extrêmement pratique.

      L'Espérance était l'un des derniers à arriver, comme souvent, car il était l'un de ceux qui venaient de loin. Sa capricieuse Capitaine était également connue pour sa ponctualité légendaire, à ne jamais être à l'heure. Une manière comme une autre de faire comprendre que tout le monde était important, et que les Capitaines majeurs ne valaient pas mieux que les autres, à l'exception notable d'Hilern. Ce pervers invétéré n'était que trop incompréhensible pour Nïssea, qui le considérait pourtant avec un regard des plus attentifs et bienveillants. Il était également le seul qu'elle connaissait à peine mieux que les autres. C'était pourtant compréhensible, tous se dissimulaient bien des secrets. Même en tant qu'alliance, mieux valait être prudent vis-à-vis des autres, surtout à l'encontre du Capitaine Blacktyde. Nïssea appréciait ce dernier, mais reconnaissait en lui un démoniaque renard dont la ruse et l'intelligence retorses étaient dangereuses pour tous, y compris ses alliés. Quand à Heawyn Asterian et Inÿs There'elis, elle les considérait avec respect, en particulier le second nommé.

      A peine le navire amarré que la Capitaine en descendait, se dirigeant immédiatement vers la salle des Capitaines, luxueux endroit que peu avaient vu de leur vivant. Même si la foule était dense de pirates en tous genres, elle la fendit avec aisance, son statut l'aidant à écarter la masse grouillante de monde, boucaniers pullulant sur les quais de la caverne. La jolie blonde monta une volée d'escaliers, puis passa une porte avant d'arriver à destination. A chaque fois qu'elle y mettait les pieds, l'endroit ne la laissait pas indifférente, de même que le regard qu'Arrenadd Hilern posait sur elle à chaque fois qu'il l'apercevait. Dernière encore debout, elle prit place sur le fauteuil qui lui était destiné, à la droite du séduisant Capitaine du Silence. Muette, comme les trois autres capitaines, elle écouta Blacktyde énoncer ce qu'il avait à dire, comme à chaque fois il était le premier à prendre la parole, présidant l'assemblée avec cette autorité qui le caractérisait si bien.

      L'idée d'attaquer une cible importante était tentante il est vrai, mais le jeu en valait-il réellement la chandelle ? Nïssea Reivan s'interrogeait là-dessus. Pendant qu'elle écoutait, elle avait distraitement glissé sa main en bas de son siège, puis l'avait posée sur la cuisse musclée d'Arrenadd Hilern, la caressant du bout des doigts. Pensive, elle demeura muette quelques instants encore. Elle prit finalement la parole.

      " - Attaque Coji ne sera pas aisé, Blacktyde. La cible parait intéressante, j'en conviens, mais coriace et difficile d'accès. Nous sommes des pirates, pas des guerriers. Serons-nous capables de diriger nos hommes comme on le ferait d'une armée entraînée ? Certains des marins ne connaissent de la terre que les ports, certains n'ont jamais vu de montagnes de leur vie. Et vous leur demandez d'attaquer Coji ? Êtes-vous sûr de vous, Blacktyde ?"

      Elle fit une courte pause, puis continua.

      " - Une victoire serait sûrement décisive, mais ne croyez vous pas que nous devrions nous attaquer à un port ? Mordun parait plus aisé."

      Nïssea se tut. Elle n'était pas contre la décision de Daemon Blacktyde, bien au contraire, mais considérait la non-utilisation de leurs navires comme d'un avantage qu'ils se refusaient eux-mêmes, ce qu'elle trouvait insensé. A lui de la convaincre désormais, comme il avait pour l'instant si bien su le faire maintes fois. Dans l'immédiat, seule la cuisse d'Arrenadd Hilern retenait son attention.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Mar 16 Oct - 16:29

Il était bien entouré, c'était à avouer. D'un coté Heawyn le ténébreux qu'il aurait volontiers mit dans son lit si l'animal n'était pas un fou encore plus dérangé que lui-même. De l'autre la séduisante et séductrice Nissea, dont il partageait occasionnellement le lit, la belle ayant à elle seule la capacité de lui faire oublier les charmes masculins. Mais tout cela n'était certainement pas pour tout de suite, même si on comprenait aisément qu'il est put être distrait par son entourage. En vérité, sur l'instant, il était trop occupé par sa colère envers le maître de jade pour être véritablement réceptif aux charmes des uns et des autres. Il fusillait proprement le pirate des yeux et, si celui-ci aurait put être flatté de se trouver le seul centre d'attention de son disciple il avait lui aussi d'autres chats à fouetter, à savoir mettre de l'ordre dans les plans de ses ouailles pour les mois à venir. Le grand soucis, avec les éclats, comme avec les prédateurs, c'était leur indépendance et leur caractère particulièrement fort. Ils n'avaient rien de ces loques humaines choisies par Haley. Eux étaient de vrais seigneurs des mers, et qui disait seigneur disait buts personnels, qui, parfois, avaient du mal à s'accorder. C'était d'ailleurs pour cela qu'il était le maître et eux non, lui seul avait suffisamment de charisme pour tous les réunir sous une seule et même bannière. Pour combien de temps, cela serait à voir. Mais au moins il n'avait pas les même soucis qu'Haley qui voyait les siens le quitter par grappes entières pour se réfugier chez lui. Les pirates n'avaient rien de vertueux, néanmoins ils possédaient un bon sens particulièrement développé quand il s'agissait d'auto-préservation. Le maître de jade ne se faisait donc aucun soucis. Aucun pirate un tant soit peu prudent ne choisirait le camp des condamnés à mort...

Il sortit de ses pensées lorsque Nissea, le seul élément féminin du groupe (mais quel élément! ), prit la parole pour donner son avis. Chose qu'il n'autorisait, et ne recherchait, qu'en ses éclats. Après tout, lorsqu'on décidait de s'attacher des éléments de qualités, il fallait en utiliser toutes les compétences. Il sourit en l'écoutant puis secoua la tête.

« Mordun est protégée par une flotte égale à la nôtre, je ne vais pas me risquer tout de suite contre elle. Et puis c'est exactement là qu'on nous attend. Hors nous avons tous constaté la faiblesse de Meniev avec l'attaque de Caladon. Ils n'ont plus de royauté stable, ils se déchirent entre eux, la cote est à nous et nous y circulons librement, ils n'ont pas de flotte, pas d'armée fixe... et leur capitale n'est pas si défendable que cela. Avec les troubles actuels nous pourrions remonter en deux jours le long du fleuve principal, arriver sous les murs de la ville et la prendre dans la foulée. Nous ne souhaitons pas garder la ville, au final, seule la richesse entre ces murs nous intéresse, dès que le pillage sera terminé nous remettrons les voiles, hors de portée d'une quelconque force alors mise sur pied à la hête par nos adversaires. Avec ce que contient Coji nous aurons de quoi mettre sur pied une seconde flotte, l'armer et soudoyer en prime la moitié de la flotte Ekalesienne »

Il exagérait, mais seulement un peu. Il était vrai que le centre du commerce était de loin la cible la plus grasse qu'ils ai en vue. Il y avait une autre raison à cela, cependant. Mordun était la capitale d'Ekalesias et à la tête de ce riche pays se trouvait sa nièce, la reine Almehda. Elle ne le connaissait pas, ce qui avait du bon, puisqu'il comptait bien l'épouser et ainsi s'offrir sans trop d'efforts une royauté. Royauté qu'il ne garderait certainement pas. Ce n'était pas Ekalesias qu'il désirait, mais peut-être serait-ce là un plaisant cadeau à offrir à l'un de ses quatre fidèles, le moment venu. Pas Arrenadd, qui serait bien capable de le lui reprocher, mais pourquoi pas justement la nymphe dorée qui lui faisait face. Il verrait bien en temps et en heure.

Dans le même temps Arrenadd lui n'écoutait que d'une oreille fort distraite. Il fallait bien avouer qu'une main baladeuse sur la cuisse, ça vous distrayait forcément. Hors la main d'une belle femme, que vous connaissait déjà intimement, posée sans honte sur votre cuisse, ça distrayait encore davantage. Et puis de toute façon il avait déjà donné son accord pour le raid, les détails ne lui importait pas réellement. Il eut un fin rictus et bougea légèrement, de sorte que sa jambe repose contre la sienne en une pression légèrement suggestive toute en restant discrète. Sous couvert de s'affaler sans grâce sur sa chaise il passa une main sur le dossier et vint caresser la nuque délicieuse de cette femme aux charmes ravageurs. Il n'allait tout de même pas la croquer toute crue, là, sur la table des opérations, mais au coup d'oeil qu'il lui dédia il était évidement qu'elle ne passerait pas la nuit seule, ni dans son lit.

Il se pencha légèrement vers elle et lui susurra dans le creux de l'oreille « Une langue si habile »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclat de Jade - Le fouet
avatar
Messages : 72

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Mer 17 Oct - 16:18

      Il était évident qu’en tant que seigneur de l’alliance de jade, Dameon Blacktyde avait des plans, dont certains s’étendaient bien plus loin encore que ceux qu’il venait d’exposer à ses subordonnés. Le fait était qu’en tant que meneur d’une telle alliance, il devait gérer tous les problèmes inhérents à cela, et principalement les égos des différents capitaines. Lorsque l’on avait sous ses ordres quatre des capitaines pirates les plus puissants des mers, il était évident que pouvoir museler d’éventuelles querelles internes était important, tout comme s’assurer qu’en dépit de leurs propres objectifs personnels, ils respecteraient également ceux de l’alliance. En effet, une telle alliance se basait sur une mise en commun de buts, et s’effondrerait si par hasard les objectifs étaient atteints ou disparaissaient soudain. De même, il devait en outre toujours les motiver, et s’assurer de leur loyauté, de leur motivation, mais aussi du gain qu’ils y trouveraient. Un pirate était par définition un être profondément indépendant et égoïste, et n’agissait que rarement gratuitement. Leur offrir de grasses récompenses était un moyen simple, mais ô combien efficace, pour s’assurer ainsi leur collaboration. Si certains étaient un peu plus réticents que d’autres, il n’allait pas forcément de même pour tout le monde, et là était l’intérêt.

      Proposer Coji comme cible était, après réflexion, un choix particulièrement judicieux. En effet, les dissensions politiques s’étaient répandues partout, et n’avaient évidemment pas échappé à l’attention diabolique du capitaine de l’Iron Victory. Cet homme était un démon, à l’affût de tout, rien ne lui échappant. Toute action politique parvenait à ses oreilles, comme par magie. Il était systématiquement au courant avant les autres, ce qui évidemment lui donnait un avantage énorme au moment de proposer les prochaines actions de l’alliance, tout comme avoir perpétuellement une longueur d’avance sur d’éventuels rivaux ou tout simplement, pour couper court aux contestations. L’homme était renseigné sur tout ou presque, et cela se voyait fort aisément. Nïssea avait envers lui une admiration certaine, doublée d’une loyauté toute relative, mais néanmoins acquise. La jolie capitaine appréciait dans l’ensemble les trois autres capitaines, un en particulier. Arrenadd avait cette étincelle en plus dans son regard qui attirait la demi-elfe comme une lampe appâtait un papillon de nuit dans l’obscurité.

      Blacktyde poursuivit ses explications, que Nïssea put suivre avec attention jusqu’à ce que son charmant voisin ne s’effondre mollement sur sa chaise, feignant l’ennui pour en réalité se rapprocher d’elle et lui glisser une main dans le dos. La manœuvre était habile, ce qui n’était guère étonnant venant de ce séducteur né. La jeune femme sourit imperceptiblement. Par ce geste, elle reconnaissait-là une invitation pour un peu plus tard après la réunion. Peut-être irait-elle, et peut-être pas. Au fond, elle n’était pas si facile que cela, et son séduisant voisin ne devait pas l’oublier, songea-t-elle avec amusement.

      Elle se ressaisit après quelques instants de distraction fort agréable. Au fond, Blacktyde avait raison, et son argumentation était particulièrement perspicace. Finalement, il n’était pas possible de trouver un quelconque défaut à son plan. Evidemment, l’homme y avait sûrement déjà pensé, et telle était la raison pour laquelle aucune faille n’était visible dans son exposé. En bref, il avait d’ores et déjà décidé sans eux, il leur expliquait simplement ce qu’ils feraient dans un futur proche. Forte de cette découverte, Nïssea se rangea aux côtés de Blacktyde une nouvelle fois. Silencieusement, elle l’appuya d’un vigoureux hochement de tête lorsqu’il eut fini de parler.

      Dans le silence qui suivit, Nïssea se perdit dans ses propres songes. L’espace d’un instant, se furent ses propres objectifs auxquels elle pensa. A l’insu de l’alliance, elle avait également plusieurs buts, qu’elle atteindrait seule ou avec l’aide des éclats, elle verrait en temps et en heure. Malgré tout, un lui tenait bien plus à cœur que les autres, et elle ambitionnait de réussir. Peut-être allait-elle devoir trahir l’alliance afin d’y parvenir. Elle n’en était pas encore là, mais n’hésiterait pas à le faire si une occasion unique se présentait. Au fond, elle n’avait aucun réel attachement aux autres personnes présentes dans la salle. Si Blacktyde était courtois avec elle, il n’en demeurait pas moins distant. Heawyn Asterian était un psychopathe, un être aliéné qui lui faisait peur. Inÿs There’elis était un elfe, austère et pas très amusant, malgré l’énorme respect qu’elle éprouvait pour lui. Enfin il y avait Arrenadd, dont la douceur qu'il lui démontrait avait quelque chose de perturbant, dont les yeux étaient des miroirs dans lesquelles elle se perdait sitôt qu’elle s’y plongeait. Cependant, malgré toutes les qualités qui auraient fait que Nïssea tombe sous son charme, il n’en demeurait pas moins le capitaine Hilern, l’énigmatique capitaine du Silence, dont le talent de ses mains lors de leurs ébats était si extraordinaire. Quand ce même personnage lui glissa quelque chose à l’oreille, la nymphe ne put s’empêcher de l’écouter, puis sourit.

      Il possédait ce sens de l’humour qui lui plaisait, et qui savait la faire sourire, oublier l’instant présent. Or, il venait de faire une remarque particulièrement ironique, surtout si l’on en saisissait le léger double sens. Elle en ferma les yeux de plaisir.

      « -Habile certes, et je pense que l’on peut qualifier vos dix doigts de même manière, mon beau capitaine. » Lui susurra-t-elle dans l’oreille, à peine plus haut qu’un murmure. Personne d’autre n’avait entendu, du moins l’espérait-elle. « -Dois-je en déduire que vous m’invitez à dîner, Arrenadd ? »

      Elle détourna les yeux de lui, se reconcentrant sur les autres personnes présentes. Personne ne semblait réellement avoir remarqué leur échange, car ils débattaient de la meilleure manière d’approcher Coji. Il semblait également judicieux de remonter le fleuve, mais une question sauta rapidement dans l’esprit de la belle capitaine.

      « -Sera-t-il réellement possible de remonter ce fleuve avec nos navires ? » Demanda-t-elle à brûle-pourpoint. « -Je ne suis pas persuadée que mon Espérance puisse le remonter, ainsi que l’Iron Victory. Peut-être que les navires les plus imposants devraient simplement bloquer le fleuve en aval, tandis que leurs équipages, du moins une partie, remontent le long du fleuve à pied et interdisent la fuite des habitants de Coji par les portes opposées à l’endroit où l’attaque principale aura lieu. Enfin, j’imagine que vous avez déjà pensé à quelque genre de la sorte, non ? »

      Sa dernière question n’était pas ironique du tout, mais simplement pragmatique. Il ne servait à rien de pousser plus loin la discussion si effectivement Daemon Blacktyde avait prévu quelque chose. Ce serait une perte de temps pure et simple, doublée de probables disputes, ce qui dans les deux cas n’était ni intéressant, ni bénéfique. Nïssea ne cherchait pas à mettre des bâtons dans les roues du capitaine de l’Iron Victory, bien au contraire, mais bien de l’aider du mieux qu’elle le pouvait. Inconsciemment, elle fit remonter quelque peu sa main sur la cuisse d’Arren, crispant un peu les doigts et surtout, effleurant une zone bien plus sensible. Elle ne le regarda pas, mais sentit un léger frisson agiter la cuisse du charmant homme avant de s’estomper aussi rapidement qu’il était apparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclat de Jade ~ La Force
avatar
Messages : 8

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Mer 17 Oct - 21:31

Le cor avait retentit et il avait été obligé de cessé toute activité qu'il était en train de faire pour rejoindre l'alliance de Jade. Rien n'aurait pu le mettre plus en colère que d'arrêter un carnage en pleine réalisation. Néanmoins, déjà il apercevait les navires qui se dirigeaient vers le point de réunion et il savait qu'il devrait les suivre peut importe ce qu'il pourrait penser. Il lâcha la tête de l'homme dont il venait de trancher le cou et elle roula jusqu'au mât déjà très ensanglanté. Il fit signe à ses hommes de faire un dernier tour du navire. Ils tueraient toutes personnes qui seraient encore en vie et voleraient tous les biens qui pourrait être utile. Pendant ce temps le capitaine re tourna sur son navire et fit une petite toilette, puis changea de vêtement. Quand ce fut fait et que ces hommes soient revenu ils partirent enfin vers leur nouvelle destination.

Plus ils approchaient du repaire et plus des bateaux apparaissaient de toutes part, ils étaient de toutes nature, avec différents équipage et surtout de toute taille. Le Vengeur paraissait petit par rapport aux plus gros navires qui pratiquaient aussi du commerce en dehors de l'alliance. Malgré l'armure qui le protégeait il pouvait aller tout de même assez vite pour rejoindre ses cibles. Il était tout de noir vêtu, de la coque, en passant les ponts et mât et en finissant par les voiles. Plusieurs raison avait motivé ce choix, mais la plus importante était le problème du sang qui tâchait énormément les couleurs claires.

Le navire entra dans la grotte et prit place dans un coin pas trop achalandé par les simples pirates et capitaines moins puissants, pour la simple et bonne raison que c'était tout de même assez loin de l'entrer du tunnel et qu'il était plus facile d'amarrer aux quais un peu plus proche. Quand le bateau fut stabilisé, les pirates mirent le pont en place Heawyn descendit de son bateau et se dirigea vers la salle des capitaines. Tandis qu'il approchait des autres pirates il remarqua qu'il restait sur son gant et son fourreau quelques tâches de sang. Il gratta celui sur sa main, mais n'essaya même pas d'effacer celui de son fourreau ça ne servirait à rien. Quand les pirates l'aperçurent un murmure les parcourut, mélange de peur et de respect qu'il portait pour cet homme qu'ils savaient rusé et surtout cruel. La foule s'ouvrit d'elle-même pour le laisser passer et quand il se fut éloigné dans les marches les pirates reprirent de plus belle leurs conversations intéressantes.

Quand il entra dans la salle il aperçu Arrenadd qui était déjà assis devant Daemon, il contourna les chaises et prit plus à son côté. Quelques secondes après ce fut l'elfe qui entra dans la salle et vint s'asseoir à côté de lui-même. Le pirate s'appuya a son dossier et laissa glisser un peu ses pieds vers leur chef, histoire d'être un peu plus confortable. Comme d'habitude la dernière à arriver fut la demi-elfe, Nïssea, qui avait un véritable problème avec la ponctualité. Dès qu'elle se fut assise Daemon commença son discours.


« Bien. Messieurs, Madame. Je n'irais pas par quatre chemin. Piller les côtes des principautés c'est bien mais c'est loin d'être suffisant. Vous gaspiller vos capacités, je les gaspilles aussi. Il va falloir passer à la vitesse supérieur si nous voulons noyer Haley et sa bande de loqueteux une bonne fois pour toute. Soyons réalistes, ils ne nous arrivent pas à la cheville. Mais tant qu'ils ne sont pas six pieds sous terre ils restent une menace potentielle. Mais pour asseoir notre position il nous faut davantage que des simples pillages. Il nous faut un coup d'éclat. Un vrai, un grand. Et comme vous devez le savoir à présent j'ai en tête la cible parfaite. Coji »

Heawyn ne broncha pas et c'est même s'il n'esquissa pas un sourire. Grâce à cette attaque il pourrait atteindre l'un de ses buts majeur dans la destruction du monde qui était de se procurer beaucoup de ressource pour augmenter lentement de son côté sa puissance de frappe et de défense. Aussi grâce à l'attaque de Coji il aurait droit d'anéantir un bon nombre d'hommes et éventuellement détruire une ville.

La seule femme d'entre eux pris la parole et essaya de convaincre Daemon que cette cible n'était pas la meilleur pour des pirates à cause de la difficulté d'accès et parce que les hommes n'étaient pas habitué de mettre pied à terre. Elle proposait d'attaquer un port qui se beaucoup plus facile d'accès. Néanmoins, le pirate fronça des sourcils et fit une grimace, ça ne lui plaisait pas. Un port n'était pas suffisant, ce n'était pas assez gros et ça ne leur rapporterait rien, ou presque, côté ressource. Non, Daemon avait raison, il fallait taper fort sur une ville assez riche en ressources.

« Mordun est protégée par une flotte égale à la nôtre, je ne vais pas me risquer tout de suite contre elle. Et puis c'est exactement là qu'on nous attend. Hors nous avons tous constaté la faiblesse de Meniev avec l'attaque de Caladon. Ils n'ont plus de royauté stable, ils se déchirent entre eux, la cote est à nous et nous y circulons librement, ils n'ont pas de flotte, pas d'armée fixe... et leur capitale n'est pas si défendable que cela. Avec les troubles actuels nous pourrions remonter en deux jours le long du fleuve principal, arriver sous les murs de la ville et la prendre dans la foulée. Nous ne souhaitons pas garder la ville, au final, seule la richesse entre ces murs nous intéresse, dès que le pillage sera terminé nous remettrons les voiles, hors de portée d'une quelconque force alors mise sur pied à la hête par nos adversaires. Avec ce que contient Coji nous aurons de quoi mettre sur pied une seconde flotte, l'armer et soudoyer en prime la moitié de la flotte Ekalesienne »

Heawyn écoutait maintenant le Maître de Jade d'une oreille discrète, il avait remarqué le petit manège qui se tramait entre son voisin, Arrenadd et la demi-elfe qui s'était assis à côté de lui. Les doigts de la femme qui courraient sur la cuisse musclé du pirate et les murmure qu'il entendait d'une oreille. Malgré sa "folie" comme aimait le dire les gens, il restait un homme et tout homme normalement constitué avait des besoins sexuels et leur manège éveillait en lui dans sensations qu'il aimerait retrouver avec un partenaire sexuel. Il chassa ces pensées qu'il remettrait surement à plus tard et écouta ce qu'avait à dire Nïssea.

Elle avait soulevé une question assez intéressante…. Néanmoins, le capitane savait déjà que lui et son bateau réussirait surement à passer sur ce fleuve, mais surement pas le sien et encore moins celui de Daemon. De plus sous idée était bonne. Pour couper toute tentative de fuite il fallait placer les navires de façon utile surtout que les équipages qui attaqueraient la ville ne serait pas présent sur les leurs. Il n'avait pas peur de perdre son bateau, il savait que rien, ou pas grand chose pouvait détruire son bateau.

Il remarqua que Daemon observait lui aussi les deux capitaines à sa gauche, mais uniquement du coin de l'oeil. Eux-même ne semblait pas assez concentré sur le Maître pour se rendre compte qu'il les observait de temps en temps d'un coup d'oeil. En le regardant faire Heawyn leva son pied et le posa sur son genoux, puis dégagea son oeil de ses cheveux qui revenait continuellement et croisa les bras sur sa cape rouge sang.

« Je n'ai rien à redire de votre plan. Faudrait juste savoir à quel moment vous comptez faire cela et surtout si toute l'alliance va venir, seulement nous ou serons nous accompagnez de quelques autres capitaines. De plus, que ce soit sur terre ou mer, je serais probablement un des premiers à attaquer avec Arrenadd. Il lui jeta un coup d'oeil, puis regarda de nouveau Daemon.
Trouver aussi un moyen pour rentrer dans la ville qui est surement truffé de garde. »

L'elfe à sa droite pris la parole pour proposer quelques idées tandis que l'homme se concentra plus sur Daemon. Il n'avait pas manqué de remarqué que son voisin s'était avachi sur sa chaise pour être plus subtil pour passer son bras derrière Nïssea. Il se demanda si ce n'est pas justement parce qu'il s'était avachi qu'il s'en était plus rendu compte. Il les laissa à leur "danse de la séduction" et retira son gant et regarda la tête de serpent qui trônait sur le dos de la main et serra le point. Enfin il pourrait injecter son poisson autre part qu'en mer seulement avec cette main il détruirait une population entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Ven 19 Oct - 15:11

Le silence qui suivit ses paroles, ce silence caractéristique d'un groupe d'individus pleins d'assentiment, ne put que le satisfaire. Le satisfaire et le conforter dans l'idée qu'il était bien le seul à pouvoir les mener et que, de tous, il était également le seul à voir au premier coup d’œil comment tirer le meilleur partis des forces en présence. L'enjeu n'était donc pas, en cet instant, que les éclats acceptent un plan qu'ils accompliraient bon grès mal grès, le capitaine de l'Iron Victory, n'ayant pas pour habitude de s'entendre dire non sans arguments percutant. Non, le but était, cette fois, comme toutes les précédentes, de leur faire comprendre leur rôles, l'obligation qui les liaient et qui les forçaient à accomplir ce qu'il leur demandait, non, ordonnait, sans prendre d'initiatives personnelles. Si il avait été là pour proposer un banal pillage, une razzia comme une autre, jamais il n'aurait perdu son temps à coordonner et préparer autant les choses. Il aurait simplement montré la cible et les aurait ensuite abandonné à leur propre intelligence pour construire un plan. Il leur reconnaissait cela au moins, à ses éclats. Ils étaient des pointures et leur indépendance en faisait des pièces en mouvements libres qu'il n'avait pas besoin de contrôler en permanence, du moins pas à courte échelle.
Tout son art de la manipulation se basait sur une échelle plus grande. Un pillage, ce n'était rien de plus que leur quotidien, en revanche l'attaque d'une cité telle que Coji n'avait rien d'une sinécure, même pour eux. Il y avait toujours une inconnue dans ses calcules, le tout était de la réduire autant que possible, notamment en jugulant les écarts tant attendus des loups de mers qu'il enverrait bientôt à la guerre. Contre Meniev, tout comme Ekalesias, il allait falloir jouer sur un autre plan. Ils passaient dans la coure supérieur, les erreurs ne se payeraient qu'avec la mort des fautifs. Coji n'était pas seulement une cible riche et mûre qu'il suffisait de prendre en main pour la voir se détacher. Coji était un test, un test pour ceux qui seraient le fer de lance de l'alliance contre le reste du monde. Les éléments pourris seraient éliminés sans que son organisation ne subisse de dégâts irréparables.

Mais de tout cela il ne souffla mot à ce moment précis, dévisageant simplement l'auguste assemblée d'êtres sanguinaires et fondamentalement individualistes, lui-même l'étant bien plus qu'eux tous réunit. Ses outils. Ils avaient fière allure, ses outils. Inÿs, qui tentait de se convaincre que le maître qu'il s'était choisit œuvrait dans leur intérêt à tous et qui l'observait avec respect, droit comme une lance sur sa chaise, le maintient tout militaire. Heawyn le fou, qui espérait, ou s’illusionnait peut-être de sa crédulité face à ses buts pitoyablement prévisibles. Il lui plaisait de le garder dans cet état d'esprit. Le jeune gamin était une force dangereuse mais aisée à saisir. Mais même les épées étaient à double tranchant. Il suffisait de diriger dans la bonne direction et tout irait bien. Lorsqu'il aurait atteint les objectifs fixés par le maître de jade et bien... cela viendrait en temps utiles. Il gardait néanmoins un œil sur lui, par l'entremise du réseau sans failles qu'il avait établis au travers du monde pirate comme des principautés. Restaient Nissea, qu'il appréciait en dépit de son statu de femelle. Ou bien était-ce justement en raison de celui-ci qu'il percevait plus distinctement ses qualités ? Après tout le sexe faible n'était pas spécialement connu pour être un parangon de génie militaire. Mais cette audacieuse jeune femme avait déjà à maintes reprises, prouvé sa valeur. Certes, il existait toujours un risque de trahison, comme avec le reste de sa ménagerie, en dehors peut-être de l'elfe, mais il était une créature à part après tout, cependant si il devait subir un abandon quelconque son pari serait davantage porté vers la force ou l'oeil.

Pinçant les lèvres au comportement d'Arrenadd il désapprouva silencieusement le comportement nonchalant et subtilement libidineux de l'élève qu'il avait formé depuis trente ans. Croisant les orbes miroirs de l'ombre des mers il se fit la réflexion, mue par un surprenant détachement, que le capitaine du Silence avait peut-être trop bien retenu les leçons qu'il lui avait dispensé au sujet de l'être et du paraître. Sous ses dehors sauvage et son comportement de noble faquin courtisant une jeune donzelle pour lui voler sa virginité il y avait bien autre chose. L'expression de ses yeux gris clairs le prouvait assez, il n'avait pas perdu une miette de ce qui s'était jusqu'à présent échangé entre eux, et Daemon doutait qu'il ne relâche réellement son attention. Et ceux jusqu'à son départ. Ce n'était d'ailleurs pas tant le sujet central de la réunion qui lui importait, il s'en doutait, mais ce qui l'entourait, le comportement des autres, le choix des mots... tout était bon à prendre dans la guerre silencieuse qui se livrerait bientôt entre eux, si elle n'avait pas déjà éclatée pour certains.
Les questions virent enfin, et il ne put que réprimer un sourire en voyant Arrenadd se redresser en émettant un son dédaigneux.

« Mais bien sûr Asterian, fonçons de concert dans le panier aux crabes ! Je suis certain que l'on va bien s'amuser ! Pfeu ! Je suis l'oeil, l'oeil pas la griffe ou le bouclier que je sache. Essaye de lancer un œil sur un soldat on verra si ça lui fait quoi que ce soit ! Mon navire n'est pas fait pour servir de marteau »

Daemon leva une main, autant pour l'apaiser que pour demander un silence total durant son discourt. Il admettait beaucoup de choses de la part de ses capitaines mais certainement pas qu'ils lui manquent de respect en pareil instant.

« Mon navire ne passerait pas même si nous tentions d'élargir le fleuve de plusieurs kilomètres. Non, il se postera près de l'embouchure pour en interdire l'accès et s'occupera de nettoyer les alentours afin d'assurer nos arrières. Cependant je commanderais un autre de mes bâtiments, un galion que j'ai récemment arraisonné nommé Le Trident » Il se tu un bref instant, laissant le sous-entendu lié au nom faire son chemin, avant de reprendre posément « Ton Espérance ma chère, est un de nos meilleurs atouts, puisqu'il est le seul de nos navires a ne pas être connu comme un navire pirate dans cette partie du monde. Même si les murailles ne Coji ne sont pas suffisamment garnies pour nos causer du tord elles sont toujours trop hautes pour que nous tentions de les prendre d'assaut comme nous le ferions d'un navire. Il faudra ouvrir la voie de l'intérieur. Pour cela tu devras entrer dans le port intérieur de la cité sous couvert de marchandage et attendre la nuit. Dès que la garde nocturne aura remplacée celle diurne tu sécuriseras le périmètre et ouvrira la porte la plus proche »

Il s’interrompit de nouveau, s'adjugea un verre de vin, puis continua l'explication, une fois de plus.

«Les prédateurs ainsi que le Vengeur auront accomplit le reste du trajet en début de soirée et attendrons ton signal pour entrer, à pied, après avoir laissé les navires près de la berge. Nous aurons repéré par avance les commerces les plus riches et les accès au palais. Nos hommes devront converger vers ces cibles là avant toute autres. Si il nous reste du temps nous nous occuperons du reste de la ville. A cet effet les hommes du Silence et du Vent Blanc d'Inÿs fermerons les portes et les barricaderons avant de rejoindre le reste du pillage. J'enverrais également La Dame Alya, Le Serpent et L'Albatros ratisser le fleuve avant de vous prêter main forte. Une fois le butin chargé il faudra être hors de vue de la ville avant l'aurore, ou l'avoir prise, bien entendue. Si nous pouvons la sécuriser au moins une journée, le temps de la passer au peigne fin nous le faisons mais ne prenez pas de risques inutiles »

Il vit Inÿs se redresser encore davantage si c'était possible et prendre la parole d'une voix paisible pour proposer quelques idées tandis qu'Arrenadd, dans son coin, soupirait lourdement. Il caressa une boucle folle qui se coulait sur la chair tendre de la nuque d'une demi elfe séduisante et murmura dans son oreille de sorte qu'elle seule l'entende« Ce serait un si grand malheur si il advenait quelque chose de ce bon capitaine Asterian... une plus grande part du butin pour nous non ? Je me vois déjà adorer ma déesse des mers sur un tapis d'or...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclat de Jade - Le fouet
avatar
Messages : 72

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Dim 21 Oct - 16:47

      Ainsi, tel était le machiavélique plan de Daemon Blacktyde. Au fond, cela n’était guère étonnant, si l’on considérait la capacité qu’il avait à tout prévoir, à tout organiser minutieusement, sans qu’aucun accroc ne vienne perturber ses prévisions. Il était ainsi. Cet homme était un démon, un être à part, qui évoluait hors des normes de l’espèce humaine. Aussi loin que Nïssea puisse se souvenir, il avait toujours été ainsi, aussi imprévisible qu’un orage. Cela faisait désormais plusieurs longues années qu’elle le connaissait, jamais il n’avait fait d’écart au niveau de sa ligne de conduite, jamais elle ne l’avait vu se contredire ou se tromper. En fait, cet homme semblait détenir le pouvoir de pouvoir prédire quelque chose, que cela se réalise, et parfaitement comme il l’avait décrit. C’était terriblement perturbant, mais également un puissant atout à ne pas négliger ni sous-estimer. Plus que tout, la capitaine de l’Espérance en était parfaitement consciente, et en connaissait les conséquences et les forces, sans même pouvoir y trouver de limites. Effectivement, l’homme qui présidait l’assemblée des capitaines pirates avait à cet instant précis l’air d’être si puissant que rien ne pourrait le tuer ou presque, à un tel point que la nymphe blonde se demanda même s’il n’était pas devenu immortel. Il se dégageait de cet homme une telle aura que la question était parfaitement légitime. Derrière cet éclatant sourire qu’il affichait, un sourire rendu brillant par la blancheur de nacre de ses dents, Dieu seul savait ce qui se cachait en réalité. Daemon était véritablement quelqu’un à part, et Nïssea se félicitait régulièrement qu’il ne soit pas son ennemi intime, sans quoi elle n’aurait pas donné beaucoup pour sa propre peau. L’avoir à ses côtés lui faisait ressentir un curieux sentiment de confiance en soi doublée d’une incroyable volonté. Ce qui était curieux pourtant, c’était que le capitaine de l’Iron Victory n’avait au premier abord pas du tout l’air d’être ce qu’il était en réalité. La première fois qu’elle l’avait rencontré, il n’avait en premier lieu eu l’air que d’un honnête gentilhomme, dont les manières raffinées lui avaient immédiatement accordé l’oreille et la considération de la jeune capitaine. Il avait le discours fluide, intéressant, un esprit vif et amusant tout autant qu’acéré et subtil, ainsi qu’un sens de l’humour délicieux, et ce en plus d’avoir des magnifiques yeux noirs. Deux puits de ténèbres dans lesquels il était ainsi de tomber et de s’y perdre. Curieusement, ils étaient un reflet de l’âme même de Daemon Blacktyde, une image parfaite de ce qu’il était. D’une certaine manière, sa façon de penser était totalement étrangère au commun des mortels, ce qui lui donnait pratiquement des faux airs d’un dieu. Nïssea l’admirait, et même si elle ne parvenait pas à lui accorder une confiance aveugle et absolue, elle ne pouvait s’empêcher de songer à tout ce qu’il avait accompli pour l’alliance, et à quel point toutes ses prédictions s’étaient avérées fondées et s’étaient réalisées. Au fond, il n’était rien de moins qu’un des plus grands génies stratégique de leur époque, et par chance, il était dans le même camp qu’eux.

      La remarque d’Heawyn Asterian fit sortir Nïssea Reivan de sa soudaine et courte torpeur. Elle le considéra de ses grands yeux bleus alors qu’il disait ce qui lui passait par la tête, comme d’habitude. Même si elle ne le détestait pas, elle avait beaucoup de peine à le considérer comme un égal, peut-être à cause de sa folie avérée, ainsi que de sa tendance à perpétrer des massacres plus sanglants les uns que les autres. Il n’était rien de moins qu’un tueur psychopathe, dont la seule occupation était ôter la vie d’innocents, et dont les seules préoccupations étaient combien de têtes pourrait-il couper à son prochain combat. Elle n’avait pas peur de lui, mais il mettait Nïssea mal à l’aise à tel point que même le mystérieux Arrenadd Hilern paraissait bienveillant et sain d’esprit à côté de lui, quoique…Il n’était qu’un fou, après tout. Ses paroles confortèrent encore une fois la jeune capitaine sur sa position concernant Heawyn. Elle savait pertinemment qu’il n’attendait que pouvoir sauter dans le tas, défier le monde entier à l’épée s’il le pouvait, et le fait qu’il mentionne le capitaine du Silence dans un hypothétique assaut surprit la jolie blonde. De ce qu’elle connaissait dudit capitaine, elle savait qu’il était bien plus réfléchi, et que sauter dans la gueule du loup sans la moindre assurance de réussite n’était absolument pas son genre. Elle avait eu vent des abordages qu’il avait mené, des attaques fulgurantes, aussi vives et dangereuses que l’éclair, pour une victoire tout aussi rapide. Il préférait de loin la vitesse à la force pure, et voilà pourquoi il ne serait probablement à la pointe d’un assaut. Un bref regard ainsi que les paroles d’Arrenadd confirmèrent cette hypothèse. Il était prudent, intelligent et rusé, ce serait un formidable gâchis que de l’envoyer tuer des gens, mieux valait laisser Heawyn Asterian s’en occuper, il le faisait bien et aimait ça. Quand Daemon exposa ensuite la fin de son plan, son intervention eu l’effet escompté, elle coupa net le début de dispute qui débutait entre les deux capitaines, qui manifestement ne s’appréciaient que quand ils ne se voyaient pas.

      Nïssea fut surprise que son navire soit l’une des clés de voute de la stratégie du capitaine de l’Iron Victory, même si au fond, cela ne l’étonnait pas. Il avait encore une fois raison. Coji était très loin de ses zones habituelles, ce qui faisait qu’effectivement, elle n’était que peu connue dans la région. Ainsi, son rôle serait primordial, une fois encore. Elle sentit une certaine fierté, dans la mesure où il lui faisait confiance pour réussir, ce qui était quelque peu grisant. Finalement, son objectif était relativement simple à comprendre, à défaut d’être simple à réaliser. Mais là était le réel défi pour elle. Maintenant qu’elle connaissait le rôle qu’elle aurait à tenir, il lui fallait échafauder son propre plan pour y arriver. C’était là ce qui la motivait le plus, car c’était uniquement ainsi qu’elle pouvait prouver sa valeur pour l’alliance de jade. Dès lors, une de ses prochaines tâches serait de trouver un moyen de s’infiltrer dans Coji, d’y rester suffisamment longtemps pour étudier les défenses depuis l’intérieur puis de les saboter une à une avant d’ouvrir les portes pour que ses complices puissent entrer en ville sans recevoir d’opposition. Elle devrait agir de manière prudente et subtile, sans éveiller l’attention. En faisant une rapide estimation, elle pensa qu’arriver une semaine avant l’attaque serait bien pour elle. Il lui faudrait un certain temps pour pouvoir déceler quelques points faibles à exploiter, ainsi que de repérer une faille dans les rondes de la garde de la ville, c’était là le seul moyen de pouvoir s’approcher des commandes des portes. Infiltrer la garde serait trop long et trop difficile, surtout qu’il faudrait encore avoir la chance que ses hommes soient de ronde ce jour-là. Cette option-ci était à écarter, car elle était trop longue à mettre en place, sans compter le facteur chance beaucoup trop important pour assurer le succès de sa mission. Le mieux était encore de connaître à quelle heure les gardes faisaient leur échange de ronde, arriver à cet instant précis et les liquider les uns après les autres jusqu’au point de contrôle des portes, puis attendre la nuit. Toutefois, il lui fallait en plus une certaine imagination, puisque des soldats manquants après une ronde était quelque peu suspect. Enfin, elle verrait en temps et en heure, de toute manière, rien ne pressait pour elle, pour le moment, mieux valait écouter la suite et la probable fin du plan de Daemon. Il était dans la droite ligne de ce qu’il proposait habituellement ; rien ne serait laissé au hasard, tout serait contrôlé et parfaitement maîtrisé, comme d’habitude. Dès que Nïssea aurait ouvert les portes, les chiens fous de l’alliance entreraient, afin de commencer tout de suite la seule tâche pour laquelle ils étaient bon ; tuer plein de gens afin de faire régner la terreur et d’éliminer la résistance. En fait, c’était là le sale boulot, celui que beaucoup répugnaient à faire, mais les heureux élus étaient toujours satisfaits de s’adonner à leur passe-temps favori. En général, c’était le passage que la jeune capitaine appréciait le moins. Tant de violence gratuite la dégoutait, et confortait son idée selon laquelle beaucoup d’humains ne valaient pas mieux que des animaux. Ensuite de quoi, une fois qu’ils auraient nettoyé les cibles principales, viendraient les renforts sous la forme d’autres navires qui d’abord barricaderaient les entrées avant de prêter main forte pour le pillage. Quelques navires seraient enfin utilisés pour être sûrs que personne ne parviendrait à s’échapper par le fleuve. En théorie, le plan semblait parfait et aucune opposition ne semblait en mesure de pouvoir éviter une telle mise-à-sac de Coji. Nïssea fit un sourire, satisfaite. Son trésor personnel allait quelque peu grossir, perspective qui la réjouissait beaucoup, comme à chaque fois. Un des seuls aspects des combats à venir qui satisfait la demi-elfe était qu’elle pourrait ressortir son fouet pour la première fois depuis très longtemps, arme avec laquelle elle s’était fait une solide réputation, et surtout, arme qui faisait sa renommée et qui était son signe distinctif.

      Quand Daemon évoqua le chargement du butin, Nïssea eut une idée.

      « -Concernant le butin, je peux m’arranger pour vendre toutes mes marchandises à Coji, de manière à avoir les cales totalement vide, ou presque, le soir de l’attaque. Même si je dois brader quelques un des produits de luxe que je vends, je pense que vu le butin que nous amasserons chacun, ça sera rentable pour moi et mon équipage, et cela pourrait rendre service à certains de nos capitaines qui ont un navire plus petit que le mien, et comme les massacres ne sont pas mon truc, je peux également m’occuper de la logistique concernant les chargements, et organiser directement la répartition des butins, histoire que nous ne perdions pas de temps. »

      En réalité, la perspective de pouvoir amasser un énorme trésor dans ses cales l’enchantait, même si elle savait qu’elle devrait partager ensuite, mais la vision serait pour elle magnifique, quelque chose d’unique qu’elle voulait voir une fois dans sa vie. Rien que l’idée l’émoustillait au plus haut point, mais une autre distraction vint attirer son attention sitôt que Daemon eut fini de parler. Elle sentit ses cheveux bouger légèrement sous les caresses de son charmant voisin. Comme à chaque fois qu’il lui murmurait des choses à l’oreille, elle frissonna, puis remonta encore sa main de quelques pouces, jusqu’à survoler de manière aérienne le renflement que la virilité d’Arrenadd faisait à son pantalon. Ses paroles étaient du miel, une fois encore, comme toujours. Cet homme savait la charmer et la séduire, indubitablement. C’était là une des plus grande faiblesse de la demi-elfe, qui appréciait les plaisirs de la chair autant que le plaisir matérialiste que de compter sa fortune. Cependant, elle ne considérait cela que comme un des uniques plaisirs qu’elle s’autorisait de temps à autres, et seulement en de bonne compagnie. Elle adressa un regard en coin à son complice, de ses grands yeux azur, puis lui fit un rapide clin d’œil, chose qu’elle lui faisait souvent à chaque fois qu’elle lui confessait quelque chose à voix basse.

      « -Oui en effet, ce serait fort dommage pour l’alliance de perdre un de ses capitaines majeurs…Surtout lui, néanmoins, toutes les richesses du monde ne suffiraient pas à nous consoler de sa perte, n’est-ce pas ? »

      Elle marqua une petite pause, avant d’ajouter avec un ton faussement indigné, et ce en dépit d’une fugace rougeur qui lui colora le teint.

      « -Alors comme ça monsieur pense m’acheter avec un tapis d’or ? Je ne suis pas de ce genre de femmes, mon cher capitaine. Peut-être vous-êtes-vous trompé de personne. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclat de Jade ~ La Force
avatar
Messages : 8

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Dim 28 Oct - 4:06

Il était déjà ici depuis trop longtemps il commençait à ne plus supporter ses confrères. Assis sur cette chaise, il ne pouvait rien faire d'intéressant. Écouter des gens parler. Il en savait déjà assez pour l'attaque et s'ils avaient autre chose à communiquer ils n'avaient qu'à lui envoyer un message. Ils se débrouilleraient bien pour le faire parvenir jusqu'à lui. Parler, parler et parler. C'est tout ce qu'ils savaient faire. Ils avaient beau être les meilleurs capitaines ils n'en restaient pas moins des gens beaucoup trop bavard pour Heawyn. Ce qui l'énervait encore plus c'était les chuchotements. Chuchotement voulait nécessairement dire secret et secret était un mot qu'il détestait. Secret est ce qu'il avait été pendant tellement longtemps qu'il avait appris à haïr ce mot. Alors quand les deux capitaines à côtés de lui décidèrent de se parler "en privé' il ne put se retenir d'afficher une expression de colère sur son visage. Il les fusilla aussi des yeux. Quoi qu'ils se disent ça ne présageait rien de bon. Il trouvait déjà que tout le monde était trop proche dans cette alliance alors des rapprochements aussi intimes entre cette femme et cet homme était de trop.

Le pirate se leva d'un coup et tourna les taons, il préférait partir tout de suite avant de s'attaquer aux autres éclats. Si la réunion dégénérait par sa faute il risquait d'avoir de gros ennui et pour l'instant il avait encore besoin d'eux tous pour s'avancer dans son plan. Il ne pouvait pas se permettre de se les mettre plus à dos qu'ils ne l'étaient déjà. Il s'avançait vers la porte avec un pas décider à quitter cette assemblée au plus vite. Néanmoins, au moment de poser sa main ganter sur la poignée dorée de cette immense porte son nom résonna dans la salle.

Daemon n'avait pas l'air enchanté que "sa force" les quitte un peu plus tôt que prévu. Heawyn éloigna sa main de la poignée de porte et s'efforça d'afficher un sourire sur son visage. Il tourna ensuite lentement son corps en direction du Maître et le regarda. Il savait qu'il ne le laisserait pas partir aussi facilement, mais il n'avait aucune envie de moisir ici dans ce repaire à écouter un elfe…Une…femme et un cannibale parler comme des amis parlent d'une fête qu'ils organisent. Certes, il n'était pas le plus intelligent d'entre eux, mais lui étaient un véritable pirate et pas une petite ménagère pourri gâté qui avait grandi dans le luxe. Il ne s'ennuyait pas de détails inutiles et de compagnons inintéressant. Depuis sa naissance il était pirate et il savait comment il fallait agir. Bien sur, il fallait un minimum de préparation avant d'attaquer, quel imbécile se jetterait dans la gueule du loup rien que pour y perdre ? Non, il fallait de l'organisation, mais cette phase passé il ne fallait pas se perdre en discours inutiles et en futilités de nobles.

Tandis qu'une multitude de choses fusaient dans sa tête, Daemon avait le regard fixé sur lui. Pas un regard qui l'aurait fusillé, non. Un regard simple, mais fort. Il était le chef et il le prouvait. Il était fait pour ça. Il avait tous les atouts pour ça. Surtout pour être le Maître de pirates aussi puissants, mais aussi différents. Il avait su les réunir malgré leur différences et elles étaient de taille, ces différences. Qui aurait pu croire que dans ce monde de sang et de carnage une femme aurait survécu et surtout qu'elle serait devenue aussi crainte ? Heawyn n'y aurait jamais cru s'il ne l'avait pas vu et il en avait vu des choses et pas toujours belles.

Beaucoup de gens pensaient qu'il était devenu fou après avoir vécu et vu toutes ces choses affreuses. Ils se trompaient tous. Il n'était pas fou non. Il allait sauver le monde en l'annihilant. S'il aimait tuer ce n'était pas uniquement par plaisir personnel, enfin presque. Les gens ne comprenaient pas qu'il devait détruire ce monde qui pouvait contenir des horreurs pareil. Tuer, détruire, anéantir, annihiler. Seulement car ce monde n'était pas fait pour durer. Quand tout serait parti en fumée un nouveau monde pourrait renaître. Un monde dans lequel personne ne laisserait un bébé à la mer pour rester parmi une bande de monstre humain ou thériantrophes. Il se sacrifiait même lui-même pour sa cause. Il avait déjà tuer une source de problème, son père celui qui avait osé créer un être comme lui, mais ce n'était pas suffisant. La vrai source du problème était tout simplement ce monde dans son entièreté. Sa façon de fonctionner créer de lui-même des gens comme lui. Dès personnes obliger de vivre une vie misérable en endurant toute les souffrances du monde. Jamais quelque chose comme ça ne devrait arriver.

Fou ! FOU ?! Ils le croyaient tous fou parce qu'il voulait les sauver d'un monde en décadence, en déchéance. C'était tout ce à quoi il avait droit après avoir subi ça ? Même pas de reconnaissance alors qu'il essayait désespérément de les sauver. Maintenant de toute façon il n'avait plus peur d'être perçu comme un démon s'il le faudrait. Il passerait pour le méchant même s'il était le seul héros de l'histoire. Il fallait bien faire des compromis pour sauver ce monde devenu trop malade, ce monde trop corrompu par le mauvais.

Le pirate était parti dans ses divagations, mais revint à la réalité quand Daemon répéta son nom. Ses yeux se concentrèrent sur lui, ignorant totalement les autres capitaines. Maintenant il était vraiment décidé. Il allait partir, car il devait continuer sa mission au plus vite. Il ne manquerait néanmoins pas d'être là au rendez-vous pour Daemon, il était bien l'un des seul qui savait le convaincre. Il se pencha en mettant son bras devant lui et se tourna une nouvelle fois vers la porte, mais cette fois-ci il l'ouvrit, sortit et la referma derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Ven 16 Nov - 18:35

Tout le monde était trop proche, dans cette alliance. Mais c'était justement la le jeux dangereux des relations sur le long terme. On ne pouvait manquer de s'attacher d'une façon ou d'une autre. S'attacher, un terme que trop d'individus associaient à un échange bénéfique, lors même que l'échange en question dépendait des deux partis qui le créait. Ainsi, il pouvait tout à fait être des plus négatifs, tel qu'il se dessinait entre Nissea et Heawyn, ou carrément homicide, cette fois entre le précédent et Arrenadd. Oh bien sûr, Asterian n'était pas bon du tout pour s'attirer les faveurs de qui que ce soit, moins encore de ses pairs capitaines qui n'avaient de gentillesse et de magnanimité... que de vagues approximations, certaines, bien entendu, meilleurs que d'autres. Mais après tout le pauvre enfant n'était pas spécialement fait pour comprendre quelque chose d'aussi subtile qu'une relation à double sens. Pour un être classique il s'agissait là, simplement, d'un échange mutuelle et de la reconnaissance de l'autre dans un cadre plus ou moins amical, rival, ou qu'en savait-il encore. Pour un individu conscient des bienfaits qu'une relation peut apporter, il s'agissait surtout d'obtenir le maximum de ses contactes sans pour autant se mettre en danger. Et puis, finalement, il y avait les imbéciles qui pensaient s'en sortir seul, en se mettant le monde à dos, des imbéciles du genre d'Astérian, pas bon à autre chose qu'à massacrer joyeusement tout ce qui lui passait sous la main.

Le capitaine rouge, de par son être brut et rude, n'était pas un joueur, seulement un pion fermant les yeux sur la vérité de son existence et s'acharnant à s'enfermer dans un monde illusoire où sa toute puissance n'était ni contestée, ni prise en rivalité avec d'autres formes de suprématies plus subtiles et plus évoluées. Le reste de l'alliance avait eut l'opportunité de former des liens, quels qu'ils soient. Astérian avait coupé touts ses possibilités sans exception et il allait, très vite, en payer le prix. La raison pour laquelle il avait décidé de le recruter pour le compte de l'alliance avait toujours été claire. Il était une épée, et devait servir à l'agression, et il faisait ça très bien. Mais une épée s’ébréchait, se brisait. Et jamais elle n'était irremplaçable. Tant qu'Astérian serait utile, il l'utiliserait. Il valait mieux, cependant, ne pas croire qu'un manquement aux règles limpides du capitaine de fer n’entraînerait pas de sanctions. Tôt ou tard, il payerait absolument toutes les insultes qu'il avait lancé. Mais Daemon n'était pas psycho-rigide, ni tant épris de son ego qu'il agisse en homme outré n'ayant à cœur que de venger son amour propre blessé. Non. Il savait que le bien de l'alliance primait sur le sien, il attendrait donc de ne plus avoir besoin de lui pour lui faire payer les affronts nombreux et variés. Plus tard, oui, rien ne pressait. D'autant qu'il savait que, comme tout les autres éclats, il n'ignorait absolument pas qui était le maître. Et justement, contrairement aux autres il passait outre, tout comme en cet instant. Ses yeux sombres s'étaient posés sur le maître du Vengeur, celui-ci s'était un instant figé, sans doute prit de quelques pensées dont il n'avait ni l'envie, ni l'intérêt d'analyser ou, même, de connaître réellement. Les considérations d'esprits inférieurs lui étaient uniquement agréables lorsqu'elles tentaient de s'élever au dessus du charnier incontestablement détestable de la médiocrité ambiante. ça... ou lorsqu'elles le concernait de manière homicide, directes ou indirectes. Dans ces cas là, il consentait, gracieusement, à s'occuper d'eux en temps qu'individus, et non en temps que pion sur sa table de jeu. Oh, bien sûr, il avait ses propres affinités. Il se targuait, cependant, de savoir s'en détacher, contrairement à beaucoup d'autres. Hors, si, comme il l'attendait, il devait faire un choix entre ses affinités, et un outil aisément remplaçable, il était évident qu'il s'octroierait la possibilité d'une réaction bassement humaine, choisissant son affinité. Mais bien entendu, il n'en était pas encore là. En fait, pendant un bref instant, il avait, stupidement, espéré qu'Astérian se montre raisonnable. Mais non. Tant pis pour lui, il en subirait les conséquences. Celles-ci ne seraient pas forcément justes, mais ça n'entrait pas en ligne de compte. Pas plus que le respect du rouge pour lui, ni ses services au nom de l'alliance. A l'heure du jugement, seules les fautes seraient pesées, pas le reste.

Car oui, Daemon était, malgré son caractère unique et ses capacités d'analyses, de déductions et de calcules, un homme. Ou du moins, un sang-mêlé. Un humain croisé de thériantrophe. Mais il restait néanmoins de ces créatures au fond profondément pourri par des certitudes vaines et niaises et un ego sur dimensionné dès la naissance. Bon... ses certitudes n'étaient peut-être pas vaine, et certainement pas niaise, mais tout cela n'était que pure forme. Au fond, la seule chose qui comptait, ce serait la sentence qu'il rendrait et les arguments la soutenant. Le reste serait à la discrétion de certains nantis. Ils n'en étaient pas encore là, fort heureusement. Pour l'instant, ils devaient préparer la première attaque d'importance, le premier véritable coup qui ébranlerait les principautés en leur nom propre et pas celui de quelque roitelet du nord. Cette fois était la bonne, et il ne laisserait personne gâcher ce moment si spéc....

« Arrenadd... »

Il n'avait pas élevé la voix, mais le tranchant de son ton ne laissait absolument pas d'hésitations sur le sérieux de l'ordre silencieux qui suivait le nom de L'oeil. Il ne souffrirait pas qu'un autre de ses capitaines décide de n'en faire qu'à sa tête. Hors, lorsque le cannibale s'était brusquement levé, en délaissant un bref instant sa douce amie à qui il susurrait précédemment des mots encore inconnu de son auguste personne. Mais il les lui arracherait en temps et en heure, sur l'oreiller si il devait en arriver là, point que ça le gène le moins du monde. Il croisa les yeux gris orageux du pirate, et, un bref instant, il y vit l'éclat meurtrier d'une malice profonde et insidieuse, avant que ses deux pierres noires ne l'éteigne d'un éclat métallique. La scène resta figée un bref instant. Un instant qui sembla durer une éternité, avant qu'Arren ne ploie enfin et, avec une grimace dédaigneuse, s’affale de nouveau sur sa chaise, s'étirant de tout son long en reposant une main sur la cuisse de Nissea, détournant son attention vers la délicieuse créature qui avait bien plus d'intérêt qu'un stupide chien de guerre de bas étage. Les lèvres sombres s'ourlèrent d'un sourire délicatement séducteur

« Ah veille à m'excuser, lorsqu'un moustique t'agace trop tu as toujours tendance à vouloir l'écraser. Tant pis, il est partit ! Mais, voyons... » Il fit mine de réfléchir

« Oui, je pense que vous êtes ce genre de femme ! Du moins ! Je pense que vous méritez amplement un tas d'or, rien que pour un coup d'oeil de vos beaux yeux. Et puis je suis certain qu'un lit de gemmes serait le meilleur des autels pour faire honneur à vos charmes, douce demoiselle »

Il prit délicatement sa main et l'embrassa, caressant la peau de ses lèvres froides avec un regard de prédateur devant une superbe gazelle élancée. Mais il n'eut pas le temps d'en dire davantage, bien qu'il l'aurait grandement désiré. En effet, Daemon, les regardant avec insistance, mais sans agressivité, accompagné dans son geste par Inÿs, il reprit la parole.

« Ta proposition, Nissea, est parfaite, je suis pour. Plus nous pourrons emmagasiner de butin mieux se sera. Tu es sans doute la mieux placée pour t'occuper des détails techniques du chargement »

Après tout, elle était marchande autant que pirate, c'était naturel de lui confier une telle tâche plutôt qu'à son bouclier qui ne transportait pas souvent de chargement, de quelques sortes que ce soit. Les derniers détails n'avaient que peu d'importance. Il s'agissait surtout de choisir les derniers membres de l'expédition, de déterminer les signaux et les horaires exactes. Une fois que ce fut fait il renvoya les autres capitaines à leurs occupations . Sur le point de partir, il retint la demoiselle, Nissea Reivan, qu'il observa de ses orbes noires un bref moment.

« Lorsque nous en aurons terminés avec cette attaque, j'aurais une autre mission à te confier, quelque chose qui ne sied qu'à une dame de ton rang ma chère. Un petit tour à la coure d'Ekalesias, qu'en dirait-tu ? Sous couverture, bien entendu »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclat de Jade - Le fouet
avatar
Messages : 72

MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   Ven 23 Nov - 12:00

      La réunion était doucement retombée dans une morosité que Nïssea ne connaissait que trop bien. Comme presque à chaque fois, les dissensions arrivaient enfin, révélées par le caractère imprévisible de chaque capitaine. Régulièrement, des disputes éclataient, car en général, chacun possédait sa propre vision des choses, ce qui compliquait fortement la mise en commun d’un plan. Il n’était pas rare qu’Heawyn Asterian se conduise comme il venait de le faire, de quitter rageusement la pièce. Ce capitaine au caractère violent était le personnage le plus désagréable qui soit lorsqu’il s’agissait de mettre au point un plan. En effet, cet homme était profondément attiré par tout ce qui ressemblait de près ou de loin à des massacres, peu importe la raison ainsi que la forme. Tout ce qui semblait lui importer était de plonger son épée dans le sang de gens, innocents ou pas, pour une cause juste, pour celle de l’alliance de Jade, pour lui ou même simplement par plaisir ou pire encore, pour tuer le temps.

      Nïssea Reivan n’aimait pas ce genre de comportement stupide, enfantin et particulièrement constructif. Cependant, elle avait toujours considéré Daemon Blacktyde comme un chef, et par conséquent, la discipline et les remises à l’ordre lui incombaient. Dans le fond, elle ne se considérait que comme une arme que cet homme pouvait utiliser, bien qu’elle était très sensible à l’utilisation qu’il faisait d’elle et de son précieux navire. En réalité, la marchande ne voyait que d’un très mauvais œil toute forme de violence gratuite, même si elle n’abhorrait pas les combats et les affrontements ouverts pour autant. Du moment qu’il y avait une raison tout à fait officielle, cela ne la dérangeait pas outre mesure. Tuer pour le simple plaisir de le faire était pour elle un crime innommable, qu’elle méprisait par-dessus tout ou presque. Elle fronça les sourcils quelques instants, demeurant muette dans le début de dispute qui menait d’éclater ouvertement. D’un côté, Heawyn, de l’autre Arrenadd, les deux se dévisageant avec des regards mauvais, échangeant des regards particulièrement peu amicaux. La demi-elfe sentait son voisin frémir d’une rage à peine contenue, et elle posa sa main sur la sienne, pour tenter de le calmer quelque peu, quand bien même c’était inutile.

      A la simple écoute de son propre nom, le capitaine du silence se rassit, s’étalant sur la table, laissant Heawyn partir, comme il le souhaitait dans premier lieu. Après tout, il faisait toujours pareil. Ce qui était l’origine de la basse estime que Nïssea avait pour lui venait principalement du fait que cet homme agissait toujours de la même manière, sans aucune forme de réflexion poussée. Il semblait poussé à agir par des instincts primaires, des pulsions animales qui lui donnaient à peine le statut d’être humain. Arrenadd était lui au contraire bien plus mystérieux, tout aussi dangereux certes, mais ô combien différent, et intéressant. Nïssea lui sourit doucement, presque tendrement. Après tout, il n’était rien de moins que son amant, celui qu’elle préférait entre tous. Quand il reposa sa main sur la cuisse élancée de la jeune femme, elle en ressentit un élan de chaleur familier, ainsi qu’une pointe d’excitation. Si seulement ils avaient pu être seuls quelques instants ! Chassant cette pensée déplacée pour le moment, la jeune femme reporta son attention sur Daemon Blacktyde qui, tout en conservant son expression majestueuse, semblait profondément consterné par la scène qui venait d’avoir lieu sous ses yeux. Que deux capitaines affichent ainsi leur opinion était très inhabituel, et reflétait assez bien le climat tendu qui régnait entre les différents membres de l’alliance depuis quelques temps. La demi-elfe laissa un profond soupir s’échapper entre ses lèvres délicatement ourlées. Elle espérait que cette altercation n’allait en rien perturber les plans de Blacktyde, sans quoi cela pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour l’alliance et ses membres.

      Comme à chaque fois, Nïssea préféra ne pas s’en mêler. Elle estimait que cela n’avait aucun sens de s’immiscer ainsi dans des disputes qui après tout ne la concernaient que très indirectement. Son mutisme était la seule arme qu’elle possédait pour ne pas se retrouver ainsi à devoir prendre parti pour l’un ou l’autre. Et de toute manière, son avis était presque toujours partial, et appuyait systématiquement celui d’Arrenadd Hilern. Il était très rare qu’elle soit en profond désaccord avec lui, et ne se gênait pas pour l’exprimer lorsque tel était le cas. Cependant, l’altercation avec Heawyn était d’un tout autre registre, et elle avait estimé que s’en mêler serait déplacé, hypocrite et certainement pas constructif. La parole était d’argent mais le silence d’or, quant à l’affection qu’elle portait au charmant capitaine du silence, elle était encore plus importante à ses yeux. Aussitôt que son voisin s’était rassis, elle l’avait immédiatement excusé. Après tout, qui pourrait lui en vouloir pour quelque chose d’aussi futile et peu important ? Un imbécile certainement, mais pas elle. Elle considérait l’attitude du séduisant homme comme normale au vu de la situation. Elle lui sourit à nouveau lorsqu’il la pria de l’excuser. Après quoi il lui fit un baise main aussi flatteur que séducteur, et la jeune femme dut se retenir pour ne pas lui sauter dessus et l’embrasser sauvagement. Daemon reprit la parole, et Nïssea quitta des yeux son amant pour les diriger vers le capitaine de l’iron victory.

      Il approuvait son plan, ce qui la satisfaisait beaucoup. Encore une fois, elle serait importante pour l’alliance, l’une des pièces maîtresse de leur plan. Même si elle était de nature à ne pas être flattée facilement, ce genre de phrases lui charmaient son égo de manière parfaitement agréable, et lui donnait l’impression jouissive d’être inestimable au sein de leur organisation. Dans tous les cas, elle se considérait comme utile quoi qu’il se passe, et dans presque n’importe quelle situation. Son navire était l’un des plus lourdement armés de l’alliance, et formait régulièrement un point de ralliement pour de nombreux navires, tant sa taille imposante le rendait reconnaissait par tous les petits bâtiments de pirates mineurs. Outre l’iron victory, son Espérance était l’un des navires les plus grands de l’alliance, peut-être même le plus grand. En tant que personnage rusé, la demi-elfe savait pertinemment que même si son navire était bien défendu, son principal atout était les cales gigantesque qu’il possédait et le plan qu’elle avait suggéré en tirait parfaitement profit.

      Après avoir donné son approbation, Daemon Blacktyde les congédia tous, et les trois capitaines prirent la porte, Nïssea en dernière position. Cette dernière fut cependant retenue par son chef, qui l’avait retenu avec douceur, en lui saisissant le poignet avec délicatesse. La jeune femme se figea et se retourna, plongeant ses grands yeux azur dans le regard noir tel les abysses de Daemon. La mission qu’il lui proposa était inattendue, mais terriblement tentante, aussi accepta-t-elle.

      « -Un tour à Ekalesias ? Pourquoi pas. C’est une destination peu commune pour moi, et certains de mes produits se vendront bien, j’en suis persuadée. Cependant, pour quelle raison exactement m’envoyez-vous là-bas ? »

      Evidemment, la question n’était pas hostile du tout, mais elle cherchait à savoir, ce qui était parfaitement compréhensible. Daemon avait l’habitude d’être quelque peu mystérieux concernant ses ordres, et cela aboutissait parfois à des situations dans lesquelles on devait accomplir des missions sans informations précises. En l’occurrence, se rendre dans l’une des cités les mieux défendues du continent paraissait dangereux aux yeux de Nïssea, mais son chef devait avoir une raison, comme de coutume. En fait, sans couverture, c’était un suicide pur. Son navire était connu, malgré tous les efforts qu’elle faisait pour lui maintenir une couverture. L’apparence de l’Espérance était continuellement modifiée, notamment la couleur des voiles aussi que du pont et de la coque. Entretenu de manière experte, le navire semblait perpétuellement neuf, ce qui ne lui donnait pas du tout l’air d’un navire pirate. Cependant, se rendre à Ekalesias était autrement plus dangereux que dans un petit village de pêcheurs.

      « -Bien évidemment, je vous fais parfaitement confiance pour la couverture. A vous de me donner les informations que vous jugerez importantes. Je me débrouillerai par la suite, comme d’habitude. »

      Les grands yeux bleus de la jeune femme brillaient de malice. Comme souvent, Daemon semblait surpris et apprécier la vivacité d’esprit de la capitaine. Réfléchissant un court un instant, elle sourit à nouveau.

      « -Le plus simple serait que vous m’écriviez le tout sur un parchemin cacheté, et que vous le fassiez amener sur mon navire par l’un de vos marins. Ainsi vous aurez tout loisir de m’expliquer en détail cela. Veuillez m’excuser, mais j’ai à faire, outre une discussion importante que j’ai à tenir, mon navire nécessite des réparations et des ajustements que j’aimerais bien pouvoir superviser. A bientôt, capitaine Blacktyde. »

      Elle s’approcha de lui et lui glissa un baiser sur la joue, comme elle le faisait à chaque fois. Puis, elle se retourna vivement puis sortit, accélérant l’allure pour rattraper Arrenadd qui déjà était hors de vue. Elle courut presque pour arriver à sa hauteur et glissa un bras sous le sien. Avec un grand sourire, elle lui glissa à l’oreille.

      « -Ainsi vous partez sans me dire ‘au revoir’ ? Vous êtes moins bien éduqué que vous voulez bien le montrer, mon brave. Heureusement que je ne suis pas susceptible comme beaucoup de mégères avec qui vous partagez votre couche, je vous aurais déjà coupé une main ou une oreille, que j’aurais ensuite clouée au mat de l’Espérance en guise de trophée. »

      Arborant un air mutin et malicieux, elle lui mit une tape sur la fesse, et partit d’un grand rire cristallin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'appel de jade [PV membres de l'alliance]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel de jade [PV membres de l'alliance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: Mers & OcéansTitre :: Navigation-