Partagez | 
 

 Myrande Sélène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 41

MessageSujet: Myrande Sélène   Lun 22 Oct - 12:05

Vous ouvrez le coffre. Son couvercle lourd, de bois massif, s’ouvre dans un grincement. À l’intérieur, protégé de la poussière, un tas de babioles : Quelques pantalons et chemises, un manteau, des bouteilles. Vous en prenez une, la placez à la lumière. Un vin d’Illithil, à en croire la couleur du liquide. Dans la bouteille est gravée une année : 642. La bouteille a plus d’un siècle d’âge! Le vin à l’intérieur est sûrement excellent, mais vous aurez le temps de la boire plus tard. Pour l’instant, vous retournez votre attention vers le coffre. À votre droite, empilée contre son renfort, vous voyez une pile de livres. Celui du dessus retient particulièrement votre attention. Sa couverture, abîmée par endroit, est faite d’un cuir que vous diriez, à cause des motifs floraux imprimés à sa surface, elfique. Malgré son âge évident, la reliure est encore solide. Vous ouvrez le livre et lisez la première page :

Myrande Sélène a écrit:
Ce livre appartient à Myrande Sélène, fils de Florian Sélène. Il a quitté le Sanctuaire en l’an 667 et a servi sur l’Espoir, navire de Willyam Haley, le tempêtier, Grand Capitaine de la flotte pirate. Il fut témoin de beaucoup de chose et acteurs dans beaucoup d’autres, toutes étrangères à la coutume des elfes. Dans ces pages sont consignées ses mémoires, afin qu’elles puissent reposer avec celles de ces ancêtres dans la grande bibliothèque du sanctuaire.

La calligraphie était suffisamment fine pour avoir été écrite par un elfe. Vraisemblablement, et malgré l’usage de la troisième personne, le livre a sans doute été écrit par Sélène lui-même. Style un peu étrange, mais les elfes n’en sont pas à compter leurs bizarreries. Le reste de la page est vide. Vous la retourner et sur la prochaine commence le récit raconté par l’elfe.

Myrande Sélène a écrit:

21ième jour du mois de juin, an 687 : Le calme avant la tempête.
La journée s’annonçait ordinaire. Une virée au repaire du trésor, histoire de décharger le magot ramassé durant les derniers mois. Suivant leur petit rituel, Haley demande à Myrande ce qu’il compte faire de sa part du butin. Myrande ne peut s’empêcher de rire à la question. Les elfes ne font pas des pirates ordinaires, ils ne savent pas quoi faire de leur part de butin, les activités auxquelles se livrent leurs compagnons leur paressant vulgaires, grossières, sans intérêt. Avec son argent, Myrande se tresse un brassard d’ashés, qu’il cache sous sa chemise. Peut-être tout cet argent lui servira-t-il un jour, mais il en doute.
Willyam et Myrande discutent de cette Alliance de Jade, mystérieuse organisation contestant l’autorité de l’Espoir sur la flotte pirate. Myrande, à la blague, suggère de monter une attaque contre Ekalesias, lorsque l’évènement le plus extraordinaire se produit.
Léha Haley, enfant perdue du capitaine, réapparait subitement dans l’antre de la caverne. Willyam n’y croit pas ses yeux et peine à contenir sa joie. Il proclame que le raid sur Ekalesias aura lieu, laissant son second légèrement décontenancé.
Willyam avait-il perdu l’esprit?

29ième jour du mois de juin, an 687 : Le grand plan du capitaine Haley
Daemon Hilder, maître d’arme de l’Espoir, est chargé d’entraîner l’équipage au combat. Un entraînement formel pour combattre une armée formelle. L’Armada d’Ekalesias est le plus gros poisson auquel Haley s’est attaqué et au moins, il en était conscient. Après avoir fait une démonstration d’escrime avec Daemon, Myrande rencontre Léha sur le pont de l’Espoir. Ils discutent de cette attaque, suicide consommé de l’avis d’un et de l’autre. De leur conversation émerge l’idée de faire appel à un rite ancien, mentionné dans le code pirate : la chasse au roy. L’idée est simple et semble être la solution à tous leurs soucis. Mais alors, pourquoi Willyam n’y a-t-il pas pensé lui-même? Ce constat les plonge dans une profonde appréhension : et si le capitaine cherchait sciemment la défaite?

20ième jour de juillet, an 687
Myrande est de garde, surveillant depuis le haut d’une falaise les innombrables replis de la mer du nord. Il est rejoint par Léha Haley. Pourquoi la jeune pirate est-elle venu le rejoindre dans tout ce froid?

Une première partie du carnet se termine ici. Mais en feuilletant le reste du livre, vous tombez sur une nouvelle section. Vous continuez votre lecture.

Myrande Sélène a écrit:
Personnages d’importances en 687, sur les mers et ailleurs

Willyam Haley : Capitaine de l’Espoir. L’homme a beaucoup changé depuis qu’il a perdu sa fille et s’est retrouvé échoué sur cette île déserte. Il est motivé par une détermination froide, sombre, pessimiste. Il est toujours aussi rusé et ambitieux, mais Myrande se demande parfois s’il croit encore à sa victoire sur l’Alliance. Malgré tout, il reste son compagnon le plus cher.

Léha Haley : Fille du capitaine, perdue puis retrouvé. Elle semble forte en apparence, mais Myrande la soupçonne beaucoup plus fragile qu’il n’y parait. Elle a peur de perdre ce qu’elle a mis tant de temps à retrouver. Il tente de l’aider et prendre soin d’elle du mieux qu’il peut, comme s’il eut s’agit de sa propre fille.

Nolan Nirovich : Le garçon a grandi sur l’espoir. Lui est Myrande se connaisse donc depuis longtemps. Leur relation est correcte, sans plus.

Tomisse, Sélemiel, Simoen et Fernandel : Les quatre elfes qui composaient l’équipage de l’Inoen Salidor lorsque Myrande quitta le sanctuaire. Ils servent sur l’Espoir depuis aussi longtemps et Myrande et sont fidèles à la fois à son capitaine et à son second. Myrande sait qu’il pourrait toujours compter sur eux. Solidarité elfique, comme dirait l’autre.

Arrenadd Hilern : Le capitaine du Silence a une réputation qui le précède. Une réputation sombre, où il est difficile de discerner la vérité de la légende. Le passé d’Hilern serait juché de diableries de toutes sortes et s’il se fit aux émotions horribles qui l’envahissent lorsqu’il est en sa présence, Myrande est bien porté à les considérer comme vraies. Il va s’en dire qu’un tel personnage heurte profondément la nature elfique de Myrande. Il semblerait qu’Arrenadd est rejoint l’Alliance de Jade. Myrande accueillit pratiquement la nouvelle comme une bénédiction. Avec un peu de chance, peut-être aurait-il l’occasion de débarrasser Merak de la créature?

Florian Sélène : Le père de Myrande qui prit en charge son éducation. Il sert comme grand astronome auprès du conseil du Sanctuaire et rapporte aux conseillers les présages qu’il lit dans le ciel. C’est un homme très respecté, à la fois par son fils et sa communauté. Myrande ne lui a pas reparlé depuis son départ du Sanctuaire, il y a 20 ans. Son père lui manque cruellement et il espère pouvoir un jour rentrer à la maison pour se réconcilier avec lui.

Ophéline : L’amour de jeunesse de Myrande, qui a refusé de l’accompagné sur les mers. Leur rupture est quelque chose d’inusuel dans la culture elfique et Myrande en souffre encore, vingt ans plus tard. Il ignore ce qu’elle est devenue, mais espère secrètement qu’elle soit encore là pour lui lorsqu’il rentrera au Sanctuaire.

Vous continuez à tourner les pages. Il n'y a plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Myrande Sélène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Napoléon à Sainte Hélène
» Hélène GRIMAUD
» Caution : Chemical hazard. [Terminée.]
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Sélène Matthew

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Carnets de Voyage :: Carnets Inactifs-