Partagez | 
 

 Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 41

MessageSujet: Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]   Lun 15 Oct - 14:15

Année 687, 20ième jour du mois de juillet,

Le vent était puissant, poussant la neige vers la côte. Le froid était tout aussi féroce. Il mordait à travers les manteaux, les fourrures et les capes. Il était facile de se demander ce que Myrande Sélène faisait là. Après tout, le second n’avait pas à s’acquitter des corvées des gardes. Pourtant, malgré le temps horrible, Myrande n’aurait donné sa place à personne. Car à l’horizon, vers le sud, quelque part derrière le blizzard, s’étendait la côte d’Illithil, hôte de la forêt des elfes. Son exil avait été si long, que de simplement deviner la silhouette de sa patrie le bouleversait. Il rêvait de plonger à l’eau et de nager jusque chez lui, revoir sa famille, changer de vie. C’était impossible, bien sûr. Son devoir le gardait ici, sur le toit du continent, ce toit glacé et inhospitalier. Willyam était bien décidé à gagner son combat et il aura besoin de lui.

Incapable de soutenir le froid plus longtemps, Myrande battit en retraite jusqu’à son feu, devant lequel il s’accroupit, se frottant les mains une contre l’autre. Il agrippa une bûche et la lança dans les flammes. S’il laissait le feu s’éteindre, il n’aurait d’autre choix que de rentrer au campement. Sa carrure frêle ne supportait pas le froid. Aucun elfe ne supportait le froid. Avec les années, bien sûr, ceux de l’Espoir avait appris à s’en accommoder, à s’en protéger, mais c’était probablement l’aspect du métier qui leur était le plus désagréable.

Myrande prit quelques minutes de plus pour se réchauffer avant de se lever et refaire un tour de garde. Dire qu’il espérait laisser derrière lui tout ce froid! Les soleils et la chaleur du Kandor, qu’Haley leur avait promis! Ah! Il les avait bien eus. Un coup de maître, digne du Willyam Haley d’avant le naufrage! Myrande espérait seulement que le subterfuge permette au Grand Capitaine de renverser la vapeur : lancer l’Alliance sur une fausse piste, pendant qu’il rassemblait ses troupes.

Malheureusement, ce plan audacieux qui devait régler leurs problèmes en avait provoqué de nouveaux. Celui à qui Haley avait confié les mers du nord, son Trident, devait les attendre dans cette crique où ils avaient mouillés la flotte. À leur arrivée, il n’y avait personne. Deux semaines plus tard, ils y étaient toujours seuls. Chaque jour diminuait l’espoir de le voir poindre à l’horizon. Certains disaient qu’il avait retourné sa cape et rejoint l’Alliance. Bien sûr, rien de cela n’aidait le moral des troupes. Personne n’en parlait ouvertement devant lui, bien sûr, mais Myrande savait que les capitaines songeaient à lever les voiles, à abandonner Haley à son sort. Aucun n’avait encore osé, mais combien de temps resteraient-ils encore? C’était difficile à dire.

Myrande s’était arrêté au bord de la falaise. Son regard était tourné vers la mer, mais il ne la voyait pas vraiment, tout absorbé qu’il était par ses pensées. Le froid le ramena soudainement à lui et il rompit à nouveau vers les flammes. Alors qu’il approchait, il vit qu’une autre silhouette s’était installée près du feu.


*Tiens donc. La relève? Si tôt?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]   Jeu 18 Oct - 17:30

Presqu’un mois s’était écoulé depuis cette discussion que j’avais eu avec Myrande à propos de l’avenir de Willyam Haley et par la même occasion, l’avenir de l’Espoir. Le temps n’avait pas suffit à effacer les tourments qui persistaient dans mon esprit et même si j’avais voulu faire mon indifférente, le sort de plusieurs vies ne tenait qu’à une mince ficelle.

Les choses ne semblaient pas vouloir bouger cependant, et ce même si mon paternel avait usé d’une ruse pour faire croire à l’Alliance de Jade qu’il se dirigeait vers les côtes d’Ekalesias. Sa tentative de rassembler ses troupes avait été un échec fracassant, puisque cela faisait deux semaines qu’ils attendaient l’arrivée du Capitaine Ludwig Amadeus. Même si la frustration m’envahissait, je ne pouvais pas perdre confiance en lui… Il n’était pas question que je baisse les bras comme ces lâches qui choisissaient d’emprunter la route de l’Alliance, beaucoup moins périlleuse.

Étant incapable de dormir, comme à beaucoup de soirs, j’attrapai une bouteille de rhum que je dérobai discrètement sur le navire. Cette boisson dont j’appréciais le goût saurait me réchauffer face aux vents violents qui m’attendaient. En sortant sur le pont, je scrutai les trois lunes dans le ciel qui apparaissaient faiblement. Ces trois lunes qui veillaient constamment sur le continent de Merak, je les enviais. Elles assistaient surement à un spectacle magnifique là-haut.

Je me rendis donc à l’endroit où se trouvait Myrande, le second de confiance de mon père. Il gardait l’horizon, mais moi je ne pouvais pas m’empêcher d’y aller aussi. Je ne saurais dire si ce n’était que de la simple curiosité ou un besoin, mais j’avais le sentiment que je devais me trouver là à cet instant. À mon arrivée, il y avait un feu qui crépitait, procurant un brin de chaleur, mais l’elfe n’y était pas. J’en déduis qu’il était parti un peu plus loin et qu’il reviendrait surement bientôt.

Sans plus tarder, j’ouvris la bouteille de rhum que j’avais emporté et je pris quelques gorgées. Ces habitudes étaient bien celles d’un pirate et même si je pouvais m’en passer, ce nectar m’apporter un certain réconfort dans la froideur de cette nuit. J’avais toujours vu mon père en boire quand j’étais petite et je suppose que je ne pouvais m’empêcher de faire pareil à présent. Quelques instants plus tard, je vis une silhouette se rapprocher doucement et mes prunelles bleutés la fixa jusqu’à ce qu’elle soit à ma hauteur.

« Bonsoir Myrande. » Dis-je en perdant mon regard dans la danse que faisaient les flammes. « Je suis venue te tenir compagnie, à moins que tu préfères rentrer toute suite… »

Ma voix avait été faible et cassante de par le froid qui s’engouffrait dans ma gorge. Je préférais de loin la chaleur à la froideur qui me faisait penser à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 41

MessageSujet: Re: Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]   Lun 22 Oct - 0:49

-Bonsoir Myrande. Je suis venu te tenir compagnie. À moins que tu ne préfères rentrer tout de suite…

Au moins, il était facile de deviner ce qu’elle aurait préféré. Sa voix était tremblante et Myrande aurait juré avoir perçu un léger tremblement dans sa main alors qu’elle amenait sa bouteille à ses lèvres. Qu’est-ce que Léha faisait là? On ne bravait pas un tel froid sans raison et, manifestement, elle ne s’était pas habillée comme elle aurait dû. Que pouvait-il bien s’être passé pour qu’elle vienne le rejoindre par un temps pareil? Myrande n'avait pas le temps de contempler ses soupçons, il valait mieux la ramener à l’abri avant qu’elle ne tombe malade.

-Rentrons. Mon temps est fait, de toute façon.

C’était un mensonge. Son quart ne se terminait pas avant encore deux bonnes heures. Mais il ne voulait pas entendre Léha rouspéter et braver le blizzard sous prétexte qu’il était de garde. Une fois à l’intérieur, il trouverait bien un mousse à envoyer à sa place, Willyam ne le lui reprochera pas. N’importe quel idiot pouvait faire ce travail : endurer le froid et guetter l’horizon. Jusqu’à maintenant, cela signifiait guetter le vide, la solitude, la défaite. Myrande espérait que ça changerait bientôt, mais que pouvait-il faire d’autre? Enarah et Hélépé seraient bientôt là. Avec un peu de chance, cela éclipsera l’absence d’Amadeus dans l’esprit des capitaines.

Myrande tendit sa main à Léha, l’aida à se remettre debout. Il ne put s’empêcher de remarquer la bouteille de rhum qu’elle tenait à la main. Quelle sale habitude qu’ils avaient, ces pirates! Ils prétendaient que l’alcool les réchauffait, mais c’était des inepties. La liqueur n’était bonne qu’à activer leur circulation sanguine, faisant affluer le sang au niveau de leur peau. Ils ressentaient une chaleur, c’est vrai, mais ce n’était que celle de leur propre corps, leur fournissant un dernier réconfort avant de disparaître dans l’hiver. Il aurait pensé qu’un peuple vivant essentiellement sur le toit du monde, combattant le froid à chaque jour de leur vie, aurait su une telle chose. Il s’était trompé. Il s’était trompé sur beaucoup de chose, en fait. Des choses qu’il avait apprise au Sanctuaire et considéraient comme évidentes. L’ignorance des hommes le surprenait toujours.

Ils marchaient dans la neige, Myrande tenant Léha contre lui afin de la réchauffer. Ils n’allaient pas bien vite : la neige folle était épaisse et les quelques traces qu’ils avaient laissés à leur arrivée n’étaient pas suffisantes pour leur servir de sentier.


-Que faisais-tu là, Léha? Avec un froid pareil, n’aurais-tu pas mieux fait de rester à l’intérieur? Tu n’as pas à t’en faire pour moi, tu sais. Je suis bien capable de prendre quelques heures de froid.

Il avait parlé d’un ton léger, presque à la blague. Mais quelque chose chez Léha l’inquiétait. Elle qui avait été si enjouée à son arrivée sur l’Espoir, c’était assombrie. Comme si la joie de retrouver son père, de retrouver l’Espoir, de retrouver son chez-soi, s’était mutée en peur de tout perdre à nouveau. Le risque était réel, bien sûr, leur situation n’étant pas avantageuse, peu importe l’angle d’approche. Willyam semblait affronter l’incertitude avec sa verve habituelle, usant du danger pour nourrir sa rage de victoire. Myrande, lui, n’arrivait pas à saisir la véritable signification de la défaite, comme tous les elfes qui sont incapables de concevoir leur propre mort, et cette forme d’incompréhension lui épargnaient la majeure partie de l’angoisse. Léha, elle, ne paraissait avoir ni un ni l’autre. Confrontée à la perspective de perdre, définitivement cette fois, ce qu’elle avait travaillé toute sa vie à retrouver, elle s’était comme effondrée. Pas totalement, non, le feu des Haley brûlait encore en elle, c’était une évidence. Mais maintenir cet optimisme l’épuisait. Myrande avait l’impression qu’elle buvait de plus en plus : il s’était levé une nuit pour la trouver encore à sa table, une bouteille à main. Elle semblait un peu erratique dans son attitude, sombre et réservée par moment et cherchant inlassablement le contact humain à d’autres. Elle devait être en ce moment dans cette dernière phase, sinon comment expliquer qu’elle brave la tempête pour un peu de compagnie?

[HJ: J'étais en train de dépeindre Léha comme une alcolo dépressive lorsque j'ai réalisé que j'étais mieux de me garder une petite gêne. Rolling Eyes J'ai modifier le tout pour qu'il s'agisse d'une perception de Myrande, mais si tu juges que j'y suis allé trop fort, envoi-moi un message et je modifierai.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]   Lun 22 Oct - 20:52

HRP: Elle n'est pas une alcoloo dépressive, mais Myrande peut bien la voir comme il l'entend ^^ Mais effectivement, elle ne va pas très bien!

Le rhum glissait doucement dans ma gorge alors que je fixais inlassablement le feu qui me réchauffait à peine. J’avais l’impression qu’il n’y avait que du néant autour de moi, mais cette vaste étendue blanche m’apparaissait tellement mystérieuse. Du coin de l’œil, j’aperçu la main de Myrande et je me rendis compte qu’il venait de me parler, et je ne me souvenais même pas de ce qu’il avait dit. L’avais-je au moins écouté? Surement pas… Je saisis sa main, esquissant un sourire discret alors que je voyais comment il voulait prendre soin de moi, et ça me rappelait mon enfance à bord de l’Espoir… Je ne dis rien, toutefois, préférant contempler le silence. En marchant à ses côtés, je me rappelais qu’il était quelqu’un de bien et que mon paternel avait de la chance d’avoir un homme comme lui à ses côtés.

La voix de Myrande brisa à nouveau le silence de la nuit, attirant mon regard bleuté sur lui.

« Je… » Mon murmure était presqu’imperceptible. « Je ne pouvais pas dormir, et aller te retrouver était sans doute le seul endroit où je ne me sentirais pas seule. »

La solitude. Voilà quelque chose que j’avais du affronter toute ma vie, et elle ne m’avait presque pas importunée tant il me restait l’espoir. Mais maintenant… qu’est-ce que j’étais en train de devenir? En croisant le regard de l’elfe, je me rendis compte qu’il s’en faisait surement pour moi, et c’est sans doute pour ça qu’il voulait me raccompagner même si son quart n’était pas terminé, et je le savais. Un léger sourire s’installa sur mes lèvres alors que mes doigts se resserrèrent sur la bouteille parce qu’elle glissait dans ma main. Je sentais également l’étreinte de Myrande, mais je ne m’en défis pas, parce que naturellement j’avais surement besoin plus de lui que je ne voulais le laisser croire.

« J’espère que tu ne t’en fais pas pour moi, Myrande. Cette tempête ce n’est rien face à ce que l’on va affronter. » Avais-je dis sur un ton mystérieux et moqueur à la fois.

En réalité, je ne savais pas comment j’allais affronter la suite, mais il faudrait que je sois forte et digne d’une Haley. Je devais retrouver celle que j’étais, celle que j’ai toujours été malgré les jours sombres.

Une fois arrivés sur le navire, Myrande envoya un des moussaillons s’occuper de la tâche qu’il ne pouvait plus faire à présent, puisqu’il était rentré. Celui-ci obtempéra en rouspétant; évidemment il n’avait pas envie d’aller affronter ce froid ardent. Pour ma part, je ne ressentais plus ce froid qui voulait s’imprégner jusque dans mes os, il s’était dissipé soudainement avec toute trace de solitude.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mieux vaut le nord que l'Armada[PV Léha Haley][Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» JAELYN (+) mieux vaut rater un baiser que baiser un raté.
» Mieux vaut tenir un lapin que poursuivre un lièvre [Sydney & Chase]
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Mieux vaut tard, que jamais [PV Anya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: Lathorie-