Partagez | 
 

 Sur le chemin du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 73

MessageSujet: Sur le chemin du sang   Lun 18 Fév - 4:29

23 novembre 687

Le climat de la Lathorie avait éreintés la petite faction de Kayssa. Avec l'aide et la protection des guerriers du chef du Clan du Nord, le trajet avait été cependant moins difficile et moins long que prévu. Même si tout le monde était fatigué, la route continuait de défiler sous leurs pas. Le temps, il n'en avait pas, il ne pouvait pas se permettre de laisser les jours défiler alors que les Juges avaient la main mise sur la Citadelle. Quand les thériantrophes sentirent que leurs frontières, ils indiquèrent la dernière direction pour atteindre la frontière du Berill. La température augmentait à mesure qu'il se rapprochait des terres humaines. Les pas se faisaient pourtant plus lourds. L'émotion, le poids de la route, jouaient à la troupe un drôle de tour. Un des membres de la faction, son second, força le pas pour arriver au niveau de sa cavalière.

"Kayssa, ils ont besoin de se reposer, ça fait plus de trois lunes que nous marchons sans dormir vraiment."


Le regard de la jeune femme le cloua sur place, le laissa bouche bée, un peu en arrière. Le repos viendrait à point, mais ils ne s'arrêteraient pas si près du but. Cependant son second avait raison, les hommes perdaient moral avec cette fatigue qui les tiraillaient. Alors la thériantrophe se retourna, tout en continuant de marcher. Son instinct la guidait sans qu'elle ne risque de trébucher.

"Messieurs! Nous sommes presque arriver au point de rendez-vous! Le repos sera à nous d'ici quelques heures. Je sais que vous rêvez d'un arrêt mais n'y pensez pas une seconde. Le temps joue contre nous et les quelques dissident fidèles à notre unique chef sont peu nombreux, il nous faut être en sécurité avec eux avant de songer à un temps de détente. Et que celui qui aille contre cette décision soit laisser en arrière! Je ne tolèrerais pas cette faiblesse, pas venant de vous."


Les yeux gonflés par la fatigue, les hommes de la jeune femme aurait aimé protester, mais qui avait réellement envie d'être abandonner en arrière pour être ensuite considéré comme un traître? Personne. Pourtant, une des jeunes recrues défailli, tombant maladroitement par terre. La troupe se retourna, sans s'arrêter.

"Continuez! Je me charge de lui!"


Kayssa revient en arrière et saisit le jeune garçon par l'épaule.


"Es-tu faible à ce point gamin? Es-tu donc incapable de tenir le rythme?"


Les iris embuées, le garçon se sentait honteux. Kayssa, le visage toujours aussi ferme posa sa main proche de sa lame si bien que lorsqu'elle tira d'un coup sec, le jeune homme cru qu'elle allait l'égorger. Sa peur se calma lorsqu'il vit la gourde d'eau.


"Bois!"
fit-elle en le redressant sans délicatesse.

Elle repartit en avant.


"Si la lutte contre ta fatigue es trop difficile, tu ne tiendra pas pendant une bataille, il vaut peut-être mieux pour toi que la route s'arrête ici!"


Et la tête brune se mit à courir pour rattraper son retard. La gourde serrée dans ces doigts encore fragiles. Kayssa repensa à la missive, qu'elle tenait dans une des poches improvisées de ses couches qu'elle portait en guise de haut.
Citation :

Kayssa,

Depuis ton départ en Lathorie, la situation à la Citadelle à bien changer. Hier on m'a informé que la Citadelle venait de tombée. Les Juges ont décidé de prendre le pouvoir et par la même occasion de tenter de détruire Xanth Tar'Ashaman, notre Grand Maître. Beaucoup des nôtres ont rallié la cause des Juges, préférant rester à l'abri comme des pleutres!

Kayssa si tu reçois cette missive rejoint moi, dans un petit village.

Larissa Everdeen.


Une dernière phrase codée donnait le lieu de rendez-vous, au cas où la lettre serait intercepté. Larissa n'avait pas dit dans quel camp elle était, c'était bien inutile. Les deux jeunes femmes se connaissaient assez pour connaître la droiture de chacune. Fébrile, elle avait hâte de revoir son amie. Une des rares personnes en qui elle avait réellement confiance. Elle aurait donner sa vie pour elle, sans se poser plus de question. La revoir après tout ce temps lui ferait un plus grand bien, même si le contexte n'avait rien d'agréable. Et passer tout ce temps sans savoir ce qui se tramait réellement la rendait nerveuse et cela se ressentait dans son comportement avec ces hommes. Oh, elle n'avait jamais été tendre, mais là elle dépassait les bornes. Elle le savait, mais elle ne pouvait pas attendre plus.

Les quelques heures qui les séparaient du petit village de Berill qui servaient du point de rendez-vous se passèrent sans plus de commentaire ni d'évènement. Lorsque le premier toit en bois se dévoila parmi les arbres, tout ce poids, qui écrasaient leurs épaules se libéra d'un coup. La petite troupe se posta près d'une petite auberge, profitant de chaises et de quelques tables pour se reposer. Ils étaient exténués et profitèrent du droit qui leur étaient accordés de libérer leurs jambes. Les quelques nuages filtraient les soleils qui naissaient à l'horizon. Dans peu de temps Larissa serait là. En attendant, ils avaient tous mérité une bonne collation. Légèrement à l'écart, Kayssa veillait sur ces hommes, comme une mère regarde ses enfants avec bienveillance. Elle leur en avait demandé beaucoup et c'était de plein droit qu'ils profitaient de cette nourriture, offerte par leur tête de troupe.


Dernière édition par Kayssa Enara le Lun 25 Fév - 6:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 48

MessageSujet: Re: Sur le chemin du sang   Mar 19 Fév - 18:14

HRP: Tu t'es trompée dans l'année ^^ c'est 687 et pas 697 Smile

Aussitôt qu’elle avait su pour le sort du Grand Maître, Larissa avait cru bon de prévenir les guerriers de la lande en qui elle avait encore confiance. Ceux qu’elle pouvait affirmer hors de tout doute qu’ils seraient de son côté étaient malheureusement très peu nombreux. Mais Kayssa, l’une des cavalières de la lande, pouvait être comptée parmi eux. Elle était même l’une des premières à qui elle pensait lorsque le mot fiabilité flottait dans ses pensées. Larissa avait donc envoyé une missive à sa consœur afin de la prévenir, mais aussi pour lui parler de vive voix. Tout lui dire dans cette lettre pourrait avoir des conséquences irréparables si quelqu’un du côté des Juges devait mettre la main dessus.

Larissa avait donc prit la route à dos de sa monture en direction de ce petit village à Berill, un endroit qu’elle savait sécuritaire pour eux. Les Juges ne les chercheraient jamais là-bas… du moins, ils ne pourraient pas les trouver. Et elle avait l’avantage du terrain. En effet, la demi-elfe avait vécu une bonne partie de sa vie dans cette Principauté, elle la connaissait donc comme la paume de sa main.

La cavalière retrouva son amie près d’une petite Auberge, où ses hommes en profitaient pour prendre un peu de repos. Elle descendit de sa monture, laissant son cheval à un palefrenier travaillant pour l’auberge. Elle lui donna quelques pièces d’or pour qu’il s’occupe bien de sa monture, puis entra dans l’Auberge la tête tranquille. Larissa n’eu pas de difficulté à repérer Kayssa qui était un peu plus à l’écart, veillant doucement sur ses troupes, ce qui fit sourire Larissa. Toujours elle était aux aguets, et la sécurité des siens avaient une grande importante. Sur ce point, les deux femmes étaient semblables.

Doucement, la guerrière de la lande prit place sur une chaise juste devant sa consoeur, affichant un air sérieux. Bien sûr, elle était heureuse de la revoir après tout ce temps, mais les circonstances faisaient en sorte qu’elles ne pourraient surement pas profiter de ces retrouvailles.

« C’est rassurant de te revoir saine et sauve, Kayssa. » Commença-t-elle en balayant l’auberge d’un regard discret. « J’avais peur que tu ne reçoives pas ma missive et que tu te rendes à la Citadelle… Tu aurais eu une mauvaise surprise. » Lâcha-t-elle sur un ton morose. « Les recherches en Lathorie n’ont surement pas portées fruits… comme toutes les autres d’ailleurs. »

La mission que leur avait été conféré était de la plus haute importance, mais elle avait aussi permit au Juges de renverser la puissance chez les guerriers de la lande. Sachant que ces derniers étaient dispersés aux quatre coins du continent, c’était le moment idéal pour kidnapper le Grand Maître et prendre la Citadelle.

« Je ne passerai pas par quatre chemins. Xanth a été kidnappé lorsqu’il était en Lathorie. Tous les guerriers qui sont retournés à la Citadelle sont tombés dans un piège. Nous ne pouvons plus compter sur eux. »

Larissa marqua une pause, observant la réaction de sa consoeur. Elle lui exposerait par la suite leur plan pour renverser la vapeur… Elle espérait qu’elle pourrait apporter des idées nouvelles, sachant très bien qu’elle leur apporterait son soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 73

MessageSujet: Re: Sur le chemin du sang   Lun 25 Fév - 6:25

hrp : uuuupps, j'ai corrigé Smile


L'ambiance à l'auberge était étrange, entre la joie de pouvoirs enfin se reposer, et la perspective d'un combat proche. Toute la troupe de Kayssa savait qu'elle serait le prochain mouvement qu'ils devraient faire. Le regard au fond de son gobelet de terre cuite, la jeune femme sentait le poids de sa responsabilité lui peser. Faire bonne figure face à ces hommes étaient un exercice fatiguant, plus que celui de traverser les plaines et les montagnes enneigées de la Lathorie. Heureusement, ici le temps était un peu plus clément et la différence de température était plus qu'appréciable, surtout pour quelqu'un qui avait une légère préférence pour la chaleur.

Les traits tirés, le visage un peu creusé par cette fatigue que Kayssa combattait sans le moindre commentaire, la peau s'étira très légèrement lorsque Larissa pénétra dans l'auberge. Le regard de la jeune femme changea en même temps. C'était une réelle joie de la voir ici, après tout ce temps séparées, après toute cette neige et ce fichu froid, après l'annonce de toutes ces mauvaises nouvelles. Pourtant, autant l'une que l'autre, les deux femmes savaient que le temps des retrouvailles serait remis à plus tard, lorsque toutes ces affaires seraient réglées. Et qui savait dans combien de temps elles auraient toutes les deux ce répit.

Larissa salua son amie, se rassurant de savoir qu'elle n'était pas tombée dans le piège des Juges. Si Larissa n'avait pas été là, jamais elle n'aurait su, elle serait probablement rentrée dans la Lande sans la moindre hésitation et aurait été réduit en charpies avec sa petite troupe par ces traitres sans honneur. La colère montait lentement, se diffusant dans ces veines.

"Merci à toi d'avoir veiller à nous prévenir. Ta missive nous à fait écourter notre mission. Mais de toute façon ça n'a rien donné comme tu le dis."

Du temps de perdu et une marge de manœuvre gigantesque. Voilà à quoi se résumait se voyage en Lathorie. Inutile d'en parler plus. Et même si elle avait su que les hauts elfes avaient demandé au Clan du Nord de se charger de la quête de l'artefact, rien n'était encore fait. Larissa commença à exposer la situation. Xanth avait été fait prisonnier. Les pupilles de la jeunes femmes s'étrécirent, le poing fermé et la mâchoire serrée, elle pesa le poids de chaque mot. L'ordre avait été complètement ébranlé par cette prise de pouvoir.

"Les juges.... ils paieront de leur affront Larissa, j'en fait le serment."

Elle jeta un œil à ces hommes, pour les désigner.

"Chacun de mes hommes à prouvés sa bravoure et son attachement à ma personne, si l'un d'eux devaient me trahir je le tuerais de mes mains. Mais si ils nous suivent, cela nous donnera un peu plus d'effectif."

Ces hommes étaient assez loin pour ne pas entendre la jeune femme parler bas, mais néanmoins, ils savaient tous que si ils lui faisait faux bond, ils le paieraient de leur vie après avoir subit l'atrocité de la violence d'une tigresse enragée. La loyauté qu'ils lui devait devait être inébranlable. Car si un jour le doute s’immisçait en eux, si elle sentait une faiblesse dans leur esprit, elle serait sans plus aucune pitié. Le traître subirait tout cette colère que la tigresse gardait en elle. Et Larissa savait que son amie ne plaisantait pas avec la loyauté, elle en savait assez sur son histoire pour connaître le poids de la loyauté et de l'honneur. Elle savait combien c'était précieux. Mais le temps n'était pas au passé, il fallait penser au futur, à un futur très proche, un plan. Il fallait sortir le Grand Maître tant qu'il était encore probablement sauf.

"Qu'avez-vous prévu pour reprendre la Citadelle? Sommes nous assez nombreux seulement pour une telle tentative?"

Les chances n'étaient pour le moment sûrement pas de leurs côtés, pourtant il ne suffisait pas de grand chose pour renverser la balance. Seule la stratégie comptait. Et il fallait songer promptement pour la vie Xanth. Il serait d'ailleurs l’appât idéal pour un piège tendus par les Juges, pour les rangs qu'ils ne pourraient corrompre. Ils savaient que des gardiens se lèveraient pour contrer cette prise de pouvoir honteuse. Tendue comme une arc, Kayssa rongeait son frein. Le jour de la bataille, elle n'aurait pas de pitié. Pas de rédemption pour ces chiens, pas de prisonniers. Juste un champ de cadavres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 48

MessageSujet: Re: Sur le chemin du sang   Dim 3 Mar - 17:08

Le regard grave, dénudé de toutes autres émotions, Larissa jaugeait les gens dans l’auberge à l’affut de tout espion. S’ils devaient discutés de choses aussi importantes, aussi bien s’assurer que personne ne les écoutait. Ses doigts tapotaient nerveusement le bois de la table, tandis que son visage demeurait de glace. Son regard d’émeraude avait perdu son éclat naturel, mais elle ne se laisserait pas abattre. Posant de nouveau ses iris sur son amie, elle inspira profondément.

« Je suis heureuse que nous puissions compter sur tes hommes. » Dit-elle sur un ton de voix embrumé par une infime parcelle de réconfort. « Nous ne sommes pas assez nombreux, Kayssa. Ça nous prendra des mois, ou peut-être un an avant de pouvoir mettre notre plan en route. Tu comprendras qu’il nous est impossible d’échouer. Un échec signifie la mort pour tous, y comprit notre Grand Maître. » Dit-elle avec regrets. « Beaucoup ont succombés aux menaces des Juges et beaucoup ont trahis Xanth… Et il faudra surveiller de près ceux qui sont encore de notre côté afin de s’assurer qu’il ne s’agit pas de traîtres. »

En effet, les Juges n’hésiteraient surement pas à faire infiltrer leurs troupes pour connaître les plans visant à reprendre la Citadelle, sachant très bien que les guerriers restants ne resteraient pas les bras croisés… Leur âme de guerriers les y obligeait à faire quelque chose.

« La situation n’est pas ce qu’elle devrait être, mais nous mettrons tout en place pour la rétablir. Nous allons recruter. Nous allons former de nos propres mains tous ceux qui nous aideront à reprendre notre place… de nouveaux guerriers possédant les bonnes valeurs… et comme tu dis, nous tuerons de nos mains tous ceux qui nous trahirons. Nous devrons être très vigilants. »

Le plan pour reprendre la Citadelle? Il se dessinait lentement dans la tête de Larissa, mais rien n’était au point. Il s’agit d’une opération assez délicate qui demande de l’organisation et une bonne stratégie, surtout sachant qu’ils seront sans doute plus nombreux.

« Nous devrons changer de quartier général assez régulièrement afin que personne puisse suivre notre trace. Nous devrons nous faire discrets pour les prochains mois et ne pas cesser de s’entraîner. Nous allons faire honneur à notre Grand Maître. » Dit-elle dans un murmure convainquant. « Rashaak Suladân a accepté de remplacer Xanth jusqu’à son retour. Comme il était très proche de notre maître, il connait à peu près sa façon de penser et ses tactiques. Je suis persuadée qu’il sera capable de mener nos troupes dans cette manœuvre. »

Larissa marqua une pause pour voir la réaction de Kayssa. Elle voulait d’abord s’assurer que ce nouveau plan lui convenait et voir si elle avait de nouvelles idées. En tant que cavalière, toutes deux avaient une place importante dans la hiérarchie des guerriers de la lande et ce n’était pas pour rien qu’elles avaient obtenus cette place. Larissa savait aussi que Kayssa avait toutes les compétences pour aider la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier(ère)
avatar
Messages : 73

MessageSujet: Re: Sur le chemin du sang   Jeu 7 Mar - 9:14

La tension qui régnait dans la bulle que formait les deux femmes montait à chaque échange. Kayssa ne s'attendait pas à de bonnes nouvelles, mais lorsque Larissa lui confirma qu'ils étaient trop peu, la thériantrophe baissa les yeux, sourcils froncés. La fatigue la rendait bien plus expressive que d'habitude. A moins que ce soit la présence de quelqu'un de confiance, quelqu'un avec qui elle savait qui elle avait pu passer de bons moments. La cavalière parlait de mois, même d'une année pour avoir de quoi faire face aux Juges. Un an... en un an le monde changeait beaucoup, les gens aussi. Maintenir la foie des quelques motivés actuels serait une tâche complexe, car même avec toute la motivation du monde, lorsqu'ils verraient que leur nombre ne suffirait pas, ne baisseraient-ils pas les bras pour certains? Kayssa savait de quelle trempe son amie et elle était, mais les autres, ses propres hommes à elle? Tiendraient-ils seulement le coup ne serait-ce que plus d'un mois?

Malheureusement, comme le disait si bien Larissa, l'échec n'était pas envisageable. Pour la vie du Grand Maître, ce n'était pas pensable. Tenir une année. Le pari semblait compliqué à tenir. Mais si Larissa établissait ce chiffre, c'est qu'elle avait entre les mains, toutes les informations, et elle visait juste en sachant qu'il faudra sans cesse garder le plus d'informations possibles. Le plan final ne serait qu'un secret dévoilé le jour même. Seuls les plus hauts gradés, seuls les rares personnes qui pouvaient être de confiance sauraient de quoi il retournait. L'infiltration des Juges serait leur première tactique, efficace, pour maintenir un climat de tension et de psychose évident, pour tenter de déstabiliser les quelques résistants.

Il faudrait recruter, sage décision que voilà, mais il faudrait sélectionner les recrues avec le plus grand soin, avec une méfiance très importante, avec une intransigeante totale. Il faudrait tester la motivation, tenter de comprendre les motivations de chaque individu. Ce ne serait pas de la bravoure qu'il faudrait, ce serait du courage, de la motivation, une hargne, des gens pour qui le mot justice avait encore un sens profond. Il faudrait du sang neuf, droit, aux sens affutés. Kayssa savourait l'idée de faire souffrir ceux qui tenteraient de s'infiltrer sans ingéniosité. Ils paieraient tous.

Son homologue, continua d'exposer les détails de la stratégie actuelle en expliquant qu'ils devraient être très nomades. Cette perspective lui rappelait ces jeunes années, avant la Lande, sa fuite de chez son ancien maître... Elle eu le regard lointain, cela faisait longtemps qu'elle n'y avait pas pensé, et elle ne savait pas si c'était cette situation de trahison qui lui offrait ces visions du passé, mais elle se sentait perdre son sang froid. Après tout n'avait-elle pas vu la Citadelle comme un renouveau, car elle savait que ces convictions, cette justice, étaient partagées? Voir cet ilot noyé par les eaux de la trahison l'ulcérait. C'est comme si elle retournait plusieurs années en arrière, contrainte et forcée de se dire qu'il n'y avait plus de foie à avoir en le genre humain. Pourtant, Larissa se tenait devant elle, avec cette attitude légèrement différente de d'habitude.

Oui, la situation avait changé, elle n'était pas comme il se devait, et c'était à eux, eux qui avait la force de se dresser contre cette monstruosité, d'agir pour se battre pour ces valeurs, cet art de vivre. Il ferait honneur à leur Grand Maître, c'était une certitude, Kayssa n'était pas à convaincre. Ils n'échoueraient pas, mu par une force que les Juges ne pourraient pas comprendre, parce qu'ils s'étaient écartés du chemin des vertus.

Et puis elle parla d'une des Tour de la hiérarchie, Rashaak Suladân. Un grand homme qui méritait tout autant de respect que le Grand Maître. Sa mise à la tête des opérations étaient de l'ordre du logique, il connaissait mieux que personne Xanth et serait un atout majeur. Il pourrait les mener, tout comme le disait Larissa. Au final le plan actuel avait des allures de survie, les hauts gradés prenaient naturellement en responsabilité. Kayssa et Larissa deviendraient des personnes encore plus sollicités, elles devraient prendre en charge l'entraînement des jeunes recrues probablement. Si il n'y avait pas eu ce contexte, Kayssa aurait apprécier pouvoir torturer le moral des jeunes. Revenant à son amie, le regard un peu terni, la jeune femme hocha la tête.


"Notre Tour sera un atout de taille, il est heureux que nous l'ayons parmi nous. Pour ce qui est des recrues, je me ferais une joie de torturer les bouseux qui se pointeront mais..."

Elle coupa son murmure, laissant un soupir s'échapper d'entre ses lèvres.

"un an Larissa... ce sera dur. Il nous faudra rester très vigilent, il va falloir réduire le nombre de personne au courant du plan final. Il ne faudra annoncer les directives que le jour J, on ne peut pas se permettre de voir nos chances balayées par un fichu traître. Et surtout, surtout il ne faudra pas écartée la possibilité qu'à tous moment les Juges pourraient tenter de nous surprendre et de nous attaquer dans les prochains mois."


Elle se rapprocha de Larissa.


"Il faudra établir plusieurs camps, distants les uns ans des autres, pendant les campagnes de recrutement. Si l'un de nous se fait prendre, les autres auront toujours leurs chances. Qu'en penses-tu?"

Une frappe sur un camp au hasard ne ruinerait pas tout, cela ne fera qu'affaiblir les effectifs, alors qu'une frappe sur un unique camp ciblé? La prudence était de rigueur, et changer de quartier général ne serait peut-être pas suffisant. Dans tout les cas il faudrait agir vite et les recrutements devraient commencés dés que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sur le chemin du sang   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur le chemin du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: KandorTitre :: Berill-