Partagez | 
 

 Mérédithe Lacrymosa VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Lun 8 Oct - 17:45



Présentez-vous

Prénom & Nom: Mérédithe Lacrymosa
Sexe: féminin... je crois... attendez, je regarde
Âge: 25 ans
Race: humaine

Groupe: principauté humaine royaume de meniev
Rang: simple commerçante
Métier: Pompe funèbre


Description physique




Une enveloppe charnelle est-elle si importante que cela ? Dois-je vraiment me décrire physiquement ?? Car, l’enveloppe charnelle que je possède n’est qu’éphémère, un jour, je la quitterais, elle n’a donc rien de bien importante… Mais, soit, si vous voulez que je la décrive …
Bon, bon, bon par quoi commencer ? Premièrement s’il y a bien une chose que j’aime chez moi ce sont mes cheveux, une longue, chevelure de jais qui tombe en cascades funèbres sur mes reins, des cheveux que je brosse rarement et qui tombent très souvent devant mon visage cachant mes yeux que je n'aime pas trop. Un visage tout à fait normale, bien que pas trop laid, un nez peut être un peu grand et deux yeux verrons, l'un bleu l'autre vert entourés d’épais cils qui donne à mon regard un côté fou et mystérieux… Mes lèvres ? Elles son fines et pales, certains aimeraient peut être les embrasser, d’autres disent qu’elles me donnent un charme, ou qu'elle on l'ai maladives, je trouve qu'elle sont maladives, aussi blanches que ma peau... d’ailleurs, je les peints souvent en noirs. Mais enfin, ce sont des lèvres, des lèvres qui vont se dessécher et finir comme le reste de mon corps, en poussière…
Mon corps ? Non mais vous ne voulez pas mes mensurations non plus ?? Et puis, il suffit de me regarder et vous saurez !
Il faut vraiment tout faire… Bien, je ne suis pas bien grande, 1 m 65 tout au plus, un petit bout de femme quoi, ma peau est très pâle, on dirait qu’elle n’a jamais goûté à la lumière des soleils, mais ma silhouette est très mince, presque maigre, j’ai la taille fine et la poitrine timide, ainsi que les hanches « larges » et rondes tout de même. Je mets toujours mes jambes en valeurs, elles ont l’air de plaire à la gente masculine ! Des jambes fines et fuselées, à défaut d’être longue de part ma taille. Et oui, je ne mesure pas 1m80 et je ne suis pas parfaite, mais je suis plutôt jolie, avec ce physique, qui penserait que je suis croque-morts ? de plus je n'ai pas une force surhumaine, je ne suis même pas bien forte...
Je m’habille toujours de noir, il est d’usage de porter cette couleur dans le métier Je porte donc une longue robe noire qui laisse voir mes épaules blanches ainsi que mes deux jambes quand je suis assise, aucun bijoux n’orne ma peau pâle. A mes pieds, des chaussures à talon noires, toute en simplicité, la simplicité et le noir sont des maître mots dans l’esthétique de mon travail.



Description psychologique




Description morale… Vous voulez que je me décrive moralement ??? Comment voulez-vous que je fasse ça moi ? Et puis, vous allez prendre peur… Tout le monde dit que je suis folle… alors vous allez penser que c’est une légende, mais c’est vrai, je parle aux morts. Ils sont ma seul compagnie, je le fait la discussion c’est sûr qu’ils ne répondent pas souvent, et quand ils répondent c’est un hurlement de peur… Oui, oui, j’ai déjà eu de faux morts, c’est toujours très drôle… j’ai mon aiguille, plantée dans leurs cou et ils se redressent sauvagement. Non, cela ne me fait pas peur, à dire vrai, je n’ai pas peur de la mort ni de ce qu’il l’entoure, je n’ai pas peur des araignées ni des rats ou du sang, ma vrai peur est le feu… Je n’ai-je pense pas besoin de vos dire pourquoi… Mais je n’en parle jamais, j’essaie de cacher cette peur qui me ronge de l’intérieur, je n’aime pas en parler, sauf aux morts !! Eux je leurs dit tout, ils m’écoutent sans se moquer, sans jamais me répondre…
Mon métier est le plus beau métier du monde ! Je ne cesserais de le répéter j’aime être pompe funèbre, même si je suis un joli petit bout de femme comme aiment le dire les hommes, je suis avant tout une passionnée de la mort !
J’aime la solitude, mais j'aime bien passer du temps avec les être vivants, je fais même des biscuits en forme d'os à leur proposer avec du thé, quand ils viennent à l'auberge du dernier soupire, j'aime encore plus les animaux: j’ai un chat noir que j’aime beaucoup, lui, je n’ai pas de mal, j’aime beaucoup les animaux vivants, et les humains morts ou vivant, mais j'ai une préférence à les voir morts! Je ne sais pas si je suis manipulatrice… Mais il parait que je suis sarcastique, que j’utilise trop souvent l’humour noir et que ce n’est pas normal de rire de quelque chose de sérieux ! Mais, mieux vaut rire que pleurer non ? D’après certains de mes clients, j’utilise trop souvent l’ironie… Où est le mal ? si quelqu’un se trouve moche, méchant, et qu’il ne l’est pas, ou vice versa, je ne vais pas aller contre son sens, mais, je vais lui montrer tout de même ce que je pense ! Et puis, après tout, je fais ce que je veux !! Oui, je sais me battre, avec une faux, et des éventails mais je n’aime pas ça… Je suis plutôt calme, simplement je ne fais confiance à personne, donc, j’ai appris à me battre pour me défendre.




Histoire




Une salle sombre, très sombre, une forte odeur de térébenthine et une silhouette féminine et gracieuse. Que fait une jeune femme dans un tel endroit ?
C’est vrais ça !! Qu’est-ce que je fais dans cet endroit ? Il me manque, mes seringues hypodermiques, des récipients pour les organes un scalpel et mon tablier! comme je suis sotte !
Moi c’est Mérédithe je suis croque-mort, fille de croque-mort, petite fille de croque-mort, arrière-petite-fille de croque-mort, arrière arrière… enfin, vous m’avez compris, ma famille fais ce travail depuis des générations ! D’ailleurs, j’ai grandis ici ! À l’auberge du dernier souffle. Oui, oui, auberge, mes résidents sont tous très calmes, il n’y a jamais de bagarre, jamais d’homme saoul, jamais de viole et ils me laissent tous prendre bien soin d’eux ! Ce lieu a toujours été mon lieu de jeux favoris ! Déjà toute petite je voulais aider mon père ! Et je l’aidais je lui passais les outils, le scalpel, les seringues et attachait son tablier. A l’époque, je n’étais pas encore assez grande pour voir ce qu’il se passait sur la table. Ma mère elle, elle restait à la maison avec mon frère qui avait peur du sang et de la mort, j’étais donc le seul futur croque-mort de la famille. En grandissant j’ai pu en faire un peu plus, j’ai d’abord commencé par me charger de vider les cadavres de leurs sang, chose simple, car à 12 ans, on ne peut pas faire beaucoup plus.
Je passe rapidement sur ces moment de ma vie… de toutes façons, je n’aime pas raconter ma vie, et puis l’enfance n’a rien de bien intéressant... Surtout la mienne, jusqu’à ce jours…

« Au feu ! Au feu !! Au feu!!! »

Qu’est ce qu’ils avaient tous à hurler ainsi ? Sérieusement? mais bon, feu signifiait mort, et travail ! Et s’il y avait beaucoup de travail je pourrais embaumer mon propre corps !! Et je deviendrais la digne héritière de la famille Lacrymosa ! J’étais toute excitée à cette idée, une euphorie qui retomba vite… Il y avait en effet plusieurs cadavres, deux pour être exactes… Une femme, d’âge mur et un garçon, qui a environ mon âge… ou plutôt, qui a mon âge… mon frère jumeaux… Ils étaient brulés de part et d’autre du corps, certaines parties carbonisées même… Je serais les dents, j’avais toujours été très proche de mon frère… Nous dormions ensembles, nous mangions ensemble, nous nous lavions ensemble, vraiment tout… les mauvaises langues nous pensaient incestueux… Pendent un instant je sentais le sol se dérober sous mes pieds… Ma tête me tournais et j’eu des hauts le cœur. Mon frère, mon frère tué, dans un incendie… à à peine 16 ans, j’étais déjà propulsée dans la dure réalité de la vie. Ou plutôt celle de la mort! Je regardais son corps calciné, rongé par les flammes.
A ce moment, je compris que j’étais vraiment humaine… Humaine et dotée de sentiments. J’eu soudainement cette envie de trouver l’assassin et de le tuer… mais personne ne savait qui était à l’origine de ce feu… Je devais donc apprendre à me battre… avec quoi ? Une épée ? Une arme a feux comme ces fichus pirates ? Mes mains ? Ou peut-être cette faux qui est au fond du magasin…
Mais elle était lourde, et grande… j’eu tôt fait de me fouler un bras, me couper la cheville, me cogner contre le manche… avant de savoir la maîtriser… Mais maintenant, je sais me battre avec, bien que je sois plutôt lente, mes mouvements sont assez fluides et souples… cependant elle sert surtout à me protéger plus qu’à attaquer… Elle ne seras vraiment couverte de sang que quand celui des assassin de ma mère et mon frère la souillerons…
Passons... nous en étions au moment où je découvrais mon frère sur la table. Le plus mauvais souvenir de toute mon existence, les larmes brûlaient mes joues, coulant en perles salées sur mes lèvres. Je n'avais à ce moment envi de rire, ni de parler, ni de sortir, ni de respirer. Je sentais mes jambes trembler sous mon poids, je ne savais même pas si j'allais tenir debout plus longtemps mais je n'avais pas envie de m’asseoir. Hurler, ne plus laisser sortir un son, respirer, arrêter de respirer, mourir, vivre, parler, me taire, chanter, ne rien faire, bouger, rester immobile. J'avais à la fois envi de toute ses chose et en même temps, je n'en avais pas la moindre envie bizarre non? et bien perdez un proche et vous me comprendrez... à ce moment, mon père à poser sa main sur mon épaule.

« Mérédithe, pourquoi pleurer de la mort ? Elle est la jouissance absolue, pourquoi pleure de cette jouissante tristesse ? »

Il avait raison… pourquoi pleurer de la mort? Elle était belle, elle était froide, elle était fin de toute souffrances… Un sourire se dessina sur mon visage, je commençais à fredonner une chanson alors qu'il entreprenait de faire des soins.

« Quand la mort frappe à la porte
A la porte,
A la porte,
Quand la mort frappe à la porte,
Le croque-mort chante »


Une fois que mon père eu achevé d'embaumer et de maquiller mon frère, j’admirais le chef d’œuvre, il semblait dormir, et sourire, il ne me manquait plus que des vêtements…

« Même dans la mort tu souris
Tu souris
Tu souris
Même dans la mort tu souris
Cher, petit frère… »


Je l’habillais comme il aimait être vêtu, à la manière, une chemise blanche et un pantalon marron, un aire d’enfant de la rue et les cheveux en batail, comme lorsque l’on jouait lui et moi dans le jardin… Je voulais qu’il ait l’air de ce qu’il avait toujours été, après avoir agencé son cercueil je le mis à l’intérieur de celui-ci. Tout le temps où mon ère s’occupait de ma mère, moi je regardais mon frère, il était si beau… il allait me manquer… beaucoup…
Je me tournais vers ma mère, toute vêtue de blanc, une robe simple, mais belle, une robe qui lui allait à merveille !

Suite à ce moment, mon père n’avait plus goût au travail, mais j’étais encore trop jeune pour tenir le commerce moi-même… Alors, il s’en occupait avec moi y faisant petit à petit de moins en moins de choses… à mes 20 ans je récupérais la boutique, et un nouveau client… mon père… Lui aussi je voulais qu’il soit le plus beau pour son enterrement… Je m’appliquais tout autant que pour mon frère, mais mon père était mort d’on ne sait quoi, mais naturellement, son corps était en bon état, cependant, cela ne gâchait pas le plaisir du travail, et la joie d’un travail bien fait ! La vie continu pour moi, je ne l’arrête donc pas, je continue de vivre de mon travail, le marché de la mort est un très bon marché, les clients ne sont pas rabat joie, mais leur famille un peu plus… Les cadavres arrivent, je les rends beaux et les enterres, métier fort passionnant que celui de pompe funèbre, c’est même, le plus beau métier de ce monde !






Hrp

Code: Validé par Wolf.
Comment as-tu trouvé le forum? pertenariat
As-tu des commentaires: nop
Veux-tu un parrain/marraine?Non merci





Dernière édition par Mérédithe Lacrymosa le Mar 23 Oct - 16:38, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Mer 10 Oct - 18:33

terminé je pense, a vous de dire si il faut ou non rajouter des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Mer 10 Oct - 22:40

Revienvenue à toi!

J'ai quelques commentaires à te faire part concernant ta fiche.

Concernant ton physique, il frôle pas mal la perfection. Je crois qu'Arrenadd t'avait mentionné la dernière fois d'y intégrer des défauts, le tout afin de rendre le personnage réaliste. Tu n'auras sans doute pas de difficulté à rajouter une ou deux lignes.

Passons au caractère. Je me demande simplement comment tu pourras faire interagir ton personnage avec les autres s'il est si renfermé sur lui même et qu'il ne parle à personne? Je comprend que tu veules faire un personnage n'ayant pas de lien avec l'intrigue, mais encore faudrait-il qu'il ait quelque chose à offrir?

Ensuite tu dis qu'elle sait se battre, mais nulle part dans l'histoire il est fait référence de comment elle l'a apprit. De plus, si la famille est pauvre (il n'y a aucune mention non plus à ce sujet, mais je le suppose vu le métier excercer, ca me parait illogique qu'elle ne le soit pas), je vois mal comment ils auraient moyen de subvenir à un entraînement.

Pourrais-tu expliquer comment ton personnage fait pour transporter les corps, les pierres tombales, les cercueils en étant une femme et donc, pas très forte (il n'est pas mention d'entraînement donc une femme de force moyenne ne pourrait pas le faire seule). C'est pour qu'il n'y ait pas de confusion dans tes rps futurs!

Je pense ça fait très morbide et peu probable qu'une adolescente s'occupe du corps de son frère à sa mort, surtout à l'époque. Il faudrait une bonne raison pour que le père lui laisse le faire (une blessure l'empêchant de travailler ce qui ferait en sorte que sa fille serait la seule à pouvoir le faire à sa place, faute de personnel ou quelque chose du genre). Mais encore là c'est une épreuve très difficile émotionnellement pour une adolescente. Aucun détail n'est dit presque sur sa façon de réagir... en tout cas, je pense que n'importe quelle personne qui aime son frère aurait vraiment eu de la difficulté à faire ça!

Bon finalement nous ne savons pas de quelle principauté ton personnage vient. J'aimerais donc que tu ajoutes des informations à ce sujet, mais aussi si tu pouvais nous parler de ta position vis à vis du contexte actuel (tu le trouveras dans la section Histoire & contexte). Par exemple les nombreux meurtres un peu partout dans le Kandor, c'est certain que ton personnage s'en rend compte s'il reçoit plus de corps.

N.B: Merak contient deux soleils et trois lunes, fait attention quand tu parles du soleil =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Jeu 11 Oct - 14:50

bon j'ai fait les modification pour le physique et le mental, pour l'histoire:

je fais ça dès que possible soit ce soir je pense ^^

Pour ce qui est de transporter les corps, elle fait comme tout croque mort à l'époque, si vous voulez je peut faire après l'histoire un encart sur le métier en lui même
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Ven 12 Oct - 17:46

Parfait, j'attend de tes nouvelles =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Sam 13 Oct - 17:35

en pleine réécriture de l'histoire pour que sa tienne debout x) j'ai supprimé le passage ou elle embaume son frère pour le moment, faut que j'ajoute des connecteurs logiques
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Lun 15 Oct - 17:48

fini je pense j’espère que ça ira cette foi
Revenir en haut Aller en bas
Chef du Clan du sud
avatar
Messages : 1143

MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Mar 16 Oct - 21:48

Rebonjour!!

Pour le physique, c'est ok tu as rajouté des détails. Pour le caractère aussi!!

Il n'y a que dans l'histoire que la suite des évènements ne semble pas tout à fait claire (je pense que c'est à cause des modifs que tu as fait). Il faudrait d'abord rajouter un lien fluide entre le fait qu'elle apprend à manipuler son arme et la phrase que lui dit son père au sujet de la mort, car sinon ça fait un peu étrange!

Ensuite, tu parles de travail achevé, et là j'imagine que ce travail c'est le père qui s'occupe du corps de son fils que tu veux dire?

(Je te conseillerais également d'éviter de mettre trop de points de suspension (...) car ça coupe vraiment la lecture et la rend difficile!)

Voilou, je pense qu'après ça tu pourras rejoindre les rangs des principautés!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merak.forum-canada.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Dim 21 Oct - 14:25

Mérédithe, du nouveau dans la modification de ta fiche ? Smile

Merci de nous tenir informer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Mar 23 Oct - 16:38

J'ai fait les modifications demandées, j'ai juste eu beaucoup de travail ces dernier temps avec la Fac
Revenir en haut Aller en bas
Capitaine du "Silence"
avatar
Ennemis : Tous les autres
Messages : 453

MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   Mar 30 Oct - 6:34

Validée, bon jeu et désolé pour l'attente. Pense à ton carnet de voyages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mérédithe Lacrymosa VALIDE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mérédithe Lacrymosa VALIDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sebastian Lacrymosa
» A LIRE - UTILISATION DE BROUILLON-COURS VALIDE
» Biro daj sena repiblik valide senatè koupyon, anko yon piwèt Prevalo-espwa
» Pompéï de Kessedag [VALIDE - ENTIER]
» Bye Bye Bangkok Z | Entier Holsteiner [VALIDE - ENTIER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Refusés, morts, ou disparus-