Partagez | 
 

 Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bras droit d'Esmerin
avatar
Ennemis : cela dépends de mon humeur à vrai dire.
Messages : 9

MessageSujet: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Sam 6 Oct - 17:43

« BWAA » Voici le bruit disgracieux que venait d'émettre la demoiselle à peine réveillée, elle scruta d'un regard flapi l'endroit où elle se trouvait. Décidément elle ne se faisait pas trop au fait qu'elle venait d'être nommé bras droit aussi vite dans une tribu qu'elle ne connaît que depuis peu de temps. La confiance, ça elle en avait, ce n'était pas le problème, son caractère effronté et impulsif lui porterons certainement préjudice, sans compter la sociabilité avec les autres. A vrai dire là... elle n'était que moyennement confiante, elle pouvait tout aussi bien se faire respecter par la force... mais je doute que ce soit une bonne manière de faire. La première réaction de la demoiselle en se levant correspondait tout à fait à son personnage nonchalant, se grattouillant le ventre avançant machinalement vers une petite sacoche qui se trouvait à deux pas d'elle.

« hmglml... faim.. hmm »

Après avoir relativement bien exprimé ses pensées les plus profondes du moment, la donzelle s'assit lamentablement par terre, à nouveau et se saisit de la sacoche qui renfermait des feuilles recouvrant des morceaux de viande. Et oui.. maintenant elle était obligée d'avoir des réserves pour, par la suite, aider dans sa nouvelle tribu. Elle ne se fit pas prier pour dévorer la tendre nourriture, bon remarque elle avait tout son temps, le chef ne l'a pas appelé pour une quelconque requête donc autant en profiter. Elle commence à peine et est déjà au repos, si ce n'était pas la belle vie ça. Enfin bon, de manière à rester un minimum présentable, la demoiselle se débarbouilla puis se vêtit d'une tunique de toile à la couleur légèrement effacée, d'un rouge plutôt marron, vieilli par le temps. Elle enfila ses deux bottines de cuir rafistolés par endroit et bien évidemment sa fine écharpe qu'elle n'oublierai sous aucun prétexte, de toute façon avec les températures « estivales » qu'il faisait dehors, difficile de l'oublier, même avec le caractère ardent de la donzelle.

Elle finit par sortir de son nouvel abri constatant avec joie qu'il venait de neiger à nouveau. Et là, aucun de vous ne pouvez s'attendre à cela, mais elle s'étala de toute sa longueur dans la poudreuse sur son palier, et oui comme les gosses. Bon elle n'en est pas au point de faire l'ange dans la neige non plus, là déjà elle venait de perdre au moins cinquante points en dignité. Elle se releva nonchalamment comme si tout était normal, s'essuya rapidement le visage et jeta un coup d’œil de droite à gauche afin de vérifier que personne ne l'ait remarqué. Écoutez, il vaut mieux feindre que d'affronter la vérité en face. Holëna se balada dans le village, observant les moindre recoin... il était joli, mais bon rien d’exceptionnelle non plus, elle a du mal à comprendre pourquoi il y a tant d'éloge sur ce village, après tout il est … blanc.

Bon après tout elle allait peut-être aller voir ce cher Elirël afin qu'il lui donne quelque chose à faire, était-il tôt ? Il n'y avait strictement personne dans les alentours, perdu dans un désert de neige et d'arbre grelottant sous la fraîcheur ambiante. Hmm voyons voir elle pourrait aussi bien partir à la chasse et réapprovisionner le village ne serait-ce qu'un peu, mais si jamais le jeune chef avait besoin d'elle, c'est bête... mais elle serait plus là, il lui a pourtant répété à plusieurs reprises d'être disponible. Rahh ! Voilà ça devenait ennuyant. Bon elle se décida à y aller tout de même, bien sûr elle marchait vite et ne regardait pas devant elle et biiien évidement, PAF ! Elle fonçait sur quelqu'un. Qu'est ce qu'elle était originale. De plus qu'elle n'avait sentit la présence de personne, son flair se faisait-il vieux ? A seulement vingt-deux années... elle est précoce. La jeune albinos releva la tête lentement vers la personne qu'elle venait d'importuner, oubliant de même qu'elle tirait une tronche en pleine réflexion, pour vous donner une petite idée je dirais que c'est une tête qui signifierait « Hein ! Tu m'cherches là ? ». Autrement dit, rien de bien amical, elle le dévisagea sans penser à s'excuser, ce n'est pas comme si elle avait l'habitude de parler aux autres... donc la politesse et elle, ça faisait deux. Il avait de beaux cheveux... oui je sais ce n'est pas le genre de remarque que l'on peut faire lorsque l'on rencontre une personne, mais que voulez vous... il a les cheveux rouges ! Elle ne peut que trouver ça magnifique, enfin bon. Elle se recula d'un ou deux pas afin de lui faire face convenablement... enfin avec un peu plus de respect.

« euh... excusez-moi... j'ai la tête ailleurs. Je m’appelle Holëna ! A qui ais-je l'honneur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Sam 6 Oct - 19:22

Une nouvelle journée débutait et comme à son habitude, le premier lever n'était autre que le Maître de Guerre qui en tout et pour tout devait réunir tout juste 5 ou 6 heures de sommeil. Wolfgang est un véritable travailleur acharné, il n'est pas rare de le voir encore dans la forge alors que tout le monde est parti se reposer. Exceptionnellement, le Forgeron avait décidé de ne pas réveiller le sien afin de se retrouver un peu tout seul, car cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas retrouvé. Prenant soin de se coiffer avant de sortir ainsi que d'enfiler son masque il se dirigea vers la porte de ses appartements attrapant au passage son long manteau de cuir noir. En veillant à ce qu'il soit convenablement attaché bouton par bouton il laissa la porte se refermer lentement derrière lui avant de prendre la direction de la ville, qu'allait-il bien pouvoir faire aujourd'hui ? Peut-être un entraînement ? Non, il n'avait pas l'air d'en avoir envie. En sortant de la bâtisse il put s'apercevoir qu'il neigeait, un fait qui n'était pas rare ici bien entendu, mais ce jour était intéressant et les flocons semblaient si pur et si magnifique que Wolfgang décida de rejoindre l'endroit le plus haut de la Tribu afin d'y observer la vue, des moments de calme que n'importe qui pourrait apprécier encore fallait-il savoir quand en profiter.

Une quinzaine de minutes passèrent quand on put entendre un bruit sourd précédé d'un grognement retentir, le Forgeron s'était misen tête d'escalader un bâtiment qui donnait une vue incomparable sur tout le village, au vue de l'heure il lui était impossible d'emprunter le chemin normal ne voulant pas réveiller les habitants qui y logeaient. Cependant, il va sans dire qu'en faisant tant de vacarme les résidents ne tarderaient pas à ce réveiller. Quelques secondes d'ascensions suffirent au spécimen pour accéder au toit, laissant son visage s'illuminer devant le spectacle. Alors que le vent s'engouffrait dans sa longue chevelure rouge, le Tigre jetait de bref coup d'oeil dans les ruelles observant avec amusement la poudreuse intact sachant pertinemment que d'ici quelques heures elles prendraient un tout autre aspect, celui de l'usure... Mais ainsi va la vie, il n'y a pas à s'en faire, une nouvelle journée se lèvera et fera apparaître un pelage blanc étincelant.


*Bien, il est peut-être temps de passer à autre chose. Il y a bien longtemps que je ne suis pas allé me divertir... Je pense que pour une fois je vais pouvoir me passer de certaines obligations.*

Brusquement il sauta alors de la corniche, non il n'était pas inconscient et prit soin de sauter de bâtiment en bâtiment pour que la chute soit moins rude, certes elle serait un peu plus bruyante que prévus, mais après toutes ses années passées ici les gens étaient habitués à le voir faire des choses tout à fait... étranges. Il retomba sur le sol dans un nuage de poudreuse démontrant le choc que le sol venait d'amortir et heureusement pour lui, non il n'était pas si lourd que ça, mais plutôt bien taillé et son arme à la taille n'est pas dès plus légères. Une somptueuse hache soigneusement aiguisée afin de trancher dans le vif en cas de litige. De la tête il fit un petit gauche droite regardant s'il y avait du monde et à première vue non, personne. Si ce n'est que son odorat se mit à la titiller légèrement, mais par réflexe Wolfgang n'y prêta pas attention préférant s'afférer à prendre la direction de la sortie de la ville. Quand soudainement, quelqu'un vint le percuter de plein fois au croisement d'une ruelle, le Forgeron ne bougea presque pas toujours sur ses positions et sa condition l'avait aidé à encaisser certains chocs et celui-ci n'avait rien de violent. Immédiatement ses yeux bleus vinrent scruter cette personne, il s'agissait d'une femme, jeune plus ou moins il ne savait pas trop quoi penser en se plongeant dans ses prunelles rouges qui le fixaient avec un air presque menaçant, ce qui laissa échapper un bref soupir à Wolfgang. Elle lui rentrait dedans et envisageait de se montrer agressive si tel était le cas, la donzelle était mal partie. C'est alors que l'inconnue se permis même de le dévisager, il en avait l'habitude... Puis elle recula de quelques pas pour mieux faire face à son interlocuteur et lui adressa alors ses quelques mots quant à eux déjà plus respectueux que son attitude.

« Ah… Je vois… » En entendant le nom de cette personne ainsi que son apparence quelque peu hors du commun, il comprit rapidement à qui il avait affaire et reprit « Un bras droit maladroit… Ca commence bien. Il va falloir essayer de faire plus attention, on ne sait pas sur qui on peut tomber au recoin d’une ruelle, surtout aussi tôt. » Il s’exprimait d’une voix relativement calme, elle n’avait rien de froide ou autre, mais on pouvait sentir qu’elle émanait d’une personne avec un âge nettement supérieur à celui de Holëna. Il vint tapoter ses vêtements pour les remettre convenablement et profiter de l’occasion pour y enlever les quelques pellicules de neige qui s’y étaient déposées. Heureusement pour elle, s’était une femme… Habituellement par instinct il aurait attrapé l’importun par le col avant de le coller au mur… Réflexe purement animal comme dirait certain. D’un petit mouvement de main il vint alors décrocher son arme de sa taille, la tenant fermement de la main gauche, ce n’était pas une menace, mais les portes de la ville n’étaient plus très loin et l’extérieur de la tribu était plus dangereux qu’il n’y parait, il faut donc se tenir prêt à parer à toutes les éventualités.

« Je m’appelle Wolfgang, mais si tu veux bien m’excuser j’ai à faire ce matin… Je dois me divertir un peu il paraît autre qu’en travaillant. »

Volontairement il la négligea, ne sachant rien sur elle il voulait voir ce qu'elle avait dans le ventre en tout cas une chose est sûre, son titre de Bras droit ne l'aiderait pas à s'attirer les bonnes grâces du Maître de guerre qui n'avait même pas prit la peine de mentionner son rang. Il réalisa alors un demi-tour, inclinant légèrement la tête sur le côté il lui jeta un regard en coin lui faisant signe de le suivre, pourquoi ? Bof sans vraiment de raison, il allait chasser ou s'attaquer a quelques bandits trop stupide s'étant perdu dans la région ce qui depuis quelque temps n'est pas rare, il aurait très bien put y aller seul, mais après tout si cette dernière quelque peu maladroite est vraiment digne de son rang elle le suivrait sans hésiter. Au loin se trouvait donc les fameuses portes de la ville gardées par une dizaine de Thériantrophes qui s'empressèrent d'ouvrir les portes en voyant la silhouette de leur supérieur se dessiner petit à petit. Une fois passée, il s'arrêta et inspira profondément à travers son masque prenant une bonne bouffée d'air frais et patientant afin de s'assurer qu'il était toujours en bonne compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Bras droit d'Esmerin
avatar
Ennemis : cela dépends de mon humeur à vrai dire.
Messages : 9

MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Dim 7 Oct - 6:59

Heinn, il était qui au juste pour lui donner des conseils de la sorte ? Avait-elle l'air si dénuée de réactivité. Elle savait très bien réagir quoi qu'il arrive... bon en fait, après avoir percuté le jeune homme je ne suis plus très sûr de ce que j'avance. On va dire que cela dépend de plein de critères. Enfin bon le fait d'entendre le mot maladroite de la bouche d'un inconnu lui fit immédiatement retroussé son petit nez rosi par la fraîcheur, elle lâcha également un petit grognement presque inaudible. Parce que oui, elle est du genre à connaître ses défauts, mais se les entendre dire... cela l’insupportait plus qu'autre chose. Elle le savait pertinemment qu'elle n'avait pas été choisie pour son intelligence ou sa réflexion hors norme qui, sont relativement faible, elle est plus du genre à foncer sur son adversaire et réfléchir après. Il vaut mieux prévenir que guérir, si dans le cas on peut guérir bien évidemment. Une bien belle brute comme en on rencontre que rarement, tout cela dans le corps frêle d'une jeune femme, le seul avantage à cela c'était que tous la sous-estimer et la plupart de ses adversaires retenaient ainsi leur coup... pour la plupart j'ai bien dis. N'allez pas croire, ce n'est en aucun cas de la lâcheté de sa part, il faut savoir se servir de ses atouts, un point c'est tout.

D'un coup il sortit son arme gardant une attitude neutre, le genre d'attitude que la demoiselle ne pouvait supporter, elle faisait pareil et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle ne le supportait pas. Enfin elle faisait pareil... ce n'est pas qu'elle le désirait, son visage était habituellement impassible à toute situation, autrement au fond d'elle, elle est du genre très émotive et s’énerve rapidement. Et puis pourquoi il sortait son arme ? Il voulait se battre ? Elle ne bougea pas d'un centimètre constatant qu'il désirait en effet se battre. La donzelle put observer qu'il avait de remarquables armes, elle était réputée pour sa force au corps à corps seulement et ne se battait que rarement avec sa dague qui faisait, pâle figure face à sa hache, cependant elle n'était pas sans apprécier ces outils de guerre qui pouvaient s’avérer très utile par moment. Après un court moment de réflexion... il comptait vraiment partir seul en dehors du village ? Il ne serait pas très sage pour un simple villageois de quitter le village de la sorte, les bois étaient rempli de canailles, voleurs armés jusqu'aux dents et sans-pitiés. Elle ne le laisserait pas aller s'amuser tout seul... et puis ce n'est pas comme si elle avait grand-chose d'autre à faire. Elle le suivit donc, légèrement derrière lui, les mains dans le dos, elle ne le lâchait pas du regard et fronça les sourcils lorsqu'elle sentit cette odeur féline émaner du Thériantrope, rahh voilà pourquoi elle était légèrement plus héritée que d'ordinaire. Le trajet était quelque peu pesant, aucun des deux jeunes gens étaient bavards, ce qui rendait l'ambiance lourde, la jeune femme se mit même à bailler sans retenue tellement l'ambiance était... fantastique.

Au bout de quelques minutes, la jeune femme s’arrêta puis huma l'air, une légère odeur lui picota les narines, ce qui était sûr c'est que les intrus n'avaient rien d'animal, des humains inconscients qui s'aventuraient en terre inconnue. Elle l'a toujours dit que ces êtres en ont encore moins qu'elle dans la caboche. La demoiselle commença à s'étirer comme si c'était la chose la plus approprier du moment, les bras au dessus de la tête, ensuite bien étendu devant elle afin de les faire caquer, elle s'abaissa également puis sans crier gare s’élança et sauta afin de s'agripper à une branche un peu plus loin devant elle. Avec l'impulsion qu'elle s'était donnée, elle se hissa afin d’atterrir sur la branche, tout aussi rapidement elle effectua un tour sur elle même tout en levant la jambe droite ce qui percuta... une vieille chose. Nan elle n'a pas shooté dans un oiseau ou un pauvre petit animal innocent, mais bel et bien une personne qui atterrit directement dans la neige non loin de l'homme qu'elle accompagnait. Rassurez-vous elle ne frappe pas la moindre personne qui pourrait paraître suspecte en se cachant dans les arbres, on ne peut dire qu'elle n'a pas un passé glorieux et son odeur, elle la connaissait, un mélange d'alcool typiquement humain et une senteur qui lui rappelait fortement une crapule pour qui elle fut dans l'obligation de travailler un temp. Bref en clair il n'était pas là pour prendre une tasse de thé et encore moins pour taper la causette, de plus qu'il se rapprochait dangereusement du village, ils ne sont pas une grande menace, mais il ne valait mieux pas impliquer des femmes et des enfants... Ne dites rien sur le fait qu'elle est une femme...

« Les brigands dans ton genre ne sont pas autorisés dans les environs, je me moque bien de ce que tu avais l'intention de faire, nous ne te laisserons pas aller plus loin vaurien ! Où sont tes coéquipiers, tu as plutôt intérêt de me répondre sinon je ferais en sorte que tu ne puisses plus rien voir de ce qui t'entoure. »

Elle a dit « nous !! » ce qui pourrait être vu comme un exploit de sa part. Sur le moment on aurait pu dire qu'elle avait la classe si seulement elle n'avait pas décidé de descendre de son perchoir et de glisser lamentablement jusqu'à atteindre le sol. Elle se releva bien évidemment comme si de rien n'était. Maudit-soit cette maladresse. Voyant que le scélérat s’apprêtait à se battre, elle ne se fit pas prier pour riposter comme il se doit, ne prêtant désormais plus attention à l'autre Thériantrope et accessoirement à ses compagnons qui se ramenaient. La demoiselle n'était pas la seule ciblée évidemment, dont un qui se précipita sur le rouquin, elle regarda d'un œil distrait vers le rouquin, mais pourquoi ne bougeait-il pas, prévoyait-il vraiment d'esquiver à la dernière minute ? Elle n'allait pas arriver à temps pour arrêter le bandit. Hmm réagir vite... réfléchit ! Ah tiens, elle se « jeta » entre autre au sol et effectua un mouvement sur elle-même où elle percuta avec ses pieds, les jambes de son « partenaires » et le renversa puis tira violemment afin qu'il ne se prenne pas le coup.

« Non, mais tu te crois sur un terrain de jeu là ? Réveille-toi ! »

Elle préférait être prévoyante, si un drame avait lieu, cela retomberait sur-elle. Et ses belles paroles du « je protégerai les habitants de ce village » ne seront dès lors que des paroles en l'air. Elle avait pourtant bien l'intention de se dévouer à sa nouvelle tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Dim 7 Oct - 8:03

Une fois qu'il s'était assuré d'être bien suivi par la jeune femme, ils progressèrent tous les deux en dehors de la Tribu à première vue on pourrait penser qu'ils avançaient tous les deux à l'aveugle, mais en fait non pas vraiment. Wolfgang laissait son odorat le guider, espérant qu'ils tomberaient sur quelque chose de potable et capable de vraiment divertir le Forgeron. Ne sachant pas vraiment de quoi était capable cette Holëna, le Maître de guerre décida de la laisser faire pensant déjà avoir bien cerné le caractère du Bras droit. Son arme à la main, il patienta l'observant humer l'air environnante avant de prendre soin de s'étirer et de faire toute une série de choses pas très utile à vrai dire. Puis soudain elle s'élança vers un arbre avant de sauter en prenant soin d'agripper une branche et de se hisser. A ce moment précis, il détourna le regard accordant peu d'importance à la demoiselle préférant se concentrer sur ce qui allait suivre, car il n'y avait pas qu'une seule odeur fétide, d'autres personnes approchaient à grande vitesse. Brusquement un craquement se fit entendre, celui d'un homme s'écrasant lourdement sur le sol... Bien ! Il semblerait qu'elle ne soit pas si maladroite que ça finalement. Jetant un regard rapide à l'étranger qui s'était écrasé non loin de lui. Du haut de son arbre elle prit la parole, comme-ci cet homme allait lui dire aussi simplement ou était ses comparses. « Nous » ne te laisserons pas aller plus loin ? Pourquoi ce nous ? Wolfgang lui ne semblait pas vouloir réagir face à ce brigand, préférant émettre un léger soupir d'ennui lorsque l'on put voir sa partenaire glisser pitoyablement de son perchoir.

« ... » A cet instant, il leva les yeux au ciel par dépit. Une seconde aussi maladroite avait-elle vraiment sa place au sein de la Tribu d'Esmerin ? Aussitôt, elle se releva pour faire face au malfrat qui s'était relevé prêt à se battre et voilà qu'un petit combat démarra entre les deux protagonistes tandis que le Tigre observait avec amusement la scène, il n'avait rien vue d'aussi ennuyeux depuis déjà quelques temps. Ses instincts de félin étaient en éveil, Wolfgang ne savait que trop bien qu'il allait être prit pour cible et encore que... Pour le peu qu'il soit reconnu par les bandits ces derniers changeraient immédiatement d'objectif. D'ailleurs un d'eux se mit à foncer dans sa direction, profitant du fait que Holëna ne sache pas de qui il s'agit, exploiter la situation actuelle pourrait être plus divertissante qu'autre chose. Habituellement, il aurait attendu le dernier moment pour envoyer un coup magistral à son adversaire sachant pertinemment que les coups les moins attendues sont souvent les plus désastreux, mais il n'en fit rien. Se précipitant vers lui, la jeune femme réalisa une sorte de roulade avant de le percuter avec ses pieds afin de le renverser pour le tirer violemment vers elle. Si le Forgeron se croyait sur un terrain de jeu ? Oui probablement après tout, il s'agit d'un Thériantrophe né pour le combat et tous les terrains sont prétextes à s'amuser pour lui. Approchant du sol à grande vitesse, l'agilité du Félin encore présente se fit ressentir lorsqu'il déposa la main sur le sol pour se relever et laisser trainer malencontreusement son pied faisant ainsi trébucher le bandit, se tournant vers la donzelle il déposa la main derrière sa tête en faisant mine de prendre un air gêné.

« Pardon j'avais la tête un peu ailleurs... En parlant d'ailleurs où est-ce que j'ai bien pu mettre cette fichu hache. » Etait-ce une blague, celui qui lors du premier contact semblait être un vrai combattant s'avérait être un parfait boulet ou plutôt un excellent comédien. Son arme était tombée à quelques mètres derrière lui, il s'empressa alors aussitôt de courir vers elle pour aller la ramasser. Quand il se pencha en avant pour l'empoigner un coup d'épée donné horizontalement vint alors lui couper une mèche de cheveux, esquive volontaire ou véritable chanceux ? Aller savoir. Se relevant d'un coup il donna un violent coup de boule à son assaillant qui fut quelque peu déstabilisé. « Arg ! Ma tête... » Une nouvelle fois il lâcha son arme venant attraper son crâne avec ses deux mains, sa tête résonnait encore du choc, avant de s'écrier « Attention ! Derrière toi ! » Il ne s'occupait même pas de lui négligeant volontairement les opposants qui s'aventuraient près de lui et ceux qui approchaient bientôt à ce rythme leur nombre allait être problématique, les bandits étaient apparemment bien organisés, mais cela suffirait-il à venir a bout des deux Theriantrophes ? Tel est la question...
Revenir en haut Aller en bas
Bras droit d'Esmerin
avatar
Ennemis : cela dépends de mon humeur à vrai dire.
Messages : 9

MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Mer 10 Oct - 11:36

Nan mais il jouait à quoi là ? Lui qui paraissait si sérieux il y a seulement quelques minutes, observant la demoiselle avec son étrange regard méfiant qui l'irritait fortement. Plaisantait-il de la situation ? Ou simplement de la tête de la demoiselle ? La personne qui à présent le regardait d'un mauvaise œil était bien la jeune louve. Mais elle n'avait pas le temps de tergiverser sur des futilités de la sorte, les ennemis se rameutaient sans cesse. Ces espèces de pillards prétentieux, elle comptait en épargner un ou deux dans le but de savoir qui les envoyait, mais cela risque de devenir compliqué, de plus qu'ils n'étaient très certainement là que pour piller ou quelque chose comme cela, ce n'est pas comme s'ils étaient une dangereuse organisation. La jeune femme ne se faisait pas de soucis concernant le combat, après tout elle ne s'en faisait rarement pour elle ni pour personne. Cela étant dit... maintenant qu'elle avait des responsabilités, elle devait veiller à ce qu'aucun habitants du village ne décèdent sous aucun prétexte, enfin par des brigands, ça serait tout d'abord une mauvaise choses pour elle, mais également pour la réputation du village. Et puis...hmm elle observait le rouquin en se préoccupant que moyennement des gêneurs qui n'avaient strictement aucune stratégie de combat, ils arrivaient quasiment à tour de rôle et franchement même s'ils étaient nombreux ils ne valaient pas un clou. En regardant le thériantrope la jeune femme se demandait vraiment s'il n'était qu'un novice... c'est ça en fait il s'était royalement fichu d'elle, tchee il ne manquait plus que cela. De plus qu'elle focalisait son esprit sur des choses inutiles dans le genre, comme les gamins.

Hmm elle se souvenait avoir déjà entendu parler de cet homme, mais où ? Mais bon trop réfléchir pour la demoiselle allait être problématique. Et puis franchement ces types commençaient à devenir relativement ennuyant, même pas capable d'effectuer un mouvement correctement, la vision de ces horreurs était affligeante. Ce n'était pourtant pas si difficile. La jeune femme, par manque de patiente attrapa avec une infinie finesse le poignet de la personne qui s’apprêtait à l'embrocher, dans un mouvement contrôlé de la main elle le lui brisa comme s'il s'agissait d'une vulgaire allumette. Il lâcha par la même occasion son épée qu'il tenait, on va dire fermement, la jeune femme ne se fit pas prier pour la réceptionner puis d'un savant coup, lui trancha la tête sans la moindre hésitation. Elle sentait la présence de son soit disant camarade, mais ne s'en préoccupa pas plus que cela, tandis que pour les bandits qui se pointaient peu à peu, ils n'allaient devenir que les malheureuses victimes de son amusement. Bon d'accord, ils ne sont pas particulièrement drôle et même un peu ennuyant sur les bords. Elle lâcha ensuite son arme et sauta sur le compagnon du malheureux.. enfin malheureux pas tant que ça enfin bon, elle sortit dans son élan une fine dague et lui enfonça dans la poitrine, un coup mortel, voyons le bon côté des choses, il n'a même pas souffert ou... pas plus que nécessaire. La jeune femme est tellement fière de sa dague, elle a eu recourt à pas mal d'heures de persuasion afin de se les faire faire par un des meilleurs forgerons de cette ère, enfin surtout un des seules qu'elle connaissait. Ne lui demandez pas son nom, elle ne s'en souvient plus, de toute façon... il est mort alors ça règle le problème.

Elle regarda à nouveau le thériantrope lorsque les ennemies commençaient à hésiter avant de l'attaquer bêtement, mais HAAAA elle s'en souvenait enfin !! Elle avait en effet entendu parler de lui dans les termes, sauvage, distant, fort et roux... elle a peut-être interprétée certain termes. Si on oublie le passage du boulet qu'il a fait un peu plus tôt, cela semblait correspondre à la description.
In extremis, elle abattit, non c'est peut-être un trop grand mot, elle assomma violemment un nouvel inconscient d'un simple coup de pied. Et oui elle aime avoir la classe que voulez-vous, toute fier d'elle-même, elle se tourna dans le genre « grande révélation », une main sur la taille et l'autre en direction du rouquin arborant un grand sourire :

« Ha !! Je m'en souviens à présent ! Tu es le petit forgeron, n'est-ce pas ? »

Petit ? Oui c'est simplement comme cela qu'elle se l'est imaginée, puis elle ne connaît pas son âge et s'en fiche royalement. Quant au fait de sa réel position, elle ne la connaissait pas ou... cette anecdote à certainement dû se forger un petit passage et a mystérieusement disparu de sa mémoire, comme de par hasard.

Et puis bon, elle est tellement attentionnée qu'elle ne dira pas son nom à haute voix devant les forbans. Si ce n'est pas une attention charmante tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Mar 16 Oct - 18:51

Un peu d’action, voilà un moment que le Forgeron ne s’était pas amusé de la sorte. Habituellement, il passait les trois quarts de son temps dans sa forge pour préparer un équipement convenable à l’ensemble de ses militaires. Sans aucun doute appliqué, lui et ses élèves ne négligeaient pas leur travail et passaient le temps qu’il faut sur une arme ou une armure pour que cette dernière ne soit pas défaillante en combat. D’ailleurs, la hache dont il se servait actuellement était l’œuvre d’un de ses meilleurs élèves, bien évidemment il était passé derrière pour s’assurer que le travail était bien fait ! Non pas qu’il avait des doutes, mais très méticuleux Wolfgang n’aimait pas utiliser une arme qui n’était pas passé entre ses mains d’experts avisés.

Alors que la bataille faisait rage entre ce groupe d'individus et les deux protagonistes, il ne trouva pas mieux que de s'amuser de la situation esquivant avec une simplicité chaque attaque qui lui était adressé, non ce n'était pas un surhomme, mais que voulez-vous ? Quand on a été élevé pour combattre, on ne perd pas les bonnes vieilles habitudes et leurs attaques étaient plus que basique, un coup assené avec puissance et manque de précision... Il suffisait en général d'un pas de côté ou d'un petit mouvement de buste pour éviter l'attaque... D'une simplicité indéniable ! Encore faut-il être assez rapide pour réagir. Heureusement pour le Maître de guerre, son animal Totem du Tigre lui octroyait une agilité certaine non-négligeable malgré son âge... Pendant que de son côté la jeune femme semblait se débrouiller comme il faut ayant apparemment réussi à mettre de côté ce manque d'inattention dont elle avait fait preuve au début de la rencontre et tout le long d'ailleurs. De son côté, le Thériantrophe s'amusait de la situation. Visiblement, ses agresseurs avaient enfin compris à qui ils avaient à faire se montrant un peu plus hésitants à chaque mouvement. Bien ! Il était temps de mettre un terme à cette petite mascarade, probablement un peu lassé de tout cela décida de trancher dans le vif du sujet. Un coup de hache vint sectionner le bras d'un malheureux qui s'était sans doute un peu trop montré incertain dans ses mouvements. Pendant qu'il faisait tournoyer son arme réussissant à faire reculer d'un ou deux pas les agresseurs il fut interpellé par la demoiselle.
« Ha !! Je m'en souviens à présent ! Tu es le petit forgeron, n'est-ce pas ? » Oui petit forgeron, pourquoi pas après tout. Holëna pouvait se faire n'importe quelle idée sur la personne qu'il était, Wolfgang n'en avait que faire sachant très bien ce qu'il était et ce qu'il est au sein de la Tribu. Un petit sourire se dessina sous son masque, elle avait compris et avait préféré ne pas dire son nom à haute voix ! Délicate attention qui n'avait pas véritablement lieu d'être étant donné que les hommes qui tentaient en vint de les tuer avaient vraisemblablement compris à qui ils faisaient face, pour autant connaissaient-ils cette jeune femme ? Ce n'était pas une coïncidence s'ils se sont présentés à eux aussi nombreux, une chose est sûre... les bandits ne s'attendaient certainement pas à tomber sur de si gros morceaux. D'une petite pirouette il se retrouva dos à la jeune femme tenant fermement sa hache profitant de ses quelques secondes de paix pour lui adresser quelques mots :

« Et bien ma grande, une petite idée de qui sont ses hommes ? Non pas que l'envie de tous les tuer me gêne, mais j'aimerais savoir avant de me lancer s'il faut en garder un ou deux en vie. »

D'un petit mouvement, il bouscula Holëna d'un mouvement de bassin avant de s'élancer sur ses adversaires sans même attendre une quelconque réponse de sa part. Dans ses moments là, le Forgeron se transformait en un véritable boucher ne cherchant pas à faire dans la dentelle, les coups de haches fusaient dans tous les sens laissant en guise de son, le simple cri agonisant de ses victimes qui n'avaient pas le temps de prendre la fuite. Une fois lancée, l'esprit chasseur du Félin prenait le dessus, ses adversaires devenaient des proies qui ne pourraient pas s'en sortir vivante. Très peu de personnes l'on vue dans un tel état, si ce n'est ses hommes lors de quelques courtes batailles. Des cicatrices ? Il en avait des tonnes et ce n'est pas les quelques entailles causées par leur arme qui risqueraient de l'arrêter, bien sûr il était humain ! Son corps saignait comme celui de toute personne... Mais la vue du sang ne le dérangeait pas, il n'est pas rare non plus de le voir s'étaler sur le sol par épuisement lors d'un combat pour avoir fait usage de toutes ses forces. Cette fois-ci, Wolfgang se devait de se contrôler et faire attention à ce qu'il faisait, chacun de ses mouvements étaient précis ou presque, lorsque la lame de son arme n'était pas déviée par une autre, celle-ci se logeait généralement dans la chaire des bandits qui se déchiquetait aussitôt. Après plusieurs minutes de lutte acharnée, il ne restait plus beaucoup d'hommes debout et le forgeron ne prêtait pas vraiment attention à Holëna. Au loin un homme prenait la fuite, pourquoi lui courir après ? Alors qu'il y avait une solution bien plus intéressante... Sa hache fut propulsée de toutes ses forces dans les jambes du fuyard, laissant un ricanement retentir.

« Alors ? On s'endort petite ? » Se fut les derniers mots qu'il lui adressa avant de se tourner vers l'homme qui agonisait à moitié dans la neige qui commençait petit à petit à se couvrir de rouge « Il va falloir prendre une décision et vite, car celui-là n'en a plus pour longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
Bras droit d'Esmerin
avatar
Ennemis : cela dépends de mon humeur à vrai dire.
Messages : 9

MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Sam 27 Oct - 9:15

Ahh que c'était beau ! Ces deux êtres au service de cette notion si merveilleuse appelée violence, cette danse élégante qui, aux fils de chacun de leurs mouvements soigneusement exécutés on pouvait entendre les gémissements de plaintes des nombreux intrus. Ce sublime liquide écarlate se rependait de plus en plus dans cette large étendue blanche, tout simplement magnifique. Oui en effet la jeune femme est du genre à vraiment à s'amuser uniquement dans ce genre de moment, un instant précieux d'après elle, la violence l'habitait, elle était faite de violence, peu attrayant pour une demoiselle il est vrai... mais cela ne la dérange pas plus que cela, elle est comme cela un point c'est tout. Enfin bon tout ça pour dire que les deux protagonistes ne faisaient qu'une sorte d'échauffement, un peu long certes, mais un simple jeu, rien de bien problématique ou de dangereux. Bon il valait mieux faire attention à soi tout de même, je vous assure qu'un coup d'épée tel qu'il soit n'est jamais agréable... Bon je suppose que je ne vous apprends rien...

Ma grande ? Ho oui, appelez là en des termes élogieux de la sorte et elle vous le rendra bien. La jeune demoiselle est une femme vaine et elle le sait, la complimenter ou parler d'elle en supposant qu'elle est forte, intelligente...cela en sera que bénéfique pour votre personne. Bon elle n'est souvent pas dupe, mais on ne perd rien à gagner la confiance de la jeune bras droit. Bon ne nous perdons pas dans nos pensées futiles du comment maîtriser cette donzelle, je suis une mauvaise conscience. Pour en revenir aux dires du petit forgeron. Hmm en quoi cela pouvait-il l’intéresser, elle n'avait aucunement envie de se soucier de ce type aux allures de chef de mafia peu recommandable... c'est un peu ce qu'il était vous allez me dire, d'accord, c'est vrai la jeune femme est loin d'avoir un des passés plus qu’appréciable et franchement, elle préfère ne pas trop s'en souvenir, elle a désormais de bonnes résolutions... enfin espérons, vous savez il est difficile de cerner la jeune femme, ses pensées et décisions sont aussi éphémère que la poursuite d'un vieux lapin et d'un jeune loup en pleine santé.
Parce que bon franchement lorsque l'on y réfléchit... il est tout de même plus intéressant de rester auprès de ses semblables avec un chef tout mignon plutôt que des tas de vieux ivrognes, gras et malpoli, puant comme … je ne pourrais même pas le décrire, un mélange d'alcool et du parfum assommant des nombreuses femelles qui leur rendaient visite. Avoir un odorat sur-développé n'est pas forcément un avantage comme vous pouvez le constater.

Quoi qu'il en soit il n'avait aucune raison de connaître quoi que ce soit, puis la jeune femme constata avec joie... ou non, que le nombre de gêneurs diminuait fortement. Elle admira le magnifique lancé de hache du maître de guerre, elle en émit même un sifflement d’appréciation. Elle faisait aussi bien avec ses dagues tiens, elle était une femme après tout, les grosses armes de brutes épaisses pleines de muscles proportionnelles aux plus grands combattants de ce monde... ce n'était pas son affaire. Elle favorise la puissance brut d'un bon coup bien placé qui peut sérieusement faire autant de dégâts. A l'entente du « petite », la jeune femme ne réagit même pas, elle s’avança simplement sans dire un mot vers l'homme agonisant et le type qui semblait jouir de son agonie. Sans exprimer la moindre émotions sur son visage elle sortit sa fine lame pour l'enfoncer dans la poitrine de la créature qui gémissait.

« Tu peux laisser ton désir assassin prendre le dessus, de toute manière les prisonniers n'ont jamais été d'une très grande utilité, et puis il serait vraiment bête que leur chef entende parler de nous. Quant au fait que je les connaisse, cela ne te regarde pas le moins du monde, je n'ai aucune raison de te répondre. »

Elle a de toute manière un odorat très développé, retrouver la trace de cet individu serait plus simple que prévu, il faudrait peut-être qu'elle pense à lui rendre une petite visite, histoire de réduire à néant sa sale tête mise à prix...
Le nombre de ces faibles humains avait remarquablement diminué, on les comptait désormais sur les doigts d'une main, de plus que tous ressemblait à de pauvres petits animaux prêt à être dévorés par d'horrible créature assoiffées de sang. Pathétique.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Mar 30 Oct - 6:03

S'il pouvait laisser place à son désir assassin ? Avait-il vraiment besoin de son autorisation, non. Cependant, cette dernière ne valait pas grand-chose aux yeux de Wolfgang. Pourquoi n'aurait-il rien à savoir sur des hommes qui viennent troubler la sécurité qu'il assure au sein de la Tribu ? Ces grands airs n'aideraient pas la jeune femme à se faire une place définitive en tant que Bras droit, pour une nouvelle venue elle néglige beaucoup de points concernant le respect de ses ainés. Alors qu'elle poursuivit, Wolfgang ne put s'empêcher de se mettre à rire lorsqu'elle affirma que les prisonniers ne sont pas d'une grande utilité, une chose est sûreelle n'y connait absolument rien en stratégie militaire. Regardant l'homme qu'il tenait sous sa lame se vider de son sang, il mit un coup de pied dans sa carcasse qu'il envoya directement sur Holëna qui se trouvait tout près d'eux, observant le corps du bandit s'écraser sur celui de la jeune femme, le Forgeron reprit la parole :

« Premièrement, je ne laisserais pas une gamine sans aucune compétence particulière me dire ce qui ne me regarde pas, surtout quand il s'agit de la sécurité de la Tribu. Tu n'es qu'une intermédiaire, tu ne vaux donc pas mieux que la plupart des membres qui se sont déjà présentés auparavant avec une telle mentalité. » Un caractère aussi désagréable n'a pas sa place au sein du clan pour Wolfgang et s'il doit s'opposer à cette nouvelle recrue, il le ferait sans hésiter à Elirël. Se tournant lentement vers la poignée d'ennemi restant, il profita de la chute d'Holëna pour leur adresser un mot : « Allez-y ! Fuyez bande d'incapable et dite à votre Chef que moi, Wolfgang Maître de Guerre de la Tribu d'Esmerin ne tolérerait aucun mercenaire ou bandit près de l'enceinte de la Tribu. »

Ne se souciant désormais plus de la poignée d'homme qui prenait la fuite, le Forgeron alla ramasser sa hache qu'il avait auparavant jeté avant de se diriger vers le Thériantrophe qui se tenait non loin de lui, au fur et à mesure qu'il avançait vers elle, la tension était plus ou moins palpable, personne ne pouvait savoir ce qu'il allait se passer quand d'un petit mouvement de la main il ouvrit sa veste pour en sortir une longue épée qu'il pointa à quelques centimètres du si jolie visage de sa « partenaire » pour enfin reprendre la parole :

« Bien, désormais je te laisse deux options. Bras droit ou pas tu devras répondre de tes actes si la décision que tu prends n'est pas la bonne. Pour la sécurité du village tu t'arranges pour m'en dire plus sur ses hommes et nous mener à leur supérieur ou alors tu optes pour la solution numéro deux, les charmants cachots de la Tribu tout récemment rénové, je n'ai pas eu l'occasion de tester notre nouvelle salle de torture et l'envie me démange de plus en plus. » Peu importe qu'elle le prenne ou non au sérieux, les menaces proférées par l'ainé des Vonërsh finissaient souvent par être exécuté et cela peu importe les conséquences. Alors qu'il attendait une réponse de la part de son interlocutrice, Wolfgang émit un long sifflement aigu qui laissa place à le cri strident d'un volatile qui survolait la scène du combat qui venait d'avoir lieu, il s'agissait ici d'un cri de rassemblement pour quelques membres de la garde d'Esmerin qui allaient devoir nettoyer Lathor de tout ses cadavres.



Hrp : J'ai fais court parce qu'il n'y avait rien de bien intéressant à dire hormis le fait que Wolfgang commence à être agacé lol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   Ven 30 Nov - 17:59

Abandonné après 1 Mois d'attente. A Archiver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence... [PV: Wolfgang]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Q]Meilleur pokémon contre Darkrai?
» Laggron / Swampert
» meilleur pokemon contre type glace
» Le meilleur remède contre l'anémie c'est le sang~ [ Pv Calista]
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: Lathorie :: Lathor-