Partagez | 
 

 Sigfried Olafson : Le retour du Roi [VALIDÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souverain d'Archenior
avatar
Messages : 3

MessageSujet: Sigfried Olafson : Le retour du Roi [VALIDÉE]   Mar 11 Déc - 18:47



Présentez-vous

Prénom & Nom: Sigfried Olafson
Sexe: M
Âge: 47 ans
Race: Humain

Groupe: Principautés Humaines
Rang: Roi d'Archenior
Métier: Souverain


Description physique




Le Souverain d'Archenior est un homme très puissant et tout son être le démontre. Il dispose d'une stature large et d'une grande taille, mesurant bien près du mètre quatre-vingt cinq et pesant presque quatre-vingt dix kilos. Son aura sombre et glaciale prédomine, si bien qu'on ne peut s'empêcher de se sentir impressionner par le physique du Roi. Il impose naturellement le respect, voire la crainte. Son charisme est indéniable et il a le physique idéal pour diriger un royaume ou une armée. Il est tout simplement impressionnant. Outre cette carrure avantageuse qu'il a su modeler à sa convenance grâce aux entraînements militaires de sa jeunesse, Sigfried est indéniablement un très bel homme. Il possède une longue chevelure noire comme les ténèbres, toujours soigneusement entretenue, qui lui tombe jusque dans les omoplates. Il est très rare qu'il les attache, préférant les sentir libres de toute entrave. Cette chevelure sombre encadre un visage aux traits parfaits, surmonté de deux yeux d'un gris profond et de deux sourcils sombres et épais. Sa peau est terne, mais cela n'altère en rien sa beauté mystérieuse. Malgré son âge avancé, il fait encore jeune et il est probable que les expériences paranormales, qu'il avait pratiqué lorsqu'il fut plus jeune, ait quelques effets sur son apparente jeunesse.



Description psychologique




Le Souverain d'Archenior est d'humeur changeante et les rumeurs le dépeignent comme le monarque le plus lunatique de l'Histoire. Il est très difficile de converser avec lui car ses intentions restent souvent obscures et il peut passer de la froideur hivernale à la chaleur d'un matin d'été en quelques secondes à peine. Ce caractère changeant est doublé d'un esprit aiguisé, tranchant comme la lame d'un rasoir, et il est toujours prompt à juger, mettant mal à l'aise ceux qui n'ont pas l'habitude des jeux verbaux. Le monarque est cassant, méprisant même, et il ne s'attarde jamais à flatter l'ego de ceux qui l'agacent. Si un comportement l'irrite, il le fera clairement savoir à l'importun. Et s'il se trouve en public, il ne ratera jamais une occasion d'humilier ses détracteurs. Il a un caractère épouvantable, mais parvient toujours à garder une attitude sereine, même quand quelqu'un l'ennuie. Le seul tic perceptible sera un claquement de langue, car jamais il ne s'énerve, jamais il ne se met en colère. Si la limite est franchie, c'est que vous serez mort dans les secondes qui suivent. Sigfried ne s'embarrasse pas de ronds de jambe, ni de précautions verbales quand il s'agit de ses opposants. Il se sait puissant et invincible, et n'hésite pas à se servir de son physique imposant pour impressionner les gens.

Toutefois, le Roi est un habile stratège qui n'hésite pas à caresser dans le sens du poil ceux qui pourraient servir ses intérêts, car il sait s'entourer des bonnes personnes. Si vous faîtes partie de son entourage proche, c'est qu'il a des projets pour vous et qu'il voit en votre personne des ressources dont il pourrait tirer profit. C'est un homme sombre, froid et calculateur, qui semble désormais dépourvu de bons sentiments malgré les apparences et ce même envers ceux qu'il a autrefois aimé. Il est aujourd'hui plus craint que respecté.
Néanmoins, depuis son retour de son long périple à travers le monde à la recherche d’une réponse à ses questions existentielles, le Roi avait changé de personnalité… Il n’était guère plus le même dorénavant…




Histoire




Quelque part à l'est de Merak, un homme découvre un vieux coffre scellé, abritant en son cœur les vestiges d'une époque révolue, les souvenirs éparses de ses ancêtres, couchés sur du papier jauni et réunis dans des manuscrits qui menacent de se disloquer à chaque instant. Il hésite, c’était peut-être des Livres Interdits. Et pourtant, l'envie est trop pressante, il veut savoir, il veut apprendre. A la lumière de sa lampe à huile, il découvre et s'instruit...


Sigfried Olafson, Souverain humain de son état, Monarque d’Archenior, fut sans doute l’une des personnalités les plus marquantes de toute l'Histoire de Merak, puisqu'il fut celui qui ...

Il manque des morceaux de phrases. L'homme tourne précautionneusement les pages lourdes mais fragiles de son trésor enfoui, et découvre enfin plusieurs pages intactes. Il reprend sa lecture.

Sigfried Olafson était le fils unique d'Utherïon Olafson, le Grand, et d'Ygriäne Anjoulor, la Splendide, monarques des Hommes, régnant sur la Contrée d’Archenior. Les écrits racontent que le jeune prince était le troisième enfant du couple royal, et que deux sœurs avaient vu le jour avant lui, mais qu'elles naquirent toutes deux déjà mortes. Les dieux avaient décidé d'être plus cléments avec ce nouvel enfant, présageant qu'il aurait un destin exceptionnel. Les premières années du prince furent dénuées d'événements particuliers, il grandissait bien et déjà on lui donnait la meilleure instruction possible pour forger son esprit malléable et en faire un futur souverain.

Sa cinquième année fut néanmoins marquée par la perte de sa mère, dont on le disait très proche, morte dans des circonstances obscures. La vérité sur sa disparition n'a jamais pu être obtenue, et l'hypothèse d'une mort naturelle fut la seule explication jamais donnée. Les écrits racontent que le prince vécut difficilement cette période de deuil, et qu'il manifesta plusieurs fois son envie d'apprendre la magie pour faire revivre sa mère. Toutefois, à l'aube de ses six années, il ne reparla plus jamais ni de sa mère, ni de sa volonté de la voir revenir. Son silence à ce sujet inquiéta dans un premier temps, puis rapidement, il indifféra. On en avait déduit que le prince avait fait son deuil.

Malgré les apparences, celles d'un jeune héritier au trône intelligent, poli et serviable, les rumeurs ont fini par raconter que le jeune prince n'avait jamais abandonné sa fascination pour les forces nécromanciennes, et qu'en cachette, puisqu'on lui avait répété inlassablement que c'était mal, il s'adonnait à des expériences magiques douteuses. Personne n'a pu confirmer ou infirmer ces hypothèses, mais ceci expliquerait bon nombre des évènements qui allaient se produire. Pour en revenir aux faits officiels, l'enfant devint adolescent, et si beaucoup de changements s'opérèrent dans sa morphologie, il resta un jeune garçon brillant et passionné, qui aimait plus que tout apprendre de nouvelles choses. Ses instructeurs témoignèrent qu'ils n'avaient jamais connu d'élève aussi talentueux, aussi intelligent et aussi persévérant que lui. Ils faisaient la joie de ses précepteurs et la fierté de son père, qui continuait de gouverner seul. Le bon roi Utherïon ne consentit jamais à un remariage, et resta très proche de son fils. Les écrits parlent de rapports chaleureux entre le père et le fils, et jamais un conflit ne sembla les opposer durablement.

A l'aube de sa vie d'adulte, il fut initié aux jeux de la Cour, mais étonnamment, il n'y portait qu'un intérêt courtois et on le vit rarement au bras de demoiselles. Il préférait passer son temps à bavarder avec son ami de longue date, Rhaer Thalion, notamment sur des thèmes comme la politique, la stratégie militaire ou bien les sciences et les arts. Pendant un temps, les rumeurs les plus scabreuses circulèrent au sujet des deux hommes, que l'on prétendait amants, mais le mariage de l'un et l'autre fit taire ces ragots. Sigfried épousa une jeune femme sans titre, Eleora - le nom était caché par une tâche - dont on le disait éperdument amoureux. Quelques années plus tard, son épouse lui donna un fils, Siran Olafson, celui qui devint - à nouveau le reste de la phrase est caché sous plusieurs tâches d'encre -

Le reste de la page est illisible, plusieurs tâches d'encre ont parsemé le papier, qui s'en est imprégné. La page suivante est elle aussi illisible. Le lecteur curieux reprend deux pages au dessus, mais l'ouvrage a mal vieilli. La lecture devient de plus en plus difficile.

La mort du Roi Utherïon et le couronnement de son unique fils survinrent au cours de la vingt-cinquième année d’anniversaire du jeune. Le peuple d’Archenior pleura le Grand Roi mais se réjouit également de voir désormais Sigfried Olafson à la tête du royaume, car nul doute qu'il surpasserait son père. Et c'est ce qu'il fit dans ses premières années de règne. Au détriment de sa propre famille, il œuvra pour le bien-être de ses sujets en promulguant différentes lois dans les domaines de la santé, de l'éducation, de ...

Les Hommes d’Archenior connurent la paix, le progrès et la prospérité durant plus de dix ans et nul humain ne pouvait se plaindre de son monarque à cette époque. Sigfried Olafson était un Roi sage, qui avait permis à son royaume de prospérer et de se moderniser. C'est sans doute pour ses innombrables qualités et pour la justesse de ses actions qu'il fut considérer comme l’un des plus grands monarques de son temps…

Plusieurs paragraphes sont devenus illisibles avec le temps, empêchant au lecteur d'apprendre en détails ce qui se produisit après la nomination de Sigfried Olafson.


Victime d'une certaine forme de folie, peu après sa nomination, le Roi d’Archenior amena à la Cour un jeune orphelin d'une quinzaine d'années qu'il présenta comme son fils et qui devint bientôt l'objet des plus folles rumeurs. Telak Firdor, qui n'était autre en réalité que le ... et dont la mort provoqua ..., fut considéré comme la manifestation d’une force spirituelle, sous l'influence duquel Sigfried agissait. (...)


Le reste de l'ouvrage est illisible, laissant notre lecteur sur sa faim.

De nos jours,

Au lendemain des Négociations en compagnie des autres monarques de Kandor, Sigfried décida de quitter sa contrée afin de faire un long périple à travers le monde. Ceci lui permettrait de mieux voir les choses et de répondre à des questions existentielles qui lui titillaient l'esprit depuis quelques semaines. Par conséquent, il laissa à sa femme, la douce Reine Eleora, le pouvoir et quitta la Capitale à l'aube... Ainsi il disparut vers un chemin avec ou sans retour...

Automne 687, Le Retour du Roi

Un garde aperçut un cheval sur lequel était assis un homme semi-endormi, qui se dirigeait vers la Capitale d’Archenior. Il fit sonner l’alerte et dans la minute même, deux Chevaliers sortirent de la ville fortifiée afin d’intercepter l’Homme. L’interception ne fut guère difficile car il était endormi mais l’un des Chevaliers eut un mouvement de recul lorsqu’il vit le collier que portait l’inconnu… Il murmura : « C’est le Roi… ». Ils menèrent l’homme jusqu’à la Reine qui reconnut également son mari…

Le lendemain, le retour du Roi fut officialisé mais on constata bien vite que celui-ci avait changé… La question que tout le monde se posait : « Qu’est-il arrivé à sa Majesté durant ces longs mois d’absence ? »




Hrp

Code: Valide
Comment as-tu trouvé le forum? Je ne fais que revenir ^^
As-tu des commentaires: Non
Veux-tu un parrain/marraine? Non






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: Re: Sigfried Olafson : Le retour du Roi [VALIDÉE]   Mer 12 Déc - 3:48

Bonjour et bienvenue Sig !

Je suis heureux de te revoir parmi nous et te souhaite bien du plaisir à l'écriture comme autrefois. Je te valide donc, ta fiche ayant été complétée pour expliquer ton absence. C'est parfait Wink

Bon retour à toi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monarque
avatar
Race : Lilial
Âge : 432
Attiré(e) par : Les Mâles
Ennemis : Les Reflets de l'Ombre
Messages : 676

MessageSujet: Re: Sigfried Olafson : Le retour du Roi [VALIDÉE]   Jeu 27 Déc - 14:12

FICHE INVALIDÉE POUR PLAGIAT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sigfried Olafson : Le retour du Roi [VALIDÉE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sigfried Olafson : Le retour du Roi [VALIDÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des Joueurs :: Fiches de présentation :: Refusés, morts, ou disparus-