Partagez | 
 

 Arrivée dans une fourmillière [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Jeu 16 Aoû - 14:42

5ème jour du mois d'Août de l'An 687

A la sortie du Tournoi, le Maître de Guerre lui avait parlé d’escorte. Son esprit était encore embué par l’adrénaline de la dernière épreuve et la fatigue accumulée pour qu'elle l'interroge sur le rôle qu'il lui serait donné. Elle n’avait pas le sentiment qu'il lui en ait dit suffisamment et une fois sur pied, elle se hâta pour aller aux informations. Le Tournoi achevé, il lui avait fallu deux jours de rétablissement : un où elle avait dormi et l’autre consacré à la remise en forme du corps sur le terrain d'entraînement. Cela avait duré bien trop longtemps à son goût mais parfois, il est plus sage de ne pas forcer la Nature sous peine qu’elle se venge.
Au matin, Maegorn avait traversé les rues de la ville, ainsi que la foule des gens du commun. Le campement était entrain d’être démonté à l’Ouest de la ville: Lathor entrait à nouveau dans une routine où les marchands hurlaient derrière leurs échoppes. Routine nouvelle pour la jeune Thériantrophe mais commune à tous les citadins. C'est au dessus de la ville que s'élevait la Grande Résidence. Magnifique spectacle pour celui qui ne l'a jamais vu. Les pierres glacées renvoyaient les rares éclats de soleil. D'un pas léger et sûr, elle passa une porte gardée et échoue dans un Hall à haut plafond. C'est là qu'un homme l’accoste.

« Puis-je vous aider ? »

Un de ses sourcils se hausse d'abord puis elle décide que lui répondre l'aiderait probablement plus que lui reprocher son approche surprenante.
« Je veux voir le Maître de Guerre. »
« Il est fort occupé savez-vous ? Demandez une audience, vous aurez surement une rencontre avec lui en fin de semaine prochaine. Ou peut-être plus tard… Enfin, vous en aurez une après tout ça. »
lui dit-il en levant les bras pour désigner le hall et l’agitation calme qui y régnait.

Son regard parcourut le Hall: Il était traversé de part en part par des gens pressés ou chargés. Un autre événement prenait forme ici, un dont elle ne se doutait pas. Ses jours de repos ne lui en avaient guère donné l’occasion et les rumeurs s'étaient dispersées sans qu’elle en ait été mise au courant.
« Je le vois bien, mais je veux le rencontrer. »
« Mais je vous dis que c’est impos… »
« J’ai gagné le Tournoi Messire, j’aimerai juste en savoir plus sur le poste dont il m’a parlé. »

Le Thériantrophe ne parut pas le moins du monde impressionné. Peut-être qu’il la pensait menteuse ? Maegorn croyait qu'ainsi elle ne serait pas renvoyée dehors comme un parasite dont on ne veut plus. Elle attendait en le regardant sans aucune gêne. Peut-être même pour le mettre mal à l’aise. Qu’il la croyait ou non, elle voulait voir cet étrange homme à la chevelure rouge et en savoir plus sur l’escorte dont le Faucon voulait faire partie. Le regard de son interlocuteur était entrain de la considérer. Une Thériantrophe armée et vêtue comme ceux qui voyagent amènerait-elle quelques soupçons ? Ce ne la surprendrait pas, aussi elle ajouta :
« Je ne lui prendrai pas beaucoup de son temps. Ne vous en faites pas. »

Dernière phrase qui sembla le convaincre.
Mais il y avait une chose qui l'intriguait. Pourquoi un Maître de Guerre était-il concerné par l’organisation d’un événement ? Soit le dit événement était très important et/ou d’ordre guerrier. Soit… la Tribu manquait cruellement de personnes. Un sourire passa rapidement sur ses lèvres à cette supposition. Ça ne serait pas pour lui déplaire, elle ne serait que plus facilement acceptée. Mais pourquoi n’était-ce pas le Chef de Tribu qui s’en occupait ? Etait-il souffrante ou en voyage ? La blonde garda le silence sur ses réflexions et écouta le chemin dicté par celui qui aurait bien pu faire office d’hôtesse d’accueil. Féminin à souhait malgré son sexe mâle. Un sourire poli se posa sur ses lèvres pour le remercier et, masse pendante à sa taille, elle prit le chemin indiqué. Les gens lui apparaissent à la fois excités et fatigués. Le quelque chose qui se trame ici a de quoi attirer l'attention. Arrivée face à la porte de ce qui devrait être les appartements de la Famille du Maître de Guerre, son poing fermé frappe.

« Toc-toc-toc toc. »

Un regard autour d’elle. Peu de monde lui accorde un regard mais elle balaie les lieux du regard. Curieuse et attentive. Cette résidence fourmille sans être extrêmement remplie. Des pas se font entendre de l’autre côté de la porte et son attention lui revient.


Spoiler:
 


Dernière édition par Maegorn Amalrik le Sam 18 Aoû - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Jeu 16 Aoû - 21:00

Spoiler:
 
Aujourd'hui était un jour comme les autres à lathor, les préparatifs avançaient et touchaient presque à leur fin, de son côté Wolfgang toujours blessé était encore au repos du moins c'est ce que pensait la plupart des habitants qui n'avaient pas entendu parler de lui depuis quelques jours, cloîtré chez lui Kira l'une de ses jeunes soeurs veillaient à ce qu'il ne sorte pas trop afin de s'économiser pour la suite des évènements. Cependant, cela ne l'empêchait pas de recevoir du monde afin de régler les quelques détails touchant à l'arrivée de la reine, en ce moment il recevait l'un des nobles de la Tribu afin de lui régler en or le coût des marchandises reçues ces derniers jours. Comme son Chef lui a laissé la totale maîtrise de l'organisation des festivités, il avait accès à une quantité d'or suffisante pour régler les frais.

« 500 pièces d'or. »

« Pardon ! Mais es-tu fou ?! Pour qui est-ce que tu me prends ? » Donnant un grand coup de poing sur la table, il fit trembler toute la vaisselle présente dessus avant de reprendre « Je t'en donne la moitié, tu y ajouteras ce qu'il manque de ta poche, je ne compte pas payer de surplus pour que tu te remplisses les poches brigand ! »

Quelque peu intimidé par le Maître de Guerre le noble ne savait plus où se mettre, essayant de ne pas le fixer dans les yeux, le Noble cherchait du regard la jeune soeur de Wolfgang espérant que cette dernière lui vienne en aide :

« Mais ! C'est inadmissible, sachez que j'en referais moi-même au Chef de la Tribu, un tel comportement est inadmissible, je... je »

D'un geste de la main le Forgeron agacé lui coupa la parole, préférant couper court à la discussion. C'est dans ces moments-là que la présence d'une personne neutre pouvait faire pencher la balance, bien que respectueux envers les membres de la tribu, il ne supportait pas qu'on essaie de lui soutirer de l'argent d'autant plus qu'issue d'une famille de voyageur les tarifs en vigueur n'avaient pas de secret pour lui. Kira vint alors déposer sa main sur l'épaule du Noble approchant alors ses lèvres de son oreille, elle lui souffla quelques mots afin de calmer un minimum la situation. Il valait mieux pour lui qu'il accepte les conditions imposées par le Maître de guerre, sur son visage était visible quelques gouttes de sueur, un pincement de lèvre apparut alors rapidement sur ses lèvres et après un instant d'hésitation il pris la bourse sur la table, laissant échapper un petit grognement le noble se leva saluant tant bien que mal son interlocuteur avant de se faire raccompagner à la porte par la Tigresse.

« Je ne les supporte décidément pas, ce n'est rien d'autre qu'une bande d'escrocs. Dès qu'Elirël s'absente ils en profitent pour tenter de le délester de quelques pièces d'or. »

Approchant lentement près de son frère encore assis à table, elle se plaça derrière lui, plaça ses mains au niveau de ses épaules pour tenter de lui faire passer toute cette tension. Le torse nu de son frère était encore recouvert d'un bandage, mais cette fois il semblait plus sali par l'usure que par le sang qui avait pu s'en échapper auparavant. Après quelques minutes, Kira retourna vaquer à ses occupations laissant son frère évacuer cette pression à sa manière. Comme d'habitude, bien qu'il ne devait pas fournir d'effort trop intense, il se mis en position de pompe avant d'en enchaîner plusieurs séries jusqu'à ce que la fatigue se fasse sentir, fatigue qui chez le Maître de guerre pouvait apparaître après plusieurs longues minutes même blessé. Alors qu'il descendait sur sa position, il s'arrêta tout près du sol sans le toucher lorsque le bruit de quelqu'un qui frappe à la porte vint attirer son attention. Encore ? C'est surement ce qu'il avait dû se demander espérant le plus fort possible qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau noble en quête d'argent. Ne daignant pas bouger, Kira se chargea d'aller jusqu'à la porte. Quand elle ouvrit la porte, une silhouette blonde fit son apparition, l'espace d'un instant Wolfgang ne fit pas le rapprochement.

« Oui ? » Souffla d'une petite voix Kira.

Il s'agissait de la jeune fille qui avait réussi à venir à bout de ses concurrents durant le tournoi qui avait été organisé par le forgeron afin de tester les meilleurs membres de la tribu.


« Kira, merci. Laisse-la entrer je te pris. » Se relevant alors lentement, il se redressa pour se tenir le plus droit possible. Toujours torse nu bandage apparent il repris « Pardonne-moi cette tenue quelque peu légère, mais je ne pensais pas avoir de la visite aussitôt. Que me vaux l'honneur de ta visite ? » Puis de la main il lui montra une chaise près de la table « Installe-toi. »

Sa jeune soeur se chargea alors de refermer la porte, veillant à apporter de quoi boire à l'invitée avant de retourner à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Sam 18 Aoû - 15:19

Ce pas n’est pas celui qu’elle attribuerait à un chef d’armée. Cette pensée se confirme lorsqu’on ouvre la porte. Le battant dévoile une femme à la chevelure de feu. Ses yeux entourés de noir contrastent avec la clarté de sa peau d’une bien jolie façon. En s’en faisant la remarque, Maegorn se demande si sa fatigue ne lui aurait pas joué un tour. Il y a un air de ressemblance sur ce visage qui lui rappelle celui du Maître de Guerre. Les cheveux roux devraient être plus longs mais pourtant les traits du visagelui sont familiers. Etait-elle le Maître de Guerre d’Esmerin ou non ?
Une chose est sûre, elle ne s’est pas trompée de porte. Ou celui qui l’a dirigée s’était trompé.

« Oui ? »

La voix coupe court à ses réflexions. Maegorn hésite à répondre. Doit-elle dire à nouveau ce qu’elle voudrait ? Une autre voix bénéficie du court silence, lui révélant la présence d’une tierce personne. La porte s’ouvre davantage, dévoilant un peu plus la pièce. Il y avait derrière Kira, le Maître de Guerre lui-même derrière un bureau. Voilà qui mettait fin au doute et aux suppositions. Son regard le considère un bref moment avant de s’arrêter sur le bandage. Elle ne connaissait pas son nom, juste son rang. Sur le tissu, son regard ne décèle aucune rougeur : la blessure doit être en bonne voie de guérison, à condition que ce soit le torse qui ait été touché et non le dos qu'elle ne voit pas. La jeune Thériantrophe fait un léger geste de tête pour saluer la dame et son nouvel interlocuteur puis s’avance dans la pièce. Elle ne regarde plus le bandage mais la femme qui lui a ouvert et qui maintenant referme derrière elle. Quand il s’excuse pour sa tenue, Maegorn sourit doucement. Qu'il soit torse nu ne l’indispose pas puisque la raison est apparente. Dans ses propos, il la tutoie et elle n’y voit pas d’inconvénient. D'un geste, il lui est invité de s'assoir et bien qu’elle aimerait mieux être debout, la chasseuse prend place dans le siège sans en avoir l'air gênée. Autant agir comme la convention le dicte pour l’instant.
« Peut-être aurai-je dû demander audience comme il me l’a été plus tôt conseillé. »

Dans un sens, ça aurait pu éviter qu’il ait à s’excuser de sa tenue. Si Maegorn s’en moquait largement, elle se demandait si c’était le cas de celui qui se trouvait face à elle, une faiblesse de sa curiosité. La blonde n’avait écouté aucune des rumeurs qui pouvaient portées sur lui. Elle préférait se faire son propre avis sur une personne plutôt qu’écouter les « On dit ». Ces rumeurs ne lui servaient qu’à avoir des informations sur le déplacement des marchands ou sur la naissance de certains événements. Ce fut l’une d’elles qui la mena au Tournoi.
Une fois installée sur le siège, elle lui répond en le regardant. Elle n’avait pas l’habitude de baisser les yeux devant qui que ce soit. Les baisser pouvait être perçu comme une preuve de respect ou de lâcheté alors qu'elle voyageait. S’il méritait l’un, elle n’avait pas l’autre. C'est son tour qu'elle le tutoie :

« Sitôt la dernière épreuve finie, tu as laissé entendre que je ferai partie d’une prochaine escorte. Je t’ai entendu sans poser aucune question.»

Elle se souvient qu’il lui en ait dit un mot alors qu’ils revenaient vers Lathor. Son corps n’était que l’enveloppement de douleurs et de tensions. Son oreille guettait le moindre bruit et son regard l’ennemi. Ses doigts refermés sur le manche de la masse du Grand-Duc étaient prêts à frapper et ses muscles lui semblaient faits dans un métal porté au rouge. Si elle avait entendu ses mots, son esprit n’avait pas eu la capacité d’interroger l’individu qui la ramenait à son campement. Satisfaire sa curiosité était à l’époque secondaire. Aujourd’hui ça n’était plus le cas.
« Seulement maintenant, j’aimerai savoir ce qu’il en est. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Sam 18 Aoû - 16:13

Alors que sa jeune soeur venait d'ouvrir la porte, la jeune femme entra, jetant un regard sur le bandage de Wolfgang habitué à ce que ce dernier retienne l'attention des gens, elle avança lentement jusqu'à s'installer sur une chaise que lui montrait son hôte, à ce moment-là elle prit la parole « Peut-être aurai-je dû demander audience comme il me l'a été plus tôt conseillé. » Certes, un tel acte aurait été apprécié par le Maître de guerre, mais étant donné les circonstances actuelles il comprenait tout à fait. Prenant soin de le regarder dans les yeux, alors que beaucoup d'autres aurait pris la peine de baisser les yeux ou détourner le regard, Maegorn poursuivit lui rappelant que lors de la dernière épreuve du tournoi qu'elle avait gagné, le Forgeron lui avait mentionné un travail qui pourrait être dans les capacités de la gagnante, dans ses souvenirs elle semblait encore sous l'émotion de son périple et n'avait pas pris la peine de poser des questions, c'est pourquoi elle se présentait à lui aujourd'hui.

« Soit ! Tout d'abords, ne t'en fais pas. Ta présence ici n'est en aucun cas gênante, sinon je n'aurais pas pris soin de te laisser entrer. »

Derrière lui, se trouvait une serviette qu'il ramassa afin de s'essuyer les quelques goûtes de transpiration présentes sur son corps, déjà qu'il n'était pas présentable en rajouter avec la vue de goutte de sueur ne serait pas agréable. D'un petit mouvement de main il envoya la serviette sur un meuble au loin, pour faire de nouveau face à la jeune guerrière. Prenant la première chaise qui lui passa sous la main il s'installa dessus, sous son poids la chaise laissa échapper de petits craquements, rien de bien inquiétant après tout il fallait bien que le bois travaille.

« Oui, l'escorte... Comme tu dois le savoir notre Chef s'est absenté pour effectuer un voyage en dehors de nos terres, bien que j'aurais souhaité l'accompagné, il en a décidé autrement. Je n'ai bien entendu pas discuté sa décision, cependant j'échange le plus régulièrement possible des courriers avec lui afin de lui faire part des évènements qui se produisent dans notre belle Tribu. Tu as aussi dû remarquer tout ce remue ménage dans lathor ainsi que dans la grande résidence, nous allons recevoir une personnalité très haut placée des Principautés humaines. »

Wolfgang décida de ne pas trop en dire pour l'instant préférant marquer un temps d'arrêt pour que sa soeur lui amène une petite enveloppe dans laquelle se trouvait l'un des derniers messages d'Elirël qui lui indiquait ou se ferait l'arrivée à Lathor :

« Il me faut donc des personnes de confiance, pour aller à la rencontre de leur convois, ce voyage s'effectuera en petit comité et sans moi, car j'ai beaucoup à faire de mon côté. Je suis encore à la recherche d'une personne, mais je peux déjà te dire que tu seras encadré des quatre membres de ma famille habituées à ce type d'expédition. Est-ce une mission que tu pourras accomplir sans difficulté ? »

Bien que la jeune femme ait remporté le tournoi, le Maître de guerre voulait être sûr de la détermination de cette personne, il ne pouvait pas envoyer n'importe qui et mettre en danger le convoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Sam 18 Aoû - 20:05

La jeune femme fait un léger geste de la tête en esquissant un sourire franc. Il cherche à la rassurer quant à sa présence ici. Elle, ne connaît pas le comportement à avoir avec la hiérarchie et apparemment si impair il y avait, il ne dérangeait pas. La seule loi qu’elle connaisse, est celle du plus fort. Les routes ne sont pas toujours sûres et chez les animaux, seul est respecté celui qui triomphe.
Maegorn pose ses bras le long des accoudoirs, assise bien au fond du siège, le dos droit. Ce qui peut dévoiler la légère discipline auquel elle est habituée. Son corps n'est pas affalé sur le siège mais posé. Le Maître de Guerre essuie la sueur qui glisse sur sa peau jusqu’à aller frôler le bandage. Les muscles du Thériantrophe sont développés et roulent sous sa peau. La pensée de son biceps blessé traverse soudain son esprit sans que son visage n'en laisse rien paraître. Le brassard de cuir qui lui entoure le biceps veille à camoufler sa blessure qui guérit sagemnt. Le Grand-Duc l’a blessée par surprise. Blessure ou marque de sa victoire, tout dépend du point de vue. Ce tournoi avait été son premier et le souvenir qu’elle en avait était encore brûlant. Sa volonté est ce qu’elle a de plus fort. Jamais elle ne s’était effondrée durant les épreuves et c'était sa plus grand fierté. Le bruit sourd de la serviette qui choit lui vole un sourire. Il faudra qu’elle développe davantage sa musculature et c'est ce à quoi elle pensait tandis qu’il essuyait sa sueur. Un gémissement est arraché à une chaise de laquelle le Maître de Guerre lui fait face. Elle est toute ouïe.

Maegorn ignorait tout de l’absence du Chef mais l’avait supposé. C’était le plus probable pour que le Chef de l’Armée ait à s’occuper de l’agencement de l’événement. Événement finalement plus qu’important puisqu’une femme humaine va venir ici, à Lathor. Qu’entend-il par une personnalité très haut placée ? Peut-être un Chef de Tribu puisque le leur est parti à sa rencontre. Qu’elle aussi fasse le voyage les mettraient sur un pied d’égalité. Maegorn profite de la pause qu’il marque pour poser une première question :

« Cette dame vient-elle pour une alliance ou un contrat à signer avec Esmerin ? »

C’est la seule raison qui lui vienne à l’esprit pour qu'une femme de haut rang traite avec eux et eux avec elle. Elle ne regarde pas l’enveloppe avec une curiosité qu’elle-même jugerait de malsaine. Son regard passe dessus sans s’y attarder. Cette enveloppe et son contenu ne la concernent pas, d’autant que ce genre de curiosité lui déplairait si les rôles venaient à être inversés. Aussi ses yeux glissent dessus et reviennent au visage du Thériantrophe. Toujours recouvert d’un demi-masque sombre.
Il parle de la mission: Un nombre restreint de personnes pour aller à la rencontre du convoi de leur Chef et de la personnalité humaine assurait une certaine discrétion. Leur tâche serait de veiller à la sécurité du convoi jusqu’à la capitale sans doute. Rien de bien compliqué en soi. Il lui était arrivé d’escorter un notable d’un point à un autre. La mission qu’il propose lui convient parfaitement. Elle lui accorde l'importance qu'elle mérite et comprend maintenant pourquoi Lathor ressemble à une fourmilière. Les quatre membres de la famille du Maître de Guerre veilleront surement à ce qu’elle ne fasse pas d’erreur et autant qu’elle à la sécurité du convoi. C'est ce qu'elle comprend et accepte pour première mission. Il l’interroge sur sa capacité et sa volonté à remplir la tâche. Elle lui répond d'un ton calme, avec une conviction sous-jacente et sans détourner le regard.

« Oui. »

Le Faucon veut faire partie de cette escorte. Veiller à la sécurité du Chef de Tribu serait un honneur pour elle. Elle sait se battre bien sûr et a déjà tué. Mais pour être une escorte d'un tel convoi, il lui faudrait surement davantage de connaissances.
« Devrai-je suivre des entraînements guerriers pour qu’on juge mes capacités ? »

Il lui paraît normal qu’on la teste pour s’assurer de sa valeur. Le Tournoi était-il suffisant ? La sécurité de leur Chef Elirël Sigrïn ne devrait pas pâtir de son manque de connaissances tout comme celle de son invitée prestigieuse. Si l'arrogance fait partie du caractère de son animal totem, sous forme Thériantrophe, elle est moindre. Maegorn veut être sûre d’être suffisamment équipée pour aller sur le terrain et aussi savoir lequel serait-il. Comme tout bon chasseur.
« Quel chemin comptez-vous faire prendre au convoi ? Et quand faudra t-il que l'escorte quitte Lathor pour les rejoindre ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Dim 19 Aoû - 11:38

Comme à son habitude, Wolfgang se contenta d'un petit résumé afin de savoir si ce qu'il disait avait un minimum d'intérêt, une mission d'une telle envergure ne pouvait pas être donné à n'importe qui. Maegorn était le prénom de la jeune femme qu'il avait en face de lui, s'en souvenait-il ? Peut-être bien, mais pas une fois il l'interpella par son nom. D'ailleurs il n'avait pas pris la peine non plus de se présenter, lorsqu'il était préoccupé par autre chose il oubliait souvent les formalités d'usages. « Cette dame vient-elle pour une alliance ou un contrat à signer avec Esmerin ? » En effet, elle allait venir pour une affaire d'alliance commerciale, mais pour le moment cela ne la regardait pas, par méfiance probablement il resta silencieux pour le moment à ce sujet préférant jauger son interlocutrice, elle semblait confiante un peu trop ? Boarf, après tout le Maître de guerre en avait que faire, sa simple présence face à lui, démontrait qu'elle était déjà suffisamment déterminée. Quand il lui demanda si elle semblait prête pour effectuer une telle tâche, la jeune guerrière se contenta d'un simple « Oui. » vint ensuite la question concernant ses capacités, à vrai dire, durant le tournoi le Forgeron avait eu tout le temps d'étudier les aptitudes de Maegron.

Alors qu'il s'apprêtait à répondre, la porte de l'appartement de sa famille s'ouvrit lentement. Deux silhouettes se dessinèrent lentement, elles étaient toutes les deux aussi imposante que celle du Maître de guerre, après quelques secondes on put distinguer qu'il s'agissait des frères de Wolfgang, Thadeus âgé tout juste d'une trentaine d'années vêtue d'une longue tenue de cuir noire surplombée par de la fourrure au niveau du col, ses cheveux étaient gris argenté, c'était le seul de la famille à ne pas avoir hérité de la couleur cuivré du père, ce gris rappelait celui de sa mère qui durant toute sa vie avait arboré une telle couleur. Son autre frère, lui plus discret était emmitouflé sous une immense cape noir dont la capuche venait recouvrir sa tête laissant uniquement apparaître de fins et courts cheveux couleur cuivré, hormis ses détails capillaires tout rappelait l'ainé de la famille.

« Thadeus... Ulrik... » Il les salua d'un léger signe de tête avant de se replonger son regard dans celui de la jeune fille « Désolé de cette interruption, voici deux des membres de ma famille qui seront présents pour t'accompagner. Leur présence a pour unique but d'appuyer le convoi, ils ont l'habitude de ce type de mission, ils te seront donc d'une aide précieuse en cas de danger. Loin de moi l'idée de douter de tes capacités physiques, j'aurais aimé te tester un peu plus en effet, le tournoi était un tout autre type de test et je ne sais pas comment tu peux réagir face à la pression d'une embuscade ou d'un imprévu durant le trajet. »

Ses deux frères vinrent alors se mettre à la hauteur de Wolfgang afin de faire face au nouveau membre qui les accompagnera pour cette escorte, d'un mouvement de tête ils la saluèrent sans attendre une quelconque réponse les deux hommes reprirent leur occupation, à leur taille était visible une hache qui était affutée à la quasi-perfection par le Forgeron lui-même, arme de prédilection de ses frères Wolfgang se fait un plaisir de s'occuper de leur demande d'équipement. En parlant de matériel, il reprit le fil de la conversation quand les deux hommes se séparèrent :

« Le village côtier de Norin, près de la frontière de Berill. Concernant le départ, j'attends une lettre sous peu de la part de notre Chef pour savoir à quoi m'en tenir, mais je peux déjà te prévenir que tu peux être appelée à partir ce soir ou demain, comme dans une semaine. Sache cependant que le trajet représente un mois de trajet à pied, c'est pourquoi des cheveux vous seront fournis afin de vous économiser le plus possible. Votre arrivée au point de ralliement, devra s'effectuer deux jours avant le jour « J » pour éviter d'éventuelle intervention de personne malveillante. »

Son regard bleu perçant vint alors fixer de nouveau la jeune femme, à l'observer de la sorte, il finirait par la mettre mal à l'aise. En fait, elle était peut-être un peu trop détendu à son gout. Analysant une dernière fois sa personne, il réfléchit un court instant.

« Bien, je ne peux donc pas te former comme je l'aurais souhaité pour ce trajet, cependant je peux te fournir toutes les sortes d'équipements qui pourrait être utile pour cette expédition. Que dirais-tu de m'accompagner jusqu'à la forge de lathor, je pourrais répondre plus aisément à tes attentes une fois là-bas. »

Toujours installé sur sa chaise il attendait patiemment la réponse de Maegorn, jetant un oeil sur l'horloge familiale, l'heure tournait touchant presque à la fin de cette courte matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Ven 24 Aoû - 13:33

Instinctivement, elle sait qu’il ne lui dit pas tout. Après sa première question, il y a eu un silence. Pas gêné, non. Un silence voulu. Elle en déduit que le Maître de Guerre ne pense pas qu’elle mérite d’avoir cette information, pour l’instant. Ou peut-être est-ce qu’elle n’en a pas besoin. Maegorn fronce légèrement les sourcils mais ne dit rien. Ça n’est pas une grande bavarde. Lorsqu’elle parle, ça n’est que pour dire ce qu’elle juge nécessaire. Dans un sens, elle comprend qu’il taise cette information. C’est à lui de juger ce qu’il faut qu’elle ignore ou non. Mais si c’était important et que ça lui a été caché, ça ne lui plairait pas. Mais était-ce important pour ce Maître de Guerre ? De toute façon, il lui fallait acquérir sa confiance et elle a l’impression qu’elle ne l’aura que lorsque cette première mission serait achevée.
Voilà un beau cercle vicieux. C’est pour cela qu’elle montre sa détermination. Pourquoi tergiverser quand un simple « Oui » suffit ? Sa détermination qui devrait suffire à son interlocuteur pour lui faire confiance, sinon à juger de sa loyauté. Il cherche à la sonder du regard et elle met dans son regard sa volonté. Un peu de son mécontentement perce peut-être dans son regard. Elle n’a pas eu de réponse mais, à ce moment-là, la chasseuse ne peut pas en exiger. Ce serait irrespectueux bien que le silence ait eu le don de la contrarier un peu : elle aime savoir où elle met les pieds. De toute façon, les événements n’en donnent pas le temps au Thériantrophe aux cheveux de feu. La porte s’ouvre presque sans bruit.

Au premier regard, sa vue décèle l’air familier déjà reconnu sur le visage de Kira. Elle devine que ce sont d’autres parents du Maître de Guerre. La même prestance et toujours cet air familier qu’elle reconnaît sur le premier visage, celui de Thadeus. L’autre est caché, par l’ombre de la capuche. Alors qu’ils entrent, elle les regarde. Ils semblaient plus jeunes que celui qui lui était assis face à elle mais plus vieux qu’elle. Ils étaient tout de cuir noir vêtus et leurs armes scintillent tant elles sont prêtes pour le combat. Elle fait un signe de tête pour les saluer et comprend qu’ils ne s’attarderont pas pour faire plus ample connaissance. S’il les présente, le Chef de l’Armée n’en fait pas de même pour elle. Ce Thériantrophe lui paraît à la fois avenant et méfiant.
Curieux mélange trouve t-elle.
La jeune blonde sourit à ses premiers mots. La raison de la présence de ses deux frères lui paraissait déjà plus que justifiée pour la mission. Elle acquiesce avec douceur bien qu’il ne lui a nullement donné son avis. Après cette mission, il connaîtra sa valeur. Maegorn a déjà fait de la protection, mais ça n’était que pour celle d’un petit notable. Elle veut lui montrer ce qu’elle vaut et plus encore. Une pareille occasion ne s’est jamais présentée auparavant et la chasseuse compte bien la saisir maintenant. Il revient à ses questions et a toujours l’attention de la jeune fille. Le court délai avant le départ la surprend un peu mais rapidement elle l’accepte.

« Je partirai dès qu’on me le demandera. »

Il la fixe souvent et elle soutient le regard. Chercherait-il à tester son sang froid ? Le poids de son regard sur elle grandit davantage à chaque moment mais Maegorn s’applique à garder un visage neutre. Quand elle va pour lui parler de son animal totem et des avantages qu’il peut avoir en tant qu’éclaireur, ses yeux découvrent qu’il réfléchit. Elle ne dit mot pour l’instant. Elle-même aime peu lorsqu’on vient déranger sa réflexion. Et comme disait Maman, il vaut mieux se taire que dire un mot de travers. A son tour, il parle de formation et souligne qu’elle ne pourra pas l’être correctement. De formation, il passe à équipements.
Ne l’est-elle pas suffisamment ?

« Je veux bien oui. Et peut-être pourrez vous me dire quels sont les exercices principaux qu’il me faudra faire pour avoir une formation. Sommaire mais existante. »

Elle suit le regard vers l’horloge et comprend qu’il doit être temps pour elle de le laisser. La blonde se lève agilement et attend une réponse ou une quelconque indication sur le moment où elle devrait le rejoindre à la forge de Lathor.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   Lun 27 Aoû - 8:44

Alors qu'il attendait patiemment la réponse de la jeune Maegorn il guettait l'horloge, se disant que le temps passait si vite depuis qu'il s'occupait de toute cette organisation, à vrai dire depuis le temps il n'avait plus une minute à lui toujours contraint de s'occuper de diverses obligations. La correspondance qu'il entretenait avec son supérieur avait été poursuivis par son frère lorsque ce dernier se reposait de sa blessure encore toute fraîche. Depuis, il ne savait pas trop ce qu'il en était depuis, ses cargaisons de vin étaient arrivées il y a peu sous étroite surveillance, il avait envoyé ses meilleurs hommes afin qu'elle ne tombe pas entre des mains mal attentionnées, un incident diplomatique était si vite arrivé de nos jours. Ce court silence fut rapidement rompu par les paroles de la jeune femme. Demandant à nouveau ce qu'il faudrait pratiquer afin d'être parée pour ce type de mission, un petit sourire amusé parcouru le visage du Maître de guerre, avait-elle des doutes ? Finalement était-ce la bonne personne ? Mmmh, il n'en doutait pas, après tout son jeune âge expliquait probablement ce petit manque de confiance en soi et de ses acquis personnels. Repensant alors au tournoi afin de pouvoir visualiser les évènements passés et ce qui pourrait être modifié, quittant la pendule des yeux il tourna le regard lentement vers elle, avant de lui répondre d'une voix amusée.

« Et bien je te répondrais, aucun. Durant ce tournoi tu as fait preuve de toutes les qualités qu’un bon combattant pouvait faire preuve, si je peux cependant te donner un conseil… Ne considère jamais ce que tu fais comme acquis, il y a toujours possibilité de s’améliorer dans ce que l’on pratique, on ne peut pas stagner éternellement au même niveau et s’il y a plus fort dans ce monde que nous c’est qu’il est encore possible d’approfondir son enseignement. »

Wolfgang conclus alors cette phrase en se levant lentement, approchant d'un porte manteau il alla enfiler une veste pour être un peu plus présentable en sortant de ses appartements, au niveau de la jeune femme il s'arrêta pour attendre qu'elle se lève avant d'avancer en direction de la sortie, d'un signe de la main il salua les quelques membres de sa famille présent avant de mettre la main sur la poignée qu'il tourna lentement avant d'ouvrir la porte et d'un geste de la main, laisser passer Maegorn devant lui, une fois qu'elle avait passé la porte, il prit les devants afin d'aller regagner avec elle la forge dans le but d'étoffer un peu son attirail pour cette expédition. Les couloirs étaient remplis de monde, il y avait du matériel partout, en y regardant d'un peu plus près on pouvait se demander s'il tiendrait les délais, mais plutôt confiant il se contenta d'acquiescer de la tête en voyant le travail fournis par les hommes et femmes de la Tribu.

« Bien donc comme je le disais un peu plus tôt, nous allons nous rendre à ma for... »

« Seigneur Wolfgang ! Une lettre pour vous » Un homme assez essoufflé se présenta à lui avec une lettre à la main, sur cette dernière se trouvait la marque du Chef de la tribu. Il s'agissait donc d'une nouvelle lettre, s'empressant de l'ouvrir il marqua un temps d'arrêt avec sa nouvelle recrue pour pouvoir lire convenablement la lettre, quand il approcha de la fin on put voir son visage se crisper lentement, sa main vint alors serrer la lettre en signe de mécontentement, apparemment quelque chose ne lui avait pas plût. Regardant droit devant lui il prit la parole d'une voix plus sèche qui en disait long sur ce qu'il ressentait à ce moment.

« Tu m'as dit prête à partir quand on te le demanderait non ? Et bien le départ, c'est maintenant. Je viens tout juste de m'annoncer du départ imminent d'Elirël des principautés humaines, il ne faut pas perdre une minute de plus, va à ma forge seule, là-bas tu trouveras l'un de mes élèves, il te fournira en matériel. Ensuite, tu rejoindras les membres de ma famille à la sortie de la ville, tiens toi prête pour un voyage éprouvant, il faudra arriver au point de rendez-vous avant la délégation. Je vous faisconfiance. »

D’un petit geste, il salua la jeune femme qui allait être un peu prise au dépourvu, mais soit ! Elle l’avait dit elle-même qu’elle serait prête quand on le lui demanderait. Il fallait désormais prévenir le reste de la famille, en premier lieu, retourné dans ses appartements. Ce qu’il s’empressa de faire sans pour autant donner l’impression de courir, bien que s’il avait pu c’est probablement ce qu’il aurait fait, mais préférant cacher son affolement il resta le plus calme possible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arrivée dans une fourmillière [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée dans une fourmillière [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée dans le calme...En êtes-vous sûr? [Rp Adonis T. Nightsprings]
» Que ce cache-t-il dans ce briquet ? (terminée)
» Mon arrivée dans un nouveau lycée
» La meilleure chose qui m’soit arrivée dans la vie c’est toi, mais tu sais quoi ? Le problème c’est que c’est aussi la pire !/Célio\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les lunes de Merak :: MerakTitre :: Lathorie :: Lathor :: La Grande Résidence-