Partagez | 
 

 A feu et à sang....[rp public][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Lun 26 Mar - 7:10

Daëron avait fait le voyage jusqu'au port de Garganta, accompagné d'un de ses acolytes..."gourde vide". Le tériantrophe Scorpion et celui du Serpent venait de mettre pieds à terre. Le port grouillait de centaines d'âmes, pirates, boit sans soif et autres coupes jarrets. La prudence était de mise mais Daëron et les siens savaient manœuvrer dans ce genre d'environnement. Passer inperçus et se rendre jusqu'à un bar miteux portant le nom "au rat crevé", voilà qu'elle était leur objectif. Daëron avait reçu quelques jours auparavant une lettre. Elle était destinée à lui ainsi qu'à tous les membres de son Clan. Le responsable d'une guilde de commerçants du Sud du clan du sud avait requis l'aide de Kalya, leur chef. Selon lui un chef d'une guilde de commerçants originaire de Kandor était en train de mettre en place un complot visant à saboter la route commerciale reliant les terres du clan du Sud à celle de Kandor. Il voulait apparemment récupérer le monopole des relations avec les autres négociants de Kandor, ne supportant que peu qu'un Tériantrophe puisse commercer avec des humains. Comment tout ce plan avait il pu être mis à jour ? cela Daëron et ses hommes l'ignorait. Kalya s'étant contenté de lui donner des ordres sans s'étendre. Seule piste ? Le commerçant de Kandor avait payé des pirates pour venir entraver le travail du commerçant tériantrophe. Si Daëron ne faisait rien ou échouait, l'impact économique pour le Clan du Sud serait catastrophique. Trois pistes étaient donc à leur disposition : Un port, un bar...un nom....Rek "l'intrépide". Trouver le bar ne fut qu'une formalité pour les deux tériantrophes. Le bar se situait en face des quais avec en guise d'enseigne un Rat. Des filles de joie était adossées contre les murs à l'entrée, racolant les pirates et autres passants. Une bagarre éclata entre deux malfrats tandis que Daëron et son comparse firent leur entrée dans les lieux. Le sol était crasseux et la salle remplies de dangereux pirates trinquant et jouant aux dés tandis que d'autres fricotaient avec des femmes formées à l'art de la séduction et aux plaisir du lit. Il s'assièrent à une table, interpellant le serveur.

"Deux vins chaud..."



Daëron et "Gourde vide" se regardait, silencieux. Leur langage uniquement basé sur le regard et des signes discrets leur permettait d'analyser la situation. Ils avaient néanmoins un problème. Il ne connaissaient pas leur homme, ni sa description, ni ses habitudes.Puis soudain une voix s'éleva dans le fonds. L'homme était vraisemblablement ivre et colérique.

Nous venons de vous combattre, mais nous sommes frères!! Nous vous avons combattus pour votre propre liberté. Si vous désirez courir les mers librement, sans maître que vous même, ralliez vous sous le pavillon noir! Que vous soyez humains, elfes ou que vous veniez de contrées encore plus reculées, que vous soyez d'anciens esclaves ou nobles vous êtes nos frères. Si vos chaînes vous plaisent, libre à vous de les garder et de retourner servir les puissants qui vous méprisent et à qui votre mort sera indifférente!! Pourquoi regardez vous notre pavillon avec appréhension?Sa couleur vous effraie t elle ? Elle ne doit pas, car seuls doivent trembler ceux qui méritent notre colère!! Noir est notre pavillon et voici pourquoi matelots. Noire est l'âme des seigneurs pour qui le peuple n'est que chair à canon. Noirs sont les complots qu'ils ourdissent les uns contre les autres et dont la seule victime est le peuple. Noires sont leurs terres qui nous maintiennent à l'écart tels des rebuts de la société. Ils nous traitent comme des moins que rien, de pauvres êtres à qui ils donnent la chasse et tente d'exterminer ou soumettre. Noires sont les souffrances des marins qui meurent sous le fouet s'ils osent regarder en face leur liberté. Noir est notre châtiment, noire sera notre vengeance. Nous deviendront plus puissants que les puissants. Noir est le canon. Noire la terreur du puissant livré à la merci de ceux qu'il a opprimé. SI les dieux ne nous veulent pas vainqueurs, alors nous le deviendrons par notre seul courage. Chaque jour nous embrasseront la liberté qui s'offre à nous. Bienvenu à vous frères de la côte, à un contre dix, à un contre cents, nous vaincrons, car la liberté est notre alliée et la fraternité notre devoir. Si nous devons mourir demain, nous mourrons l'âme en paix car nous aurons vécu!!... A FEU ET A SANG!!!!!!


L'homme descendit de sa chaise et frappa sa pinte contre celles d'autres pirates puis retourna s'asseoir dans un vacarme assourdissant. Daëron et "gourde vide" piqués dans leur curiosité se levèrent et se dirigèrent vers l'assemblée, vers l'homme de plus en plus entouré. Interceptant une conversation entre deux marins.


Nous devons rejoindre le pavillon du capitaine Rek...il a raison il est temps pour nous de brandir haut et fort notre liberté...allons le voir.


La chance frappa à la porte des "deux venimeux"...la solution était toute trouvée...rejoindre l'équipage du capitaine des pirates.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Ven 6 Avr - 12:00

Mes pas m’avaient menés jusqu’à cette taverne miteuse dont l’enseigne était un rat. Il y avait bien trop longtemps que je n’avais prit la mer, pourchassée par des souvenirs lointains qui ne cessaient de me hanter. Mes recherches avaient été infructueuses, personne n’avait vu les voiles grises du Némésis, personne n’en avait même entendu parler depuis fort longtemps. Je n’avais d’autres choix que de rejoindre un autre équipage, mon désir de piller et détruire tout sur mon passage se faisait oppressant. J’avais besoin de libérer cette rage sur quelqu’un, quelque chose… tuer pour oublier, voilà ce dont j’avais besoin. J’entrai dans ce bar « au rat crevé », et je pris place au bar à côté d’un homme assez grand. Il me regarda d’un air amusé, comme s’il me prenait pour l’une de ces filles de joie. Approchant sa main doucement sur le comptoir pour prendre la mienne, je plantai ma dague entre deux de ses doigts pour l’avertir, mon regard ténébreux posé sur lui. Il me regarda d’un air surprise.

« Je ne suis pas ce genre de femme. »

Il s’esclaffa de rire à gorge déployée, c’était un vrai chacal. Il commanda deux grands verres de rhum au bar et m’en servit un en guise d’excuse.

« Pirate. » Dit-il trinquant avec moi.

Il ne me posa aucune question sur mon passé et j’en fus soulagée. J’étais l’une des rares femmes qui s’affirmaient pirate, mais curieusement on me respectait. Certains imbéciles se croyaient plus intelligents et tentaient de me duper, mais j’étais plus futée qu’eux. Ils finissaient toujours par payer leur insolence…

Une bonne heure s’écoula avant qu’il y ait un peu d’action dans la taverne. Un homme prononça un discours assez mouvementé, les chopes de bières s’entrechoquaient au même rythme que ses paroles. Je ne pu de m’empêcher de sourire lorsqu’il eu terminé. Voilà une jolie occasion de reprendre la mer. Le chacal à mes côtés me regarda d’un air aventureux. Nous avions eu le temps de nous connaître et je l’aimais bien finalement, il m’amusait. Bien qu’il fût tout le contraire de moi, je commençais à croire que j’avais enfin un ami, du moins un homme à qui parler.

« Nous devons rejoindre le pavillon du Capitaine Rek… il a raison, il est temps pour nous de brandir haut et fort notre liberté… allons le voir. » Dit-il sur un ton motivé.

J’ignorais si c’était l’alcool qui le rendait si amical, mais j’avais l’impression qu’il me prenait pour sa petite sœur sur laquelle il devait veiller. J’étais surprise par son comportement un peu étrange, mais je ne m’en plaindrais pas. J’allais jouer le jeu. Je pris mon verre de rhum, qui devait bien être le cinquième, et je suivis Warren d’un pas douteux. Il marchait lentement et accrochait les pirates autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Dim 8 Avr - 15:43

Tout le monde s'agglutinait vers la table du pirate. Son discours avait trompé tout son monde. Dans une ère de révolte, d'insoumission et de violence, cette homme avait su appuyer là où il fallait pour toucher la fierté de ces hommes enivrés, sans éducation et avide d'argent et de sang. Daëron devrait avec son acolyte se transformer à son tour en pirates. Pour espérer tuer ce capitaine et récupérer la relique il n'avait pas d'autre choix. Mais il devrait faire vite et être efficace. Le bateau partirait selon les dires le lendemain au coucher du soleil avec son nouvel équipage. Le capitaine ne quittait jamais son navire à part pour venir picoler et dépenser tout son or. Il passait le reste du temps sur son navire avec comme gardes du corps quatre gros bras. Alors que Daëron et son comparse se frayaient un chemin vers la table, un homme le dépassant d'une tête le bouscula. Son verre en main, il le renversa sur l'épaule du tériantrophe. L'assassin s'arrêta puis regarda le pirate qui soutenait à son tour le regard. Il ne fallait pas se faire remarquer, du moins pas pour le moment. Sinon il réduirait à néant ses chances de se faire recruter. Mais il grava le visage de l'homme dans sa mémoire. Son tour viendrait et il ne manquerait pas de lui ra rappeler les bonnes manières. Le pirate esquissa un sourire presque moqueur, trahissant sa confiance. Il était vrai que sa musculature imposante aurait de quoi intimider le premier venu. Le compagnon de Daëron posa alors sa main sur l'épaule de son chef comme pour lui remémorer la raison de leur présence ici. Par ailleurs, alors qu'il allait tourner le dos pour continuer sa progression dans la masse puante, son attention fut attirée par une jeune femme qui accompagnait le pirate. Peut être avait il aussi essayer de l'impressionner. Le tériantrophe l'interpella alors.

Hey vous!!! Vous devriez mieux dresser votre toutou...il pourrait lui arriver malheur!

Le visage de Daëron était impassible, calme et dégageait un certain aura, presque dérangeait. Cela venait en fait de l'empathie qu'il avait développé depuis des années avec son animal totem. La peau froide, les yeux dénotaient également d'un certain mystère avec des iris presque jaune.

Mais je vous ai observé, vous avez joliment manœuvré pour vous mettre sous le coude cet individu. Au moins vous vous assurez une protection. Mais faites attention, ne faites pas trop vite confiance à un inconnu. La mort rôde partout, surtout sur Garganta dit-on.

Tout en discutant, les deux tériantrophes finirent par se frayer le chemin tant espérer. Ils étaient enfin face au capitaine de l'équipage. Maintenant il fallait ne rien faire foirer. Ils avaient pris soins de se déguiser pour se fondre dans la masse. Vêtus de bottes, d'un pantalon large et usagé ainsi que d'une chemise ample avec de la broderie sur les manches et le long des boutons fermant le vêtement. Il portait également un sabre sur sa ceinture et un chapeau large. Pour l'attitude il n'avait rien eu à modifier, sa nature jouait pour lui. Les deux assassins attendaient leur tour, profitant de cet instant pour récolter un maximum d'informations sur le chef pirate. Comportement, façon de parler, habitudes éventuelles, ses armes, ses gardes du coprs...tout y passait. Il ne l'aissait aucune place à l'approximation. Puis il se tourna à nouveau vers la jeune pirate.

Vous cherchez quoi à bord au sein de cet équipage ? l'âme soeur? dit il d'un air moqueur mais sans sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Ven 13 Avr - 10:26

Alors que je me faufilais à travers la foule de pirate assoiffée d’aventures, je ressentais à nouveau cette fébrilité qui m’envahissait lorsque j’étais sur le point de lever l’ancre, cette sensation qui m’envahissait quand je mettrai le pied sur le pont d’un navire, laissant les vents caresser ma chevelure et les soleils brûler ma peau. Je chassais les souvenirs qui revinrent à ma mémoire lorsqu’un homme m’interpella.

« Hey vous!!! Vous devriez mieux dresser votre toutou… il pourrait lui arriver malheur! »

Je le regardai droit dans les yeux, mes prunelles bleues s’enfoncèrent dans ses yeux impassibles. Il avait un air froid et n’exprimait absolument rien de bon sur son visage. Je restai de glace, détaillant sa personne dans le silence. Au fond, je n’en avais rien à faire de l’homme que je suivais, mais il me faisait rire et m’apportait un peu de divertissement.

« Mais je vous ai observé, vous avez joliment manœuvré pour vous mettre sous le coude de cet individu, Au moins vous vous assurez une protection. Mais faites attention, ne faites pas trop vite confiance à un inconnu. La mort rôde partout sur Garganta, dit-on. »

Je souris à ces paroles amusantes. Il ne savait rien de moi, mais cela ne lui donnait pas le droit de juger de mes actes, mais je restai calme. Ce n’était pas le temps d’attirer l’attention. Je rejoins Warren en me faufilant à travers les pirates qui ne s’en rendaient pas compte, laissant cet homme et son compagnon derrière moi. J’avais bien d’autres chats à fouetter, et je n’avais pas l’envie de m’occuper des autres. Pourtant, j’avais l’impression que je n’en avais pas fini avec lui… J’entendis sa voix siffler près de moi à nouveau. Cette fois…. Il était allé trop loin.

« Vous cherchez quoi à bord de cet équipage? L’âme sœur? »

Je me retournai rapidement et je m’approchai de lui, m’arrêtant qu’à quelques centimètres. Mon regard s’enfonça dans le sien, il s’était assombri soudainement.

« Je suis déjà morte… J’attends sagement qu'elle vienne me chercher.» Souffla-t-elle avec une pointe de haine. « Et je n’en ai rien à foutre de l’âme sœur. Tu ne connais rien de moi, ne prétends pas savoir qui je suis. »

Je me calmai un peu, préférant faire face à cette situation de façon calme et détachée. Chaque chose en son temps. Je me reculai d’un pas, le toisant d’un regard ténébreux. Cet homme ne savait absolument rien de moi, de mon histoire et de mes ambitions. Tout ce que je voulais c’était faire payer ceux qui m’avaient arraché cette vie… et retrouver « l’Espoir » de mon père. S’il était au fond de l’océan, c’est là que j’irais.

« Et toi tu cherches quoi? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Dim 22 Avr - 15:07


L'arrogance de cette femme l'agaçait légèrement mais pas suffisamment pour lui faire payer ces quelques paroles hautaines. Comme s'il allait être peiné par ses propos et s’apitoyer sur son passé et son futur. N'ayant pas envie de sourire car il n'avait pas envie de s'intéresser à elle ni perdre du temps, Daëron soupira et gonfla ses joues d'impatience. Alors que son compagnon s'était déjà frayé un chemin vers le capitaine des pirates, ce dernier commençait à vendre le duo afin d'intégrer l'équipage. Contrairement à Daëron, il avait un doigté certain et une faculté appréciée du clan pour communiquer et amener ses interlocuteurs sur son terrain afin de s'attirer les bonnes grâces. Le chef comptait sur lui et n'avait pas pris la peine de lui rappeler on devoir, il le connaissait par cœur. Le thériantrophe avait du mal à trouver ces petite prétentieuse intéressante aussi il s'apprêta à s'en détourner.

Bien dans ce cas je vous souhaite d'être emportée rapidement par la mort...la mer regorge de dangers divers, vous y trouverez votre bonheur. Qu'elle vous soit douce et à votre convenance belle pirate.


Daëron éluda volontairement sa question. Elle n'avait pas à savoir quoi que se soit, surtout que leurs destins n'étaient pas amenés à être liés. Soudain il sentit une empoignade, une étreinte se refermer sur son bras. Quelqu'un venait de se saisir fortement de lui et le tira. Daëron tourna brusquement la tête, ses yeux se régulièrement légèrement laissant apparaître une couleur étrange, limite hypnotiseuse. Son naturel prenant le dessus, sa voix se mua quelque peu pour prendre un accent prononcé et tendant vers les "s", qui ponctuaient la majorité de ses mots.

"Je vouss consssseille de lâcher cccce bras tssss..."

L’homme qui lui tenait l'avant bras et fort charpenté, dans la force de l'âge et bardé de tatouages. Une barbe recouvrait son visage et un cache œil. Un rat se promenait sur son épaule. L'homme regardait dans un premier temps Daëron de manière étonnée avant de se reprendre. Il ne semblait pas impressionné par le thériantrophe et la corpulence du chef du clan ne plaidait pas en sa faveur. Il est vrai que l'homme en imposait comparé à lui. La puissance, dans un lieu si restreint jouerait en son désavantage. La ruse était une meilleure arme dans ce contexte. Au vue de la foule personne ne s'attardait sur leur petit accroc. De toute manière les bagarres étaient monnaie courante dans les bar de pirates. Aussi ils n'avaient attiré l'attention de personne.

" Laissez tranquille cette demoiselle pirate d'eau douce ou je te précipite moi même au fonds de l'océan pour aller nourrir les poissons."

Daëron sentit l"homme serrer un peu plus son bras comme pour l'intimider. Daëron fit une légère mou et se tourna vers la jeune femme.

Pardonnez mon langage, je n'avais pas à vous parler ainsi...

Le pirate lâcha Daëron et ricana avant de lui tapoter sur la tête. Un geste déplacé de plus de cet inconscient.

Ce n'est même pas drôle, tu n'es qu'un crétin, tu n'en vaut pas la peine. Pour un pirate tu n'as aucun courage, retourne chez ta maman avant de te faire mal.

Le thériantrophe ne releva pas la remarque alors que le pirate le bouscula à nouveau en lui mettant un coup d'épaule et de passer devant lui. La seconde suivante, le pirate s'écroula, inerte, il emporta dans sa chute quelques autres pirates, plongeant la salle dans l'incompréhension. Du sang se dispersa sur le plancher. Personne n'avait pu remarquer la scène ni deviner ce qui venait de se passer. D'une manoeuvre habile, Daëron avait perforé l'estomac de l'insolent à l'aide d'une dague empoisonnée. Il se tourna alors vers la jeune femme.

Je crois bien que ce gros tas de graisse a succombé à sa bêtise.Son heure était venue...paix à son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Mer 25 Avr - 21:19

La pirate n’avait pas lâché l’homme du regard jusqu’à ce qu’il réponde assez froidement. Elle ne fut pas surprise de son ton vu la façon qu’elle lui avait répondue. Il n’y avait pas vraiment de gentillesse dans la piraterie, personne n’allait flatter l’autre et rares étaient ceux qui avaient envie de faire les premiers pas, de se faire des amis. Chacun pour soi comme on dit… alors à quoi bon entretenir une conversation avec un inconnu sachant très bien que ce qui l’intéressait était sans doute l’or et le pouvoir. Alors qu’elle contemplait l’homme qui venait de lui adresser la parole, un homme arriva derrière lui pour lui empoigner le bras. Elle releva les yeux vers cet homme sans rien dire, observant la réaction de son interlocuteur.

À sa grande surprise et à force de persuasion certainement, il s’excusa même si dans ses paroles elle pouvait lire une certaine arrogance. Puis celui qui était venu ‘la protéger’ même si elle savait pertinemment qu’elle n’en avait pas besoin commença à rire en insultant sa victime. Ce dernier ne réagissait pas, un calme apparent semblait émaner de sa personne. Il réagissait très bien aux insultes, ce qui était plutôt impressionnant pour un pirate.

Quelques instants plus tard, l’homme baraqué s’effondra au sol, laissant son sang s’écouler sur le plancher de la taverne. Le silence tomba soudainement, tous surpris par ce qui venait de se produire. Les hommes qui avaient été emportés dans la chute se relevèrent rapidement, observant la scène.

« Je crois bien que ce tas de graisse a succombé à sa bêtise. Son heure était venue…paix à son âme. »

Léha sourit, amusée par la situation. Le ton rehaussa dans la taverne et les gens se remirent à boire, ignorant presque le cadavre étendu sur le sol. Il s’en était bien sortit pour un homme trop curieux, devant quelqu’un qui était bien plus grand. La pirate s’approcha de lui en s’arrêtant à quelques pas.

« Pourquoi la sienne plutôt que la mienne? » Demanda-t-elle sur un ton un peu plus agréable que la dernière fois.

Ses prunelles bleu balayèrent la taverne… un homme s’approcha avec une vadrouille pour nettoyer le sang alors qu’un autre traînait le cadavre pour le sortir par la porte de derrière. Elle le suivit du regard, puis porta son attention de nouveau sur celui qui avait mit fin à sa vie devant une foulée d’ivrognes. Il aurait très bien pu faire de même avec Léha, mais il ne l’avait pas fait… elle voulait savoir pourquoi. Sa vie n’avait été que chaotique jusqu’à présent, pourquoi elle ne continuerait pas de l’être?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Jeu 26 Avr - 4:06


La foule n'avait prêté que peu d'attention au cadavre, très vite dégagé du sol par quelques commis. Des seaux d'eau furent ensuite balancés sur le plancher afin de nettoyer le sang et de rendre un semblant de splendeur à cette salle pour le moins insalubre et aux allures de taudis. Mais telle était l'environnement des pirates, baignant à la fois dans la crasse, le sang, la puanteur, l'alcool mais tout aussi chaleureux que se soit au travers de festivités suite à un butin dérobé, un galion volé ou une bagarre déclenchée par simple tricherie d'un inconscient. Souvent ce genre de rixe avait un effet boule de neige. Un flagrant délit de tricherie, un coup puis une bousculade dans laquelle le compagnon de derrière renverse son verre et se transforme en ennemi d'un soir. Telle était la vie d'un pirate. Les amis d'un jour pouvait devenir les ennemi le lendemain avant de redevenir compagnon le surlendemain. Mais étrangement, ce soir là le meurtre de cet immense pirate n'avait provoqué aucun émoi. Pas même une réaction. Peut être était ce dû à la présence du capitaine. Personne ne voulait s'éparpiller et voir ses chances d'intégrer le célèbre pavillon réduites à néant. Quant à la demoiselle, elle n'en demeura pas en reste, cela lui faisait ni chaud ni froid. Comme tout forbans qui se respectait elle en avait vu d'autre. Elle connaissait la loi du milieu. Elle ne cessait de fixer Daëron.

"Pourquoi pas votre vie ? Avez vous donc si peu d'estime pour elle qu'elle ne vaille pas la peine que vous la défendiez? Ou faudrait il que vous soyez mise à l'article de la mort pour réaliser que finalement elle vaille le coup de se battre pour elle ? "


Daëron se demanda alors si tous les pirates sans exception faisait de leur vie un martyre, i tous étaient autant fatalistes et qu'ils faisaient de la mort un aboutissement, si elle faisait l'objet d'une quête. Il n'avait pas rencontré beaucoup de pirate, d'ailleurs elle était la deuxième à ce jour. En effet, il n'avait jamais mis les pieds sur leur territoire. Mais leur mode de vie, leurs idéaux lui étaient très étranges. Mais il devait mesurer ses paroles pour ne pas trahir son identité. Personne ne devait savoir qu'il n'en était pas. Puis il s'approcha d'elle, près de son oreille droite. Son souffle vint effleurer sa nuque, il lui murmura alors..sous forme de chansonnette..

"Vous vivez vos rêves, voguant sur la mer. L'aventure commence, quittant père et mère. L'air marin réveille vos sens....Voilà que vous sentez la bataille approcher. Vous sentez l'ennemi à plein nez...il ne faudra pas les rater. Parce que c'est vous, le seigneur des pirates."


Daëron recula d'un pas, le visage reflétant toujours la même impression. Il se doutait qu'elle ne comprendrait peut être pas. Mais lui aimait à troubler les esprits. Il tourna alors sa tête pour essayer de repérer son comparse. Pas compliqué au vu de sa taille. D'ailleurs ce dernier revint vers lui. Daëron, auprès d'indics s'étaient renseignés sur leur mode de vie, que se soit en mer ou à terre. Il devait se muer le plus parfaitement possible en pirate. Un pirate qui s'était mal conduit pouvait s'attendre à de gros ennuis. Pour tous les marins la flagellation était la punition la plus courante. On fouettait ou flagellait, avec "le chat à neuf queues" celui qui s'était rendu coupable d'un méfait. Première règle, suivre les règles. Ça pouvait paraître idiot mais il fallait s'y tenir.
Pour se détendre après une journée, les pirates aimaient chanter, danser, jouer une partie de cartes ou de dés et s'enivrer. Ils réparaient et nettoyaient le bateau, et raccommodaient leurs vêtements. Les réserves de nourriture fraîche s'épuisaient vite. À bord, on buvait du rhum et de l'eau-de-vie. La vie à nord d'un navire n'était pas facile, ce qui expliquait qu'une fois à terre, ces marins se laissaient aller à tous les excès.

" Vous êtes à la recherche de quoi plus exactement ? Richesses ? Aventures ? Qu'est ce qui vous plait tant dans la piraterie ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Jeu 26 Avr - 19:02

La réponse de l’homme vint à qui sait attendre, quelques instants plus tard il prononça quelques paroles qui avaient du ses, mais Léha n’y avait vraiment jamais réfléchit. De toute son existence, seuls quelques instants méritaient sa vie d’être vécue… mais ces instants étaient désormais perdus dans un amer passé. Même à l’article de la mort, à bien y penser, elle ne se battrait surement pas pour elle… pour cette vie qu’elle n’a pas eu, à moins qu’elle ait encore un mince espoir de trouver ce qu’elle cherche, ce qui est encore le cas aujourd’hui heureusement. Avant qu’elle ne puisse lui répondre, le pirate s’approcha d’elle, elle sentit son souffle près de son cou, mais demeura en place prête à écouter ses murmures.

Les paroles qui suivirent l’amusèrent, telle une comptine répétée sans cesse aux enfants des pirates… Elle ne l’avait jusque là jamais entendu, peut-être faute de ne pas avoir eu de parent, ou elle ne s’en souvenait plus. Puis, l’homme fit un pas en arrière avec le visage aussi détaché qu’au départ, un visage qu’il n’était pas rare de voir dans les environs, sinon celui de l’ivrogne qui festoyait.

L’homme revint par la suite à la charge avec sa fameuse question, celle que se demandaient tous les pirates… Pourquoi la piraterie? Quels sont les intérêts, que recherche-t-on? À ces paroles… elle sourit doucement. Ses iris bleutés s’arrêtèrent sur lui, le fixant de nouveau.


«Pour avoir une certaine estime de cette vie… il aurait fallu qu’elle soit quelque peu agréable. Jusqu’à présent, on ne m’a pas donné beaucoup de raison d’y croire. Excusez mon pessimiste, je ne suis pas ici pour me plaindre, je trouverai bien une raison, un jour, d’avoir quelque chose à défendre. »


Certes, elle était plutôt du genre à voir le mauvais côté de la médaille, mais on l’avait tellement abusé, on s’était tellement servit d’elle, qu’elle ne savait plus comment réagir. Imposer ce genre de chose à n’importe quel être aurait, sans exception, sans doute des effets néfastes sur celui-ci. Et Léha ne faisait pas l’exception… elle avait bien un mince espoir, mais pour cela il fallait qu’elle ratisse les mers.

« Je suis à la recherche de l’Espoir… le navire de mon père. La richesse m’importe peu, quant à l’aventure, je ne pourrais m’en passer. Il fut un temps où j’avais les yeux qui brillaient en mettant seulement un pied sur le pont d’un rafiot, un temps où j’aimais humer l’odeur de la mer et sentir le vent caresser mon visage, même en pleine tempête. Aujourd’hui j’arrive à peine à ressentir tout cela. Ce qui me plairait, ce serait de retrouver cette sensation. La piraterie…c’est plus un mode de vie, c’est la liberté... une liberté bien différente de ceux qui ont le pied à terre. Ce qui me plait… c’est de m’endormir sans savoir où le vent me mènera…. sans savoir ce que je découvrirai le jour suivant. Vous devez savoir ce que ça fait… »

Elle marqua une pause en s’approchant de lui. Elle n’aurait pas pensé se confier, mais l’alcool faisait son effet… apparemment, celle-ci avait des effets sur les gens, comme celui d’être plus ouvert, d’être plus loquasse. Il pouvait à son tour sentir son souffle dans son cou, et elle lui murmura quelques paroles.

« Et vous… qu’est-ce que les mers ont à vous offrir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des quatre venimeux
avatar
Messages : 75

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Ven 27 Avr - 5:55


La pirate voyait les jours défilés au rythme du désespoir, elle subissait son destin comme si elle avait lâché les rennes de a vie. Était ce le lot de tous les pirates de ne pouvoir se raccrocher à rien d'autre que la mort ? Peut être que cette pensée perpétuelle pour la faucheuse leur fournissait cette adrénaline pour justement survivre le moment opportun. Toujours est il qu'il ne comprendrait jamais ce mode de vie. D'ailleurs il n'avait pas d'avis sur le sujet car pour lui les forbans, ces aventuriers des mers, ces chevaucheurs de vagues lui étaient indifférents. D'ailleurs tout lui était indifférent et seules lui importaient ses missions. Il sourit alors à cette pensée car il en allait de soit que les autres devaient porter le même avis sur lui.

Vous venez de dire que vous trouveriez bien un jour une lueur dans votre vie qui vaille le coup d'être défendue ? Pourtant vous venez vous même de trouver la réponse. Cet espoir vous l'avait au fonds de votre cœur...votre père. Visiblement vous tenez plus que tout à retrouver son navire. Ne serait ce pas là le signe que attendiez tant ?


Pour la première fois dans cette rencontre, elle décocha un léger sourire. Ce qui commença par des échanges froids et cinglants tournèrent à une conversation plus...humaine. Mais cela ne changea rien pour Daëron. Cette rencontre était pour lui le moyen de patienter le temps que son compagnon fasse le travail. Après tout quoi de mieux que converser avec une personne inconnue plutôt que de passer son temps à jouer de la boisson alcoolisée comme ces vauriens de pirates. S'il le pouvait il les ferait tous brûler dans ce bar sans exception. Ce pensée donna l'impression qu'il s'égara quelques instants, avant de revenir à la réalité. S'approchant à son tour de son visage elle lui murmura quelques mots, en réponse à ce qu'il lui avait fait plus tôt. Échange de bons procédés. Voilà donc les plaisirs auxquels s'adonnait la pirate sur un navire. Des plaisirs simples, terre à terre mais visiblement ô combien précieux pour elle. Elle ne les troquerait pour rien au monde.

Pour une pirate, vous êtes assez....particulière Quand beaucoup des vôtres aiment boire, tuer, piller et je ne sais quoi d'autre, vous, vous vous prélassez sur le navire. Dois je en déduire que ce sont les voyages qui retiennent votre attention et non le plaisir du gain ? En ce cas comment parvenez vous à vous faire accepter au sein d'un équipage ?


Daëron, alors que le visage de la jeune femme était proche du sien, lui saisit le coup de sa main droite. L'étreinte était légère et son visage s'approche un peu plus du sien.

Les mers n'ont rien à m'offrir...je dirais même que c'est moi qui, le plus souvent leur offre de menus présents. Si vous voyez ce dont je parle.

La question de l'aventurière lui remémora pourtant un fait qui s'était déroulé il y a des années. Alors qu'il était sur un navire pirate, sa première mission dans cet environnement, il devait assassiner un capitaine. Il ne se rappela pas du nom du rafiot mais la mission elle resterait à jamais gravée dan sa mémoire. Pour ce faire il s'était glissé clandestinement au sein de l'équipage puis s'était débrouillé par d'habiles manœuvres pour lever une mutinerie. A la suite de celle ci le navire avait échoué sur une île. Le capitaine avait alors prit la parole pour reprendre le contrôle de son équipage.

*flashback*

« Camarades ! Par l’insouciance et le manque de sens pratique des mutins, nous nous retrouvons échoués ici. Par la faute des mutins nous sommes contraints ici, sans vivres, sans armes, sans bateau a bord duquel vivre. Je sais que certains d’entre vous souhaiteraient revoir leur patrie, leur famille. Et je ne sais que trop combien les autres, qui sont des marins d’expérience, désirent remonter a bord d’un bateau car la mer est leur seule patrie. Cependant, nous sommes bloqués ici. Je vous demande donc d’êtres solidaires. Notre seule chance est qu’un bâteau vienne a croiser dans cette baie qui se trouve derrière moi. Mais quel genre de navire Dame fortune nous enverra-t-elle ? Un vaisseau de notre patrie venue nous sauver et qui croira vraiment que nous n’avons pas sympathisé avec les mutins ? Vous y croiriez vous ? Apres tout ce que nous venons de subir, je crains que cette salope ne soit plus de notre côté depuis fort longtemps. La majorité d’entre vous n’a pas désiré la mutinerie. Vous avez fait l'erreur de croire les paroles inconscientes d'un inconnu. La question est de savoir dans cette éventualité quel genre de pirates être et surtout pour combien de temps. Soyons honnêtes, si des pirates venaient a croiser dans les parages, l’espoir que certains ont conservé de revoir leur Terre natale deviendrait mince voir nul ; et je passe encore sur ce qu’il adviendrait de nous si un équipage d’une autre nation venait a croiser par ici. Non !Notre seul espoir ne réside qu’en nous mêmes, de ne faire confiance qu’en nous seuls. Je connais chacun d’entre vous mieux que ma propre famille et je sais que chacun de vous pense comme moi. Si nous devons remonter a bord d’un navire, ce ne sera que pour en être les seuls maîtres a bord. Notre salut, nous ne le devrons qu’a nous même !C’est l’énergie du désespoir qui nous anime et je préfère mourir en tentant de prendre un bateau que de finir mes jours sur cette île. Ma seule volonté est qu’un bateau vienne dans cette baie. A ce moment là, je le prendrais ou mourrais en tentant de le prendre. Serez vous à mes côtés ce jour la ? Car cet hypothétique bateau sera votre seule chance de retrouver votre patrie, qu’elle soit terrestre ou maritime, a moins que vous ne préfériez passer ici le restant de vos jours. Alors maintenant organisons la Survie et mettez la main sur ce traitre qui a tenté de nous expédier dans les tréfonds des océans!!!"


Daëron revient soudain à lui. Ignorant pourquoi cette pensée avait resurgit ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 93

MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   Dim 29 Avr - 0:49

La discussion avec cet homme n’était pas si désagréable qu’elle ne l’aurait cru... le temps passait plus rapidement en sa compagnie et il lui faisait oublier un peu l’effet de l’alcool. Elle ne devrait pas plongée dans ce vice qui lui faisait sentir parfois mieux, ça lui troublait, pour la plupart du temps, également l’esprit. Quoi qu’il en soit, elle apprécierait toujours le nectar qu’était le rhum, le goût dans sa bouche qui lui rappelait la mer… l’odeur enivrante de cet alcool qui lui rappelait des souvenirs lointains. Soudainement, les paroles du pirate vinrent effleurer ses pensées et elle décrocha même un sourire. Il avait tout à fait raison…Son père était son unique espoir, son unique famille, si seulement… il était encore en vie. Elle ne pouvait vivre sa vie sans pouvoir le rendre fier de sa fille, sans pouvoir voir le sourire qu’il aurait lorsqu’elle accomplirait de grandes choses. Il était, en quelque sorte, l’unique spectateur qu’elle espérait.

Pour une pirate, vous êtes assez....particulière Quand beaucoup des vôtres aiment boire, tuer, piller et je ne sais quoi d'autre, vous, vous vous prélassez sur le navire. Dois je en déduire que ce sont les voyages qui retiennent votre attention et non le plaisir du gain ? En ce cas comment parvenez vous à vous faire accepter au sein d'un équipage ?
Son regard s’arrêta sur l’homme alors qu’elle venait d’écouter ses paroles et il lui saisit le cou avec sa main droite, approchant délicatement son visage du sien. Elle sentait son souffle caresser sa peau alors qu’il répondait à sa question. Encore une fois, Léha ne pu s’empêcher de sourire suite à ces paroles.

« Prélasser n’est pas tout à fait le terme à utiliser… Je ne suis pas le genre de femme profiteuse, comme vous semblez le croire. Je sais faire ce que tout bon pirate fait sur un navire, avec quelques particularités de plus, je dois dire. Je suis née en mer, c’est chez moi. La persuasion… pour tout vous dire, voilà comment je me fais accepter. Le plaisir du gain n’est que superflu pour moi, un bonus parmi tant d’autres. »

Léha avait parlé presque dans un murmure et avait remarqué une expression différente sur son visage en l’espace de quelques instants, mais n’y porta pas attention. Dans les yeux de la pirate on pouvait lire une certaine passion qui l’habitait encore, quelque chose d’unique chez les pirates… du moins ceux qui avaient encore un avenir.

Ses prunelles bleutées fixaient encore l’homme, profitant de son étreinte pour effleurer ses lèvres en déposant un baiser, puis lui murmura « À demain sur le navire, peut-être. » Puis elle fit un pas en arrière et se dirigea vers le capitaine Rek. Les pirates s’étaient calmés, certains d’entre eux avaient leur confirmation qu’ils faisaient bel et bien partie de l’équipage et que le navire décollerait le lendemain. Elle s’avança vers lui et arriva derrière son épaule, déposant sa main sur cette dernière. « N’oubliez pas notre accord, Rek. » Lui-dit elle à l’oreille. Le pirate acquiesça et elle retourna dans la foule discrètement, s’arrêtant au bar commander un verre de rhum. Une fois servit, elle monta à l’étage rejoindre la chambre, probablement assez miteuse, qu’elle avait louée pour la nuit.

Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A feu et à sang....[rp public][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A feu et à sang....[rp public][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour une lampée de sang... (rp mission) [Terminé]
» Gaelle, la Sang-Mêlé [terminée]
» L'Homme Pourpre : Je me débarrasse des parasites, je suis presque un service public (terminée)
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» Du sang et des flammes [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: UnhelaTitre :: Garganta :: Port sud-