Partagez | 
 

 As-tu ton âme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 3

MessageSujet: As-tu ton âme ?   Jeu 2 Mai - 10:34

L’air ambiant semblait n’être plus que vapeurs alcoolisées, les voix rauques des marins bourrus et des ivrognes chevronnés retentissaient comme le tonnerre grondant pour cette pauvre âme qui n’avait rien à faire là. Un mal de crâne persistant lui broyait la tête et le simple son d’une chope que l’on remplissait lui infligeait un haut le cœur. Mais dehors il grêlait l’apocalypse et un vent plus glacé que la mort s’engouffrait sous n’importe quel vêtement. Il avait pensé qu’être abrité était une félicité, mais après quelques heures dans cette taverne il avait faillit changer d’avis. Mais même maintenant le ciel d’un gris dépressif l’encourageait à supporter le bruit et les odeurs de ces âmes dépravés. Rabattant un peu plus son capuchon gris terne sur son visage il restait obstinément penché en avant, les yeux rivés sur son petit bout de table dont chaque veinures lui semblait déjà trop familière. Il attendait... Quoi il ne savait pas, mais il attendait. Que le temps s’éclaircisse au moins.

Les Pirates... il y avait à la fois tant et si peu à dire sur eux. Des ignorants pour la plupart, des incultes égarés qui pensent pouvoir trouver un sens à leur vie en la confiant au vent et aux marées. Des ignorants, et rien de plus. C’était ce qu’il pensait en promenant son regard gris las sur l’amas de canailles en tout genre qui croupissait là. Pas un seul qui soit susceptible d’écouter et d’apprendre. Et presque tous bourrés avec ça. Tiens la porte s’ouvre ? L’inconnu attira son attention, un loup... un vrai loup de mer ahah ! Si c’était pas un théri celui là il mangeait son manteau. Un loup ça doit avoir un peu plus de matière grise disponible nan ? Y pouvait pas être plus corniaud que les bêtes, c’était déjà ça. Il y avait une place de libre à côté de lui alors il fit signe à l’individu trempé et sans doute gelé d’approcher.

« Approche toi. J’ai une chope à moitié pleine et quelques histoires à revendre. »

Tandis qu’il lui tendait sa bière à moitié consommée il lorgnait le type de ses yeux gris vaseux. Lui aussi était un peu ivre, mais il ne l’admettrait jamais.

« Bois ça, j’suis pas galeux ! Alors.. ? Qu’est-ce qu’un loup comme toi fait sur ce vieux rafiot de glacier flottant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 27
Ennemis : Son propre sang
Messages : 93

MessageSujet: Re: As-tu ton âme ?   Ven 3 Mai - 5:49

Trois mois … Trois longs mois sans mettre le pied sur un bateau. Une sensation de manque envahissait la jeune pirate. Jeune. Tout est relatif. Peut-on parler de jeune à 27 ans. Lui, Reaver Farkas, le loup de mer ! Frère d’un requin galeux qui veut détruire le monde. La vie n’a toujours été rose pour lui, surtout en ce moment. Passant le plus claire de son temps dans les tavernes à se saouler ou à se transformer en loup pour courir dans les rues de Garganta , en effrayant les passants, aucun but ne lui venait à l’esprit. Il errait. A force de métamorphose en bête poilue, ses pupilles gardèrent leur position verticale indéfiniment. C’est ce contrecoup qui lui a valu son encrage sur la terre ferme. La plupart des capitaines refusait de le prendre à bord car ils hurlaient à la sorcellerie et au mauvais œil. Les pirates et leurs superstitions … Les Thériantrophes pirates sont peu nombreux aussi.

Un soir, couvert par une pluie diluvienne, après c’est fait traiter de démon une énième fois par un potentiel employeur, il se rendit dans la taverne la plus proche pour noyer son désespoir. Ce pirate, d’ordinaire souriant et jovial, se morfondait dans son manque de la mer et dans une envie de mettre fin à ses jours, tant sa vie et son futur était vide de sens. Sa capuche noire tombait sur ses yeux pour les cacher et comme pour ne pas voir ce monde qui lui veut du mal. La pluie battait sur son crâne, lui donnant l’impression d’être martelé de coup. « C’est pas plus mal au fond » pensa-t-il. Les rues étaient désertes par ce temps, il était presque seul à marcher lentement au milieu des allées inondées et glacées. La morsure du froid lui prit ses pieds et le bout de ses mains, ne les sentant presque plus il décida d’entrer dans la taverne la plus proche.

« Le puits de peste ». Il campa devant l’enseigne de l’établissement. « Ça promet … » se dit-il. En entrant il remarque que la moitié de la salle était déjà totalement bourré. Ces idiots se contentaient de vivre et de mourir la joie au cœur en tuant et pillant sur les mers … Philosophie qu’il avait approuvée il a peu de temps encore. C’est le malheur quand un pirate fait preuve d’une once d’intelligence. Il s’aperçoit de l’absurdité de ce mode de vie. Sauf le fait de pouvoir coucher avec toute les femmes qu’ils désir. Mais … Même ça a fini par le rendre indifférent. Son cœur d’homme mature cherchait. La cherchait elle. Cette femme qui lui ferrai tout oublier et le rendrait heureux dans cette vie médiocre. A son grand regret, le niveau des femmes qu’il avait rencontré ne volait guère plus haut qu’une huître desséchée …

Un homme le bouscula, le tirant de sa rêverie. S’avançant en direction du tavernier pour commander, il fut interpellé par un homme étrange. Ses yeux étaient gris. Il esquissa un sourire, ça le rassurait de savoir qu’il n’était pas le seul à être bizarre en ce bas monde. L’étranger lui tendit une chope à moitié vide en lui disant qu’il n’était pas galeux et qu’il avait des histoires à raconter. De plus, ses yeux ne l’effrayaient pas et semblait avoir deviner la vraie nature du jeune pirate. Sans dire un mot, Reaver saisit la pinte et la vida d’un trait, puis s’assit en même temps qu’il posait son verre sur la table de l’homme aux yeux gris.

« Que me veux-tu ivrogne aux yeux de métal ? Si tu a une histoire intéressante je t’écoute. Mais ne me fait pas perdre mon temps comme tous ces demeurés de soi-disant grands maîtres des mers de mes deux » lâcha-t-il, ses pupilles vertes fendues braquées sur lui, comme un air de défi.

En réalité il n’avait que faire d’un idiot de plus. Mais sans savoir pourquoi, une force au fond de lui le força à rester là et 0 écouter cet homme. Un espoir inconnu l’envahit. Il commanda deux autres bières tout en rejetant un regard sur la salle. Une bagarre avait éclaté à l’autre bout. Poussant un soupir de découragement, il se retourna vers son interlocuteur. Le loup avait vraiment une vie pourrie …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3

MessageSujet: Re: As-tu ton âme ?   Dim 5 Mai - 8:39

Bien que le loup de mer obtempéra sans rechigner, il n’eut pas à attendre longtemps pour comprendre qu’il avait mauvais caractère. C’était peut-être plus un chien qu’un loup en fin de compte. Foutu corniaud, il avait passé l’âge de se faire insulté. Ivrogne lui ? Et puis quoi encore, il était tout juste éméché, et au vu du temps qu’il avait passé dans cette taverne à attendre un peu de clémence des cieux, c’était un exploit qu’il ne soit pas en train de rouler sous la table rien qu’en respirant les vapeurs d’alcool. Foutu corniaud, apprend à écouter avant d’aboyer et à parler avant de mordre. Lui retournant un regard froncé et peu patient il répliqua d’une voix un peu moins cordiale.

« Tu pourrais commencer par répondre avant de japper le cabot. Je t’ai posé une question, ce s’rait poli d’y répondre avant de demander en retour. Et si t’as mieux à faire que de m’écouter, vas-y je ne vais pas t’en empêcher. Et surtout me remercie pas pour la bière et la place, j’aurais dû être moins accueillant. »

Qu’est-ce qu’il croyait, c’était pour lui que c’était intéressant d’écouter, pour sa part parler il s’avait faire, ça n’allait pas l’extasier plus que ça. Ces loups de mer, ça se croit plus malin que tout le monde mais en fin de compte, y’en a pas un pour rattraper les autres. Des ingrats et des irrespectueux, aucune valeur, aucune attache, des vraies bêtes. Le regardant d’un air un peu plus renfrogné il n’attendait pas de miracle, mais peut-être juste une flammèche de lucidité dans cette marre de houblon fermenté et de vinasses peu recommandables pour une soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Race : Thériantrophe
Âge : 27
Ennemis : Son propre sang
Messages : 93

MessageSujet: Re: As-tu ton âme ?   Lun 24 Juin - 6:22

L’indignation soudaine de l’homme ne le surpris pas. Reaver se sentit gêné de refuser cette marque de gentillesse,  si rare ce glaçon géant. Son instinct lui dicte souvent de se méfier de choses si inhabituelles. Question de survie. Cependant les instincts du pirate ne le mirent pas en garde et il sourit bêtement à l’inconnu avec une sorte d’ironie. Lui qui se disait si différent de ces « sauvages » avec qui il cohabite se trompait lourdement. Une part de lui-même jubilait de cette désillusion qui embrumait son esprit. Les chiens ne font pas des chats se dit-il. Mais est-ce une fatalité ? Il ne sut pas répondre et choisis de le croire. La solution la plus simple est celle que l’on ne peut accepter. La question est de savoir comment faire pour ne pas se convaincre que la réalité n’est pas celle que les autres nous montrent. Le mot « cabots » qu’a prononcé l’homme n’est pas celui que le jeune homme aurait choisis. Il aurait dit « moutons ».


Ses yeux fendus toujours plongés dans le regard de fer de cet homme assis en face de lui, il remarqua qu’il le soutenait malgré l’étrangeté de ses pupilles. Qui est-il ? Ou plutôt qu’est-il ? Tant de questions qui fourmillaient dans la tête du pirate. Mais avant de se faire traiter de « cabots » une nouvelle fois, il sourit chaleureusement et défit son manteau noir pour le laisser glisser sur sa chaise. Il soupira bruyamment et s’éclaircit la gorge.


Excuse-moi mon ami. A force de rester parmi les « cabots » je pense en être devenu un moi-même à mon insu. Je suis un pirate. Cependant pas très fier de l’être pour tout dire. Mais ne parlons pas de moi pour peu que cela t’intéresses. Oh si ta question. Et bien je cherche simplement un navire sur lequel embarquer pour partir de cette ile gelée. Mais disons que … J’ai des circonstances atténuantes, dit-il en montrant ses yeux. Et toi que fait du dans ce trou ?


A mesure qu’il parlait il sembla à Reaver que l’homme était plus jeune qu’il ne l’avait cru en le dévisageant quelques instants plus tôt. Une sorte d’aura de confiance émanait de lui. L’instinct réagit plus tôt que la raison cette fois. Mais au fond de lui il ne sentit aucune once de malice dans cet homme. Les terres de Merak regorge de surprise pensa-t-il. Peut-être que tout n’était pas perdu. Peut-être qu’il restait des personne en qui on pouvait avoir confiance. Sa naïveté le perdra sans doute un jour. En revanche cette fois il est convaincu que ça valait le coup. Autant aller jusqu’au bout. Etrangement l’image du visage de son frère se forma dans son esprit et s’empressa de la chasser malgré que cela fasse partie des choses qui « valait le coup ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3

MessageSujet: Re: As-tu ton âme ?   Mar 25 Juin - 4:36


Voilà qui lui plaisait plus. Un vrai loup sait toujours reculer pour mieux avancer. Ah les loups, foutues bestioles, y’avait pas pire prédateur, enfin sauf les Nashklä mais ceux là ce n’était pas la peine d’en parler. Eux et leurs maîtres formaient plus une légende qu’autre chose. Cela dit lui savait bien que ce n’était pas que des histoires et qu’à l’ombre des montagnes Ils existaient bien. D’ailleurs un Théris Nashklä ça devait bien pouvoir exister en théorie non ? Laissant sa question pensée en suspens il reporta son attention renouvelée sur le loup de mer ici présent. Il avait l’air de savoir renoncer, pis il avait pas l’air joyeux joyeux. En même temps sur ce fichu glaçon difficile d’être vraiment heureux. Enfin c’était son avis personnel ça. Pour ces rustres, une vie de boissons et de rapines c’était une belle vie. Des foutaises oui ! Ils ne connaissent rien au monde surtout. Et il se mit à rire de sa propre véhémence.

« On finit tous corniaud sur ce bout de banquise j’crois bien mon gars ! Mais j’ai voyagé mon content d’années à travers le vaste monde, je m’estime heureux même si j’aurais préféré atterrir ailleurs. Seulement y parait qu’une guerre se prépare sur le continent, et j’tiens pas à voir ça. Ça ne va pas être une plaisanterie cette fois, tu peux me croire...

Il existe bien des façon de mourir, et aucune n’est enviable. Mourir en mer n’est pas beaucoup mieux. Dis moi le loup, penses-tu avoir encore ton âme ? »


Cette guerre l’inquiétait, mais pas autant que cette histoire d’Âmes au fond des océans. Il avait besoin d’en parler à quelqu’un. De vider son sac de voyage une bonne fois. A trop faire le tour du monde on découvre des choses qu’on préfèrerai ignorer. Des choses secrètes, des choses cachées, des choses enfouies et oubliées. C’était très égoïste de sa part d’en parler à un inconnu déjà tourmenté. Mais si c’était vrai ? Alors au moins il serait averti, au moins il saura lui. Ce qui arrive aux marins déchus, ce qui les attend tous dans les abysses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: As-tu ton âme ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

As-tu ton âme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: UnhelaTitre :: Garganta :: Sitornielle :: La taverne: La Poudre d'Escampette-