Partagez | 
 

 La rébellion en marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: La rébellion en marche   Mar 13 Nov - 11:22

18 novembre 687, fin d'après-midi pluvieuse et morose, étable d'un petit village

La pluie s'écoulait doucement sur le toit de l'étable et le froid s'engouffrait dans les vêtements des quelques courageux qui osaient sortir de façon poignante. Bien qu'une averse aurait été pire, cette pluie causait tout de même plusieurs désagrément aux passants. Il n'était pas recommandé de rester trop longtemps dehors, car le froid pouvait saisir et traverser le corps comme une lame de poignard. La température était horrible, le petit village de fermiers était horrible, l'humeur de Rashaak était horrible. Le guerrier s'était réfugié sous le toit d'une petite étable lorsque la pluie avait été trop difficile à supporter. Et avec son air morose, cela n'avait pas prit de temps. Légèrement trempé, il s'était assis sur une botte de foin, bouteille de vin à la main, les bras ballants le long de son corps, le regard au sol. Une colère sourde continuait de battre à ses tempes, mais son corps était trop engourdi par l'alcool qui se faisait un chemin tranquillement dans ses veines. Il ne ressentait même plus le froid ni les gouttelettes qui coulaient le long de son dos ou de son visage. Rashaak était beaucoup trop occupé à ressasser ces tristes évènements qui avaient radicalement changé sa vision des choses.

Les premiers chamboulements s'étaient déroulés lors du mois d'octobre de cette même année. La Tour revenait à la Citadelle avec une partie de son détachement de Guerriers de la Lande. Leurs recherches infructueuses les décourageaient et les mettaient dans une colère honteuse. Ils avaient fouillé tous les coins et les recoins de Merak à la recherche de l'artéfact, sans découvrir aucun indice ni piste solide qui leur donnerait l'espoir de le retrouver. Les elfes s'inquiétaient. Leur peur de voir cet objet magique tomber entre de mauvaises mains grandissait chaque jour. Mais Rashaak ne perdait pas espoir. Il savait que cette mission était d'une haute importance et il ne pouvait détourner son attention de son objectif. Jusqu'au jour où les elfes conclurent que l'artéfact devait sans doute se trouver sur un autre continent. C'était le pire scénario imaginable puisque cela voulait dire qu'il était maintenant inatteignable. Face à cet échec, les Guerriers de la Lande reçurent une missive du Grand Maître Xanth leur demandant de retourner à la Citadelle pour faire le point. Le groupe de Rashaak arriva dans les premiers et ils furent les premiers à constater l'horreur : les Juges avaient pris possession de la Citadelle. Maintenant, ils se proclamaient seuls maîtres des lieux, Xanth n'ayant plus aucun pouvoir décisionnelle. Bien entendu, Rashaak, en excellente Tour qu'il était, chercha à combattre les traîtres, à renverser cette mutinerie. Malheureusement, les Juges avaient déjà conquis une bonne partie des Guerriers de la Lande et ils étaient trop nombreux pour quelques hommes encore épuisés de leur voyage et surpris de ce qu'ils découvraient. Ce fut donc avec peine et effusion de sang que Rashaak et une poignée de fidèles à Xanth s'échappèrent de la Citadelle en emmenant un strict minimum d'équipement. Ils furent obligé de se cacher, de se déplacer souvent et même de se séparer. Certains préféraient prendre quelques jours de repos pour être en mesure d'être à leur plein potentiel lorsque Xanth viendrait les trouver pour un ultime assaut.

La Tour se retrouva donc seul. Malgré la compréhension et le respect qu'il devait à ses collègues, son esprit combatif prenait le dessus et il ne voulait pas cesser la lutte. En solitaire, il se mit donc à parcourir les terres de Merak, d'un côté pour retrouver son Grand Maître, de qui il n'avait plus de nouvelles depuis au moins une semaine; et de l'autre pour préparer son corps et son équipe à l'attaque qui leur permettrait de reprendre la Citadelle. Rashaak se fit donc des contacts dans les bas-fonds des villes, obtient des faveurs de certains informateurs crapuleux et dénicha une planque ici et là dans le but de réunir des hommes et des armes en toute discrétion. Les préparations avaient bien, mais il ne voyait toujours pas l'ombre du Grand Chef à l'horizon.

Novembre lui apporta la mauvaise nouvelle...

Rashaak se trouvait avec un groupe de chasseur. Il leur avait promis de les aider à combattre un Ravkal qui avait fait déjà trop de morts dans leur petite communauté en échange d'expertise sur des pièges et de la contre-façon. Alors qu'ils cherchaient la piste du Ravkal, l'un des éclaireurs revint avec un tissu déchiré. C'était un étendard de la Citadelle. Le coeur battant, le Guerrier poursuivit la piste et découvrit la triste vérité : des cadavres de Guerriers de la Lande. En les observant comme il le faut, il reconnu certains d'entre eux et compris que c'était le groupe avec lequel était parti Xanth lors de la séparation des troupes. Ne trouvant pas le corps de son chef, Rashaak en conclu qu'il avait dû être capturé. Capturé. Prisonnier. Captif. Les Juges détenaient maintenant la pièce maîtresse du jeu en otage.

Depuis ce triste jour, Rashaak vagabonde. Il cherche à rassembler et à prévenir les autres Guerriers de la Lande. Malheureusement, beaucoup se sont ralliés aux Juges, causant une colère sourde à l'intérieur de la Tour. Cette colère se transforme en désir de vengeance et chacune de ses actions est calculé dans le but de causer le plus de mal aux Juges. C'est son devoir de reprendre la Citadelle. Aujourd'hui, Rashaak s'est mis en tête de prévenir les Guerriers éparpillés dans le Kandor. L'un d'eux est Larissa Everdeen. Apprenant de sources sûr qu'elle se trouve actuellement à Berill, il fut obligé d'envoyer un messager la quérir, car il ne pouvait plus pénétrer le royaume depuis que son frère l'en avait chassé. Il attendait donc Larissa dans un petit village fermier à Naskapi, tout prêt de la frontière séparant les deux royaumes. Plongé dans ses pensées, il remarque à peine les villageois venant également se réfugier sous l'étable pour quelques minutes. Lui, tant qu'on ne le dérange pas, il se porte bien. Par contre, lorsque Larissa viendrait le rejoindre, ils allaient devoir...

-... recruter, lâcha-t-il à voix haute, sans vraiment s'en rendre compte. Un guerrier furtif, un archer habile... un éclaireur. Petit. J'dois me trouver un éclaireur de confiance...

Mais pour l'instant, il ne pouvait que penser à voix haute et attendre sa collègue.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Rashaak Suladân le Mer 19 Déc - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 18 ans
Messages : 62

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Mer 14 Nov - 10:36

Cela faisait une bonne semaine qu'elle voyageait sur cette charrette. La frontière de la lande ne lui paraissait pas si loin de Pinasse quand elle repensait aux cartes de Merak dans ses livres d'études. Sans nul doute que ses pièces d'argents dans sa bourse avaient donné des idées à ce modeste paysan. Mais, fatiguée de son premier séjour en mer, la jeune femme n'avait osé répliquer et avait concédé une pièce d'argent par jour de trajet. Ayant repris des couleurs et l'espoir de sa réussite, la Thériantrophe était déterminée à descendre de cette maudite pile de foin au prochain village qui croiserait sa route. Malgré cette rancune qu'elle s'oblige à cacher à son hôte depuis une journée, le voyage lui avait permis de récupérer, de se nourrir convenablement, et d'écrire à Arend dans son journal, qui ne la quittait plus. Cherchant un plan pour arriver à bonne destination, la pluie se met à tomber, et, aussi vite qu'elle le peux, Melvenn range le précieux ouvrage dans son sac. plaçant sa stola de façon à se qu'elle ne soit pas non plus trempée, la jeune fille se cache sous le foin pour se tenir au sec.

La pluie continue de tomber lorsque son véhicule entre enfin dans un petit village aux rues de terre détrempées. Melvenn descends aussitôt, sans faire de bruit et en faisant bien garde à ne pas tomber dans une flaque. Le bruit de l'eau couvre celui de sa fuite et bientôt elle se sèche sous l'étable. Là se trouve également un homme à la carrure imposante, revêtant une armure. *Un guerrier.* lui chuchote Arend. Les yeux de la jeune fille brille de nouveau de cet espoir qui mûrit en elle depuis sa fuite d'Arana. Sa quête n'est pas terminée. Elle n'a pas encore accompli le rêve de son meilleur ami. La jeune femme voit Arend dans cette armure, lui sourire à nouveau ... La mélancolie l'arrache à sa contemplation, les larmes embuent ses yeux alors que le guerrier reprend vie.

« ... recruter » dit-il « Un guerrier furtif, un archer habile... un éclaireur. Petit. J'dois me trouver un éclaireur de confiance... »

Mais celui-ci ne s'adresse pas à elle, il ne semble même pas l'avoir remarquée. Pourtant ... Melvenn se sent bien obligée de lui répondre.

« Excusez-moi ... » murmure-t-elle.

Mais la pluie empêche sûrement cet homme de l'entendre car il ne réagit pas. Prenant son courage à deux mains, la Thériantrophe répète d'une voix plus forte et plus assurée.

« Excusez-moi ! Sauriez-vous, par hasard, si je me trouve bien sur le chemin qui mène à la citadelle ? Celle des guerriers de la lande. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 48

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Mer 14 Nov - 21:50

Un homme frappa puissamment à la porte, réveillant par le fait même les habitants de cette maison qui dormaient à point fermé. Une fois encore… il frappa, ce qui obligea Larissa, qui ne voulait pas obliger ses parents à se lever, d’aller ouvrir. Il portait une cape sombre et un capuchon recouvrant son visage; elle ignorait donc de qui il s’agissait. Mais sa main… recouverte d’un gant de cuir, lui tendait une enveloppe. La guerrière fronça les sourcils en saisissant ce colis mystérieux. Elle n’eu le temps que de jeter un regard sur l’enveloppe que l’homme qui l’avait réveillé avait déjà disparu dans la nuit, la laissant seule avec ces questionnements.

Larissa referma la porte, s’adossant contre celle-ci. Lentement, elle ouvrit l’enveloppe qui contenait une lettre qui lui était adressée. En lisant les mots qui étaient inscrits sur cette missive, la cavalière eue presque le souffle coupé. Les mauvaises nouvelles n’avaient décidemment pas fini de lui détruire la vie! Le Grand Maître de la lande avait disparu, probablement avait-il été capturé par les ennemis. La lettre était signée par Rashaak Suladân, l’une des Tours protectrices de Xanth. Quel choc devait-il avoir eu lorsqu’il apprit que la personne qu’il devait protéger s’était faite enlevée. La Tour conviait Larissa à le rejoindre dans un village plus au sud, précisément dans la contrée de Naskapi. Sans attendre, Larissa rassembla ses effets personnels; elle prendrait la route à dos de son étalon aussitôt que possible.

La guerrière laissa un mot à ses parents, leur disant que les responsabilités la rattrapaient et qu’elle avait des choses à régler. Elle quitta la demeure dès les premières lueurs des soleils. Elle en avait pour aux moins deux ou trois jours si elle ne prenait pas trop de pauses.

Elle arriva enfin à Naskapi, et elle n’eu pas de difficultés à retrouver l’endroit où se trouvait Rashaak. En effet, elle connaissait très bien ce coin de Merak, de Berill, passant à Naskapi, jusqu’à la lande, c’était au moins une bonne chose.

La pluie s’abattait sur elle depuis déjà plusieurs heures, la fatigue s’était emparée de son corps et le froid transperçait son corps. Larissa était totalement épuisée et elle fut soulagée devoir Rashaak sain et sauf. Il était toujours rassurant de voir l’un de ses coéquipiers, surtout en ces temps difficiles. La cavalière était dans l’ombre lorsqu’elle aperçu une silhouette s’approcher de Rashaak. Cette dernière ne semblait pas agressive, et sa voix de jeune fille vint le confirmer. Quand elle l’entendit parler de la citadelle, Larissa sortit de l’ombre à dos de son étalon, s’arrêtant tout près de Rashaak. Elle descendit de selle et vint se mettre à l’abri à ses côtés après avoir attaché sa monture.

« J’ai reçu ta missive Rashaak. Je suis venue aussitôt. »

Son regard s’arrêta sur la demoiselle qu’elle avait entendu poser une question quelques instants plus tôt. Elle cherchait la lande, les guerriers de la lande. Quelle drôle de coïncidence!

« Que cherchez-vous dans la lande? » Avait-elle dit sur un ton interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Sam 17 Nov - 10:04

La pluie continuait de tomber et Rashaak se surprit à être subjugué par les ondulations que chacune des gouttes faisaient en tombant dans une flaque. Son esprit était légèrement embrouillé par ses sombres pensées et l'alcool qu'il avait ingéré. Il n'entendit donc pas le premier appel de la nouvelle arrivante lorsque celle-ci l'interpella. Par contre, sa présence, maintenant un peu plus proche, le fit sursauter et il se tourna vers elle. Au même moment, une cavalière sortie de l'ombre et s'approcha. Rashaak la reconnu aussitôt : c'était Larissa Everdeen. Son messager s'était donc bien rendu et, à voir son expression, elle avait hâte de connaître les détails.

Mais, tout d'abord, il y avait cette jeune fille.

« Que cherchez-vous dans la lande? » demanda Larissa, curieuse.

-Il n'y a plus rien dans la Lande, maugréa Rashaak en se levant péniblement.

Le guerrier sentit sa pression descendre d'un coup et il eu un léger malaise. Il lâcha la bouteille de vin presque vide et laissa son corps s'accoter contre une poutre de soutient. Il eut un petit rire et se tourna vers la jeune fille. Physiquement, elle semblait encore dans sa puberté alors que ces yeux montraient une réelle maturité. De longs cheveux blonds encadraient son visage et elle semblait assez innocente. Malgré les nombreuses différences qu'elles avaient, Rashaak ne pu s'empêcher de penser à sa soeur. Celle-ci était présentement enfermée quelque part à dans le château de Berill. Que devait-elle subir en ce moment ?

La Tour grogna pour chasser ces pensées qui n'avaient pas leur place dans ce moment présent et reporta son attention sur les deux femmes se trouvant sous la grange avec lui.

-La lande a perdu toute sa gloire, toute sa beauté. Les Guerriers ont été déchus, trahis, commença-t-il sans vraiment s'adresser à quelqu'un en particulier. La Citadelle est tombée, mais c'est notre devoir de la récupérer. Petite, ne t'aventure pas là-bas, tu vas être déçue. Larissa, nous sommes le dernier espoir.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 18 ans
Messages : 62

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Sam 17 Nov - 14:20

Alors que l'homme semblait enfin l'avoir remarquée, une femme s'approche à cheval. Visiblement elle possède des informations sur les guerriers que Melvenn recherche.

« Que cherchez-vous dans la lande ? »

Les yeux de la jeune fille s'éclaire, enfin, après près d'un mois en solitaire on va la mener à la citadelle. *nous y sommes presque Arend !* La Thériantrophe, qui touche au but s’apprête à réitérer sa question à propos du chemin qui l'emmènerai à la lande mais l'homme se lève et grommelle.

« Il n'y a rien plus rien dans la lande. »

... Plus ... Rien ... Tout ce chemin pour des chimères ... Elle ne peut pas y croire. Non. Pas après sa fuite forcée ni après la mort d'Arend. Non, ça ne pouvait pas être vrai. Cet homme ment, que sait-il de la lande. La lame de son cauchemar tourne doucement dans la plaie béante de son coeur. Jamais, non jamais elle ne trouvera le repos. Pour cela elle doit trouver ces guerriers et devenir comme eux. Pour que le sacrifice de son ami ne soit pas vain. Alors pourquoi ... Pourquoi n'y a-t-il plus rien dans la lande ? *Demande lui Mel, demande lui ce qu'il s'est passé.* La voix revient, se fait pressante, mais la jeune femme ne peut tout simplement pas ouvrir ses lèvres. L'homme face à lui la dévisage sans retenue. *C'est le moment, parle lui, demande lui.*

« Non. » chuchote-t-elle, et heureusement personne ne semble l'entendre.

L'homme grogne.

« La lande a perdu toute sa gloire, toute sa beauté. Les Guerriers ont été déchus, trahis. La Citadelle est tombée, mais c'est notre devoir de la récupérer. Petite, ne t'aventure pas là-bas, tu vas être déçue. Larissa, nous sommes le dernier espoir. »

Une trahison ... La voilà l'explication ... "le dernier espoir" ... Seraient-ils ... Des guerriers de la lande ! Elle était en face d'eux sans le savoir, c'est eux qu'elle était venue chercher ! Mais ... La Citadelle ... Non ... Il est trop tard. *Il reste un espoir. Tu peux les aider.*

« Je peux les aider ... » murmure-t-elle. « Je peux vous aider ! » s'emporte-t-elle.

Les deux guerriers se tournent vers elle, les joues rouges de honte.

« Je cherchais le chemin pour rejoindre la Citadelle, pour rejoindre les rangs des guerriers de lande, pour vous rejoindre. » Face aux yeux exorbités de l'assistance, elle se sent obligée de continuer « Je parais peut-être jeune mais j'ai 18 ans. Je ... Je peux vous être utile ! »

L'homme et la femme ne semble ni convaincu, ni apte à la comprendre. La jeune fille a bien un argument mais elle ne peut pas parler de son totem. Pas maintenant ... Pas si tôt, pas juste après un mois de silence. *Dis leur Mel, dis leur qui tu es.*

« Je ... Arend non. »

L'homme et la femme la regarde dans un silence religieux. Ils ne l'interrompent pas. Ils la laissent délibérer avec la voix. *J'ai confiance en toi, parle le leur, petit papillon.*

« Je ne sais pas me battre. Mais je suis une Thériantrophe, mon totem et le papillon. » Elle se retourne vers l'homme. « Vous avez besoin d'un éclaireur ? Personne ne se méfira d'un inscte qui se pose sur une fleur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 48

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Dim 18 Nov - 14:50

Avant même que la petite fille ne puisse répondre, la voix de Rashaak retentit. Elle se rendit compte par la suite qu’il ne semblait pas très bien aller : il avait le teint très pâle, et la bouteille de vin qu’il avait à la main était presque vide. Aussi, vint-elle se fracasser sur le sol lorsqu’il la lâcha. Il était dans un état pitoyable… Il n’avait plus cette lueur dans les yeux, lueur que possédaient presque tous les guerriers de la lande… avant. Rashaak enchaîna, et ses paroles étaient moroses, et peu encourageantes. La jeune fille sembla perturbée à l’annonce de cette nouvelle déchirante, mais sa motivation était bien présente. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas vu quelqu’un de motivé dans leurs rangs… bien longtemps.

Larissa s’approcha de Rashaak doucement et le saisi par les épaules, se penchant à sa hauteur pour qu’il l’écoute.

« Reprend toi Rashaak! Ce n’est pas dans tes habitudes de boire, ni d’agir de cette façon. Ce n’est pas digne des guerriers de la lande que Xanth a formé. Si nous sommes le dernier espoir, nous ne pouvons échouer, tu le sais. Ce n’est même pas une option envisageable. Xanth aurait voulu que tu le succèdes dans une telle situation, tu étais sa Tour protectrice. Tu es le mieux placé pour le retrouver… Prends sa place et fait en sorte que la bannière des guerriers flotte de nouveau au-dessus de nos têtes! » Elle marqua une pause, plongeant ses prunelles dans les siennes de façon sincère. « Je serai à tes côtés. »

Elle détourna le regard vers la demoiselle qui était toujours là. Son idée n’était pas mauvaise… Un papillon passe très bien inconnu au yeux d’hommes!

« Nous allons recruter, nous allons former de nouveaux membres, les entraîner. Il nous faut des gens de confiance. Nous allons reconquérir la Citadelle. Pour nous, pour les elfes, pour Xanth. »

Même si la petite ne savait pas se battre, elle apprendrait. Il fallait bien commencer quelque part…

« Quel est ton nom? Je vais t’apprendre à te battre moi, et tout ce que tu dois savoir pour faire partie de nos rangs. Mais soit certaine de ta décision, car ce ne sera pas facile. Une fois l’entraînement commencé, il ne sera pas possible de faire marche arrière. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Ven 23 Nov - 23:09

La jeune fille voulait les rejoindre. Larissa était à nouveau à ses côtés, prête à se battre. "Xanth aurait voulu que tu le succèdes dans une telle situation, tu étais sa Tour protectrice." La phrase dite par la cavalière retentit une nouvelle fois dans la tête du guerrier. Larissa a raison : ce n'est pas digne d'un Guerrier de la Lande de boire ainsi, de se laisser aller, d'oublier son serment. Un Guerrier doit rester fort. En tout temps, il doit être capable de repousser les dangers et de se lever contre les menaces. Larissa a raison : s'ils doivent être le dernier espoir, ils en seront dignes.

Une nouvelle fois, Rashaak se redresse. Cette fois-ci, il semble légèrement plus sûr de lui et réussi à respirer un bon coup sans sentir d'étourdissement ou de retomber. Il lance un regard dédaigneux vers la bouteille de vin au sol. Il n'a plus besoin de ça. D'un geste brusque, il rabat un pan de sa cape contre son épaule, dévoilant son armure et ses armes. Son bras arbore un bracelet de protection où est gravé le symbole des Guerriers de la Lande : deux croissants de lunes bleus sur fond rouge. C'est le symbole de leur promesse, le symbole de leur dévouement. En le voyant ainsi à son bras, Rashaak ressent une honte d'avoir bu et d'avoir douté de lui-même. Puis, ce sentiment est remplacé par celui de la détermination. Les croissants de lune le guideront comme ils l'ont toujours fait pour ces protecteurs sans peur.

-Larissa a raison, dit-il en se tournant vers la jeune fille. L'entraînement sera long et dure. Si tu marches sur nos traces, il n'y a plus aucun moyen de te défaire de ton destin à part la mort. Choisi bien et choisi vite. Nous avons beaucoup de choses à te montrer et à faire pour préparer la résistance.

La Tour s'approcha de quelques pas de la Thériantrophe. Il grogna un peu pour essayer de l'intimider, voir si elle réagissait bien. Il la déposait largement, auteur de hauteur que de largeur, mais Rashaak voyait en cela un excellent avantage. Il fit le tour de la Thériantrophe, la jugeant du haut des cheveux jusqu'aux bouts des orteils. Lorsqu'il fut derrière elle, il prit le temps de plonger son regard dans celui de Larissa et de faire un signe de tête. Oui, ils allaient pouvoir faire d'elle un guerrier. La Tour termina son examination et retourna prendre sa place à côté de la cavalière. Il se croisa les bras et regarda la jeune femme. Ne restait plus qu'à attendre une réponse affirmative de sa part pour pouvoir partir.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 18 ans
Messages : 62

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Dim 25 Nov - 5:30

La jeune fille plante ses prunelles bleues dans les yeux de l'homme. La guerrière s'approche de lui et le saisit par les épaules, elle semble vouloir lui redonner espoir en leur cause.

« Reprend toi Rashaak ! Ce n’est pas dans tes habitudes de boire, ni d’agir de cette façon. Ce n’est pas digne des guerriers de la lande que Xanth a formé. Si nous sommes le dernier espoir, nous ne pouvons échouer, tu le sais. Ce n’est même pas une option envisageable. Xanth aurait voulu que tu le succèdes dans une telle situation, tu étais sa Tour protectrice. Tu es le mieux placé pour le retrouver … Prends sa place et fait en sorte que la bannière des guerriers flotte de nouveau au-dessus de nos têtes ! » La femme marque une pause. Melvenn les observe, elle les trouve nobles, son coeur lui dit qu'elle doit les aider à retrouver la paix. « Je serai à tes côtés. »

La cavalière plante son regard dans les yeux de la jeune fille qui n'ose faire le moindre geste.

« Nous allons recruter, nous allons former de nouveaux membres, les entraîner. Il nous faut des gens de confiance. Nous allons reconquérir la Citadelle. Pour nous, pour les elfes, pour Xanth. »

*Et je vais vous aider, je veux vous aider !* Le rêve de son meilleur ami est en train de devenir le sien. Cette femme et cet homme, ils ont l'air d'être lié par un lien plus fort qu'une simple amitié, ces guerriers, ils ont l'air connectés. La guerrière, *Larissa je crois, oui Larissa* la jauge du regard.

« Quel est ton nom ? Je vais t’apprendre à te battre moi, et tout ce que tu dois savoir pour faire partie de nos rangs. Mais soit certaine de ta décision, car ce ne sera pas facile. Une fois l’entraînement commencé, il ne sera pas possible de faire marche arrière. »

La jeune femme n'hésite pas une seule seconde et ouvre la bouche prête à dévoiler son identité et de leur prouver sa détermination, mais l'homme *Rashaak* se relève, et parait encore plus grand, il dévoile ses armes et le symbole des guerriers de la lande. *Ces lunes ... Arend ...* Mais Rashaak la sort de sa rêverie.

« Larissa a raison. L'entraînement sera long et dure. Si tu marches sur nos traces, il n'y a plus aucun moyen de te défaire de ton destin à part la mort. Choisi bien et choisi vite. Nous avons beaucoup de choses à te montrer et à faire pour préparer la résistance. »

La jeune fille prend quelques secondes pour mûrir sa réponse. Le guerrier grogne, tourne autour d'elle, la jaugeant du regard. Melvenn ferme les yeux. Quand elle les rouvre les deux guerriers attendent sa réponse en silence.

« Je m'appelle Melvenn Mahana. J'ai traversé tout Arana en marchant, seule, j'ai voyagé en bateau jusqu'à Pinasse, par mes propres moyens. J'ai été trompée pour me perdre ici, et vous rencontrer. Je ne reculerai pas. L'inconnu ne me fait plus peur. Apprenez moi tout ce que vous savez, je vous suivrai. »

La jeune Thériantrophe achève sa réponse par un pas en avant. Elle les regarde droit dans les yeux, déterminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 48

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Jeu 29 Nov - 19:57

Avant que Rashaak ne fasse quoi que ce soit, les derniers évènements tournaient dans la tête de Larissa qui réfléchissait. La Citadelle ne leur appartenait plus, et les hommes des Juges feraient tout pour éliminer toute résistance. Ils devraient se faire discrets, être forts et soudés entre eux. Aucune faille ne pouvait s’introduire dans leur groupe, sinon cela signifiait la fin de leur espoir…

Rashaak fini par se réveiller et se reprendre sur lui-même. Elle le savait par son regard qu’il avait posé sur les deux croissants de lunes représentant la lande, un symbole efficace chez les guerriers que tous respectaient. Jaugeant la demoiselle, grognant et en faisant le tour pour détailler la petite, la Tour fini par déposer son regard dans les yeux d’une couleur émeraude de Larissa. Soutenant son regard, elle comprit qu’il était d’accord avec l’idée.

Larissa observa la petite à son tour, elle venait d’ouvrir les yeux, elle pu donc y déceler la détermination dans ses prunelles. Melvenn donc… elle avait fait tout ce voyage pour rejoindre la lande? Difficile à croire… mais pourtant, Larissa était bien placée pour comprendre sa fascination, si tel était le cas.

« Très bien. Ne restons pas là… Je connais un endroit plus au nord où nous pourrons nous reposer pour la nuit. Si tu es d’accord, bien sûr. » Dit-elle en lançant un regard à Rashaak.

Elle devrait s’y habituer, la Tour était maintenant le chef des guerriers de la lande, du moins jusqu’à ce qu’ils retrouvent Xanth. Il leur faudrait contacter par la suite tous les guerriers loyalistes afin de les réunir à un endroit précis.
Larissa tourna les talons et s’approcha de sa monture, passa sa main sur son pelage. Elle attendit l’approbation de Rashaak et détacha l’étalon afin de reprendre la route. La pluie avait légèrement cessée, elle était donc plus supportable. D’ailleurs, Larissa ne sentait plus vraiment le froid pénétrant.

« La première chose que tu dois savoir, Melvenn, c’est de ne faire confiance à personne d’autre qu’à Rashaak ou moi. Du moins, pour l’instant. » Elle marqua une pause tout en jetant un regard sur la route. Elle entama la marche. « J’aimerais savoir en premier lieu ce que tu sais à propos des Guerriers de la Lande? »




HRP> RASH, peux-tu changer l'année dans ton premier post tu as écris 697 et c'est 687!! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Mer 19 Déc - 14:12

HJ: Milles excuses! xD J'ai complètement oublié de répondre ici! Désolé, j'espère ne pas vous avoir fait trop attendre Razz Et j'ai changé la date, Larissa ^^

Larissa et lui étaient donc d'accord : ils avaient maintenant une nouvelle allié au sein des Guerriers de la Lande. La petite fille, Melvenn Mahana, allait très bien faire l'affaire. Sa petite tête, son air innocent, son esprit fugace et l'intelligence de ses propos montraient qu'elle avait tous les atouts. Personne ne se douterait qu'une telle personne soit en fait une espionne et une guerrier accomplie. Du moins, dans les premiers temps, Rashaak comptait bien s'assurer qu'elle devienne une excellente espionne, c'était le plus important. Pour eux, l'infiltration allait être une partie importante de leur mission, car ils allaient avoir de besoin de tout renseignement possible. Bien que la Tour et la Cavalière connaissaient déjà très la Citadelle, les Juges allaient sans doute lui apporter quelques changements stratégiques. Ils ne devaient donc pas tomber dans un piège.

« Très bien. Ne restons pas là… Je connais un endroit plus au nord où nous pourrons nous reposer pour la nuit. Si tu es d’accord, bien sûr. » dit Larissa.

Son regard était plongé dans le sien. Un peu mal à l'aise, Rashaak hocha la tête et c'est à cet instant que la femme guerrière se rendit jusqu'à sa monture. Que voulait dire ce regard ? Attendait-elle une approbation de sa part ? Une drôle d'émotion s'empara du ventre de la Tour. Un mélange d'orgueil, de gêne et d'amertume. Encore une fois, Larissa attendit un geste de sa part avant de commencer à marcher. Elle le considérait donc maintenant comme son chef... Il était vrai qu'il avait prit beaucoup d'initiative depuis la disparition de Xanth, mais avait-il réellement le droit de prendre sa place ?

*Ce n'est que temporaire* songea-t-il.

Oui, temporaire. Le temps de retrouver Xanth et d'assiéger la Citadelle pour en reprendre le contrôle. Et puis, n'était-il pas une Tour ? L'un des gardes personnels du Grand Maître de la Citadelle ? N'était-ce pas son devoir légitime de prendre tous les moyens à sa disposition pour le servir et le protéger ? Oui et il le savait. Donc il n'avait pas à se sentir comme un intrus, un voleur ou un parjure à faire ce qu'il faisait. De plus, les temps changent et certaines mesures devaient être prises.

Rashaak rabâtit sa capuche sur sa tête et recacha son attirail sous sa cape. Il ne voulait pas attirer l'attention alors que le trio marchait tranquillement dans le village. Ils n'étaient pas là pour chercher les ennuis...

« J’aimerais savoir en premier lieu ce que tu sais à propos des Guerriers de la Lande? » voulu savoir Larissa en interrogeant Melvenn.

La Tour hocha la tête en silence. Le côté psychologie et humain, il le laissait à Larissa. Pour lui, ce qui l'importait le plus, c'était de voir que Melvenn pouvait être utile, serviable et loyal envers leur cause. Si ça n'avait été que de lui, ils seraient restés silencieux jusqu'à leur première leçon de combat. Mais si Larissa posait cette question, c'était sans doute pour une bonne raison. Il la laissa donc faire, jugeant que s'il avait quelque chose à dire, il le ferait. Pour l'instant, il se contentait d'écouter les réponses de leur recrue.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 18 ans
Messages : 62

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Mer 30 Jan - 9:47

« Très bien. Ne restons pas là … Je connais un endroit plus au nord où nous pourrons nous reposer pour la nuit. Si tu es d’accord, bien-sûr. » Répondit Larissa.

Alors Melvenn devenait ainsi une guerrière de la Lande ? Elle n'y croyait pas. Elle avait envie de se laisser tomber sur le sol et de s'endormir pendant des jours, son voyage avait été si long et si difficile, mais il lui fallait encore prouver sa valeur. La jeune fille vit leurs regards, Larissa demandait l'approbation de son chef. *Ne te laisse pas impressionner.* Oui, elle devait garder la tête froide. Rashaak et Larissa venaient de l'intégrer ils n'allaient pas changer d'avis, ce n'est pas l'idée qu'elle se faisait des guerriers. A sa grande surprise le grand homme hocha la tête avec gène. Qu'y avait-il entre eux au juste ? Peu importe. Elle en apprendrait plus, tôt ou tard. La jeune femme s'approcha de sa monture.

« La première chose que tu dois savoir, Melvenn, c’est de ne faire confiance à personne d’autre qu’à Rashaak ou moi. Du moins, pour l’instant. » Conseilla Larissa.

La guerrière s'en alla sous la pluie, suivie de très près par Rashaak qui rabattit sa capuche sur sa tête et replaça ses vêtements de sorte à cacher son armure et ses armes auparavant. La jeune fille s'empressa de replacer le tissu de sa stola sur son front et de bien protéger son livre dans sa sacoche. Car le groupe entamait son voyage.

« Entendu. » Répondit Melvenn.

« J’aimerais savoir en premier lieu ce que tu sais à propos des Guerriers de la Lande ? »

La jeune femme réfléchit quelques instants. Tout ce qu'elle savait des guerriers c'est Arend qui le lui avait appris. Il lui en parlait tous les jours ou presque, de son rêve, de faire parti des guerriers de la Lande, comme son père en faisait part. La Thériantrophe décida de leur faire part de ce que son meilleur ami lui avait dit.

« Tout ce que je sais de votre ordre c'est l'emplacement de la Lande et de la Citadelle. Je sais que vous êtes de grands guerriers et que dans vos rangs se trouve un homme qui se transforme en aigle. » Ennonça-t-elle. « Et c'est tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 48

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Mer 13 Fév - 16:54

Malgré les évènements, la cavalière sentait son esprit assez serein, elle savait que les choses rentreraient dans l’ordre tôt ou tard. Plutôt tard que tôt, mais le temps finirait par replacer les choses. Les trois guerriers avançaient dans la nuit, brisant parfois le silence par quelques paroles bien placées. Ils se faisaient discrets lorsqu’ils entraient dans des villages, ne voulant pas attirer l’attention.

Quant à la réponse de Melvenn, elle fut assez décevante en premier lieu. Mais après réflexion, moins elle en savait, mieux c’était. Ainsi, Rashaak et Larissa auraient le loisir de former leur nouvelle apprentie comme il se devait. Son regard d’émeraude balaya l’horizon, puis ses prunelles se posèrent finalement sur la jeune fille.

« Un homme qui se transforme en aigle? Les thériantrophes sont assez nombreux dans nos rangs, en effet, mais à savoir si cet homme est de notre côté ou non, il nous faudrait connaître son nom. »

Après un bon moment de marche, ils arrivèrent dans un village tout au nord de Naskapi, relativement près de la lande. Larissa connaissait des gens qui accepteraient de les accueillir au moins pour la nuit, et des gens de confiance qui ne les dénonceraient pas. Une petite chaumière se dressa devant eux, une maison qui semblait assez chaleureuse. La pluie avait cessée, laissant une odeur délicieuse flotter dans l’air annonçant le beau temps.

Larissa frappa à la porte. Quelques instants plus tard, une femme ouvrit la porte. D’abord surprise, elle lui adressa ensuite un sourire radieux.

« Ma chère Larissa… que fais-tu là en pleine nuit! Tes vêtements sont trempés… » Avait-elle dit en posant sa main sur son bras. « Allez, entre… tu vas attraper froid ! » Dit-elle en jetant un œil aux deux compagnons. « Qui sont donc ce charment jeune homme et cette demoiselle? » Elle leur fit signe d’entrer également.

La cavalière se retourna vers Rashaak et Melvenn pour leur faire un signe de tête approbateur. Ils entrèrent tous les trois dans la petite maisonnée, chauffée par un feu de foyer très apprécié. Ils s’installèrent dans le séjour tout près de ce dernier pour profiter du confort que leur procurait cette chaleur.

« Ce sont des amis. Nous avons seulement besoin d’un gîte pour la nuit Marianne.»

N’aillant pas besoin d’en dire plus la jeune Marianne acquiesça et alla ensuite chercher des couvertures qu’elle tendit à ses trois invités. Connaissant Larissa, elle savait qu’elle ne devait pas poser de questions. Un service en vaut bien un autre comme on dit.

« Si vous avez faim, je peux vous servir de la soupe que j’ai fais ce soir. »Dit-elle en tendant les couvertures aux invités.

Larissa voulu lui dire de ne pas se déranger pour eux, mais la femme était déjà repartie à la cuisine pour leur servir trois bons bols de soupe.

La guerrière s’installa donc sur le fauteuil et en profita pour enlever son armure afin de se sentir plus à l’aise.

« N’aillez crainte. Marianne est une très bonne amie de la famille et sait rester discrète. »
Une fois qu’ils furent servis, Marianne retourna dans sa chambre, laissant ses invités au salon, ce qui permit à Larissa de parler de la suite à ses confrères.

« Rashaak, je crois que nous devrions rejoindre le Sanctuaire. Les Hauts-Elfes pourraient nous être d’un bon secours pour nous cacher, du moins jusqu’à temps qu’on établisse un plan. Qu’en dis-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tour de la Citadelle
avatar
Messages : 256

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Dim 7 Juil - 21:59

Tout comme Larissa, Rashaack fut assez déçu de la réponse de la recrue. Cette dernière ne savait donc pratiquement rien des Guerriers de la Lande. Pour quelqu'un désirant rejoindre leurs rangs, c'était très problématique puisqu'il fallait au moins connaître les motivations, les codes d'honneurs et les valeurs que partagent et transmettent les Guerriers pour pouvoir leur faire honneur. Bien sûr, dans un certain sens, cela pouvait aussi dire que les Guerriers savaient rester discret sur leurs existences et qu'ils conservaient des secrets bien garder. Mais l'orgueil de Rashaack aurait préféré que le nom des Guerriers soit reconnu de part le continent, à la fois craint et respecté. Que leur nom résonne comme le tonnerre dans chaque village et que chaque personne ose à peine le murmurer, de peur de déranger ces grands chevaliers. Décidément, et avec les dernières péripéties de la Citadelle, il y avait encore beaucoup de choses à faire avant de se rendre jusque là.

Heureusement, il avait Larissa à ses côtés et il pouvait lui faire totalement confiance. C'est pourquoi il ne s'interrogea aucunement lorsqu'elle les guida jusqu'à la chaumière de son amie. Il ne questionna ni son choix ni les intérêts de la-dite Marianne dans l'histoire ni les bienfaits d'une telle cachette. Larissa avait pris une décision et il l'appuyait à cent pour cent. Il remercia donc l'amie de la cavalière d'un hochement de tête lorsqu'elle lui tendit une couverture, mais attendit qu'elle soit dans sa chambre pour retirer sa cape et son armure. Mieux valait éviter de faire paniquer leur hôte avec toute cette ferraille et ces armes. Rashaack inspecta brièvement la soupe avant d'en prendre une bouchée et fut ravie de l'effet que cela lui fit. À part le vin de tout à l'heure, il avait l'estomac assez vide et cette nourriture ne pouvait que lui faire du bien.

« Rashaak, je crois que nous devrions rejoindre le Sanctuaire. Les Hauts-Elfes pourraient nous être d’un bon secours pour nous cacher, du moins jusqu’à temps qu’on établisse un plan. Qu’en dis-tu ? »

Tout d'abord, le guerrier grogna. Il avait un léger préjugé envers les Hauts-Elfes, les trouvant chétifs et trop passif dans leur manière d'aborder un problème. Mais il se devait de reconnaître leur agilité et leur talent naturel à l'arc. De plus, certains étaient des bretteurs de grands talents. Les quelques elfes se trouvant chez les Guerriers de la Lande avaient su faire leurs preuves, mais Rashaack continuait de croire qu'ils n'étaient naturellement pas fait pour la guerre.

-C'est probablement la meilleure cachette que nous pourrons trouver, dit-il malgré tout. Ils ne penseront pas à chercher juste sous leur nez. Par contre, va falloir envoyer un éclaireur pour s'assurer qu'aucun Guerrier n'y séjourne. Les Hauts-Elfes ont beaux être nos alliés, nous ne savons pas quel camp ils ont choisis depuis la chute de la Citadelle.

La montagne de muscle se laissa tomber lourdement sur une chaise qu'il avait traînée prêt d'une lucarne. Il avait besoin de rester aux aguets durant leur conversation simplement pour tranquilliser son esprit. Tout de même, il restait concentré et attendait de voir comment réagirait Melvenn à la mention qu'ils devraient envoyer tout d'abord un éclaireur dans le Sanctuaire.


___________________________________________________________________________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.genetique-fr.forumactif.com

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 18 ans
Messages : 62

MessageSujet: Re: La rébellion en marche   Lun 8 Juil - 3:49

La jeune femme ne sentait plus ses jambes la porter. La voix d'Arend s'était tu durant le voyage qui mena le trio chez une dénommée Marianne. Le fauteuil dans lequel elle s'assit était très confortable, elle se mit à rêver de sa maison en Arana, de ses jours paisibles, et du début de cette marche qui continuait de l'exténuer. Elle soupira bruyamment et quand on lui tendit une couverture s'y blottit sans se poser de questions. Elle écoutait attentivement ce que disait ses nouveaux compagnons de route. Larissa proposa de continuer leur périple pour aller se réfugier chez les Hauts-Elfes, Rashaak répondit que c'était une très bonne idée mais qu'il ne leur faisait tout de même pas assez confiance. Il parla d'éclaireur et Melvenn décida à ce moment-là de boire la première gorgée de sa soupe.

Elle était chaude et juste ce qu'il faut d'épais pour avoir l'impression de manger quelque chose de solide. Elle réchauffa son corps et rafraîchit ses idées. *il a parlé d'éclaireur Mel, réfléchit.* La voix d'Arend revint aussitôt qu'elle se sentit revivre. Mais au lieu de réfléchir comme feu son meilleur ami le lui conseillait, elle lui répondit à voix haute.

« Tu sais Arend je pense avoir toutes mes capacités intellectuelle pour prendre conscience moi-même que c'est une occasion de faire mes preuves. » marmonna-t-elle

Le silence était pesant. La jeune femme posa son bol sur la table devant elle et observa Larissa et Rashaak qui la regardait. L'avaient-ils entendue ? La jeune femme se sentit rougir, et resserra la couverture autour de ses épaules pour se donner une contenance.

« Excusez-moi, le voyage a été long depuis chez moi, je crois que j'ai pensé à voix haute. » pas de réponse, ils ne l'avaient peut-être pas entendue après tout. « Je crois bien que vous parlez de ça pour voir si je serai assez courageuse pour me lancer, vous avez besoin de me tester ? J'ai besoin de m'entraîner. Je le ferai. Si c'est bien cela que vous voulez. »

La jeune fille finit alors de boire sa soupe d'une traite et sentit à nouveau la chaleur pénétrer ses veines. Elle se blottit à nouveau dans sa couverture au fond de son fauteuil et sentit le sommeil la gagner. Elle ferma les yeux et entendit, au loin , la voix d'Arend qui l'appelait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La rébellion en marche   

Revenir en haut Aller en bas
 

La rébellion en marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme
» Haiti en Marche - Présidentielles 2010: sont-ce les premières escarmouches?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: KandorTitre :: Naskapi-