Partagez | 
 

 Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Mer 28 Mar - 18:43

Danaëlk était là, triomphant la hache sur l'épaule malgré ses poches vides. La tête de son ancien capitaine devait traînée quelque part dans les rues de la capitale, ainsi que les restes de ses gardes du corps. Ils n'auraient pas pu lui offrir de garde plus rapproché, se remémorant le petit tas d'organes qu'il avait tassé dans un coin de la rue par soucis de propreté. Ses lèvres s'étirèrent pour laisser apparaître un visage encore plus fier et heureux. Ses pas le conduire devant les portes d'un bar reconnu dans la capitale, leur rhum avait parait-il bon goût. Un seul moyen de le savoir c'était de le tester, mais sans argent ça allait être difficile:

-Je savais que j'aurais du leurs faire les poches...

Se dit-il à lui même avant de pousser les portes du bar, l'odeur était emplis de sueur, de sang, d'alcool en tout genre, et de choses dont on ne voulait pas connaître l'origine tellement ça sentait fort. Pourtant il aimait ça, cette ambiance, se sentiment que d'une seconde à l'autre tout pouvait virer en une énorme émeute apocalyptique. Les regards se posèrent sur lui un moment, puis tous ou presque retournèrent à leur conversation. Le regard de la panthère c'était posé sur un grand gaillard qui écrasait la main d'un autre homme sans oublier de la lui briser en prenant sa bourse. Danaëlk s'avança finalement jusqu'au bar, posant la tête de sa hache sur le sol, et calant le manche contre le comptoir. Il attendit que le barman qui semblait en avoir vue d'autre vienne à lui, il transpirait à grosse gouttes, et tout ça n'était pas due qu'à la chaleur "conviviale" de cette taverne. Son regard fuyait, et il observait très souvent le groupe organisant des bras de fer, ils semblaient inspirer la crainte au pauvre moustachu qui dénia finalement s'intéresser à Danaëlk qui ne lâchait pas des yeux sa promise. Une bouteille de rhum siégeant sur l'étagère de derrière. Le barman le toisa du regard puis lui demanda sur un ton énervant de vieux loup de mer:

-Je lui sers quoi au grand gaillard?

-Tu lui sert du rhum, et laisse la bouteille. Puis laisse moi du bourbon de côté, j'ai pas très soif.

Le barman alla chercher la bouteille et un verre mais alors qu'il allait lui apporter la bouteille, un grand bruis d'os cédant contre une table rugit, il lâcha la bouteille et le verre cassant le tout en mouillant ses bottes. Danaëlk affichait un regard désespéré, puis lâcha sur un ton faussement calme:

-On a les nerfs? A votre âge c'est pas très prudent.

On put lire dans le regard du barman qu'il avait fortement envie de lui coller son poing dans la figure, mais il s'approcha finalement du pirate qui attendait toujours sa bouteille. Lui soufflant quelques mots en lui expliquant ses pauvres problèmes de faible loque bon qu'a faire couler de la boisson:

-Vous ne savez pas se que c'est d'avoir l'autre monstre qui brise des mains à tour de bras, surtout qu'il détourne l'argent pour son propre compte. J'aimerais tellement m'en débarasser, mais vous avez vue la masse que c'est?! Je me ferais désosser en moins de deux secondes...

-Ma bouteille par pitié...

Le barman lui lança un regard implorant, Danaëlk venait de comprendre ou il voulait en venir, c'était une aubaine il n'aurait pas besoin de déclencher une bagarre pour ne pas payer. Il mit les thermes du contrat tout de suite:

-Ok je vous en débarasse, mais vous me cédez vos deux bouteilles une fois le travail fait. C'est clair?

-Tous ce que vous voulez!

Il prit sa hache, la laissant traîner sur le sol captant l'attention de toute la sale et laissant une fine trace dans le sale sol plein d’immondices en tout genre. Il fit rapidement comprendre aux trois prétendants qu'ils devaient bouger car c'était son tour. Il les dominaient d'une tête si se n'est plus, les trois pirates lui laissèrent gentiment la place gardant tout de même un oeil sur ce qui allait suivre. Il posa sa hache contre le mur et dévisagea son adversaire, il avait une carrure aussi importante que la sienne, une barbe mal taillé, un regard vitreux, et plus de cheveux. Les thermes du combat tombèrent, si Danaëlk gagnait le barbus devait dégagé, si il perdait il devait lui laisser sa hache. Le barbus montrait toute ses dents en souriant, alors que la panthère gardait un simple sourire confiant, ne lâchant pas du regard son adversaire.

Les mains se saisirent, les coudes se posèrent le signal fut lancé et l'épreuve de force put commencer. Le duel semblait équivalent aucun ne prenait l'avantage sur l'autre, malgré le fait que Danaëlk avait une chose supplémentaire pour lui. Le don de masquer se qu'il éprouvait, de ne pas montrer quand il était en difficulté ou quand il avait peur, les deux cas étaient rare, voir même impossible mais qu'importe. Le grand pirate commençait à suer de tout son corps, des veines énormes sortaient de ses muscles, tandis que d'autres se dessinaient sur son front. Le félin lui ne montrait rien, ses muscles étaient bandés, mais son visage n'avait pas bougé d'un centimètres. Le vieux essaya même de le déconcentrer en lui parlant:

-On t'as déjà dis que t'avais une sale face?

Danaëlk ne répondit rien, il préservait son calme, la lutte dura plus de dix minutes, quand soudain un craquement se fit entendre suivit d'un hurlement, puis d'un bruit de choc contre la table. Le pirate se leva en regardant sa main briser, il ne sentait plus rien si se n'est une atroce douleur. Danaëlk prit sa hache puis retourna au bar, ou l'attendait une belle bouteille de rhum. Le perdant prit ses bourses, et quitta la taverne en courant craignant que quelques vautours n’essayent de profiter de son moment de faiblesse pour lui voler son argent. Se qui ne tarda pas à arriver, vu que cinq hommes sortirent du bar armes en mains un sourire en disant long sur se qu'ils allaient faire. Danaëlk lui buvait lentement mis sûrement, n'accordant d'attention à personne, le barman lui foutait la paix et les autres semblaient ne pas avoir envie de venir lui chercher des noises. Que demander de plus? Si se n'est que l'elfe qui l'observait depuis un petit moment cesse ça car ça commençait à devenir agaçant.

[Hrp: Bon j'espère que ça te plais, j'ai pris une petite liberté à la fin de mon poste concernant ton perso, si ça te dérange j'éditerais.]
Revenir en haut Aller en bas
Ex Capitaine de "L'Ambition"
avatar
Ennemis : Tous les autres.
Messages : 62

MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Jeu 29 Mar - 23:01

Sitornielle, Capitale Pirate située sur la banquise véritable continent flottant, l'un des rares qu'aimait rejoindre le Capitaine de l'Ambition. Notamment, pour sa taverne « la Poudre d'Escampette » considéré comme le Quartier général de bons nombres de Pirate, c'était en quelque sorte un lieu de détente pour l'équipage. Il n'y avait aucun intérêt de venir ici, si ce n'est pas le fait que l'argent de poche était assez facile à se faire. Les membres du Navire étaient tout aussi craint que le Commandant lui-même, leur arrivée était annoncé à l'avance par beaucoup afin que le maximum de lâches ne prennent la fuite.

Ludwig fut le premier à pousser les portes de la taverne, habituellement si bruyante à l'arrivée de l'Elfe le silence fut total, la peur marquait un à un le visage de ceux qui avaient le malheur de croiser son regard. Le Barmanhabitué à sa présence ne fit mine de rien allant à la cave chercher sa meilleure cuvée pour ses nouveaux arrivant. Une dizaine d'hommes le suivait, tous à l'affut d'un pauvre malheureux à dépouiller, mais pour le moment il n'y avait personne de vraiment intéressant. D'un petit geste de la main, il envoya une petite bourse remplit de pièce d'or sur le bar. Normalement, la logique voudrait que n'importe quel pirate ici présent, se jette dessus en prenant la fuite le plus rapidement... Pourtant, personne ne bougea, ne voulant pas offenser le Capitaine qui regagna son habituelle table au fond de la taverne.


« Allez Barman ! De quoi nous hydrater, vite ! » S'écria un Pirate.

L'homme remonta alors rapidement de la cave avec plusieurs bouteilles de Rhum, une fois tout le monde servi, le silence fut rompus laissant à chacun l'occasion de reprendre ses petites affaires personnelles.

« Au Capitaine ! Levons nos verres moussaillon ! »

Esquissant un léger sourire, Ludwig acquiesça de la tête ne voulant pas prendre part à ce type de divertissement il préférait l'observation, bien plus intéressante et enrichissante que la descente d'une bouteille de rhum. Après plusieurs longues minutes, un inconnu fit son entrée dans la taverne. Il était assez grand, d'une musculature assez prononcée, une étrange coiffure. S'installant au bar il déposa alors la tête de sa hache sur le sol et prenant soin de caler le manche de son arme contre le comptoir, le Barman pourtant habitué à recevoir des Pirates a la carrure aussi imposante que lui semblait inquiet, transpirant de sueur. Non loin de là, un groupe de marin organisait un bras de fer, occupation favorite de certain dans le but de se faire de l'argent facile et de prouver qu'ils sont les plus forts, encore une des nombreuses occupations que l'Elfe trouvait des plus inutiles, perdre un bras n'avait rien d'amusant, le trancher par contre...

« Mmmh, tu vois ce que je vois ? Peut-être qu'il va y avoir un peu d'action... »




« Oui, je vois. Mais nous ne bougeons pas tant que je ne l'aurais pas décidé, pour le moment contentons-nous d'observer. »
Le barman fut alors perturber par le craquement d'un os contre la table de bras de fer, il lâcha la bouteille et le verre brusquement. L'inconnu de dos adressa alors quelques mots à son interlocuteur que l'Elfe ne pouvait pas entendre avec le bruit, le serveur fit en sorte de ne pas être dans la trajectoire du Capitaine et adressa à son tour quelques mots.

Soudain l'homme se leva en prenant sa hache qu'il laissa trainer sur le sol afin de capter l'attention de toute la salle et se diriger en direction de la table ou avait lieu le bras de fer, deux hommes de même carrure allaient se livrer bataille. Ludwig détourna alors le regard, ne prêtant plus aucun intérêt à ce qui allait suivre, préférant se perdre dans ses pensées. Ce n'est qu'après quelques secondes que son attention fut attirée par le craquement d'os suivis d'un hurlement, le tenant du titre venait de perdre sa place. Il se leva alors prenant son argent il quitta la taverne sur-le-champ, d'un petit geste de la tête Ludwig envoya cinq de ses hommes à la poursuite de cet homme. Quand au vainqueur il retourna à sa place portant désormais sur lui le regard insistant du Commandant qui se leva lentement, tricorne sur la tête, main droite déposée sur le fourreau de son arme il s'en alla à la rencontre de l'homme qui désormais lui tournait le dos.


« Tue le ! »

« Toi, je ne t'ai jamais vue ici. Qui es-tu ? Sais-tu ce qu'il en coute de blesser un membre de mon équipage ? »

Le col de sa tenue de cuir remontait jusqu'à son nez cachant une partie de son visage, quand au tricorne il dissimulait le regard froid de l'Elfe un peu agacé par le fait que l'un de ses hommes était été mis à mal de la sorte. De leur côté, les cinq hommes revinrent avec une bourse bien remplie qu'ils donnèrent aussitôt à leur Chef.

« Il semblerait que tu sois un peu léger, niveau or. Prend donc ceci, il n'en aura plus besoin. »

« Je persiste à dire qu'on devrait le tuer, ça pourrait être marrant. »

Il jeta la bourse sur le comptoir près de l'homme, c'était en quelque sorte un cadeau. Il avait intérêt à ne pas le refuser, bon nombre de personne ayant offensé Ludwig se sont retrouvés démembrer accroché en guise de trophée sur l'un de mât de son navire.
L'homme qui avait été blessé n'était autre que le Quartier Maître de son navire, normalement seul Ludwig s'amusait à blesser ou tuer les membres de son équipage... Le sort de cet inconnu reposait désormais dans les réponses qu'il allait fournir, prouvant sa bonne foi, le Capitaine était seul derrière l'homme, ses hommes ayant regagné leur table afin de finir de déguster leurs bouteilles de Rhum.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Ven 30 Mar - 11:19

Danaëlk enchaînait les verres, essayant d'oublier l'étrange elfe qui décida finalement de se lever se dirigeant vers lui. Il était vêtu d'une façon originale mais sûrement très inconfortable aux yeux du sauvage, il toisa le capitaine quelques instants et décrocha une fois la bourse posée sur le comptoir. Il invita l'elfe à asseoir pointant de sa main le tabouret se trouvant juste à gauche du siens. Il répondit simplement à la première question:

-La vie de votre homme m'a coûté quinze minutes de ma vie, elle m'a payé deux bouteilles d'alcool. Donc j’estime normale que vous ayez le droit d'avoir un pourcentage dessus.


Il demanda un verre puis servit le capitaine en lui posant son verre sur le comptoir. Il avait vaguement entendue parler d'un capitaine pirate elfique complètement fous, se parlant à lui même, et menant son équipage sur toutes les mers. On lui avait décrit cet être comme quelqu'un d'horrible, froid, ayant un sens de la justice bien à lui. Il ne pouvait être fondamentalement mauvais, on avait tous nos principes et un part de folie bien à nous. Danaëlk prit la bourse dans sa main, évaluant son poids avant de la glisser dans sa poche. Il continua à boire devant l'elfe ne baissant pas les yeux, le Thériantrophe restait assis devant le pirate, regardant un bref moment ceux qui semblaient l'accompagner. Il caressait le manche de sa hache machinalement, remarquant que son interlocuteur avait ses mains sur ses armes, bref il n'était peut être pas aussi amicale que se qu'il pensait:

-Maintenant que j'y pense, si vous n'avez plus de quartier maître, vous devez sûrement être à la recherche d'un remplaçant? Si c'est le cas je suis volontaire.

Danaëlk se leva finalement, prenant dans une main la bouteille de rhum ouverte, et dans l'autre la bouteille de bourbon fermer qu'il glissa dans sa poche gauche. Il bue une gorgée la savourant lentement, brassant le précieux liquide au goût si merveilleux avant de l'avaler. Le visage de Danaëlk n'exprimait rien en particulier. Une pointe de désorientation peut être, la situation le troublait légèrement, que pouvait réellement lui vouloir cet être si étrange? Il reprit la parole:

-J'ai peut être aussi une nouvelle qui pourrait vous intéressez, mais il faudrait discuter de ça dans un endroit plus calme, et sûrement plus tard. Tout dépends de vous, mais je veux être sûre que vous compreniez bien une chose. J'essaye de me racheter, mais se n'est pas par peur, c'est par ce que j'en ai besoin.

Se furent ses dernières paroles, maintenant il avait décidé de laisser l'elfe répondre, il prit sa hache sur son épaule se préparant à partir si il acceptait son offre.
Revenir en haut Aller en bas
Ex Capitaine de "L'Ambition"
avatar
Ennemis : Tous les autres.
Messages : 62

MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Ven 30 Mar - 12:23

Après lui avoir adressé la parole et glisser gentiment la bourse sur le comptoir, l'inconnu qui enchaînait les verres daigna enfin faire attention à son interlocuteur. Il invita alors Ludwig à s'asseoir sur un tabouret près de lui, mais il n'était pas dans ses habitudes de répondre à ce type d'invitation préférant stagner dans sa position, sans même décliner verbalement l'invitation il ne bougea pas, attendant tout d'abords une simple réponse. De nature peu patiente, cette conversation avait intérêt de se dérouler le plus rapidement possible pour le bien de tous. La réponse donnée n'étonna pas une seconde le Commandant fidèle à lui-même il ne broncha pas. La vie de l'homme lui avait coûté quinze minutes de la sienne, tout comme les minutes qu'accordait le Capitaine à cet homme... Il y avait un prix à payer.

Le Pirate demanda alors un verre au Barman afin de servir à boire à ce nouvel ami. Le geste fut rapide et précis, le godet éclata en plusieurs morceaux s'éparpillant un peu partout sur le comptoir, le seul geste visible n'était autre que le pousse de l'Elfe rangeant son arme dans le fourreau. Sa légendaire impatience commençait déjà à prendre le dessus, il fallait trouver une alternative rapidement à cette situation, il serait dommage de devoir déjà se débarrasser d'un éventuel marin apte à rejoindre l'Ambition.

Alors que Ludwig esquissa un léger sourire amusé à peine visible en voyant l'homme qui caressa son arme presque machinalement, ce dernier reprit :


-Maintenant que j'y pense, si vous n'avez plus de quartier Maître, vous devez sûrement être à la recherche d'un remplaçant ? Si c'est le cas je suis volontaire.

A peine eu il finit sa phrase qu'il se leva, prenant une bouteille de rhum encore ouverte et une autre de bourbon cette fois-ci encore neuve qu'il glissa dans sa poche gauche. Probablement un peu déconcerté par l'interpellation de Ludwig, mais aussi par la quantité d'alcool ingurgité il reprit la parole annonçant une nouvelle ou ce qui semblait en être une. Peut-être qu'il voulait se voir offrir un billet à bord du navire ou tout simplement pour sauver sa peau qui sait.

-J'ai peut-être aussi une nouvelle qui pourrait vous intéresser, mais il faudrait discuter de ça dans un endroit plus calme et sûrement plus tard. Tout dépend de vous, mais je veux être sûre que vous compreniez bien une chose. J'essaye de me racheter, mais ce n'est pas par peur, c'est parce que j'en ai besoin.

Il avait enfin fini de parler, rassemblant ses quelques affaires il déposa sa hache sur son épaule, prêt à partir sur les ordres donnés de son potentiel futur chef.

« Allons, pourquoi être si pressé... Aurais-tu quelque chose à cacher ? Je n'étais pas ici dans l'optique de recueillir de potentiels déchets humain à bords de mon vaisseau, mais il semblerait que les choses aient pris une tournure quelque peu différente de ce que j'espérais. »

« Encore moins un alcoolique. »

Ludwig tourna alors les talons, tournant le dos à l'homme qui n'avait pas répondu à la totalité de ses questions. En effet, un peu plus tôt il lui avait demandé qui il était, la logique aurait voulu que l'inconnu se présente, probablement un brin soule il n'en fit rien. D'un petit mouvement de main il fit comprendre à l'équipage encore assit à la table qu'il était l'heure de partir.

« Tu estimes être capable de remplacer cet incapable qui était mon Quartier Maître, alors que tu n'es pas apte à répondre aux simples questions que je te pose. Un mystère reste encore à éclaircir avant tout, je ne sais toujours pas qui tu es. »

Amadeus se dirigea alors lentement vers la porte, suivant les membres de son équipage qui avait pris la tête, au niveau de la porte il fit un petit mouvement de tête à l'homme afin qu'il le suive dans un endroit un peu plus calme. Le Pirate avait annoncé avoir une nouvelle qui pourrait intéresser le Commandant, cette dernière avait intérêt à être intéressante s'il ne voulait pas finir ses jours noyer non pas dans l'alcool, mais dans les eaux glacées du Nord.

« J'espère pour toi que cette « nouvelle » en vaut le détour et que tu ne me feras pas perdre mon précieux temps à t'écouter inutilement, sache que pour pouvoir prétendre remplacer mon Quartier maître il te va te falloir te montrer fidèle et utile, à savoir que si ton information venait à ne pas me plaire, je ne donne pas chère de ta précieuse tête. »

« De l'or ! Un trésor quelque chose ! Sinon je le tue, je peux ? Il faut bien faire couler un peu de sang de temps à autre non, je vais finir par m'ennuyer et croire que tu as pris gout à perdre ton temps à bavarder pour rien. »

Il quitta la taverne en premier ne prêtant même pas attention à l'homme savoir s'il le suivait ou non, lentement il se dirigea vers une impasse non loin de là afin d'être un peu plus au calme, s'enfonçant tranquillement dans la ruelle il laissa son équipage à l'entrée de celle-ci afin d'être seul. C'est alors que l'un de ses marins vint troubler le calme de cette ruelle, posant un genou à terre il s'inclina devant son supérieur. De son petit sac en bandoulière il sortit une tête, celle d'un Capitaine de Navire, d'après le rapport fourni par cet hors-la-loi la tête avait été tranchée par un objet lourd et bien affûté, la découpe un peu brutale réduisait la liste des armes susceptibles d'être l'auteur d'un tel acte. Il semblerait aussi que le cadavre de plusieurs personnes appartenant au même navire ait été découvert par des passants, tous un peu trop bavard les rumeurs allaient bon train dans la Capitale, il était difficile de ne pas être au courant de la moindre petite bavure.

« Je commence à l'aimer cette grosse barrique... »

« Je n'ai que faire de ton attachement sentimental envers une personne, peu importe ses actes, s'il nous est fidèle tout se passera bien pour lui, d'autant plus s'il nous fourni une quelconque information menant à un trésor. »

Jetant la tête contre le mur de la ruelle il n'y prêta pas plus attention préférant attendre l'arrivée de cette potentielle recrue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Sam 31 Mar - 7:55

Se présenter? Quel intérêt? Il était! N'était-ce pas déjà suffisant? Le capitaine partait emportant avec lui la crainte, et la peur qu'il inspirait aux autres. Il avait compris se qui lui restait à faire, laissant ses lèvres s'étirer il sortit du bar saluant le patron de la main avec son rhum sans même le regarder. La nuit était douce, les trois lunes se livraient dans leur cycle perpétuel, traversant le ciel en baignant cette citée de malheur dans leurs lumières. Le sauvage s'attarda la dessus quelque instants, avant de terminer sa bouteille et de la jeter plus loin. Il avait parfaitement comprit ou se trouvait l'elfe, s'engouffrant dans l'impasse sous les regards noirs des pirates. En avançant vers se qui allait-être son futur capitaine il croisa la tête de son ancien.

Cet abrutis avait osé avouer à Danaëlk qu'il le craignait, au lieu d'essayer de le virer, ou de le tuer, il avait voulut le corrompre. Rien que le fait d'y repenser le faisait sourire, pourquoi lui proposer une part du gâteau alors qu'il peut le dévorer en entier. Il ne put s'empêcher de donner un coup de pied dans la tête qui s'envola pour terminer dans un coin de l'impasse. Il porta finalement attention au capitaine, son regard était toujours aussi implacable et indescriptible. Impossible de deviner ce qu'il pouvait penser, le sauvage posa de nouveau sa hache sur le sol, prenant appuis dessus en déclarant:

-Je suis l'homme ayant découpé la tête de ce crétin, pas compliqué à deviné n'est-ce pas? Par me présenter je ne sais pas si vous vous attendez à se que je vous fasse ma biographie, mais sachez que mon nom est Danaëlk ancien membre des tribus du Sud.

C'était suffisant, en lui disant son prénom et d'ou il venait il lui apprenait aussi qu'il était un Thréiantrophe, un guerrier partageant une affinité particulière avec la nature. Que pouvait-il vouloir savoir de plus? Il n'y avait rien d'autres pouvant l'intéresser, si se n'est peut être un point qu'il fallait éclaircir:

-Pour ce qui est de cette nouvelle, je suppose que vous faire un magot facile vous intéresse? Car vous voyez... la tête qui se trouve dans le coin là bas appartenait à mon ancien capitaine. Il n'est plus, et son équipage n'est peut être pas encore au courant. Il se trouve que ce parano gardait toujours sa part de bulletin dans sa chambre, évidement il prenait plus de la moitié pour lui et le reste pour les autres. Il ne serait pas difficile de lui voler maintenant....

Il laissa rouler ses yeux, puis souriant en perdant son regard dans celui de la tête du défunt il attendit la réponse du capitaine. Savoir si il était oui, ou on intéressé par une petite incursion nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Ex Capitaine de "L'Ambition"
avatar
Ennemis : Tous les autres.
Messages : 62

MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Dim 1 Avr - 15:11

Après quelques minutes d'attentes, Danaëlk s'engouffra dans l'impasse ou se trouvait le Capitaine, refoulant un instinct un peu agressif il ne pouvait pas s'empêcher de donner un coup de pied dans la tête de ce qui était son ancien supérieur, le crâne alla rouler un peu plus loin au fin fond de l'impasse. Son regard se posa alors sur le Colosse, celui-ci avançait d'un pas lent, mais sur de lui. Il posa alors à nouveau sa hache dans le sol qui se fissura légèrement lorsqu'il prit appui dessus en déclarant :

-Je suis l'homme ayant découpé la tête de ce crétin, pas compliqué à deviner n'est-ce pas ? Par me présenter, je ne sais pas si vous vous attendez à ce que je vous fasse ma biographie, mais sachez que mon nom est Danaëlk, ancien membre des tribus du Sud.

Cet inconnu était donc l'un des Thériantrope qui résidait dans la partie Sud du continent, la réponse était bien plus que suffisante, mais quelque chose ne plaisait pas au Capitaine qui ne supportait pas cette façon de parler qu'il considérait comme irrespectueuse. Il n'aimait pas le manque de respect et tôt où tard il lui ferait comprendre, par la force s'il le faut. La carrure imposante de ce sauvage n'était pas une gêne pour lui, de plus il lui rappelait un peu son ancien Capitaine qu'il avait aussi tué étant un peu plus jeune, si ce n'est qu'il voulait prendre sa place contrairement à son interlocuteur qui n'avait pas voulu exprimer la raison pour laquelle il l'avait assassiné.

« Danaëlk, à ta place, j'oublierai ce ton désagréablement irrespectueux. Il y a certaine chose que je ne tolérai pas venant d'un membre de mon équipage. Maintenant poursuis, cette nouvelle... M'intéresse plus que tes antécédents. »

« Allez ! Passons aux choses sérieuses ! On lui propose de rejoindre l'équipage, il nous dévoile cette nouvelle, on l'égorge, on accroche sa carcasse à la proue du Navire et on est tranquille. »

« Non on ne l'égorgera pas, pour le moment du moins il peut s'avérer utile et j'ai toujours un Quartier Maitre à remplacer donc nous n'avons pas d'autre choix que de tolérer sa présence. »

-Pour ce qui est de cette nouvelle, je suppose que vous faire un magot facile vous intéresse? Car vous voyez... la tête qui se trouve dans le coin là bas appartenait à mon ancien capitaine. Il n'est plus, et son équipage n'est peut être pas encore au courant. Il se trouve que ce parano gardait toujours sa part de bulletin dans sa chambre, évidement il prenait plus de la moitié pour lui et le reste pour les autres. Il ne serait pas difficile de lui voler maintenant...

« Bien, va pour cette petite visite à l'improviste. Nous irons tous les deux. »

« Mon Capitaine, il serait peut-être préférable que... »

Un Pirate qui avait écouté la discussion venait d'intervenir, n'affichant aucune confiance au nouveau, il ne voulait pas se voir perdre son seul supérieur digne de diriger l'Ambition, s'agenouillant il implora Ludwig de ne pas le tuer s'excusant à plusieurs reprises d'être intervenu, d'un petit geste il ordonna au reste de l'équipage de regagner le vaisseau afin de préparer le départ. Voilà que la mise à l'épreuve de Danaëlk débuta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   Dim 8 Avr - 5:45

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il n'y a pas de petit plaisirs. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit rp [terminé]
» GON le petit dinosaure - [terminé]
» Début de l'entrainement pour Petit Faucon [terminé]
» Naraiah, un petit griffon. [Terminé.] [Luz]
» Le rusé petit renard [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: UnhelaTitre :: Garganta :: Sitornielle :: La taverne: La Poudre d'Escampette-